Archives de Catégorie: OS

Microsoft réservera 7 Go d’espace de stockage sur votre PC pour garantir les mises à jour de Windows 10

Windows 10 LogoL’allocation d’espace réservé de 7 Go entrera en vigueur avec la nouvelle fonctionnalité de « Stockage réservé » mise en oeuvre dans la prochaine version de Windows 10 (1903,  version de printemps du « canal semi-annuel » de Microsoft). Cette version est prévue pour Avril 2019. Cependant, cette nouvelle fonction est disponible en test depuis jeudi dernier pour les « Insiders ».

Le stockage réservé sera automatiquement introduit sur les appareils livrés avec la version 1903 pré-installée ou sur ceux où la 1903 sera installée proprement. Nous ne devrions pas avoir besoin de configurer quoi que ce soit, ce processus s’exécutera automatiquement en arrière-plan. Microsoft précise : « Les périphériques mis à niveau vers Windows 10 version 1903 de la manière habituelle à savoir via Windows Update lorsque 1903 y est disponible (et NON via une nouvelle installation) n’obtiendront pas la fonctionnalité de stockage réservé. Vous devez soit acheter un nouvel appareil sur lequel 1903 est déjà installé, soit effectuer une nouvelle installation pour que le stockage réservé fonctionne. »

Si l’on comprend bien l’intérêt d’avoir ce stockage réservé pour être sur de la bonne application future des mises à jours, ce dernier comprend aussi des contraintes : ainsi les utilisateurs de Windows 10 sur lesquels la fonctionnalité de stockage réservé est installée ne pourront pas la supprimer. L’éditeur indique qu’ils auront certaines fonctionnalités pour « réduire la quantité d’espace réservé » sans plus de précisons à l’heure actuelle si ce n’est que « cet espace pourrait être ajusté en fonction de données de diagnostic ou de commentaires« .

Néanmoins, depuis quelques mois, Microsoft a réduit la taille des paquets de ses mises à jour. Il a également annoncé qu’il abandonnait la livraison des pilotes d’imprimante avec les mises à jour afin de gagner de l’espace ceci à partir de Windows 10 version 1809.

Windows 7 : plus qu’un an de support gratuit

capture d_écran 2019-01-15 à 07.56.09C’est effectivement le 14 janvier 2020 que le support gratuit de Windows 7 prendra fin. Plus aucun correctif, fonctionnel ou de sécurité ne sera produit par Microsoft, sauf pour les clients entreprise dans 2 cas spécifiques :

  • Windows 7 Extended Security Updates (ESUs) : offre de support payant, par poste, dont le prix ira s’accroissant chaque année. ESU est réservée aux entreprises et couvre les éditions Pro et Entreprise de Windows 7. ESU permettra de supporter les licences Windows 7 jusqu’en janvier 2023.
  • les clients ayant souscrits à l’offre (encore à venir 🙂 Microsoft Windows Virtual Desktop (service conçu pour permettre de virtualiser des environnements Windows 7, Windows 10, Office 365 ProPlus dans des VM Azure), et qui souhaiteront continuer à utiliser Windows 7 avec un support Microsoft après le 14 janvier 2020 pourront le faire sans surcout. Attention, Windows Virtual Desktop est annoncée pour la fin de ce trimestre, avec des conditions de prix non encore connues. Comme pour ESU, ce support ne pourra pas dépasser janvier 2023.

Bref, pour éviter de payer un surcout après janvier 2020, il y a urgence à évoluer vers Windows 10.

 

Google Fuchsia : le remplaçant d’Android devrait exécuter les applications Android (ouf)…

Nous vous parlions cet été du nouvel OS de Google en cours de conception « Fuchsia » sensé à terme remplacer Android, même si cette date n’est pas connue à l’heure actuelle…

Un peu à la façon dont Google supporte actuellement Android dans Chrome OS (avec les limitations que l’on connait, en particulier sur les résolutions et fonctions tactiles diversement supportées), le géant de Mountain View, compte faire de même avec Fuchsia. Comme indiqué par 9to5google, les modifications apportées au code confirment que Fuchsia OS utilisera une version spécialisée d’Android Runtime (ART) pour exécuter des applications Android. Il semble logique que Google envisage de tirer parti de la masse d’applications Android si et quand il décide de lancer Fuchsia.

On ne sait toujours pas comment l’ART fonctionnera sous Fuchsia OS. Il est possible que Google utilise une approche similaire au fonctionnement du sous-système Linux dans Windows 10. Dans cette méthode, le noyau Fuchsia remplacerait les appels du noyau Linux par des appels équivalents pour son propre noyau. Mais Google peut aussi décider à la place d’exécuter ART sur une machine virtuelle.

Si vous êtes curieux de voir le système d’exploitation à ses débuts : voici une petite vidéo :

« Project Mu », le Firmware as a Service

Microsoft vient d’annoncer un nouveau projet portant le nom de code de « Mu » visant à promouvoir une approche dite de Firmware as a Service (FaaS). L’éditeur a indiqué que ce projet sera en Open Source afin de faciliter sa prise en charge par les différents constructeurs et éditeurs.

