Archives de Catégorie: Cloud

Microsoft et Docker Annonce CNAB

Microsoft et Docker ont annoncé la semaine dernière CNAB (Cloud Native Application Bundles), qui vise à résoudre les problèmes des entreprise qui créent et gèrent des applications distribuées. La spécification est « indépendante du cloud » et repose sur des technologies telles que la notation JSON (JavaScript Object Notation), les conteneurs Docker et le cryptage OpenPGP. Les partenaires travaillant sur les spécifications CNAB incluent Bitnami, Docker, HashiCorp et Microsoft.

Capture d_écran 2018-12-10 à 12.52.14De plus, Microsoft et Docker sont en train de proposer un nouvel outil reposant sur ces spécifications dont le nom de code est « Duffle ».

Les applications distribuées sont des applications qui s’exécutent sur au moins un client et un serveur, mais elles peuvent aussi devenir plus compliquées. Par exemple, une application distribuée peut exploiter plusieurs services de cloud.

CNAB a pour objectif de simplifier le traitement des applications distribuées en éliminant une partie des tâches de gestion. Lors de la rédaction de la spécification, l’idée était de « traiter une application distribuée comme une application unique« , a expliqué Matt Butcher, de Microsoft. « La spécification fournit un moyen de provisionner des applications distribuées sans avoir à maîtriser plusieurs outils. Il permet également aux organisations ou aux développeurs de gérer le cycle de vie des applications distribuées, en leur permettant de les installer, de les mettre à niveau et de les supprimer sans utiliser plusieurs outils« .

CNAB s’applique à tous les services cloud, « d’Azure à OpenStack sur site, de Kubernetes à Swarm, et de Ansible à Terraform« , a expliqué M. Butcher, ajoutant que « cela fonctionnera même avec les réseaux Internet des objets (IoT) et les « environnements isolés« .

L’outil Duffle, qui prend en charge «toutes les fonctionnalités essentielles pour travailler avec CNAB», peut maintenant être utilisé. Microsoft a publié une extension à Visual Studio permettant aux utilisateurs de créer et d’héberger des CNAB.

Pour en savoir plus : rendez-vous ici.

Cloud Hybride : Amazon lance son offre sur site !

Capture d_écran 2018-11-29 à 12.12.48Alors que ce déroule actuellement à Las Vegas l’évènement AWS Annuel « re:Invent » édition 2018, Amazon vient d’annoncer un composant majeur de son offre pour la mise en place de solutions hybride : une offre sur site : AWS Outposts.

Il y a maintenant 2 ans l’entreprise avait annoncé un partenariat avec VMware et l’entreprise à mis en place il y a quelques mois une offre : VMware Cloud on AWS. L’entreprise va encore plus loin aujourd’hui en proposant son propre matériel sur site avec AWS Outposts.

AWS Outposts est une offre entièrement gérée (à la manière d’Azure Stack chez Microsoft) et comprend des racks de calcul et de stockage configurables permettant d’exécuter le calcul et le stockage sur site et de se connecter au reste du cloud AWS pour les autre services, en particulier PaaS offert par AWS..

Cette offre est disponible en deux options, la première par le biais de VMware Cloud on AWS et la seconde donc en natif AWS.

La première option s’adresse aux clients souhaitant utiliser les fonctions et l’infrastructure VMware pour exécuter leur infrastructure : ils utiliseront donc VMware Cloud on AWS.

La seconde option d’adresse aux clients qui préfèrent utiliser les mêmes API que celle du cloud AWS, mais sur site : il utiliserons AWS Outposts.

Pas beaucoup d’information en tout cas n’ont été révélées pour l’instant sur  le service qui sera offert par les deux partenaires sur ces offres, même si le modèle qui a été mise en place avec l’offre WMware Cloud on AWS  semble être la bonne piste.

Nous aborderons tout ceci bien sur lors de cette édition du Briefing Calipia (il reste des places pour Mercredi prochain à Nantes, et jeudi à Paris) lors d’une session justement consacrée à AWS et L’hybride…

Microsoft rachète FSLogix pour accélérer la mise à dispo d’Office 365 en virtualisation.

Capture d_écran 2018-11-28 à 09.54.47Microsoft avait annoncé au début de l’année une offre de VDI  Windows, qui permet aux utilisateurs d’exploiter une solution Windows 10 multi-utilisateurs dans Azure. Cette fonctionnalité devrait permettre de configurer une machine complète avec Windows et Office 365 en quelques minutes, mais ce n’est toujours pas disponible (vous pouvez vous inscrire pour être averti de la possibilité de la prévisualiser ceci sur le site Web de Microsoft).

Brad Anderson et Julia White, les VP Microsoft 365 et Azure, ont annoncé que le géant de Redmond procédait à une nouvelle acquisition la société FSLogix, (basée en Géorgie au x USA). « FSLogix est une plate-forme de provisionnement d’applications qui facilite la virtualisation en réduisant le temps et les ressources nécessaires » .

Concrètement les clients Office 365 ProPlus devraient ainsi bénéficier d’une vitesse accrue dans le temps de chargement des profils utilisateur. Interessant quand on sait que les applications Office sont très souvent virtualisées en entreprise.

