Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Domotique : l’alliance CHIP devient « Matter »

Fin 2019, Apple, Amazon et Google s’étaient associés autour de la Zigbee Alliance pour annoncer l’alliance « CHIP » visant à promouvoir une plateforme et des protocoles interopérables pour la domotique. Nous vous en, parlions sur le Blog.

La Domotique au programme du prochain Briefing Calipia

Pour terminer la prochaine session du Briefing Calipia qui se déroulera les 9,11,15 et 16 décembre prochain, nous parlerons d’un sujet plus « sphère perso » : la Domotique. Venez nous rejoindre sur calipia.com/briefing

Amazon ajoute un « tableau de bord domotique » à ses tablettes Fire HD

Amazon est en train d’ajouter une nouvelle fonctionnalité intéressante à ses tablettes Fire HD qui facilitera l’accès rapide aux commandes domotique. A la manière de ce que présente déjà Apple via HomeKit sur ses iPad ou iPhone, cette fonction apportée sur les tablettes Amazon se présente un

#CES2020 Une intégration, en attendant le convergence des systèmes domotique…

La convergence des systèmes et protocoles de la domotique, en particulier autour des alliances Zigbee et de la mise en open source du Homekit d’Apple, le marché s’organise autour des services. La société canadienne 1Valet propose au CES des évolutions de son application de contrôle des bâtiments.

Aucune des société n’ayant atteint une masse critique pour imposer à tous leur propre protocole, il était impératif de s’allier pour faire décoller réellement les applications domotiques et demain plus largement l’IoT en général. Nous vous perlions de tout cela lors du dernier Briefing Calipia.

Alors que les premiers appareils certifiés par cette alliance devraient arriver dans les magasins en 2021, les entreprises derrière « CHIP » ont annoncé aujourd’hui que le projet aura un nouveau nom : Matter. Pour obtenir la certification de Matter, le produit devra adopter une nouvelle norme libre de droits qui le rend compatible avec les protocoles Alexa Smart Home d’Amazon, HomeKit d’Apple et Weave de Google. L’alliance englobera des appareils tels que des ampoules intelligentes, des sonnettes vidéo, des serrures de porte, des haut-parleurs intelligents, etc.

Tobin Richardson, directeur général de Matter, a déclaré à CNET que chaque appareil certifié par la nouvelle alliance aura un logo unique pour indiquer qu’il fonctionne avec les écosystèmes d’Apple, Amazon et Google. Il s’attend à ce que le logo devienne aussi « omniprésent » que le logo Wi-Fi l’est actuellement ». Le logo Matter comporte trois flèches dirigées vers le centre, représentant le partenariat des trois entreprises à l’origine de l’alliance.

« Comme ces différents appareils deviennent des réseaux plus complexes, il est d’autant plus important qu’ils parlent tous le même langage. Cette marque sera une aide pour s’assurer que vous pouvez ajouter n’importe quelles ampoules, n’importe quelles serrures de porte, n’importe quoi que vous voulez ajouter. »

Tobin Richardson

Selon Michelle Mindala-Freeman, responsable du marketing chez Matter, les accessoires compatibles auront des codes de configuration pour permettre aux utilisateurs de les appairer facilement sur n’importe quelle plateforme. Si vous désirez avoir toutes les information sur protocole Matter vous pouvez consulter la page GitHub de la Zigbee Alliance.

JEDI S03E02 : Le pentagone envisagerait d’abandonner le contrat

Le JEDI abandonne… Avant l’arrivée de nouveaux petits JEDI ? (image Disney)

Une petit rappel des éléments marquants de cette troisième saison du JEDI, le méga contrat de La Défense américaine. Dans cette saison, le « mauvais joueur » (rôle attribué à Amazon) marque des points contre le « gagnant » (joué par Microsoft) en remportant quelques étapes judiciaires.