Depuis quelques année le BIOS de nos PC a été remplacé par l’interface UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) qui accompli les mêmes fonctions à savoir fournir les services de base permettant au système d’exploitation de démarrer et de prendre la mproject_muain. Parallèlement, il existe une plateforme :  EDK II de TianoCore qui permet le développement (aussi en Open Source) de l’UEFI. Microsoft utilisait une approche concurrente (FaaS) sur sa gamme de produits Surface, face aux limitations de la plateforme proposée par TianoCore. Aujourd’hui c’est cette plateforme de développement que l’éditeur met à la disposition de tout le monde.

Project Mu offre principalement les avantages suivants selon l’éditeur :

  • Une structure de code et un processus de développement optimisé pour le micrologiciel en tant que service
  • Un clavier disponible à l’écran (utile pour les formats tablettes)
  • Gestion plus sécurisée des paramètres UEFI
  • Amélioration de la sécurité en supprimant le code hérité inutile, afin de réduire la surface d’attaque
  • Démarrage plus rapide
  • Des exemples de menus plus modernes pour l’accès au « BIOS » par les administrateurs ou utilisateurs avertis
  • De nombreux outils pour analyser et optimiser la qualité UEFI.

Rendez-vous sur cette page pour plus d’informations

Officialisation de la Sandbox Windows pour la prochaine version de Windows 10.

Nous vous parlerions il y a quelques temps (aout 2018), Microsoft avait prévu une fonctionnalité de Sandbox pour la prochaine version (19H1) de Windows 10. Cette fonction baptisée « InPrivate Desktop » à l’époque (nom de code « Madrid ») est officielle maintenant et sera baptisée « Windows Sandbox ». Elle fera partie des éditions Windows 10 Pro et Enterprise, et permettra donc de créer « un environnement de bureau temporaire et isolé » où les utilisateurs peuvent exécuter des logiciels potentiellement suspects.

Windows Sandbox Screenshot - openTechniquement ce Sandbox Windows est une machine virtuelle qui repose sur les technologies utilisées dans les conteneurs Windows. Il utilise une nouvelle technologie que Microsoft appelle « planificateur intégré », qui permet à l’hôte de décider du moment où il s’active. Petite précision : cette fonctionnalité nécessite également le mode 64 bits ainsi que les fonctionnalités de virtualisation activées dans le BIOS.

Plus d’informations sur la fonctionnalité Sandbox Windows sont disponibles dans cet article du blog Windows.

Vous pouvez maintenant vous inscrire pour tester le nouveau Edge de Microsoft

better-for-everyoneVous savez, Microsoft a pris la décision de supprimer le son moteur EdgeHTML dans son navigateur Edge, adoptant à la place le moteur open source Chromium. Cette décision est sans aucun doute salutaire pour l’avenir de ce navigateur nettement distancé par celui de Google y compris dans les entreprises. Bonne nouvelle également, il devrait même prendre en charge (au moins certaines) extensions Chrome « , selon un communiqué de l’équipe de développement.

Et si tout le monde n’est pas satisfait des changements à venir dans le navigateur, une personne de Microsoft reprochant même à Google de l’avoir saboté, ce que la société a nié (le contraire aurait été étonnant), nous pensons de notre coté que cette décision est sans doute la meilleur. Mais surtout elle permet à Microsoft de renouer avec le multi-plateforme qui est la règle dans cette industrie depuis quelques années et au coeur de la stratégie (depuis Satya Nadella) de l’entreprise.

Si vous êtes intéressé pour tester ces nouvelles fonctions dans Edge (et sur d’autres plateformes que Windows 10 : Window7, Mac, …) vous pouvez vous inscrire en suivant ce lien. Le site Web ne précise pas en revanche quand le programme va démarrer.

Une nouvelle app Office pour Windows 10

Annoncée hier cette nouvelle app va remplacer l’app existante My Office. Son rôle est d’être le point focal permettant aux utilisateurs d’accéder à toutes leurs applications Office, et aux documents utilisés aussi bien en local que sur OneDrive ou SharePoint. La nouvelle app intègre également les fonctions du nouveau Microsoft Search unifié (Windows 10, Office 365 et Bing) et pourra être personnalisée en entreprise pour donner accès aux applis métiers.

Cette Progressive Web App, gratuite, est disponible quelque soit la version commerciale d’Office utilisée (Office 365, Office 2016, Office 3019, Office Online) et elle est pour le moment accessible aux seuls utilisateurs enregistrés en Windows Insiders fast track, mais devrait selon Microsoft être disponible pour tous « bientôt ». Ceux qui disposent de My Office bénéficieront d’une mise à jour automatique vers Office et les autres devront l’installer depuis le Microsoft Store.

« Entrées précédentes