Archives de Catégorie: IoT

IoT : 1 000 milliards de puces ARM, mais quelles solutions ?

Les chiffres concernant l’IoT donnent le vertige, les études se contredisent néanmoins souvent sur le potentiel de ce marché. Une chose est sûre néanmoins, il sera à court terme de plusieurs dizaines de milliards d’euros…

La stratégie Microsoft en matière d’IoT est assez pertinente (nous en reparlerons lors d’une session dédiée du Briefing Calipia), en disant avant tout que la stratégie IoT d’un acteur doit être en premier lieu une stratégie business, tant ces objets demain permettront de mettre en place de nouveaux services, de modifier le business existant des sociétés.

Capture d_écran 2018-10-29 à 16.27.14Lors de la conférence IoT de Barcelone fin octobre le leader des processeurs, Arm,  en la personne de Himagiri Mukkamala (directeur général et vice-président senior) déclarait que la société et les différents fondeurs exploitant les modèles ARM, s’apprêtent à créer un monde doté d’un billion (mille milliard) d’objets générant 10 fois plus de flux de données d’ici 2035… Et bien que le potentiel de l’IoT soit en mesure de catalyser un changement de Business Model dans les entreprises, sa mise en oeuvre risque d’être plus problématique pour les entreprises , tant le volume de données sera important, leur exploitation devant également nécessiter une capacité de calcul énorme. Pour préparer le terrain, il faudra mettre en place des infrastructures permettant le déploiement et la gestion de ces appareils ainsi que les données qu’ils collectent. « Si vous ignorez ceci, vous ne pouvez jamais obtenir le résultat souhaité » précise Himagiri Mukkamala. Il faut donc considérer l’ensemble et pas seulement un composant. C’est le sens développements stratégiques que propose ARM et des alliances que l’entreprise noue.

Lire la suite

Le monde merveilleux de l’IoT peut vite devenir un cauchemar

De retour de notre mission d’étude aux USA sur le sujet de l’Internet des objets (IoT) et de l’IA, tous les acteurs ont insisté, Cisco et Microsoft en tête, sur l’importance de la sécurité des réseaux, des systèmes et des accès. C’est effectivement un point clé pour que le monde merveilleux des objets connectés ne se transforme pas demain en notre pire cauchemar…

Capture d_écran 2018-10-19 à 18.30.43

Si connecter de multiples objets, orchestrer leur fonctionnement est sans aucun doute une avancée technologique passionnante les dangers sont réels si tout ne se fait pas de façon sécurisé, si la moindre brèche dans un système est exploitée.

l’IoT ne présente actuellement que peu d’éléments de standardisation, tout au moins partagés par tous. Le foisonnement des solutions, des protocoles, des tentatives de chaque acteur pour « standardiser » son approche rend ce terrain de jeu très interessant. On se retrouve un peu comme au temps du début de la micro-informatique où les éléments assemblés communiquaient difficilement les uns avec les autres, dans des OS à petites diffusion, des protocoles d’échange interne non standardisé ne serait-ce que pour faire fonctionner un écran avec l’unité centrale ! Ceci rendait la chose amusante pour le bidouilleur (on ne disait pas Geek encore à cette époque :)). L’analogie peut également se faire entre la micro informatique de l’époque qui était à l’informatique ce que la domotique est à l’IoT aujourd’hui.

Il est normal que comme pour toute technologie naissante, il existe des problèmes de jeunesse qui font que tout est loin d’être parfait, qu’il faille trouver des passerelles, des contournements, etc. Seulement, voilà, ce n’est plus un jeu, les choses ont changé : tout ceci est connecté. Une expérimentation dans un coin avec un objet pas suffisamment sécurisé peut avoir des conséquences très importantes.

Lire la suite

Microsoft travaille sur une version spécifique du système d’exploitation pour les Robots (ROS) pour Windows 10

Microsoft a rejoint le consortium industriel ROS, qui vise à étendre les fonctions du système pour faciliter la création d’applications robotiques industrielles. Microsoft collabore avec Open Robotics et le consortium industriel ROS pour une intégration à Windows 10.

ROS est avant tout un SDK (kit de développement logiciel). Il offre un ensemble de bibliothèques et d’outils permettant de concevoir des robots complexes. Alors que ROS pour Linux existe déjà, Microsoft se devait pour parfaire sa stratégie IoT de le fournir pour Windows. Le noyau de ROS avait déjà été porté sur Windows le mois dernier, des extensions pour permettre aux développeurs d’utiliser Visual Studio ainsi que divers services d’intelligence artificielle et de cloud, notamment Azure Cognitive Services, Windows Machine Learning, Azure IoT Cloud, sera disponible.

rosonwindowsLors de la ROSCon 2018, Microsoft a présenté un robot Robotis Turtlebot 3 exécutant la version de ROS connue sous le nom de « Melenia Morenia« .
Microsoft explique que « Le robot exécute Windows 10 IoT Enterprise sur un NUC Intel Coffee Lake à l’aide d’un nouveau noyau ROS qui exploite Windows Machine Learning avec accélération matérielle ». Microsoft a également présenté un environnement de simulation de ROS s’exécutant dans Azure et des robots virtuels connectés à un système d’orchestration et contrôlé via Azure IoT Hub.

Nous aurons sans doute l’occasion d’approfondir cela lors de notre mission d’étude de la semaine prochaine sur le thème de l’IoT et l’IA. Nous serons chez Microsoft à Redmond  vendredi 12 octobre toute la journée. Nous discuterons de ceci également lors du prochain Briefing Calipia.

Azure IoT : de nouvelles annonces lors de la conférence Ignite 2018

Microsoft avait lancé en beta fin 2017 une composante : Azure IoT Central, qui  est une solution SaaS permettant aux développeurs et aux entreprises de «fournir une solution IoT clé en main en moins d’une minute « . Cette plate-forme est maintenant disponible avec un modèle de tarification par périphérique et un niveau gratuit pour une utilisation de développement à petite échelle, sans limitation de durée.

image-Ignite_fr-fr-960x512

Microsoft annonce également une nouvelle plateforme IoT : Azure Digital Twins, en beta le 15 octobre. Cette solution permettra aux utilisateurs de «créer un modèle digital d’un environnement physique : intégrant les utilisateurs, les objets, les lieux ainsi bien sur que les relations entre les processus associés. Tout est ensuite orchestré avec Azure IoT Hub, sultion offrant donc une correspondance fidèle avec le mode réel. Les exemples d’usages sont nombreux, l’éditeur cite par exemple la possibilité d’asservir les lumière au démarrage d’une présentation par exemple dans une salle de réunion. Les données d’usages sont ensuite partagées pour être analysé par les utilisateur afin de prévoir de meilleur scénarios.

Nous serons le 12 octobre prochain chez Microsoft Corp à Redmond sur ce sujet de l’IoT avec des clients participant à notre mission d’étude, de quoi revenir ensuite sur ces technologies lors de la session de debriefing au Briefing Calipia de fin d’année 🙂