Archives de Catégorie: IA

Microsoft Search pour unifier la recherche sur Windows 10, Office 365, Bing, etc.

Search logoMicrosoft travaille depuis plusieurs années à unifier et à personnaliser son expérience de recherche dans Office 365. En 2017 Microsoft a orienté ses travaux sur les technologies de recherche afin de permettre aux utilisateurs d’effectuer des recherches sans interrompre leur travail, et proposé un début de rationalisation de l’usage de ses technologies avec Bing for Business qui est un moyen de transformer Bing en un service de recherche intranet.

Mais une nouvelle étape a été franchie avec l’annonce lors de la conférence Ignite 2018 de la mise en place de Microsoft Search, un système de recherche intelligent et unifié proposant la même expérience de recherche dans ses différents produits, dont naturellement les applications Office, mais également Windows 10, le navigateur Edge, Bing ou encore les applications mobiles sur iOS ou Android.

Pour comprendre et anticiper les besoins des utilisateurs, Microsoft va de plus ajouter de l’intelligence artificielle à son moteur de recherche. En effet en plus de la connaissance sémantique de Bing, Microsoft Search utilisera aussi Microsoft Graph, l’API centralisant les différentes informations utilisateurs présentes dans les applications de l’éditeur, et pourra ainsi prédire après quelques caractères tapés le bon document ou le contact à afficher.

MS Search

Cette évolution est intéressante dans la mesure ou elle va renforcer la cohérence de la stratégie de Microsoft pour le poste de travail qui est de pousser Microsoft 365, sa suite composée de Windows 10, Office 365 et Enterprise Mobility + Security.

Concrètement Microsoft a commencé à proposer un aperçu de cette fonctionnalité Microsoft Search sur Office.com, Bing.com (où elle ne s’appelle plus Bing for Business, mais plutôt Microsoft Search dans Bing) et l’application SharePoint Mobile. Et Microsoft Search arrivera sur Edge, Windows 10 et d’autres versions d’Office à compter de 2019 via des mises à jour.

Microsoft annonce un SDK Cortana pour créer des Skills pour des usages « entreprise »

Microsoft n’est clairement pas en position dominante avec Cortana et ceci malgré une installation sur tous les PC Windows 10. A une autre époque, l’intégration d’Internet Explorer dans Windows avait permis à la société en 1995 de reprendre la main (il est vrai au prix d’un procès pour position dominante) sur le marché du navigateur internet, à l’époque dominé par la société Netscape.  Aujourd’hui force est de constater, que les usages de Cortana sont peu nombreux sur le poste de travail, tout comme d’ailleurs les usages de l’assistant vocal Siri d’Apple sur les Mac où il est natif. Les usages de Cortana sont aussi peu présents sur les smartphones…

Amazon avec Alexa et Google avec Google Assistant domine le marché des assistants vocaux, en retrait également Apple avec Siri.

Le succès des assistants vocaux  vient aussi du nombre de « Skills » ou « Compétences » disponibles. Microsoft avait mis à disposition le kit de Skills Cortana en abeta en mai 2017 après beaucoup de retard. Cependant, les compétences de Cortana n’ont jamais vraiment pris de l’ampleur, les acteurs dominants tels qu’Amazon Alexa et Google Assistant ayant déjà pris les devants avec des milliers de Skills actifs.

CortanaMicrosoft a alors tenté de repositionner Cortana en tant qu’assistant à la productivité, jouant sur la force de la plateforme Office et Windows. Aujourd’hui, dans le cadre de la conférence Ignite, la société annonce, suivant le modèle d’Amazon avec Alexa for Business, « Cortana for Enterprise« . Accompagné du SDK « Skills for Enterprise » qui permet aux développeurs de créer et de déployer des compétences spécifiques à au mode de l’entreprise reposant sur Cortana. Chose interessante ce kit est basé directement sur le service Azure Bot et les Azure Cognitive Services.

Un des exemples présenté par la société montre comment cet assistant vocal peut aider à la création de tickets d’assistance, et comment l’assistant peut créer et attribuer des tickets de service avec les informations de l’AD. L’employé peut ainsi simplement utiliser une commande verbale pour enregistrer le ticket via Cortana, ce qui simplifie la tâche et améliore sa productivité.

Ce SDK est actuellement en beta privée (sur invitation), il est possible de ce connecter sur ce site pour demander une invitation.

