Archives de Catégorie: Divers

« Google est un problème pour tous ceux qui vendent quelque chose en ligne »…

Peter-Kern-1536x1059Peter Kern, le nouveau PDG de l’agence de voyage en ligne Expedia, tire à boulet rouge, dans une interview à CNBC vendredi dernier, sur Google. Pour rappel Expedia est une des plus grosse entreprise du secteur, elle comprend des marques et des sites tels que Hotels.com Vrbo, Travelocity, Orbitz, HomeAway et bien d’autres, en plus bien sur d’Expedia.com. Cette société, basée à Seattle est à l’origine une spin-off de Microsoft. Actuellement la quasi totalité des membres du comité de direction sont d’ailleurs des anciens de l’éditeur, aux USA et ailleurs.

Peter Kern revient sur le double rôle de Google en tant que concurrent dans le domaine des voyages en ligne et en tant que source clé de clients grâce au trafic de recherche et à la publicité payante.

« Je pense que Google est un problème – c’est un problème pour tous ceux qui vendent quelque chose en ligne, et nous devons tous nous battre avec cela« 

Ses commentaires s’inscrivent dans un contexte où les autorités antitrust américaines préparent un dossier contre le géant de la recherche, en se concentrant sur sa domination des publicités numériques.

Google est un sujet récurrent pour Expedia, mais Peter Kern semble adopter une approche différente de celle de son prédécesseur Mark Okerstrom avant d’être évincé de son poste l’automne dernier. Il pense que l’entreprise doit apprendre à moins s’appuyer sur le marketing du clic là où Google règne en maitre.

« Nous devons moins compter sur Google. Nous avons donc utilisé Google et le marketing du clic comme principal levier pour déterminer si nous pouvions croître à un certain rythme ou non, mais nous n’avons pas été très bons en matière de merchandising, nous n’avons pas été très bons pour comprendre le client. Nous n’avons jamais eu de données pour toutes nos marques afin de comprendre si un client avait visité une autre de nos marques et était passé à une autre. Nous avons souvent participé à des enchères de marketing de clic, nos propres marques contre elles-mêmes. Nous avons donc une grande partie de notre propre travail à faire et, à mon avis, cela signifie que nous avons beaucoup d’avantages qui ne dépendent pas entièrement de Google« .

Mercredi dernier, l’entreprise publiait ses résultats trimestriels avec des pertes de 1,83 $ par action et un chiffre d’affaires de 2,2 milliards de dollars, soit une baisse de 15 % par rapport à l’année précédente. Perte qui allait au delà des prévisions des analystes (1,23 $ par action). Sans surprise cette contre performance est liée à l’épidémie ayant mis un terme aux voyages.

Sans surprise, les habitudes de consommation ont changé depuis le début de la crise…

Nous vous en parlons régulièrement ici même, Amazon, Microsoft, Zoom et d’autres entreprises qui facilitent le travail à distance grâce à des outils logiciels, rapportent des revenus importants et voient leurs cours de bourse grimper en flèche. Mais les petites entreprises, même dans le secteur relativement résilient de la technologie, ont du mal à se maintenir à flot.

De nouvelles données provenant de la start-up Avalara aux États Unis (société spécialisé dans la gestion des Taxes pour les entreprises) montrent que si les dépenses globales ont été relativement stables, il y a clairement des gagnants et des perdants dans la pandémie.

avalara

L’enquête d’Avalara révèle que les dépenses des consommateurs n’ont pas diminué dans tous les domaines, malgré les commandes de produits à domicile. La moyenne relativement égale a été maintenue par une augmentation des dépenses sur les articles qui aident les consommateurs à se protéger à la maison, alors que d’autres secteurs connaissent une forte baisse des transactions.

Sans surprise, les consommateurs dépensent davantage pour des articles de survie, comme les purificateurs d’eau, les réchauds de camping et les panneaux solaires. Les ventes de ces produits ont augmenté de 163 % depuis le début de l’année. Les armes et les munitions connaissent une augmentation de 123 % (pour rappel cette étude est sur les USA)…

Les produits destinés à combler le temps passé à la maison sont également en hausse, comme les articles de bricolage et de rénovation, et les divertissements pour enfants. Les ventes de fournitures pour l’apprentissage à domicile ont par exemple augmenté de 209 % en mars. Il n’est pas surprenant que les services de livraison de nourriture soient également en plein essor. Les consommateurs ont dépensé 154 % de plus pour la livraison de produits alimentaires spécialisés comme les desserts et le café. De quoi prendre quelques kilos supplémentaires !