N’hésitez pas à vous replonger dans le résumé du premier épisode de la saison 3 que nous traitions dans le blog 🙂 Et si vous découvrez la série, voici le résumé des précédentes saisons :

Amazon accuse Trump de corruption

Haussement de ton chez Amazon, dans le dossier qui l’oppose à Microsoft sur le fameux contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) de Cloud de La Défense américaine (10 Milliards de dollars tout de

Mais revenons à ce second épisode. Selon la Wall Street Journal d’hier, le Pentagone envisagerait de « lâcher » le contrat JEDI (d’un montant de 10 milliards de dollars). Le Journal cite des plaintes récentes du législateur au sujet du projet. Certains suggèrent que le Pentagone devrait abandonner JEDI et répartir le contrat entre plusieurs fournisseurs.

Le projet massif visant à migrer l’infrastructure informatique et les données du Pentagone vers le cloud a été confronté à plusieurs barrages routiers après que Microsoft a remporté le contrat en 2019. Amazon, le favori pour le contrat, a monté une bataille juridique depuis lors. Elle reproche à l’ancien président Trump d’avoir influencé de manière inappropriée le DoD, entre autres accusations.

Le mois dernier, un juge fédéral avait refusé de rejeter les allégations selon lesquelles Trump aurait interféré avec le contrat, permettant à Amazon de poursuivre son argumentation devant les tribunaux. Et pour ajouter encore un peu plus de suspens, Le DoD a envoyé un mémo au Congrès le 28 janvier qui semblait suggérer qu’un long processus de déposition rendrait le projet JEDI intenable.

« Ces motions seront complexes et allongeront considérablement le calendrier. La perspective d’un processus de litige aussi long pourrait remettre en question l’avenir de l’acquisition du JEDI. Dans ce scénario, le DoD réévaluerait la stratégie à suivre »

Et soit l’on se risque à un pronostic… De très grandes chances selon nous, qu’un nouveau contrat soit engagé cette année, pour réaliser un partage entre les deux géants du cloud (Amazon et Microsoft) plus équitable. Et Google ? Pas sûr qu’il se joigne à cette bataille compte tenu de l’hostilité de son personnel à travailler de près ou de loin pour le Ministère de La Défense américain, tout au moins officiellement et au grand jour…

Windows 10X ne verra sans doute jamais le jour…

Windows 10X devait être un nouveau système, léger, repensé pour lutter plus efficacement contre les Chromebooks et leur croissance. Initialement présenté Windows 10X en 2019 aux côtés de la Surface Neo et de la Surface Duo. Alors que le Surface Duo qui était sous Android est arrivé sur le marché (avec un succès très très relatif… comme nous l’avions prévu à l’époque compte tenu de son tarif et ses caractéristiques), le Neo a été retardé et Windows 10X a été réaffecté aux appareils à écran unique. Une supposée version quasi finale du système d’exploitation moderne a même fait l’objet d’une fuite et Microsoft était censé préparer la plateforme pour une sortie au printemps. Ce calendrier a été repoussé une fois de plus à plus tard dans l’automne de cette année.

Petri, généralement bien informé, nous rapporte que ces plans ont maintenant changé. La société serait en train de réaffecter ses ressources à Windows 10, qui devrait recevoir une mise à jour majeure sous le nom de code Sun Valley (nous l’aborderons en détail lors du prochain Briefing Calipia). Quant à 10X, il n’y a aucune information concrète sur si et quand l’OS verra le jour, et il est possible que l’offre telle que nous la connaissons ne parvienne jamais aux utilisateurs. Cette décision s’explique notamment par le fait que le système d’exploitation n’était tout simplement pas prêt. La société estime que le « timing et les conditions du marché » ne sont pas bons et que le retour des utilisateurs n’a pas été aussi positif qu’elle l’aurait souhaité. La commercialisation d’un tout nouveau système d’exploitation sur de nouveaux appareils, surtout à l’époque de la pandémie qui a vu l’adoption des PC Windows 10 traditionnels augmenter, aurait pu être difficile. Ajoutez à cela le fait qu’au lancement, le système d’exploitation était censé ne pas prendre en charge les applications Win32 traditionnelles, ce qui, là encore, aurait pu jouer contre l’offre.

En l’état actuel des choses, on peut supposer que Windows 10X tel que nous le connaissons est mort, tout comme les plans visant à introduire un autre OS léger concurrent des Chromebook. Nous devrions en tout cas avoir plus d’information à la fin du mois avec la Build. Nous résumerons tout cela lors du Briefing de juin.

