Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Microsoft débauche un concepteur de puces d’Apple…

Microsoft a débauché un concepteur de puces d’Apple, selon un rapport de Bloomberg. Le rapport explique que Mike Filippo, a quitté Apple pour rejoindre Microsoft, dans le but d' »étendre ses propres efforts en matière de puces de serveur. » On parle donc des puces coté serveur (pour Azure donc) et pas pour concevoir des puces pour les prochaines Surface ARM.

Mike Filippo était chez Apple depuis 3 ans mais il a fait une bonne partie de sa carrière chez ARM après être entré chez Intel et AMD, donc un vrai spécialiste. Et une embauche très interessante à l’époque pour Apple dans le cadre de son programme de puces maison visant à s’affranchir d’Intel… Une ambition qui semble être commune avec Microsoft.

Ce n’est pas la première fois que l’on parle des ambitions de Microsoft de fabriquer ses propres puces pour les serveurs. Déjà en décembre 2020, Bloomberg expliquait que cette démarche s’inscrivait dans la stratégie de Microsoft visant à réduire sa dépendance vis-à-vis d’Intel.

#CES 2022 : bras robot modulaire

De nombreux bras robots étaient présents au CES, y compris des mains robotisée. En marge du CES, nous avons flashé sur le projet KickStarter de bras robot HUENIT.

Ce projet est très original car d’une part il est modulaire. Il est conçu pour utiliser l’IA, la 3D, le laser et la robotique facilement et rapidement. Il suffit pour cela d’insérer la bonne tête pour que ce bars se transforme en imprimante 3D, en Laser ou encore en porte cuillère 🙂 Mais aussi il est très accessible : moins de 1000 €

Une petite vidéo du constructeur qui explique tout cela :

Et le pointeur sur le projet

#CES 2022 : La lampe Lili de nouveau au CES

On reparle de la lampe pour les personnes dyslexiques Lili au CES cette année, avec un nouveau produit en commercialisation. Tout a commencé à Rennes, pour cette Startup où Albert LE FLOCH et Guy ROPARS, chercheurs en physique de l’Université de Rennes, ont fait une découverte en 2017 pour laquelle ils ont reçu, en 2020, le prix Raymonde Destreicher, décerné par l’Académie Nationale de Médecine.

Ils ont étudié plus précisément « les cônes bleus au niveau des centroïdes de Maxwell (dans les fovéas, zone rétinienne au centre de la macula) » et ont constaté une différence entre les normo-lecteurs et les personnes dyslexiques. L’idée de la Lampe Lili était née !

La lampe projette un flux lumineux spécifique qui permet aux personnes dyslexiques d’effacer l’image miroir ou superposée et de retrouver une lecture plus fluide. Elle Lili émet des flashs lumineux, invisibles à l’œil nu, qui rendent la perception de l’écrit plus précise pour nombre de personnes dyslexiques. Elle aide à mémoriser plus de mots, ce qui permet des progrès en lecture et en orthographe. Elle est vendue 349 €.

#CES 2022 : Un casque invisible !

C’est au CES, que nous avions découvert les premiers casques à conduction osseuses, les premiers casque à réduction active de bruits, les premiers haut parleurs directionnels aussi, cette fois , voici un « casque invisible » ou plutôt une solution intelligente qui prétend offrir une expérience de casque virtuel. Le Noveto N1 associe les capacités d’Amazon Alexa à la reconnaissance faciale pour permettre d’entendre un son stéréo privé sans utiliser de casque, l’appareil sera expédié avant la fin du mois de mars au prix de 800 dollars…

Le « casque invisible ». Le N1 ressemble à une barre de son miniature pour bureau, des caméras sont utilisées pour activer la technologie de diffusion audio intelligente de Noveto, qui permet d’écouter de la musique, de prendre des appels ou de faire tout ce qui nécessite de l’audio, alors que les personnes à proximité n’entendent que le bruit ambiant, selon la société. »N1 crée une expérience sonore vraiment magique », comme l’a déclaré Christophe Ramstein, le PDG de Noveto, dans un communiqué de presse.