Cette évolution a toutefois eu des répercussions importantes sur les entreprises qui ne peuvent pas vendre en ligne. Ces entreprises ont connu une diminution de 74 % en moyenne des transactions par rapport à leurs ventes de janvier et février. Les articles qui ne sont plus aussi nécessaires à la vie quotidienne, comme les chaussures, les bijoux, les vêtements de cérémonie et d’aventure, ont tous vu leurs ventes diminuer de plus de 70 %. Les transactions portant sur les produits automobiles ont chuté de 79 %.

Ces données donnent un aperçu de la manière dont la crise du coronavirus pourrait remodeler l’économie, en favorisant les grands détaillants en ligne comme Amazon et les entreprises de productivité sur le lieu de travail comme Zoom tout en martelant la vente au détail des autres entreprises.

 

[Une petite pause] De magnifiques fonds d’écrans Microsoft

Besoin de s’évader un peu ? A défaut de partir au bout du monde, vous pouvez changer de fond d’écran 🙂

(cliquez sur les images pour les visualiser en HD)

L’excellent site wallpaperhub.app présente de magnifiques fonds d’écrans issus des matériaux marketing de Microsoft. Et ceci sans publicité, sans code caché, sans abonnement…

On retrouve ici les images par défaut des matériels Microsoft mais aussi des éléments de promotion du design Fluent par exemple avec bien sur aussi quelques belles photographies.

GAFAM : des résultats T1 2020 en fête, sauf là ou le digital rencontre le réel !

En ce mois d’avril, les entreprises viennent de publier leurs résultats pour l’activité du 1er janvier au 31 mars 2020, soit le premier trimestre marqué par l’arrivée officielle de la pandémie dans le monde occidental, avec son confinement XXL.

Les résultats des GAFAM sont à ce titre intéressants pour essayer de mesurer le début de l’impact de cette mega crise sur l’activité digitale, et le moins que l’on puisse dire au vu des chiffres annoncés c’est que pour l’instant le monde digital reste peu touché par le COVID. Sauf là où leur activité rencontre le monde réel, en particulier dans la distribution : fermetures des Apple Stores et renchérissement du coût de production des services (aménagement ou fermeture de centres logistiques, accroissement des coûts de livraison …) du commerce électronique pour Amazon.

Microsoft

La fermeture des magasins Microsoft n’a pas pesé lourd sur les résultats de la société (pas vraiment une surprise quand on voit la faible fréquentation de ces lieux :(), et les activités cloud continuent leur déploiement (voire même profitent du développement du télétravail) :

  • +62% en $ sur Azure (vs le même trimestre un an avant) : certes une croissance en ralentissement régulier depuis plusieurs trimestres (73% il y a un an), mais qui reste malgré tout solide, d’autant que le volume de business brut est élevé
  • +27% en $ pour les souscriptions Office 365 en entreprise
  • 37,2 millions de souscriptions Office 365 sur le marché grand public
  • +18% en $ pour Windows OEM

Sans compter l’accroissement d’usages de ses services de communication/collaboration pour les entreprises Teams et de la renaissance de Skype, dont les usages sont gratuits (plan Office 365 E1 pour 6 mois).

Google

AU travers de quelques chiffres clés, illustration de la bonne santé de l’activité de Google :

  • CA issu de la publicité de 33,76 milliards de dollars sur la période, ce qui représente 82% du CA global et une croissance de 10,3%. Une croissance certes inférieure aux attentes, mais moins qu’anticipé par les analystes financiers
  • des revenues Google Cloud qui passent de 1,825 b$ à 2,777 b$
Amazon

Concernant Amazon, ses résultats sont toujours marqués par la contribution exceptionnelle d’AWS à la profitabilité du groupe (un peu plus de 3 milliards de résultats pour AWS et 2,5 au niveau global pour Amazon), alors que l’activité pèse moins de 15% du CA global.

La croissance d’AWS reste solide à +33%, même si comme Microsoft, ce chiffre diminue régulièrement depuis plusieurs trimestres (il était à +40% il y a un an). Comme Microsoft, le développement du télétravail reste aussi un accélérateur.