Une refonte de l’interface pour Windows 10 dans un an…

Selon un rapport du bien informé Zac Bowden de Windows Central, l’interface de Windows 10 devrait pas mal évoluer au deuxième semestre 2021. Le projet aurait pour code Sun Valley avec au programme une refonte importante du menu démarrer, de la barre de tâches, l’explorateur de fichiers, des applications natives. La première idée qui vient

Pas de Surface Neo, ni de Windows 10X avant l’année prochaine…

Lorsque Microsoft avait annoncé Surface Neo et Windows 10X en octobre dernier, l’éditeur il a promis de livrer le PC double écran, ainsi que son téléphone double écran, le Surface Duo, lors du second semestre 2020. Cela ne devrait pas être le cas, selon un rapport de Mary Jo Foley. Il y a plusieurs raisons

Windows 10X : le futur OS IoT de Microsoft ?

Nous vous parlions de Windows 10X qui équipera les machines Surface Neo de Microsoft l’année prochaine… Selon une offre d’emploi sur LinkedIn (repéré par Windows Latest), Microsoft recherche un ingénieur pour l’aider à construire son nouvel OS IoT, qui sera basé sur Windows 10X. L’annonce le dit clairement : « Vous allez construire la prochaine génération de

Microsoft Whiteboard : des nouveautés dans le domaine de l’éducation et une meilleure intégration à Teams

Microsoft a annoncé hier l’arrivée d’une série de fonctionnalités dans son application Whiteboard, destinées à l’éducation à l’occasion d’annonces touchant ce secteur telles que de nouveaux services dans Forms, les applications Office, etc. Aucune information en revanche pour ce qui concerne leur adaptation dans les version entreprises de Teams. Logiquement cela devrait arriver, mais quand, mystère… Nous aurons peut-être l’information à vous donner lors du prochain Briefing Calipia en juin, ou 2 sessions seront consacrées à Teams (Nouveautés de Teams et les nouvelles applications Viva)

Voici en synthèse le résumé de ces nouvelles fonctionnalités :

  • Amélioration de l’attention des élèves en proposant une option de pointeur laser. Celle-ci permettra aux éducateurs de pointer et de maintenir l’attention sur des parties spécifiques du tableau blanc. Fonction prévue pour cet été.
  • Possibilités offertes aux organisateurs de Teams de verrouiller les vues des participants afin d’améliorer encore l’attention des élèves. Cette fonction est également prévue pour cet été.
  • Prise en charge de l’ajout de contenu riche tel que des images, des stickers et des formes provenant de documents externes. Microsoft explique que cela permettra de mieux impliquer les étudiants et de créer des documents « visuellement attrayants ». Cette fonctionnalité sera disponible pour Whiteboard sur le Web et dans Teams dans le courant de l’été.
  • Pour les « projets de groupe et les leçons interactives », la société indique qu’elle permettra aux utilisateurs de télécharger des feuilles de travail numériques existantes vers Whiteboard ou de créer de nouveaux organisateurs structurés qui seront fournis avec l’application. Les tableaux structurés permettent aux enseignants et aux organisateurs de vérifier la progression des élèves dans différents projets et de déterminer quels élèves ont besoin d’aide ou où ils en sont dans un projet.
  • les tableaux blancs peuvent maintenant être téléchargés dans Teams en tant qu’affectations pour référence future ou en tant que devoirs. Cela permet de créer une copie du fichier du tableau blanc, qui peut ensuite être mise à disposition pour l’évaluation ou comme devoir de groupe sur lequel les étudiants peuvent collaborer
thumbnail image 3 of blog post titled 
	
	
	 
	
	
	
				
		
			
				
						
							New ways to use Microsoft Whiteboard for Education

L’application de tableau blanc bénéficiera également d’une meilleure intégration avec Teams, ainsi l’option de partage de contenu dans Teams permettra aux utilisateurs de partager un tableau blanc nouveau ou existant avec les participants directement via l’application, ce qui évite de devoir passer d’une application à l’autre. La vue résultante conservera également les flux vidéo des participants. Cette fonctionnalité sera disponible dans les jours qui viennent.