L’écran intelligent de Facebook en approche ?

L’écran intelligent de Facebook fait l’objet de spéculations depuis plus d’un an (nous vous en avions également parlé lors du dernier Briefing Calipia). L’appareil devait être annoncé lors de la conférence F8 en mai, mais il a finalement été retardé en raison des scandales entourant le réseau social que l’on connait. Cependant, il semble que l’entreprise estime qu’il est maintenant opportun de passer à autre chose et de lancer prochainement son produit.

Facebook-Portal-by-chedderSelon un nouveau rapport de Cheddar , qui a également partagé les plans initiaux de l’annonce, Facebook prévoit d’annoncer son produit la semaine prochaine. L’objet, équipé comme l’Echo Show et l’écho Spot d’Amazon d’une petite caméra pour les sessions de visio, aurait en plus un obturateur physique pour couvrir la caméra de l’appareil, ce qui devrait aider à atténuer certaines des préoccupations de confidentialité…

Il y aurait donc une caméra grand angle qui, lorsqu’elle sera utilisée, permettra de détecter les personnes dans le cadre et les suivre lorsqu’elles se déplacent. Le reste du logiciel sera apparemment basé sur l’Alexa d’Amazon, offrant un support pour la lecture.

Coté prix, on parle de 400 dollars, avec une version plus petite à 300 dollars. Donc bien plus cher que ses concurrents Amazon et Google. Il faudra que Facebook mettent des fonctions bien alléchantes pour garantir le succès de de son produit !

Nous serons dans le cadre de notre mission annuelle dans la Silicon Valley chez Facebook Corp à Menlo Park le 10 octobre prochain avec nos clients, l’occasion d’en savoir plus sur cet engin… Nous vous reparlerons de tout cela lors du prochain Briefing Calipia lors de la session de débriefing de cette mission.

Nvidia Tesla T4 : nouvelle plateforme pour l’IA

Capture d'écran 2018-09-19 09.37.29Nvidia a annoncé au début septembre sa dernière GPU, dénommée Tesla T4 (rien à voir avec la voiture :)), et destinée à doper les services d’intelligence artificielle dans les datacenters des grandes plates-formes de cloud computing du marché, Google en premier, selon Nvidia. Le Nvidia tesla T4 est doté de 2560 coeurs CUDA (Compute Unified Device Architecture), la technologie Nvidia de GPU multiprocessing et de 320 coeurs Tensor, une technologie spécifiquement conçue pour le traitement de type Deep Learning. Les T4 peuvent être regroupés pour démultiplier plus encore la puissance de traitement.

La place des GPU, et en particulier de ceux de Nvidia, dans les solutions de Deep Learning est aujourd’hui établie (versus les CPU). Avec cette nouvelle solution spécifiquement conçue pour l’IA, Nvidia revendique l’unité la plus puissante disponible à ce jour. Les applications du Deep Learning sont nombreuses, dans des domaines aussi variés que le traitement des images et de la parole, la reconnaissance du langage naturel, les recommandations personnalisées … Dans le domaine de l’image, la synthèse vidéo qui vise à générer des vidéos les plus réalistes possibles à partir d’inputs schématiques et minimalistes,  les progrès réalisés au cours des dernières années sont spectaculaires.  Regardez cette vidéo proposée par Nvidia Research et qui présente quelques exemples en la matière. Sous peu, il sera très difficile, voire impossible, d’identifier une vidéo de synthèse de la réalité !

Microsoft continue ses emplettes dans l’IA

Le géant de Redmond a annoncé qu’il achètera Lobe, une société basée à San Francisco qui travaille sur les outils de développement AI pour simplifier le processus et de le rendre plus accessible.

L’idée est d’offrir (comme le concurrent Api.ai racheté l’année dernière par Google) une expérience visuelle simple qui facilite la compréhension de la manière dont les données sont interprétées et de la manière dont les décisions sont prises tout en visualisant ceci dans une sorte de Workflow.

Cette approche doit permettre (c’est tout au moins la promesse)  à quiconque de développer et de former facilement des modèles d’IA basés sur une variété d’entrées, telles que des capteurs d’image, d’audio ou de mouvement. Les modèles formés peuvent ensuite être exportés vers CoreML ou Tensorflow et demain bien sur, on l’imagine la plate-forme  Microsoft ML.

Tout comme ses principaux concurrents : Google, