Archives d’Auteur : Patrick Barriere

Google+ c’est vraiment fini …pour le grand public

Google l’avait annoncé à la mi-journée octobre, son service Google+, l’appli de réseau social, s’arrêterait en août 2019, suite à la découverte d’une brèche de sécurité qui avait permis la fuite de données utilisateurs (Google citant le nombre de 500 000 utilisateurs a l’époque). Associée au faible niveau d’usage du service, cette fuite avait été le coup de grâce.

L’annonce hier par Google d’une nouvelle brèche, impliquant cette fois ci plusieurs dizaines de millions de comptes utilisateurs (52 millions plus précisément selon les chiffres de Google), accélère l’arrêt puisque Google ramène la fin du service à avril 2019.

À noter que la version du service destiné aux entreprises va continuer à se développer et être supportée par Google.

IA Microsoft : la big picture

Ce ne sera une surprise pour personne : Microsoft injecte de l’IA dans tous ses produits et services depuis 2 ans. Qu’il s’agisse de services Azure dédiés (par exemple les services cognitifs, Azure Bot Framework …), d’Office 365 (par exemple PowerPoint Designer ou MyAnalytics) ou de Dynamics 365 (avec par exemple les nouveaux services introduits en octobre dernier : Dynamics 365 IA for Sales). Ce foisonnement s’accomplit à très grande vitesse, et la maturité des capacités IA varient selon les services concernés. Par ailleurs certaines capacités sont destinées aux utilisateurs finaux, d’autres aux populations de data scientist ou de développeurs.

Pour nous permettre d’y voir clair dans cette stratégie de l' »IA partout et pour tous »  Steve Guggenheimer (Corporate Vice President of Developer Platform & Evangelism and Chief Evangelist) a présenté un billet de blog très intéressant qui se propose de faire le point sur les différents usages de l’IA dans le portefeuille des services Microsoft, en s’appuyant sur le schéma ci-dessus. Pour S.Guggenheimer, la mise en oeuvre de capacités IA au sein des solutions Microsoft peut se faire à 4 niveaux différents :

  • BI et Applications
  • services SaaS et IA
  • Accélérateurs IA
  • L’IA sur mesure 

Ce parcours en 4 étapes n’est pas forcément linéaire, et chaque organisation doit déterminer le point d’entrée adapté à son existant et ses besoins. Par ailleurs, les données sont au coeur de l’IA, il est donc essentiel de travailler en amont sur ces données avec les outils tels que Power BI pour faciliter la qualité des résultats que pourront ensuite « extraire » les outils d’IA à partir de ces données.

Un petit contrat à 480 millions de dollars pour Hololens !

L’armée américaine vient de signer un contrat avec Microsoft pour fournir jusqu’à 100 000 Hololens, à la fois pour des objectifs d’entraînement et de combat. Un joli contrat de 480 millions de dollars. Avec ce succès Microsoft conforte sa stratégie tournée vers les entreprises pour son équipement de réalité augmentée, qui sera fourni en version « militarisée » pour l’armée américaine, avec des fonctions comme la vision nocturne ou la détection thermique. Un tel marché de volume représente une première pour Hololens (et pour les autres fournisseurs de solutions de cette nature).

Si la coopération entre les acteurs de la technologies et l’armée a suscité des réactions en interne depuis 18 mois (par exemple avec Google qui s’est retiré d’un contrat avec le Pentagon), Microsoft n’a manifestement pas décidé d’abandonner ce champ à la concurrence :).

Nouveau SoC Snapdragon 855 de Qualcomm

Le fondeur leader du monde ARM vient d’annoncer sa nouvelle plateforme mobile, le Snapdragon 855. Gravé en 7 nm ce nouveau SoC de Qualcomm promet plus de puissance, moins de consommation donc plus d’autonomie et une meilleure connectivité (5G oblige).  Sur ce dernier point, Qualcomm s’est fait l’avocat de cette nouvelle norme de communication depuis 2 ans maintenant, et le snapdragon 855 est donc un des tous premiers SoC 5G du marché.

Qualcomm lors des 2 derniers CES avait investi le terrain de la 5G, avec notamment des démos de drones intelligents et autonomes, car dotés de capacités avancées en termes de vision et d’IA embarquée pour traiter la reconnaissance des objets dans leur périmètre pour prendre des décisions rapides pour leur navigation. Avec sa nouvelle plateforme snapdragon 855, Qualcomm met en avant des avancées importantes concernant ces 2 domaines (vision et IA) par rapport à ses solutions de génération précédente, avec de la prise de vues vidéo en 4K, 60 ips et un environnement IA de 4ème génération.

