Archives de Catégorie: OS

Windows 10X aussi pour les portables ? quelques compléments…

Nous vous en parlions la semaine dernière, une fuite révélée par WalkingCat indique que Microsoft ne réservera pas son système Windows 10 X à sa seule Surface Neo, il serait disponible également pour les constructeurs de PC portable. En ligne de mire, comme nous le disions les Chromebooks et leurs poussés dans les entreprises. Nous reviendrons sur tous ces éléments lors du prochain Briefing Calipia avec une session consacré au futur du poste de travail en entreprise.

Un petit rappel : Microsoft avait dévoilé Windows 10X comme le système d’exploitation qui alimenterai son nouveau matériel Surface Neo. Mais finalement il fonctionnera également sur des appareils à double écran d’autres constructeurs. l’éditeur  n’a pas officiellement confirmé jusqu’à présent que Windows 10X sera disponible sur les appareils pliables et à double écran, avec les modifications du menu Démarrer et de la barre des tâches, il est clair que l’entreprise a l’ambition d’apporter ces changements à d’autres matériels. Le document ayant fuité Microsoft désigne maintenant le menu Démarrer comme un « lanceur », qui met davantage l’accent sur la recherche locale : « La recherche est parfaitement intégrée aux résultats Web, aux applications disponibles et aux fichiers spécifiques de votre appareil. Le contenu recommandé est mis à jour dynamiquement en fonction de vos applications, fichiers et sites Web les plus fréquemment et récemment utilisés.« .

windows 10xMicrosoft mentionne également un « Explorateur de fichiers moderne« . La société travaille depuis longtemps sur une version plus moderne de l’Explorateur de fichiers traditionnel. Il sera probablement simplifié pour l’accès aux documents stockés dans Office 365, OneDrive et autres services cloud à la manière de ce qui est présent dans Onedrive ou des les menus fichiers d’Office 365 Pro Plus.

Windows 10X améliorera également l’authentification et la reconnaissance faciale Windows Hello. « Lorsque l’écran s’allume, vous êtes immédiatement amené à un état d’authentification, contrairement à Windows 10 où vous devez d’abord faire glisser l’écran de verrouillage avant de vous authentifier « .

Microsoft simplifie également le centre de notification. Il sera ainsi plus rapide d’accéder aux paramètres critiques de l’appareil et d’afficher en priorité ceux qui sont importants, comme l’autonomie de la batterie.

Edge revêt ses plus beaux habits pour Ignite…

L’évènement technique Microsoft « Ignite » est cette semaine aux US (nous reviendrons sur le blog sur les principales annonces) . Le navigateur  vedette de l’entreprise, Edge version Chromium sera de la fête, sans aucun doute.

Dans la nuit de samedi à dimanche pour nous français, Microsoft mettait fin à un jeu à destination de la communautés de testeurs du navigateur en dévoilant le clou du spectacle… le nouveau logo du navigateur qui devrait apparaitre d’ici la fin de la semaine lors des présentations consacrées au navigateur :

logo edgeLe nouveau design s’inscrit dans la lignée des autres icônes que Microsoft a récemment publiées, en particulier pour la plupart de ses applications Office. Il supprime le logo en forme de E (même si on le devine quand même un peu), logo qui était un élément de base de tous des navigateurs Microsoft depuis Internet Explorer ! On retrouve ici une petite (qui devriendra grande ?)  vague, un clin d’œil évident au surf sur le web.

Ce navigateur, nous avons déjà eu l’occasion de le dire, en particulier lors du dernier Briefing, sera sans l’ombre d’un doute un sérieux concurrent pour Chrome dans les entreprises. Il risque bien de constituer le retour Microsoft sur ce segment après les fiascos des dernières versions d’Internet Explorer. Une bonne alternative aussi pour ceux qui commencent à se plaindre de l’embonpoint que prend Chrome, en plus de sa fâcheuse tendance à nous espionner 🙂

 

Windows 10X serait aussi disponible pour des ordinateurs portables classiques

Capture d’écran 2019-10-28 à 15.10.32.pngEt pas seulement sur les ordinateurs pliables à 2 écrans.

Nous en parlions ici, lors l’événement du 2 octobre dernier concernant le renouvellement de sa gamme de matériels, Microsoft a présenté les concepts d’un nouveau facteur de forme avec 2 écrans : Microsoft Surface Neo, accompagné d’une déclinaison de Windows 10 présentée alors comme spécifique à ce hardware : Windows 10X. Or selon des rumeurs captées par Mary Jo Foley, Microsoft entendrait ne pas réserver Windows 10 X aux seuls ordinateurs pliables. Selon MJ Foley, la prise en compte de plateformes matérielles plus classiques que celles des écrans pliables auraient un intérêt pour Microsoft. Ceci permettrait d’ouvrir la version « light » de Windows à des constructeurs en mesure de fournir des appareils avec un coût plus bas que ceux disposant d’écrans pliables. Et donc de disposer d’une meilleure solution pour aller lutter contre les Chromebooks.

Les Surface Neo, et donc Windows 10 X ne sont pas attendues avant la fin de l’année 2020. Les premiers versions d’évaluation, à destination des développeurs et intégrateurs pourraient être disponibles dans le courant du premier trimestre de l’année prochaine. On verra alors si la rumeur d’une disponibilité élargie de Windows 10X est une réalité, ou pas.

Microsoft introduit une protection supplémentaire contre les attaques de firmware

Microsoft a annoncé avec un certain nombre de partenaires constructeurs une gamme de PC plus sécurisé dite « Secured-core« , l’objectif est la mise en oeuvre d’un certain nombre de technologies de sécurité pour prévenir les attaques au niveau du firmware, plutôt que des approches logicielles. Comme la protection logicielle a été intégrée dans les systèmes d’exploitation et les services, les vulnérabilités qui ciblent le microcode ont largement augmenté ces dernières années – passant de 6 seulement en 2016 à plus de 400 en 2017…

PC Secured-CoreCette initiative regroupe à la fois des fabricants de PC et de composants, ils s’adressent aux organisations qui traitent des renseignements de nature très délicate, comme celles qui offrent des services financiers, les institutions gouvernementales, etc.

Secure Core Mode

Ces fonctions de protection sont activées par une nouvelle fonction appelée DRTM (Dynamic Root of Trust for Measurement), présente dans les matériels récents d’Intel, d’AMD et de Qualcomm. Il est donc possible de  bénéficier de cette couche de protection supplémentaire quel que soit le choix de processeur (du moment qu’il soit assez récent). Grâce à cette technologie, les PC utilisent la fonction dite System Guard Secure Launch dont la description avait été initiée avec Windows 10, comme fonction de base pour prévenir les attaques de firmware pendant le processus de démarrage. D’autres technologies, telles que la Virtualization-based Security (VBS), Hypervisor-protected Code Integrity (HVCI) et comme toujours la puce Trusted Platform Module (TPM) 2.0, permettent une protection supplémentaire sur l’ensemble du système d’exploitation.

Ces PC Secured-core sont maintenant disponibles auprès des fabricants de matériel. Une liste est disponible ici. On retrouve également la nouvelle Surface Pro X, qui est le seul périphérique basé sur Qualcomm à figurer sur la liste pour le moment.

Nous reviendrons sur ces périphériques et plus généralement sur le choix de poste de travail en entreprise, lors du prochain Briefing Calipia. Les inscriptions et l’agenda sont disponible.

Edge Chromium utilisé par Microsoft pour le moteur Bing

Vous connaissez Bingbot ? C’est en fait le nom du robot d’exploration (dit spider) du moteur de recherche Bing de Microsoft. Comme Googlebot (Google), il explore (on appelle cela un crawler) le Web en cliquant sur des liens pour partir à la recherche de pages afin de créer l’index de Bing.
On apprend de notre ami et ex collègue Fabrice Canel, que Bingbot utilisera maintenant la nouvelle version d’Edge et sera continuellement mis à jour vers la dernière version du navigateur à l’avenir.

Microsoft par la bouche de son directeur de programme, affirme que ces changements créeront moins de fragmentation du Web et faciliteront la vie des référençants. Le rendu Bingbot des pages Web à l’aide de Microsoft Edge sur Chromium crée une compatibilité entre les robots d’exploration Web, garantissant la prise en charge de tous les frameworks JavaScript. Un signal fort envoyé également pour le pérennité du nouveau navigateur.

Fabrice Canel, directeur de programme principal de Microsoft-Bing, déclare ainsi :

fabrice canel« En adoptant Microsoft Edge, Bingbot rendra désormais toutes les pages Web en utilisant la même technologie de plate-forme Web sous-jacente déjà utilisée aujourd’hui par Googlebot, Google Chrome et d’autres navigateurs Chromium. Il sera ainsi plus facile pour les développeurs de s’assurer que leurs sites Web et leur système de gestion de contenu fonctionnent avec toutes ces solutions sans avoir à passer du temps à étudier chaque solution en profondeur. En dévoilant notre nouvelle technologie de rendu de pages Web Bingbot, nous assurons moins de problèmes de compatibilité SEO et augmentons la satisfaction de la communauté SEO. »

Ce changement interviendra au cours des prochains mois à mesure que Bingbot passera progressivement à Microsoft Edge. Les propriétaires de sites n’ont rien à craindre. Des tests seront effectués pour s’assurer que les sites peuvent être rendus de manière dynamique avant de passer à Microsoft Edge.

 

Quelles dates de fin de support pour les versions d’Office

Si vous vous posez, par exemple,  la question de la date de fin de support d’Office 2016 sur telle ou telle branche de Windows 10, voici un tableau de synthèse publié par Microsoft qui donne la correspondance entre les niveaux d’OS sur le poste de travail et les différentes versions d’Office (on premise et Office Pro Plus). Vous pourrez également mesurer le bénéfice associé à une éventuelle souscription des ESU (Extended Security Update).

Windows 7 ESU disponible même en dehors des programmes de licences en volume

Windows 7

La date de fin de support de Windows fixée au 14/01/2020 approche à grand pas, et avec elle la fin de la fourniture de correctif par Microsoft. Il existe néanmoins une option proposée par l’éditeur pour garantir l’accès à des correctifs de sécurité, l’Extended Security Update (ESU), qui offre, moyennant finance, la possibilité de bénéficier jusqu’en janvier 2023 de correctifs de sécurité. Cette option est réservée aux entreprises avec des licences WIndows 7 Pro ou Entreprise, et accessible uniquement via un contrat de licences en volume.
Jared Spataro, Corporate Vice President pour Microsoft 365, vient d’annoncer que cette dernière limitation serait levée à partir du 1er décembre prochain. Pour rendre accessible à tous les ESU pour Windows 7, Microsoft s’appuiera sur son programme CSP (Cloud Solution Partner).

« Entrées précédentes