Microsoft continue donc d’enrichir son application. Nous sommes encore un peu loin de fonctions proposées comme l’application tierce, Klaxoon sur ce type d’activité. Les principaux reproches à Whiteboard étant son manque d’organisation au niveau des différentes feuilles (ce qui est au passage aussi vrai pour les sondages avec Forms, où il faut vraiment entrer sur le service Web spécifique pour tenter d’organiser un peu tout cela…) La représentation « a plat » atteint à notre visite ici ses limites.

Plus d’informations sur ce post de Microsoft.

Le marché du PC en forte croissance et celui des Chromebooks qui explose

Selon le cabinet d’analystes Canalys, le marché mondial des PC a connu son quatrième trimestre consécutif de croissance, avec des livraisons de nouveaux systèmes en hausse de 53,1 % pour le premier trimestre vs le même trimestre en 2020, avec 122,1 millions d’unités vendues. La cause étant bien entendu la pandémie actuelle et le confinement qui ont fortement booster les renouvellements. Mais la surprise de cette étude est sans doute l’énorme progression de 274,6 % pour les Chromebooks de Google, représentant à lui seul 10% des ventes totales à 12 millions d’unités.

Les Chromebooks en général ont affiché un nombre record d’expéditions au premier trimestre 2021, HP, Lenovo, Acer, Samsung et Dell constituant les cinq premiers vendeurs du marché. HP en particulier représente 36,4 % du marché des Chromebooks, soit près du double de sa part par rapport à la même époque l’année dernière.

Si le domaine de prédilection des Chromebooks était l’éducation en particulier pour ses prix moins élevés, nn commence également à voir apparaître quelques Chromebooks haut de gamme destinés aux utilisateurs plus expérimentés, à des prix qui rivalisent avec ceux d’un ordinateur portable Windows à peu près équivalent, voire les dépassent.

Autre avantage pour ces derniers : l’administration centralisée qui à séduit l’éducation, séduit maintenant de plus en plus les entreprises. Nous aborderons tout cela lors d’une session dédiée au Briefing Calipia en juin, n’hésitez-pas à nous rejoindre en ligne.

« Si le secteur de l’éducation représente toujours la majorité des livraisons de Chromebook, leur popularité auprès des consommateurs et des clients commerciaux traditionnels a atteint de nouveaux sommets au cours de l’année dernière »

Brian Lynch, analyste de recherche chez Canalys


Canalys a également publié les chiffres du secteur des tablettes. Samsung, Lenovo et Amazon ont tous enregistré des gains ; Amazon, en particulier, a vu ses livraisons de tablettes augmenter de 197,9 % au cours des 12 derniers mois. Chiffres s’expliquant par la très bonne qualité de la dernière tablette sous Android du fabricant la Fire HD 8 (que nous fournissons au passage pour le prochain Briefing Calipia). Apple a perdu un peu de terrain depuis l’année dernière, avec 38,2 % de part de marché en 2021 contre 38,6 % au premier trimestre 2020, mais il expédie toujours presque deux fois plus de tablettes que son plus proche concurrent. Les nouveautés qu’Apple vient d’annoncer lui permettrons sans doute de gagner quelques points supplémentaires.

Le marché des PC de bureau (fixe), en comparaison, a reculé de 4 % au cours des deux dernières années, même s’il a connu une légère reprise au cours de l’année 2020. Il serait facile de mettre cette baisse des ventes sur le compte de la pénurie de puces qui affecte la fabrication de produits électroniques dans le monde entier depuis le début de l’année dernière – si l’offre ne peut pas répondre à la demande, il faut s’attendre à une baisse de la demande – mais les estimations de Canalys montrent que la baisse a commencé au quatrième trimestre de 2019.

Chrome OS : des évolutions interessantes

Alors que les Chromebooks continuent de gagner des parts de marché, y compris dans les entreprises, Google ajoute quelques fonctions intéressantes dans la dernière mise à jour de Chrome OS qui est en cours de déploiement. Fonctionnalité phare : Google annonce que une fonction de sous-titres en direct qui sera ajoutée à « la plupart » des

Des Chromebooks sous ARM : retour aux sources ?

Les principaux Chromebooks du marché sont devenus au fil des ans quasiment tous sur plateforme Intel, alors que l’OS était issu à l’origine d’un développement axé sur un usage sur processeurs faible consommation et ARM en particulier. Seulement voilà, les constructeurs se sont orienté sur ce qu’ils savaient intégrer de mieux : à savoir la

Les applications Windows bientôt sur les Chromebooks

Au début de l’été, Google évoquait, sans en dire plus, la probable arrivée de la solution de virtualisation Parallels sur Chrome OS. Parallels est, pour rappel un des leaders de la la virtualisation Windows sur la plateforme Mac (marché qu’elle se dispute avec VMWare et son produit Fusion). Aujourd’hui, Parallels a officialisé cette annonce en

Le CES 2022 se tiendra du 3 au 8 janvier 2022 de nouveau à Las Vegas

Le CES 2022 devrait revenir dans un format plus traditionnel à Las Vegas donc début janvier 2022. C’est ce que vient d’annoncer l’organisateur de l’évènement (le CTA). Avec comme d’habitude les deux premiers jours réservés aux Analystes et à la Presse. Nous allons dans peu de temps bloquer nos places 🙂

Gary Shapiro, président et directeur général du CTA, a ainsi déclaré :

« Nous sommes ravis de revenir à Las Vegas – où se tient le CES depuis plus de 40 ans – et nous nous réjouissons de voir de nombreux visages, nouveaux ou anciens. Des centaines de dirigeants nous ont dit à quel point ils avaient besoin du CES pour rencontrer des clients nouveaux et existants, trouver des partenaires, toucher les médias et découvrir l’innovation.« 

Le CTA a également confirmé que plus de 1000 entreprises se sont engagées à participer au CES 2022. La liste comprend Amazon, AMD, AT&T, Dell, Google, IBM, Intel, Lenovo, Qualcomm, Samsung Electronics, Sony, et d’autres …

Bloquez vos agendas ! Et pour ceux qui souhaitent aussi faire parti du voyage, n’hésitez pas à nous contacter !

Briefing Calipia : 9,10,14 et 15 juin 2021

Le prochain Briefing Calipia se déroulera, comme le dernier, en ligne les 9,10,14 ou 15 juin 2021 (date au choix).

Le programme

(sessions plénières et 2 ateliers en parallèle l’après-midi)

1 – LA REVOLUTION DES PROCESSEURS
Après avoir conquis le marché de la mobilité, les processeurs ARM s’attaquent aujourd’hui au bastion d’Intel sur le poste de travail avec des offres convaincantes. Mais attention, l’étiquette ARM n’est pas forcément un gage de succès. Nous aborderons les différents puces d’Apple, Qualcomm, Microsoft, Google etc. et leur positionnement face à Intel. 
2 – ACTUALITE
Nous aborderons dans cette session l’actualité autour des technologies Microsoft et son écosystème. Nous traiterons en particulier des évolutions d’Office 365 et d’Azure, des évolutions de Windows 10 et 10X mais également les évolutions des produits serveurs Windows Server 2022, SharePoint et Skype Entreprise. Nous aborderons aussi les nouveautés en matière de Quantique, mobilité, etc.
3 – QUELS NOUVEAUX USAGES DE LA BLOCKCHAIN EN ENTREPRISE ?
Après le buzz des années passées, la Blockchain trouve aujourd’hui de nombreuses applications dans les entreprises. Nous ferons le point sur ces dernières dans différents domaines (finances, logistique, etc.)
4 – CHROMEBOOK ET MACBOOK EN ENTREPRISE : DES ALTERNATIVES CREDIBLES AUX PCS ?
Si Windows perd (un tout petit peu !) de son lustre en entreprise, ses concurrents ChromeOS et MacOS en profitent t’ils ? Nous reviendrons sur la mise en œuvre de ces alternatives et leurs apports.
5 – TOUT SAVOIR SUR LA NOUVELLE OFFRE MICROSOFT VIVA
Annoncée par le PDG de Microsoft, Satya Nadella en février dernier, la plateforme Microsoft Viva, vise à promouvoir le nouveau concept d’expérience collaborateur. Nous présenterons les différentes facettes de cette plateforme accessible depuis Teams, son positionnement concurrentiel, les premières briques et le calendrier prévu. 
6 – INDUSTRIE 4.0 OÙ EN SOMMES-NOUS ?
La transformation de l’industrie en est aujourd’hui à sa quatrième évolution. Nous vous proposerons un état des lieux des enjeux et des solutions disponibles permettant d’accompagner cette nouvelle phase.
7 – LES IDENTITES DISTRIBUÉES : FONCTIONNEMENT ET PREMIÈRE IMPLÉMENTATION9 – LES NOUVEAUTÉS DE TEAMS : LES UTILES ET LES FUTILES…
Les identités décentralisées se veulent l’avenir de la gestion des identités offrant grâce à la Blockchain à l’utilisateur une maitrise de son identité numérique. Microsoft propose de premières implémentations avec ION.Depuis 3 ans Microsoft avance à marche forcée sur Teams. Nous reviendrons sur les dernières nouveautés annoncées, leurs positionnements et leurs usages potentiels.
8 – SERVICES IA HÉBERGÉS : LES USAGES EN ENTREPRISEL’IA est omniprésente aujourd’hui, les grands acteurs du Cloud Public, en pointe sur ce sujet, mettent à disposition des entreprises leurs services. Nous ferons le point sur leurs usages et les bénéfices associés.  10 – FAUT-IL BACKUPER SES DONNÉES OFFICE 365 ?Si la perte de données est pour certains résolue avec le Cloud, la sauvegarde des données Office 365 reste pour autant une nécessité, nous verrons pourquoi et les solutions disponibles.
11 – LA REALITE MIXTE COMME FUTUR DE LA COLLABORATION EN EEN ENTREPRISE N ? ENTREPRISE
La réalité mixte peut-elle devenir le nouveau levier pour développer la collaboration à distance en entreprise et apporter des réponses aux limitations du télétravail ? Nous reviendrons sur les dernières annonces de Microsoft avec sa nouvelle plateforme Mesh .
12 – LE FUTUR D’INTERNET
50 ans après la naissance de TCPIP, où va Internet ? Après une optimisation continue jusqu’à IP V6 on évoque aujourd’hui des architectures en rupture telle RINA (Recursive InterNetwork Architecture). 

13 – QUELLES ALTERNATIVES A WHATSAPP ?
Après la polémique sur le partage des données entre Facebook et WhatsApp, il est devenu urgent pour certains de trouver des alternatives ! Nous reviendrons sur les solutions envisageables (Signal, Telegram, Wire, Olvid,…) et les moyens pour réaliser la migration !
 

Toutes les informations sur calipia.com/briefing

Edge 91 : Des nouveautés interessantes

Microsoft vient de publier comme prévu Edge 91 dans le canal bêta, donc à l’heure de ce post (qui qui ne devrait pas durer, canaux Dev et Beta sont actuellement sur la même version. Cette version est interessante car de nouvelles fonctions sont mises en oeuvre. On retrouve ainsi :

  • Le mode de lecture amélioré,
  • de nouveaux thèmes de couleurs intégrés aux paramètres d’apparence,
  • un moyen d’accéder rapidement aux pages de gestion de l’historique et des favoris via les menus déroulants respectifs,
  • des options d’apparence des onglets dormants,
  • de nouvelles options d’impression,
  • Des changement sur les fonction « historique des prix » sur ce que l’éditeur appelle « l’expérience de Shopping » etc.

Mais ce qui est le plus notable dans cette version et sans doute le plus attendu, c’est le déploiement complet de la fonction Password Monitor. Nous aurons l’occasion de revenir sur ces fonctions et leur positionnement concurrentiel face à des outils dédiés lors du prochain Briefing Calipia en juin.

Étant donné que la mise à jour vient de commencer à être distribuée aux utilisateurs, il se peut qu’elle ne s’affiche pas tout de suite pour tout le monde et elle sera téléchargée en arrière-plan dès qu’elle sera disponible. Vous pouvez également forcer la vérification d’une mise à jour en allant dans Paramètres > À propos de Microsoft Edge. Sans surprise le canal Des devrait lui voir apparaitre la version 92 dans quelques jours / heures…

Les composants du navigateur Microsoft Edge arrivent discretement dans Microsoft 365…

Que vous ayez choisi de standardiser sur le navigateur Chrome de Google, sur Firefox, Opera, Brave ou autre, et que vous disposez d’un abonnement Microsoft 365 Apps, vous aurez dans quelques temps des composantes du navigateur Edge tout de même installé sur vos postes ! On apprend que commence à fournir des fonctionnalités nouvelles ou

Microsoft Edge gagne du terrain face à Google Chrome

La stratégie de Microsoft avec le nouveau navigateur Edge basé sur Chromium semble être gagnante. Alors que, comme Patrick le disait lundi, le site Netmarketshare tire sa révérence pour ce qui est des analyses des parts de marché des navigateurs, il publiait sa dernière analyse : en octobre 2020, Microsoft Edge a désormais une part

Nouvelle fonction de capture Web dans Edge

Vous faites peut-être parti des utilisateurs de la version alpha d’Edge dite « Canary » ? Dans ce cas, vous avez peut-être remarqué la nouvelle fonction de « capture Web » ? Comme son nom l’indique, cette fonction permet aux utilisateurs de faire une capture d’écran d’une page web sur le navigateur et de copier l’image dans un presse-papiers

Microsoft 365 : un petit résumé des nouveautés introduites en avril

Microsoft 365 remplace désormais Office 365

Microsoft détaille en général toutes les fins de mois les fonctionnalités qui ont été ajoutées à ses différentes offres Microsoft 365, nouveautés (pour les plus significatives à notre avis, forcément subjectif !) que nous relayons sur le blog. Ce mois-ci, la société met en évidence les mises à jour apportées à Teams, aux applications Office telles qu’Excel, Word et Outlook, en particulier.

Teams

Parmi les améliorations apportées à Teams, on a découvert (nous vous en parlions dès le mois de mars sur le blog) la fonction de transcription en direct avec attribution du locuteur qui a commencé à être déployée. Cette fonction permet aux utilisateurs de transcrire les réunions programmées, ce qui constitue non seulement une fonction d’accessibilité mais aussi un moyen pour les utilisateurs de se référer aux points importants abordés au cours de la réunion. En outre, Teams est doté d’une fonction de récapitulation des réunions qui fournit aux utilisateurs un enregistrement, une transcription, des fichiers et un historique des discussions après la conclusion de la réunion, dans l’onglet Chat de la réunion. Fonctions très sympathiques dont nous parlerons des usages lors du prochain Briefing Calipia les 9,10,14 et 15 juin prochain.

image Microsoft

Une autre amélioration concerne l’extension des sondages dans Teams aux invités externes et à ceux qui se joignent à la réunion depuis l’application mobile. On retrouve également la prise en charge de questionnaire à choix multiples. mais aussi des suggestions intelligentes de sondages et des analyses post-réunion proposées à tous les utilisateurs. La prise en charge des invités externes et des nouveaux types de sondage sera déployée elle, dans les prochaines semaines. Nous vous parlions de ces fonctions également dès le 4 mars sur le blog.

Excel, Word et Powerpoint

Des nouveautés également sur la suite Office. Excel sur le Web bénéficie d’une nouvelle fonction de collaboration « Afficher les modifications » qui permet de suivre et de répertorier les modifications exactes apportées à une feuille de calcul par les auteurs pendant une période pouvant aller jusqu’à 60 jours. Nous vous parlions également d’une fonction « Exporter vers une présentation PowerPoint » introduite le mois dernier pour Word. Cette fonction de Word permet aux utilisateurs de convertir automatiquement un document texte en une présentation PowerPoint grâce à de l’IA. La présentation générée automatiquement contient un contenu riche tel que des icônes, des images et des vidéos. Assez bluffant (en tout cas dans nos essais avec des contenus US).

Outlook Web

Outlook sur le web bénéficie d’un léger rafraîchissement du design sous la forme d’un volet de gauche actualisé qui contient les composants « essentiels » d’Outlook tels que la messagerie électronique, le calendrier et les contacts, ainsi que des raccourcis vers d’autres applications Microsoft 365 telles que To Do, Word, Excel, PowerPoint, Yammer, etc. placés juste en dessous de ces icônes. Rien néanmoins de très spectaculaire.

Enfin, une petite amélioration apportée à Planner et Tasks (pour Teams) concerne les étiquettes modifiables. Les outils permettront désormais aux utilisateurs d’ajouter jusqu’à 25 étiquettes, alors qu’ils ne pouvaient en ajouter que six auparavant.

Image Microsoft

JEDI Saison 3 : Un juge Fédéral autorise Amazon à poursuivre sa plainte (attention spoiler)

Non cela ne se passe pas sur Amazon Video, ni même Disney+ (qui détient pourtant les droits sur toutes les déclinaisons de Star Wars), mais est bien réelle et se joue actuellement devant les tribunaux américains. C’est l’histoire d’un contrat gigantesque avec La Défense américaine qui n’en fini pas de faire parler de lui. C’est clair qu’avec 10 Milliards de $ ce contrat, attise les convoitises.

Bon, si vous avez pas suivi les saisons 1 et 2, un petit résumé s’impose.

Amazon était considéré comme favori pour le contrat avant que Microsoft ne l’emporte en octobre 2019 (Saison 1). Amazon a protesté contre cette décision, alléguant que l’animosité personnelle de Trump envers l’entreprise a indûment influencé le résultat. Le ministère de la Défense a réexaminé la décision après qu’un juge fédéral a émis une injonction préliminaire. Suite à cet examen, le DoD a réaffirmé la décision en septembre (Saison 2).

Mais aujourd’hui (début de la troisième saison) un juge fédéral a refusé de rejeter les allégations selon lesquelles l’ancien président Trump aurait interféré dans le contrat. Qu’est-ce que cela change et pourquoi c’est assez important en fait : à la fin de la saison 2, alors qu’Amazon avait reproché à Trump d’avoir influencé de manière inappropriée le ministère américain de la Défense, ce même DoD et Microsoft avaient déposé une requête pour empêcher Amazon de faire ces allégations. Le jugement d’aujourd’hui signifie qu’Amazon pourra continuer à faire valoir ses arguments devant les tribunaux. ce qui, sans surprise, réjouit la firme de Seattle :

« Le dossier de l’influence inappropriée de l’ancien président Trump est troublant, et nous sommes heureux que le tribunal examine l’impact remarquable qu’il a eu sur l’attribution du contrat JEDI. AWS continue d’être le choix technique supérieur, le choix le moins cher, et fournirait la meilleure valeur au DoD et au contribuable américain. Nous continuons d’attendre avec impatience l’examen par la Cour des nombreuses failles matérielles de l’évaluation du DoD, et nous restons absolument déterminés à faire en sorte que le Département ait accès à la meilleure technologie au meilleur prix. » .

le porte parole d’AWS

Pour Microsoft, on s’en doute, cela ne change rien sur le fond :

« Cette décision procédurale ne change pas grand-chose. Non pas une, mais deux fois, le personnel professionnel chargé des achats au DoD a choisi Microsoft après un examen approfondi. De nombreux autres clients importants et sophistiqués font le même choix chaque semaine. Nous avons continué pendant plus d’un an à effectuer le travail interne nécessaire pour faire avancer rapidement le projet JEDI, et nous continuons à travailler avec le DoD, comme nous le faisons depuis plus de 40 ans, sur des initiatives essentielles à la mission, comme le soutien de son passage rapide au travail à distance et l’IVAS de l’armée. »

Frank X. Shaw, vice-président d’entreprise, Microsoft Communications.

Mais dans la pratique comme le souligne Bloomberg, cette décision jette « un doute sur l’ensemble du projet ». On ne sait pas encore comment la situation pourrait changer, sous l’administration du président Biden. De quoi nous tenir en haleine pour la Saison 4 ?

Pour ceux qui auraient ratés les précédents épisodes 🙂

Amazon cherche à mettre des bâtons dans les roues de Microsoft

Amazon poursuit ses efforts pour modifier la décision du département de La Défense américain dans le cadre du contrat Cloud de 10 Milliards de $ attribué à Microsoft (JEDI). Pendant que la bataille judiciaire se déroule, Amazon veut empêcher Microsoft de commencer à construire l’infrastructure Cloud du Département de la Défense. Amazon va demander une

« Entrées précédentes