Archives par Auteur

La Synthèse 2018 est arrivée !


L’édition de la Synthèse 2018 de l’offre Microsoft pour les entreprises est disponible depuis ce matin (11 avril 2018).

Vous pouvez  la commander en suivant ce lien (Port gratuit en France), réception en 48h.

Cette nouvelle version de la Synthèse Calipia vous présente pas moins de 45 fiches « thèmes », 66 fiches « produits logiciels et services» et 11 fiches « produits matériels »  (dont tous les nouveaux services Office 365 et Azure détaillés dans des fiches spécifiques, etc.).

synthese2018Cet ouvrage offre une lecture à double entrée :

  • Les produits de l’offre Microsoft pour les entreprises.
  • Les thématiques les plus actuelles.

Au travers du premier axe de cheminement, vous trouverez pour chaque produit une fiche descriptive synthétisant l’essentiel des informations :

  • L’essentiel de ses fonctionnalités.
  • Ses concurrents et leurs positionnements.
  • Des données du marché, pour positionner les enjeux.
  • Les modes de licences associés.
  • La feuille de route des évolutions du produit.

Le second axe vous propose un parcours selon les thématiques qui agitent aujourd’hui le monde des Systèmes d’Information (Transformation digitale, Sécurité, collaboration, interfaces utilisateurs …). Nous vous présenterons, en quelques pages, pour chaque thème, une description des enjeux, du marché et des tendances telles qu’il est possible de les pressentir aujourd’hui.

Passez commande !

Agenda du Briefing Calipia 26 – juin 2018

Introduction : quel véritable usage des RSE en entreprise ?

Actualité :

  • Les évolutions des offres Office 365 et Microsoft Azure,
  • Les apports des datacenters en France et modalités d’usages,
  • Les apports de Windows Server 2019 et Syctem Center 2019,
  • Nouveautés attendues de Surface Hub Version 2,
  • SQL Server 2017,
  • Les nouvelles feuilles de routes de Microsoft…

Données privées : retour sur le scandale Facebook

Windows 10 et son actualité.

L’Intelligence Artificielle en France.

  • Quelles solutions pour la gestion des mots de passe ?
  • Etat de l’art des offres Cloud Amazon, Google, Microsoft, etc.
  • Nouveautés licensing Windows et SQL : les ponts vers Azure
  • Google GSuite nouvelle poussée dans les entreprises
  • Quels outils de prise de notes ?
  • Les assistants vocaux et leur programmation : point d’étape
  • Office 365 sous l’angle de la sécurité
  • Quel poste de travail pour quels usages ?
  • Azure Stack, Open Stack : quelles évolutions des Clouds Privés ?
  • La domotique : l’IoT à la maison

Nous aurons le plaisir de vous offrir en fin de journée :

  • La dernière édition (avril 2018) de la Synthèse Calipia des offres Microsoft, intégrant toutes les nouveautés Microsoft : « Décryptage des Technologies Microsoft pour l’entreprise ». Valeur 54 € TTC.
  • Une clé USB-OTG (USB-A et USB-C permettant le transfert tablette vers PC) de 32 Go contenant les présentations de la journée.

Moyennant un supplément de 270 €HT (324 € TTC), vous pouvez remplacer la cle USB par le tout nouvel iPad 9,7 pouces (sorti en mars 2018) 32 Go . Ou via supplément de 90 €HT (108 € TTC), vous pouvez remplacer la clé USB par une tablette Retina 8 pouces double systèmes (Windows 10 et Android).
Ces suppléments peuvent faire l’objet d’une facturation séparée.

 

Les dates :

  • Le 7 juin à Lille
  • Le 13 juin à Aix
  • le 14 juin à Lyon
  • Le 19 juin à Nantes
  • Le 22 juin à Paris
  • Le 26 juin à Strasbourg

Pour l’inscription c’est ici : calipia.com/briefing

1 - Intro (Stephane - Briefing 24 Calipia) relue

Briefing Calipia 26 – Juin 2018 : bloquez votre agenda !

Le prochain Briefing Calipia (N°26) se déroulera comme d’habitude en juin prochain :

  • Le 7 juin à Lille
  • Le 13 juin à Aix
  • le 14 juin à Lyon
  • Le 19 juin à Nantes
  • Le 22 juin à Paris
  • Le 26 juin à Strasbourg

Vous pouvez dès aujourd’hui, en attendant l’agenda complet bloquer les dates et vous inscrire directement en suivant ce lien : calipia.com/briefing

Google Cloud Plateform est très sécurisé. La preuve : Apple l’utilise :)

C’est dans le Guide sur la sécurité d’iOS qui vient d’être mis à jour par Apple sur son site que CNBC à découvert ce qui n’était qu’un bruit : Apple utilise maintenant les services de Google pour ses services iCloud (en plus de ses propres serveurs, ceux d’Amazon et ceux de Microsoft. Ceci dit, la mise à jour du document en, question qui dans sa précédente version parlait d’Amazon et Azure, parle maintenant plus que d’Amazon et Google… Exit Azure ?

google-cloud-logoApple a confirmé l’information en précisant que Google n’avait aucun accès à ces informations car l’ensemble était bien entendu chiffré…

 

#CES2018 Un très beau concurrent pour Surface Hub et Google Jamboard

Lors de la conférence de presse de lundi, le géant coréen annonçait à la surprise générale un tableau digital interactif très interessant sur le papier en tout cas : le Samsung Flip.

L’objet se positionne face à Surface Hub sur de nombreux aspects (même si la partie skype entreprise est absente mais qui dans les usages de Surface Hub n’est pas toujours la plus utilisée) et surtout l’appareil est nettement moins cher : 2700 $ pour le modèle 55 pouces 4K. Pour rappel la Surface Hub 55 pouces (en Full HD) est 3 fois plus cher…

Les deux modèles ont en tout cas en commun une incompatibilité avec l’iPhone et l’iPad… dommage (à moins bien sur de connecter en plus une Apple TV !)

Une petite vidéo de présentation officielle et plutôt bien faite avant d’aller ce matin jouer avec la machine 🙂

#CES 2018 Nuance annonce un « arbitre cognitif »…

Dans le cadre du CES , Nuance Communication, le pionnier de la reconnaissance vocale (euh pardon : de l’intelligence conversationnelle, puisque c’est comme cela que l’on dit maintenant !)  va présenter sa nouvelle fonctionnalité « d’arbitre cognitif« .

Cette  nouvelle fonctionnalité (basée sur l’intelligence artificielle) fédère en quelque sorte les différents assistants vocaux présent dans l’environnement (Google Home, Alexa,  etc…  mais aussi ceux plus spécialisés comme ce que l’on retrouve dans les automobiles) pour créer une expérience utilisateur simplifiée en permettant une interaction transparente . Cette fonctionnalité permettra donc aux utilisateurs de plusieurs assistants virtuels d’avoir une interface unique pour connecter tous les différents assistants des écosystèmes automobiles, smart home et entreprise. Sans avoir donc à connaitre le « vocabulaire » propre à chacun. Un Meta Assistant en quelque sorte !

Capture d_écran 2018-01-03 à 15.14.40Parmi les principales fonctionnalités de l’arbitre cognitif l’éditeur donne quelques exemples :

  • La possibilité de connecter des assistants séparés optimisés par Nuance, ainsi que des assistants mainstream comme Amazon Alexa et Google Home, pour exécuter des requêtes et accomplir des tâches
  • Le traitement explicite et implicite des requêtes des utilisateurs ; par exemple, un utilisateur peut dire« Demander quel est le solde de mon compte bancaire », ou « Combien reste-t-il sur mon compte courant ? » et obtenir le même résultat, sans devoir faire référence nommément à un assistant ou un service spécifique
  • La possibilité d’apprendre automatiquement les préférences au fil du temps, si bien que l’arbitre sait quel assistant ou service de contenu l’utilisateur préfère pour des tâches spécifiques
  • La compréhension contextuelle de toutes les tâches effectuées par n’importe quel assistant, permettant aux utilisateurs de modifier les tâches précédentes, comme « Annuler ma dernière commande »
  •  L’intégration de plusieurs services et agents simultanément pour exécuter une série de tâches complexes, comme « Commander mon plat chinois habituel après ma dernière réunion du jour »

Si l’idée est très interessante, à voir l’usage et la pertinence de ces services, mais surtout la limitation imposée. Nous tenterons d’avoir une démonstration de ceci chez Nuance qui  sont cette année présent au CES mais dans une salle à coté à l’hôtel Cosmopolitan.

#CES2018 Un service de transport autonome mis à disposition lors du CES la semaine prochaine

A l’occasion du salon CES à Las Vegas, les visiteurs pourront faire appel à un service de transport autonome vers plus de 20 destinations !

Aptiv,  qui fournit des solutions de conduite automatisée, et Lyft, le service de taxi à la demande (concurrent n°1 d’Uber aux USA) ont annoncé mercredi dernier un partenariat pour faire la démonstration d’une première, à savoir un service de taxi à la demande entièrement autonome pendant le CES 2018 à Las Vegas.

« Ce partenariat représente une application concrète d’une technologie de conduite automatisée évolutive qui aura un impact significatif sur l’amélioration de la sécurité, des émissions et des embouteillages en milieu urbain, » a déclaré Kevin Clark, président et CEO d’Aptiv. « La plateforme de conduite automatisée d’Aptiv est le système le plus avancé aujourd’hui disponible. Combinée à l’application intuitive de Lyft, elle permettra aux visiteurs du salon CES de bénéficier d’une vraie expérience de taxi autonome d’un point à un autre. Il s’agit là d’une belle démonstration de la mobilité du futur en action. »

conduite autonome

En 2017, Lyft avait annoncé la possibilité pour les développeurs et les constructeurs automobiles proposant des solutions de  conduite autonome de pouvoir se connecter à son réseau qui comptabilise près d’un million de trajets par jour. La plateforme de conduite automatisée d’Aptiv sera intégrée à la technologie de dispatch intelligent de Lyft pour permettre la ballade sur le Strip de Las Vegas. Un véritable exploit si cela fonctionne correctement car autant dire que le boulevard est particulièrement saturé de voiture et de piétons !

Je ne sais pas si nous tenterons cette aventure la semaine prochaine 🙂

Intel dans la tourmente…

Avec la décroissance du marché des PC, les difficultés de l’allié historique qu’est Microsoft , Intel est dans la tourmente depuis plusieurs années. La mobilité et la montée en puissance des processeurs ARM explique bien sur cela, mais ce n’est pas tout. L’Internet des Objets, l’Intelligence Artificielle, le Machine Learning, la robotique, les voitures autonomes, etc sont les sujets qui retiennent toutes les attentions actuellement…

moore

Raison de plus pour que le fondeur investisse massivement (tout comme l’a fait depuis quelques temps déjà Nvidia) dans ces secteurs à coups de rachat de sociétés à défaut d’avoir inventé lui même les choses.

Mais le fondeur est depuis quelques jours dans la tourmente avec une faille qui touche tous les processeurs x86 (PC et serveurs donc…) vieille de 10 ans ! Intel ne peut bien entendu pas faire un rappel de produit (tous les processeurs de moins de 10 ans…) donc préconise des modifications logicielles au niveau des systèmes d’exploitations, qui au passage auront des impact sur les performances.

Ajouter à cela un possible délit d’initié de son PDG Brian Krzanich, qui aurait vendu la plus grosse partie de ses actions fin novembre (alors que cette faille était connue de la société)…

Peut-être des points qui seront abordés lors de la conférence de presse d’Intel lundi prochain au CES animée par Brian Krzanich. Nous y seront.

Le mirage des applications universelles ?

Si l’on en croit les derniers bruits, Apple pourrait à son tour annoncer la possibilité de développer des applications « universelles ». Le constructeur rejoindrait ainsi Microsoft dans sa volonté de mettre en œuvre une solution sur le papier de développement d’applications fonctionnant à la fois sur iPhone, iPad et MacOS.

Le projet, dont le nom de code serait s’il on en croit le site 9to5Mac et Bloomberg, «Marzipan», devrait être annoncé à la WWDC 2018 en juin prochain et nécessiterai bien entendu les nouvelles versions de MacOS et d’iOS. L’application universelle s’adapterait ainsi à l’appareil sur lequel elle est installée, pour peu que le développeur ait fait le travail d’optimisation, en particulier l’interface Homme Machine, qui bien entendu est très différente d’une machine à une autre, entre une interface tactile d’un iPad ou d’un iPhone et l’écran du Mac, entre les capteurs présents et exploités sur un iPhone et leur absence sur Mac, et sans parler des différentes résolutions d’écran… C’est bien là que le bât blesse…

Mais revenons sur les Applications Universelles de Microsoft et sur quelques définitions et objectifs.

Qu’est qu’une application universelle Windows ?

Une application Windows universelle est formellement une application Windows qui repose sur la plateforme Windows universelle (UWP), introduite pour la première fois avec Windows 8 avec comme idée de base que les utilisateurs souhaitent que leurs expériences soient les plus cohérentes possibles sur tous leurs appareils tout en utilisant l’appareil le plus adapté ou le plus productif pour la tâche qu’ils ont à effectuer.

Mais attention la promesse originelle de Microsoft impliquait que tous ces utilisateurs utilisent des plateformes Windows : Windows 8 ou 10 sur PC ou tablettes d’une part et Windows Phone 8 ou 10 sur leur smartphone. Donc autant dire que l’approche a pris du plomb dans l’aile avec l’abandon de Windows Phone… Reste les tablettes Windows et les PC (qui de toute façon fonctionnait déjà exactement sous le même système d’exploitation…

universal

Lire la suite

#CES2018 Une imprimante / fraiseuse 5 axes à l’honneur

Untitled-1-6-640x336La société Ethereal sera honorée la semaine prochaine du prestigieux Innovation Award du CES 2018 pour son imprimante 3D / fraiseuse 5 axes (Halo).

De quoi repousser un peu plus les possibilités de ce type de machine. La combinaison fraiseuse et impression permettant de réaliser des formes beaucoup plus complexes en une passe.

Une petite vidéo pour voir la machine en action, avant que nous allions faire une petite visite sur leur stand.