Départ de Diane Green, CEO de Google Cloud Platform

Capture d’écran 2018-11-17 à 12.03.49.pngLe départ de Diane Green, la patronne de GCP a été annoncé vendredi dernier via un post sur un blog interne de Google. Diane Green a pris ce job fin 2015 endossant ainsi la lourde responsabilité de mener la nouvelle stratégie de conquête de Google sur le cloud d’entreprise et de rattraper le retard pris en la matière par Google sur AWS et Microsoft. L’ancienne dirigeante et co fondatrice de VMware disposait de nombreuses qualités pour cela : tout d’abord sa connaissance intime du monde de l’entreprise, mais aussi son passé d’ingénieur, de créatrice d’entreprise.

Lire la suite

Microsoft certifié hébergeur de données de santé

Cette nouvelle était attendue depuis des années (on en parlait déjà comme imminent en 2016…) , c’est maintenant officiel depuis avant hier : Microsoft est le premier fournisseur de cloud Public à être fournisseur de données de santé en France. Aucun doute sur le fait qu’il ne sera pas le dernier, on devrait sans surprise voir les autres acteurs majeur apparaitre en particulier AWS dans un futur très proche.

Capture d_écran 2018-11-08 à 09.21.41

« Nous sommes très heureux d’être le premier acteur majeur du Cloud public à obtenir la certification d’Hébergeur de données de santé en France » s’est félicité logiquement Bernard Ourghanlian, (le CTO de Microsoft France). « Elle valide le très haut niveau de sécurité et de protection que nous sommes en mesure de proposer à l’ensemble des acteurs de la Santé depuis nos data centers français. Ces derniers vont ainsi pouvoir s’appuyer sur le Cloud Microsoft pour déployer les applications et les services de santé de demain dans le respect de la réglementation en vigueur en matière de protection des données et de respect de la vie privée. » 

La certification Hébergeur de données de Santé qui a été modifiée fin mai 2018 offre  : 

  • Tous les éléments de sécurité pour développer une relation transparente entre les patients, les professionnels de santé et le partenaire Cloud en charge d’héberger les données .
  • La possibilité de mettre en production des architectures qui étaient jusqu’alors uniquement des POC voir des expérimentations limitées par définition.
  • La possibilité d’accéder à de l’Intelligence Artificielle dans le Cloud
  • des fonctions simplifiées de partage d’informations entre médecins de ville, spécialistes hospitaliers et personnels médico-sociaux intervenant auprès du même patient. 

Cette certification est donnée pour une durée de trois ans, par l’organisme certificateur et chaque année, un audit de surveillance est effectué.

Partenariat Microsoft et SWIFT : les transferts de paiements dans Azure

Microsoft a annoncé la semaine dernière lors de la conférence Sibos 2018 qui avait lieu à Sydney, un nouveau partenariat avec SWIFT (le fournisseur mondial de services de messagerie financière), avec le déploiement de ses services de messagerie dans le Cloud sur Azure. L’objectif affiché de cette association est « de permettre des opérations plus rapides et plus sûres pour les institutions financières et les fournisseurs de technologies qui dépendent de SWIFT« .

Capture d_écran 2018-10-23 à 18.32.50

Microsoft met sans surprise en avant ce partenariat afin de renforcer la crédibilité d’Azure de plus généralement de son Cloud pour les établissements bancaires, secteur dans lequel les acteurs sont encore assez frileux. Pour rappel plus de 11 000 institutions financières dans le monde utilisent SWIFT pour envoyer des messages de paiement via un réseau sécurisé.

Comme POC, le service de trésorerie de Microsoft sera le premier à utiliser le système. Ce service gère des actifs de plus de 150 milliards de dollars et gère plus de 400 milliards de dollars de paiements basés sur SWIFT chaque année. Techniquement, l’instruction transmise par Microsoft Treasury via SAP sur Azure sera validée à l’aide de Machine Learning avant d’être transmise à SWIFT dans le cloud. SWIFT authentifiera ensuite les instructions de connexion avant de les transmettre à la banque appropriée, qui transmettra ensuite une confirmation à Microsoft.

N26 : une banque dans les nuages !

Capture d_écran 2018-10-26 à 10.43.48La transformation digitale  est une thématique qui occupe (voire obsède) toutes les directions générales aujourd’hui. La question est d’autant plus ressentie de manière urgente, que sur certains secteurs de nouveaux venus font leur entrée au travers, non pas d’une transformation d’un business existant, mais en introduisant une disruption, en changeant les règles. Bon exemple de disruption, celle apportée par la banque allemande N26. Lancée il y a 4 ans, la banque, pur player du web compte aujourd’hui 1,5 millions de clients. Cette banque nouvelle génération rassemble aujourd’hui plus d’informaticiens que de banquiers de métiers, et offre à ses clients une expérience digitale complète, très souple, et surtout très économique. Les services N26 sont (pour le moment) plutôt simples (carte bancaire, compte courant). Lire la suite

« Entrées précédentes