« Il ne ressemble à rien de ce que nous avons vu auparavant et a le potentiel de changer notre façon de travailler et de vivre. Imaginez l’efficacité et le confort de conversations privées sans aucun appareil sur le corps – nous revenons à une forme de communication délicieuse et intuitive qui n’existe actuellement pas dans notre vie quotidienne avec nos appareils.« 

Voici comment cela fonctionne : Le N1 transmet des ultrasons dans l’air. Ces faisceaux d’ultrasons sont dirigés vers un endroit situé juste à l’extérieur de nos oreilles, où ils convergent pour former des poches sonores audibles. On imagine de minuscules haut-parleurs flottant à côté de nos oreilles, que nous sommes les seuls à pouvoir entendre. Une technologie qui est aussi utilisée dans les nouveaux téléviseurs Sony Bravia qui sortiront cette année.

Mais comme nous avons tendance à bouger la tête, même en position assise, ces faisceaux d’ultrasons doivent être fréquemment ajustés pour garantir le maintien de l’effet d’écoute privée, c’est pourquoi les caméras gardent un œil sur la position de votre tête. Noveto utilise également le système de caméras pour savoir quand vous regardez le N1 afin d’activer son autre caractéristique clé : la capacité de « communiquer sans effort et naturellement », ce qui permet de parler à Alexa sans dire continuellement « Alexa ».

Noveto affirme que le système est si efficace qu’il peut fournir un son spatial 3D complet à la personne qui l’écoute, alors que toutes les autres personnes à proximité n’entendent qu’un faible murmure sonore. Vous pouvez utiliser le N1 via Bluetooth, Wi-Fi, USB-C et la prise jack 3,5 mm incluse. Le prix de l’engin 800 $ tout de même pour une disponibilité dès mars. On demande à voir !

#CES 2022 : Qualcomm veut s’imposer dans l’automobile

À l’occasion du CES 2022, Qualcomm a annoncé plusieurs nouvelles extensions de ses partenariats avec de grands constructeurs automobiles afin de fournir des plates-formes matérielles et logicielles pour les véhicules connectés, en s’associant à Volvo, Honda et Renault pour ajouter davantage de fonctionnalités à leurs prochaines voitures.

Qualcomm dispose déjà d’une suite complète de plateformes automobiles, qu’elle appelle le Qualcomm Digital Chassis. L’objectif est de fournir aux constructeurs automobiles une variété d’outils qu’ils peuvent utiliser pour rendre leurs voitures plus intelligentes et plus connectées.

Ces outils comprennent :

  • Snapdragon Ride, qui fournit des technologies d’assistance au conducteur et de conduite automatisée.
  • Snapdragon Cockpit, pour les expériences embarquées, y compris les SoC et les solutions logicielles pour l’alimentation d’écrans multiples et de systèmes audio/vidéo/multimédia.
  • Snapdragon Auto Connectivity, qui fournit aux constructeurs automobiles des solutions LTE, 5G, Wi-Fi et GPS pour connecter les voitures à Internet, au cloud et à d’autres véhicules.
  • Snapdragon Car-to-Cloud Services, qui fournit des fonctions de sécurité et une plateforme pour ajouter des mises à jour over-the-air et des services payants, intégrant le backoffice d’analyse des véhicules et des utilisateurs.

Pour rappel c’est sur ce point que Microsoft avec Azure est très présent, en concurrence donc avec Qualcomm. Microsoft ayant fait le choix de s’associer avec les équipementiers automobile, eux aussi en pleine transformation digitale, la part du logiciel deviendra prépondérente dans leurs offres dans les années à venir.

Honda, par exemple, a annoncé lors du CES 2022 qu’il utiliserait la plate-forme Snapdragon Cockpit de troisième génération de Qualcomm pour alimenter son système d’infodivertissement basé sur Android dans les prochaines voitures qui seront commercialisées aux États-Unis au second semestre 2022 et au début 2023. Volvo a annoncé un plan similaire lors de la conférence, en collaborant avec Qualcomm et Google pour proposer des systèmes d’infodivertissement Android dans son prochain SUV Polestar 3 et dans le SUV entièrement électrique prévu par Volvo.