Apple

Les ventes d’Apple ont souffert du ralentissement mondial et de la fermeture de ses enseignes au niveau mondial et Apple affiche même une décroissance de son revenu net :

  • vente d’iPhones en recul à 28,96 milliards de dollars (vs 31,05 un an avant)
  • vente de Mac en recul à 5,35 milliards de $ (vs 5,5)
  • vente d’iPad en recul à 4,37 milliards de $ (vs 4,87)
  • ventes de services en croissance à 13,25 milliards de dollars (vs 11,5)
  • vente d’accessoires et de wearables en croissance à 6,28 milliards de$ (vs 5,13)
Facebook

La publicité constitue la quasi totalité du CA de Facebook (l’activité hors publicité pèse 1,6% du tout). Comme pour Google, le ralentissement a moins été marqué qu’envisagé, et Facebook a communiqué sur uns stabilisation de la baisse en avril.

Pas bête du tout : Samsung propose d’autres usages pour ses emballages…

Eco-Packaging-for-Lifestyle-TV-Lineup_1Pour peindre un peu en vert ses activités, Samsung a annoncé que ses produits TV Lifestyle, notamment The Frame, The Serif et The Sero, seront emballés dans du carton ondulé préformé, ce qui permettra aux clients de réutiliser et de recycler plus facilement les matériaux. Cet  emballage utilise une matrice de points sur chaque côté du carton, ce qui permet aux clients de couper facilement les boîtes et de les utiliser à d’autres fins. Samsung suggère aux utilisateurs de transformer les emballages en petites tables ou maisons pour animaux de compagnie !

C’est pas idiot et  Samsung va fournir un manuel rempli de codes QR qui renvoient à des instructions pour construire des choses à partir du carton.

Kangwook Chun, vice-président exécutif et chef de l’équipe de stratégie produit de l’activité d’affichage visuel de Samsung Electronics, a commenté cette idée de réutilisation innovante :

« Les consommateurs sont plus enclins à acheter auprès d’une marque qui partage les mêmes fondamentaux et valeurs qu’eux, et avec notre éco-emballage, nous pensons pouvoir offrir à nos clients une nouvelle expérience qui considère l’environnement comme un moyen important de s’exprimer« . Kangwook Chun, vice-président stratégie produit

Pour attirer l’attention sur l’emballage, Samsung s’est associé au magazine britannique Dezeen pour lancer un concours de design mondial qui débute. Les deux sociétés récompenseront les designs les plus uniques et les plus pratiques et les incluront dans leur manuel d’éco-emballage.

Ne soyons pas dupe, c’est aussi pour se donner bonne conscience. Mais c’est tout de même une initiative interessante !

nanoSeptic : les nanotechnologies pour lutter contre l’infection du COVID 19 ?

Capture d’écran 2020-03-27 à 15.04.49.png

La société américaine NanoTouch Materials  le croit, qui commercialise les produits nanoSeptic, sous forme de peau artificielle pouvant habiller des poignées de porte, des rampes, des barres de caddie de supermarché, mais aussi des sets de tables, des tapis de souris, etc.. Grâce à la lumière, ces surfaces, qui utilisent des nanocristaux minéraux, vont créer une réaction d’oxydation, « plus forte que celle de l’eau de Javel » (selon le site nanoSeptic.com), et qui permet un nettoyage en continu (décidément tout le monde s’y met :)) des surfaces équipées. Toujours selon NanoTouch Materials, cette réaction est sans danger puisque les nano particules mises en oeuvre sont liées au matériau.

La société américaine de micromobilité, Wheels, qui opère des vélos électriques (sans pédale) en libre service dans plusieurs villes américaines (Dallas, Los Angeles, San Diego, entre autres) et européennes (Madrid, Stockholm, Bâle) équipe sa flotte de vélos avec des poignets et des leviers de frein recouverts de nanoSeptic.Capture d’écran 2020-03-27 à 15.21.14.png

 

.

Bing ouvre un site pour le suivi du Covid19

Capture d’écran 2020-03-16 à 07.58.56.png

Le coronavirus est au centre de toutes les discussions et bénéficie d’une couverture médiatique quasiment sans précédent. Le site ouvert par Bing (bing.com/covid) offre une vue géographique du déploiement du virus dans le monde.  Pas d’analyse associée, juste une vue chiffrée de l’expansion du virus, et l’accès à un flux d’actualités par pays. L’avantage du site est sa simplicité d’usage et de lecture.
Les données sont agrégées à partir de sources faisant autorité comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC)

« Entrées précédentes