Archives de Catégorie: Divers

Microsoft dépasse pour la première fois les 150 000 employés… Et tout va bien coté embauches pour les autres aussi !

fouleA l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels Microsoft a indiqué que son effectif mondial était de 151 163 personnes au 31 décembre. Cela représente une augmentation de 7 000 personnes, soit près de 5 %, par rapport aux 144 106 personnes d’il y a six mois.

Près de 90 000 employés de Microsoft, soit près de 60 % de son effectif total, travaillent aux États-Unis. Et 53 973 personnes – 35 % de l’effectif de Microsoft – sont basées dans la seule région de Seattle, principalement sur le campus du siège social de la société.

Mais Microsoft a dépassé la barre des 150 000 personnes principalement en recrutant en dehors du siège social. Les nouvelles embauches ont été réparties à peu près à parts égales entre les bureaux nationaux et internationaux.

Coté concurrents :

  • Facebook a terminé l’année avec un effectif mondial de 44 942 personnes, soit un bond de 26 % par rapport à l’année précédente.
  • L’effectif d’Amazon a atteint 798 000 personnes à la fin de l’année, soit une augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente, alors que le géant continue de renforcer sa division expédition et logistique.
  • Google a terminé le dernier trimestre avec 114 096 personnes dans le monde, soit une augmentation annuelle de près de 21 %.

Aux Etats Unis, il y a débat sur les recettes issues des enchères de la 5G

5GChez nous pas vraiment de débats pour savoir à quoi seront consacrées les recettes des ventes aux enchères des bandes de fréquences de la 5G. Ces dernières serviront à tenter un équilibre budgétaire ou tout au moins réduire le déficit. Alors que le déficit américain frôle les 1000 milliards de $ (4,6 % du PIB en 2019), il y a outre atlantique débat sur le fléchage de ces ressources. Plusieurs sénateurs américains souhaitent que les recettes d’une prochaine vente aux enchères du spectre soient consacrées à la réduction de la fracture numérique entre zones urbaines et rurales.

La sénatrice de l »état de Washington,  Mme Cantwell a présenté cette semaine un projet de loi qui garantirait qu’une partie des recettes d’une vente aux enchères publique d’ondes serait investie dans le déploiement du haut débit en milieu rural et dans les réseaux de secours (le fameux 911) de nouvelle génération.

Actuellement la bande C (celle ciblée dans cette nouvelles enchère) est utilisée par des sociétés de satellites pour diffuser des programmes vidéo et radio. La FCC prévoit une vente aux enchères publique de la bande C en février afin de rendre le spectre disponible pour la prochaine vague de technologie 5G. Les sociétés de satellites ont déclaré vouloir une « juste compensation » pour libérer le spectre, selon un rapport du New York Times.

« Nous avons besoin d’argent pour le haut débit rural et non de cadeaux pour les sociétés de satellites étrangères« , a déclaré M. Cantwell dans un communiqué. Bonne nouvelle pour son adoption, ce projet de loi est bipartisan.

 

Critiqué sur son optimisation fiscale aux USA , Amazon donne quelques chiffres…

AmazonAlors que lors des débats des primaires démocrates les sénateurs Bernie Sanders et Elizabeth Warren, citent très souvent Amazon comme un exemple de société qui ne paye pas ses impôts aux USA, l’entreprise a donné des détails sur les taxes américaines qu’elle s’acquitte pour 2019 dans des documents financiers publics et un billet de blog la semaine dernière, affirmant que ses dépenses d’impôt fédéral sur le revenu pour l’année s’élevaient à plus d’un milliard de dollars…

On comprend que ces révélations semblent destinées à contrecarrer les affirmations des politiciens et des chercheurs selon lesquelles Amazon ne paie pas d’impôt sur le revenu. Cependant, l’impôt fédéral sur le revenu ne représente qu’une petite fraction des bénéfices de la société, soit environ 6 % des 14,5 milliards de dollars de revenus d’exploitation qu’Amazon a déclarés dans son rapport financier de fin d’année. L’entreprise bénéficie également de facilités de paiement (!) : Les lois fiscales fédérales lui permettent de retarder le paiement de la facture. Selon les déclarations réglementaires, Amazon paiera 162 millions de dollars d’impôts fédéraux sur le revenu pour 2019 maintenant, et 900 millions de dollars supplémentaires étalés sur le reste de l’année.