Renault, quant à lui, prévoit d’adopter le Digital Chassis de Qualcomm de manière plus complète, en utilisant les plates-formes Qualcomm pour la connectivité, l’assistance au conducteur, les expériences dans le cockpit et les services en nuage sur les prochains véhicules Renault. Sans préciser comment celà s’articule avec les partenariats en place avec Microsoft dans ce même domaine…

Ces nouveaux accords s’ajoutent à ceux que Qualcomm avait déjà conclus avec d’autres grands constructeurs automobiles, notamment BMW, General Motors et Hyundai.

#CES 2022 : Anker Video Bar, une webcam très ingénieuse

Anker a annoncé la B600 Video Bar, une sorte de webcam / boîte à outils de visioconférence très astucieuse qui abrite tout ce dont on put avoir besoin lors des nombreux meetings en ligne 🙂. Il repose sur votre moniteur (ou téléviseur), et la partie webcam de la barre vidéo dispose d’un capteur 2K capable de 30 images par seconde. Il offre un réglage du champ de vision, une mise au point automatique et, comme la plupart des webcams sophistiquées de nos jours, il prend en charge une fonctionnalité de zoom alimentée par l’IA et une amélioration de l’image autonome. Dans l’appareil, il y a aussi un réseau de microphones. Il utilise un algorithme d’IA pour rendre les environnements bruyants silencieux à l’autre bout. A voir à l’usage…

Le produit contient également deux fonctionnalités qui ne sont pas couramment incluses avec une webcam : une barre lumineuse et des haut-parleurs. Avec le télétravail beaucoup de personnes n’ont pas l’éclairage idéal lors de leurs appels vidéo, et cela devrait aider à paraître un peu plus vivant et, peut-être, un peu plus professionnel. Anker annonce également une fonctionnalité appelée MagicSight qui peut effectuer des ajustements d’éclairage automatiques. Enfin d’autres ajustements à la température et à la luminosité des couleurs peuvent être effectués dans une application.

Reste à voir la qualité de cet équipement et comment elle rivalise avec les produits de Logitech et Razer par exemple qui sont souvent la référence…

#CES 2022 : Partenariat Microsoft Qualcomm sur l’AR

Qualcomm & Microsoft Partner on "custom AR chips" for Next-gen Glasses

Les deux entreprises ont annoncée hier soir dans le cadre d’une série d’initiatives visant à promouvoir la réalité augmentée et le metavers, notamment le développement de puces personnalisées pour les lunettes AR. Les entreprises sont restées timides sur la nature des puces ou des produits finis, mais elles ont promis des lunettes « légères » et économes en énergie. En d’autres termes, vous pourriez avoir envie d’utiliser ces lunettes pendant de longues périodes. Sans doute un produit complémentaire à venir du casque Hololens qui restera la version haut de gamme.

Sans surprise, cela utilisera des logiciels, notamment l’outil de collaboration virtuelle Mesh de Microsoft et le système de développement Snapdragon Spaces XR de Qualcomm. Il n’a pas été fait mention des plates-formes que les lunettes prendront en charge, mais on peut présumer qu’elles seront compatibles avec Windows et bien sur le produit phare Teams !

Microsoft a longtemps évoqué son intention de rendre la réalité augmentée plus accessible que ses casques HoloLens. Ces puces n’atteindront pas nécessairement les lunettes destinées aux consommateurs, mais elles pourraient représenter un grand pas dans cette direction. Pour Qualcomm, cela pourrait également l’aider à contrôler l’avenir de la RA – elle pourrait ne pas avoir à craindre que Meta et d’autres entreprises dominent le métavers avec leurs propres équipements (nous en parlions lors du dernier Briefing Calipia) avec à terme une sorte de privatisation d’une partie de ce qui se veut être le futur d’internet (même si il y a encore pas mal de boulot pour que la vision devienne réalité !).

Nouvelles fonctions pour Azure Space

Azure Space – cloud-powered innovation on and off the planet - The Official  Microsoft Blog

Microsoft a annoncé de nouvelles capacités mais aussi de nouveaux partenariats pour Azure Space, la plate-forme de la société qui relie les satellites et les services. L’entreprise a également dévoilé des outils pour améliorer les images satellite.

Premier service : Azure Orbital permettant de communiquer et de contrôler les satellites depuis des stations au sol. Les entreprises peuvent ainsi stocker, traiter et analyser des données issues des équipements dans le cloud.

