Archives par Auteur

iOS 11 devrait démocratiser l’usage de la réalité augmentée

Dans une interview hier, Tim Cook, le patron d’Apple vantait les mérites de la réalité augmentée désormais accessible avec iOS 11.

Jusqu’alors très sceptique sur la réalité augmentée lorsqu’elle nécessitait de porter des lunettes ou un casque sur la tête d’une part, mais aussi sur la fluidité des solutions proposées, les applications à l’image de celle d’Ikea (Ikea Place – disponible pour l’instant que sur le Store US) risquent bien de changer la donne…

table ARNous n’avons pas résisté à mettre une nouvelle chaise dans le bureau, et une nouvelle petite table / coffre !

Une petite présentation des possibilités :

 

Publicités

Réalité augmentée : une application interessante sur iOS 11 via ARKit

Vous cherchez des applications originales de réalité augmentée pour en expliquer l’intérêt à votre entourage ? En voici une (en beta sur demande actuellement) qui permet de mesurer des objets, des lieux, des distances.

Elle illustre le fonctionnement de l’ARKit d’iOS 11 dont la version finale sera sans doute disponible dès mardi soir (12 septembre).

Pour demander la beta c’est par ici

Quels impacts de la transformation numérique sur le travail ?

Le sujet était abordé lors des dernières élections présidentielles. Nous le savons tous, le numérique est une véritable « révolution”, et comme chaque révolution industrielle elle entraine des changements profonds dans les entreprises publiques ou privées. Ces transformations entraînant une mutation tout aussi profonde sur les métiers.

Le candidat socialiste lors des dernières élections présidentielles le disait, citant des études américaines : près de 50% des emplois en occident pourraient être détruit avec la révolution numérique ou à minima impactés très fortement. Si toutes les études ne sont pas aussi alarmistes, elles soulignent toutes, que la mutation sera profonde et que les transformations sur les métiers seront irréversibles, s’amplifiant au fur et à mesure des progrès de l’Intelligence Artificielle.

L’avènement de la robotique

La robotisation est apparue au départ pour les tâches répétitives (avec comme exemple souvent cité : l’automobile), mais aujourd’hui les robots dépassent de plus en plus ce type de tache pour gagner en autonomie et surtout en versatilité. Ainsi, l’OCDE affirme que 10% des emplois en France vont disparaître d’ici 2025 à cause des robots.

robot1

Dans ce cadre, il est évident que les robots ont déjà remplacé la main d’œuvre humaine dans de nombreux métiers contribuant ainsi à réduire les coûts des « humains-producteurs » en utilisant des machines, mais aussi à en banaliser les fonctions. Cette banalisation entrainant un déplacement de la valeur du fabriquant des produits vers celui qui fabrique les robots ! Les métiers associés à la conception de ces derniers évoluent ainsi dans le même sens. Donc les gains de productivité permis par les robots profitent certes à l’entreprise les utilisant mais beaucoup plus à l’entreprise construisant ces mêmes robots !

Lire la suite

Infographies Azure

Si vous pensez qu’un dessin est souvent plus explicite que 100 mots et donc que vous aimez bien les belles infographies, faites un petit tour ici : azure.microsoft.com/en-us/resources/infographics. Il ne manque plus que l’imprimante A1 pour tapisser les murs 🙂

Capture d_écran 2017-06-30 à 09.37.30

Photo Officielle d’Emmanuel Macron : des iPhones au premier plan :)

macronComme le signale le célèbre site The Verge aux USA,  la photo officielle d’Emmanuel Macron comporte deux iPhones posés sur la table à coté d’ouvrages de la Pléiade, du Général De Gaulle et du Rouge et le Noir de Stendhal…

Sibeth Ndiaye, l’attachée de presse du président, révèle sur son compte Twitter que cela ne doit rien au hasard : le président à pris le temps de poser soigneusement toutes les composantes de son bureau pour cette photo officielle…

La presse américaine, révélant que c’est la première fois qu’un smartphone est présent sur la photo officielle d’un président de la république… et deux en plus ! De quoi alimenter un peu plus la Macronmania qui sévit aux USA (pour une fois que ce n’est pas du French Bashing). Il est vrai qu’entre Trump et le partenaire historique embourbé dans son Brexit, les américains ont besoin de nouvelles icônes 🙂

 

Briefing #24, merci à tous de votre présence.

Après Aix, Lyon, Nantes, Lille, Paris et Strasbourg, cette 24 ème édition du Briefing Calipia est terminée. Merci à tous et rendez-vous pour la 25 ème édition fin novembre, début décembre.

1 - Intro (Stephane - Briefing 24 Calipia) relue

Briefing Calipia à Lille aujourd’hui

Toujours à l’Hermitage Gantois 🙂

Encore des places pour Paris et Strasbourg la semaine prochaine

lille

Windows 10 sur ARM : la fin programmée du « Wintel » ?

Depuis leurs créations, les sociétés Microsoft et Intel ont souvent connues des destins intimement liés. Tout a commencé dans les années 1980 au lancement de l’IBM PC où le géant du monde  informatique de l’époque avait choisi pour la conception de son ordinateur personnel, deux sociétés quasiment inconnues et qui n’étaient pas les leaders de leur secteurs d’activité : Intel pour la fourniture du processeur de la machine (Intel 8086 dont le fondeur vient de fêter le 40 ème anniversaire le 8 juin dernier) et Microsoft pour la fourniture du système d’exploitation (PC-DOS qui deviendra plus tard MS-DOS).

fortuneIBM pensait alors pouvoir facilement encadrer ces deux « petits » acteurs, en tout cas plus facilement que si elle avait choisi les leaders de l’époque : Motorola pour les processeurs 68000 équipant déjà le matériel d’Apple et Digital Research avec son système d’exploitation CP/M équipant les premiers micro ordinateurs.

L’avenir en décida autrement…

La lune de miel entre Microsoft et  Intel s’est poursuivie et amplifiée avec l’arrivée de Windows, les deux acteurs, en position dominante sur leur marchés respectifs, étaient alors souvent accusés à raison, de s’entendre sur leurs stratégies respectives.

Les versions du produit phare de Microsoft,  Windows, disposaient alors de versions directement liées aux versions des processeurs du fondeur : Windows 286, Windows 386, nécessitant donc les nouvelles version de processeur 80286, 80386…

C’est à cette même époque que l’appellation « Wintel » est apparue. Contraction de Windows et d’Intel et mise en exergue de ce qui apparaissait comme un monopole sur le poste de travail.

Premières infidélités

Avec Windows NT en 1993 Microsoft avait fait quelques infidélités à Intel en proposant pour Windows le support de processeurs d’autres fondeurs :  Alpha de Digital Equipment, les processeurs MIPS puis PowerPC de Motorola et d’IBM.

Lire la suite

Après Aix et Lyon la semaine dernière, Nantes aujourd’hui…

Nous poursuivons nos Briefing Calipia 🙂

Nous serons à Lille jeudi, à Paris mardi prochain et jeudi 22 à Strasbourg. Il reste encore quelques places pour ces deux destinations

IMG_3368