Les justifications de l’entreprise ont un air de déjà vu (en particulier chez nous) : « Comme la plupart des gouvernements qui tentent d’encourager les investissements économiques des entreprises, le Congrès américain a rédigé un code fiscal qui encourage le type de création d’emplois, d’investissement en capital, de développement technologique et d’actionnariat salarié qu’Amazon fait parce que ce sont des moteurs essentiels d’une économie prospère« , déclare la société dans un post. « Nous respectons toutes les lois fiscales applicables au niveau fédéral et au niveau des États, et nos impôts aux États-Unis sont le reflet de nos investissements continus, de la rémunération de nos employés et des règles fiscales en vigueur« .

Même aux États Unis cela fait un peu réagir… A quand une taxe GAFA (une vraie)  là bas aussi ?

Résultats Microsoft Q2 2020 : tous les signaux au vert (sauf les jeux)

Microsoft a publié le 29 janvier dernier les résultats du second trimestre de son année fiscale 2020 (octobre-décembre 2019), et ils sont bons :

  • CA : 36,9 milliards de $ (+14%)
  • Profit : 11,6 milliards de $ (+38%)

En dehors des jeux qui marquent un recul important de 11%, tous les segments de l’offre ont profité de la dynamique de ce trimestre :

  • Productivity and Business Processes :  $11.8 billion (+17%), dont :
    • Produits Office et services cloud associés : +16%, tirés par Office 365 dans les entreprises (+27% en revenu) et Office 365 grand public qui passe à plus de 37 millions de souscriptions.
    • Dynamics : +12%
    • LinkedIn : +24%
  • Intelligent Cloud : $11.9 billion (+27%), dont :
    • Produits serveurs et services cloud : +30% (tiré par Azure +62%)
    • Services aux entreprises : +6%
  • More Personal Computing : $13.2 billion (+2%), dont :
    • Windows OEM : +18%
    • Autres licences Windows et services cloud associés : +25%
    • Ventes Surface : +6% (versus le même trimestre l’an dernier qui avait été flamboyant +39%)

 

Résultats records d’Apple pour le premier trimestre de leur fiscale 2020

Apple a publié le 28 janvier après la clôture des marchés ses résultats pour le premier trimestre de l’année fiscale 2020 (octobre – décembre 2019) et ce sont tout simplement leurs meilleurs résultats trimestriels, Ever :

  • CA : 91,8 milliards de dollars (+9%)
  • Profit : 22,2 milliards de $ (+10%)

Tous les segments profitent de ce boom, et les iPhones qui représentent 61 % des ventes de ce trimestre ont permis à Apple de revendiquer plus de 1,5 milliards de terminaux actifs sur le marché à fin 2019.

A noter aussi le poids des services dans le chiffre d’affaire trimestriel d’Apple, qui pèse donc près de 13 milliards de dollars….

#CES2020 BTU Protocol : une application pédagogique de la Blockchain

Nous avons la semaine dernière réalisé une petite interview de Vidal Chriqui le fondateur de BTU Protocol. Il présentait en plus de la technologie (nous en avions déjà parlé l’année dernière) son application offrant possibilité de réserver des Hotels et location de voiture en récupérant une partie de la transaction dédiée habituellement aux intermédiaires type Booking.com ou Expedia par exemple…

BTU Protocol est donc une solution que vise à désintermédier les intermédiaires eux-mêmes , et offrir aux parties prenantes d’une réservation, les hôteliers et les clients, un bénéfice direct. Cette approche offre à la fois une introduction à la blockchain et aux cryptomonnaies associées, de façon simple et pédagogique. Elle évite aussi le caractère souvent spéculatif des cryptomonnaies, puisqu’associée à un objet réel : une réservation d’hotel

Rendez-vous sur les stores pour installer l’application sur iPhone ou sur Android

#CES2020 Les animaux de compagnie aussi

Parmi les nombreux domaines d’intérêt au CES celui des animaux de compagnie est très développé, avec de nombreux stands proposant des solutions d’alimentation, de soin pour nos compagnons préférés.

Parmi ceux ci nous nous sommes arrêtés chez Sure Petcare qui propose un collier connecté pour les chats et les chiens qui permet de mesurer l’activité de l’animal.

Autre produit présenté chez Sure Petcare une écuelle connectée pour chats qui permet d’identifier l’animal avec sa puce RFID (celle mise en place par les vétos) et qui ouvre l’écuelle lorsque le chat s’approche pour se nourrir, selon l’heure spécifiée. Si vous avez plusieurs animaux de compagnie vous évitez ainsi que l’un d’eux viennent vider les écuelles des autres.

« Entrées précédentes