Microsoft a également dévoilé SpaceEye, un outil alimenté par l’IA qui va chercher des images satellites optiques et multispectrales de la Terre sans nuages :

« SpaceEye utilise l’instrument radar à synthèse d’ouverture (SAR) de la mission Sentinel-1 comme source de données de base, car les données radar ne sont pas affectées par la couverture nuageuse. SpaceEye combine ensuite ces données radar avec l’imagerie optique historique pour générer une prédiction d’image IA de ce à quoi cela ressemble sous les nuages. Cela peut débloquer des cas d’utilisation importants dans l’agriculture, la surveillance de l’utilisation des terres et la réponse aux catastrophes, entre autres« ,

Tom Keane, CVP pour Microsoft Azure.

Il y a quelques temps Microsoft annonçait aussi le Turing, (IA sur Microsoft Azure) qui sera aussi utilisé ici pour amélioré la résolution des images satellite.

Enfin, Microsoft a également annoncé de nouveaux partenariats avec Airbus, Blackshark.ai, iDirect, Esri, ainsi qu’Orbital Insight pour fournir de nouvelles images satellites haute résolution.

Un nouveau plan « Teams Essentials » pour les très petites entreprises

Microsoft vient de lancer une nouvelle offre Teams conçue pour les TPE, qui cible les commerces et les petites organisations d’un point de vue marché. Mais Teams Essentials, c’est son nom veut avant tout combler le manque entre l’offre gratuite de Teams et les plans 365 qui laissait le champs libre à Google et Slack en particulier…

Les principales fonctionnalités de Microsoft Teams Essentials comprennent :

  • les appels vidéo de groupe illimités pendant 30 heures avec un maximum de 300 personnes,
  • des chats de groupe
  • l’intégration du calendrier avec Outlook mais aussi Google Calendar.
  • 10 Go de stockage dans le Lloyd pour un partage de fichiers et une gestion des tâches entre collègues.
  • Avec en option :
    • L’intégration de la messagerie
    • Les applis Web et mobile d’Office
    • La possibilité d’enregistrer les réunions avec des transcriptions automatiques
    • 1 To de Stockage

En revanche, Teams Essentials ne disposera pas des Channels, disponibles dans l’application Teams classique.

Coté tarif, Microsoft annonce 4$ / mois et par utilisateurs les options citées plus haut étant accessibles pour seulement 1$ de plus… (ce qui rapproche donc des premiers plan 365…)

Microsoft Teams Essentials pourra être acheté directement sur le site Web de Microsoft, mais il sera également proposé par les partenaires Microsoft Cloud (en CSP donc).

Gartner : Le marché des logiciels d’IA atteindra 62 Milliards de $ en 2022

Selon Gartner le Chiffre d’affaire des logiciels d’IA devrait atteindre 62,5 milliards de dollars en 2022. En croissance de plus de 20% sur 2021 donc. Le cabinet détaille chacune des principales catégories du domaine :

  • la gestion des connaissances, l
  • les assistants virtuels,
  • les véhicules autonomes,
  • le lieu de travail numérique,
  • les données issues des foules et autres.

Parmi ces catégories , la gestion des connaissances devrait connaître la plus forte croissance à 31,5 %, en revanche les assistants virtuels qui avaient connus une très forte croissance en 2019 devraient cette fois croissent plus faiblement à à 14,7 %. Nous sommes en tout cas encore bien loin d’un marché mature ! Y compris dans ce dernier secteur.

Un des freins les plus important étant, sans surprise, l’éthique de ces solutions. Nous l’avons vu encore récemment avec la pression des employés de Google pour freiner les ventes sur des secteurs comme l’armée, ou encore dans certains pays. Mais aussi les expérimentations liées à la reconnaissance faciale qui sont très limitées dans les démocraties, un peu moins dans les dictatures…

Selon Gartner, les dépenses des entreprises en matière d’IA continueront d’augmenter à mesure que les organisations surmonteront leur réticence à adopter l’IA et à lui faire confiance, et qu’elles trouveront des moyens de tirer une valeur commerciale des technologies d’IA.

« Entrées précédentes