Nul doute que le prochain CES en Janvier (suivez nous nous y serons :)) permettra à Qualcomm d’illustrer ce que ces nouvelles capacités offrent en terme de plateforme mobile embarquée.

Les premiers appareils équipés du snapdragon 855 devraient arriver sur le marché dans la première moitié de 2019.

Une tablette Surface double-écran: le retour de Microsoft Courier ?

Après l’abandon de la tablette Microsoft Courier en 2011, tablette qui offrait 2 écrans, Microsoft serait en train de réexaminer sa position, en partant d’un nouveau concept connu sous son nom de code : Centaurus.

Ce nouveau facteur de forme pour un ordinateur Windows pourrait il devenir un classique, en suivant l’exemple des tablettes Surface Pro de Microsoft qui en quelques années ont largement transformé le paysage du PC, la question est posée. Compte tenu de cette expérience Surface Pro, Microsoft n’est pas illégitime pour tenter de proposer un modèle en rupture. Par ailleurs, si les usages du tactile (écran et stylet) sur un PC ne se sont pas répandus largement au sein des entreprises (même parmi celles qui ont choisi des matériels compatibles), il est une application qui permet de découvrir le potentiel de ces usages, c’est la prise de notes, avec en premier lieu l’appli OneNote de Microsoft. Un appareil Centaurus permettrait de mixer la visualisation classique Windows et la feuille de carnet OneNote. Maintenant ce ne sera sûrement pas suffisant pour motiver l’achat d’un appareil tel que celui-ci, alors que les smartphones, tablettes et autres PC ou Mac occupent déjà le paysage. Quel positionnement attendre d’un appareil double écran ?

Lire la suite

Capture audio et sous titre pour PowerPoint

Microsoft annonce le déploiement pour début 2019 d’une fonctionnalité qui intéressera tous ceux qui réalisent et diffusent des présentations PowerPoint. En effet, il sera possible de capturer en live des commentaires audio et de les afficher en sous titre de la présentation. Au lancement, Microsoft annonce qu’à son lancement cette fonction supportera 12 langues parlées et pourra les convertir vers 60 langues pour les sous titres. 

Soutenue par de l’IA, ces capacités s’adapteront au contenu présenté afin d’optimiser la reconnaissance vocale et de traduction automatique.

La fonction sera disponible pour les clients Office 365, avec PowerPoint pour Windows, pour Mac et PowerPoint Online.

Osmo Pocket : un nouveau gimbal de poche

Tous ceux qui nous connaissent savent que nous sommes fanas des gimbal, outils pour stabiliser des vidéos prises avec des caméras, appareils photos ou smartphones. Nous avons adopté depuis plusieurs années différentes générations de ces stabilisateurs 3 axes qui permettent de réaliser des prises de vues sans les tremblements souvent associés à des images amateurs, en particulier avec des appareils de prise de vue de plus en plus petits.

Donc nous avons naturellement noté l’annonce faite la semaine dernière par le fabricant chinois DJI concernant son nouveau stabilisateur Osmo Pocket. Particularité de ce produit, sa taille qui en fait le plus petit stabilisateur à nacelle mécanique 3 axes sur le marché. L’Osmo Pocket intègre une caméra 12 MPixels pour les photos et 4K / 60 IPS pour les vidéos, il peut donc fonctionner de façon autonome (il intégre un écran permettant d’afficher les menus) ou de lui associer un smartphone pour proposer directement des solutions « de montage » via une application (DJI Mimo) ou pour utiliser la caméra du smartphone au lieu de celle de l’Osmo Pocket. De nombreux accessoires seront disponibles pour ce nouveau gadget (boitier étanche, adaptateur micro externe, filtres ND …).

Le produit est ouvert à la commande dès à présent, pour une livraison sous 15 à 20 jours. Attention, le prix pique un peu : 350 € 😦

Nous avons donnerons un avis d’utilisateur très prochainement, puisque nous avons commandé l’Osmo Pocket, que nous espérons pouvoir utiliser lors de notre prochain séjour au CES en janvier prochain.

« Entrées précédentes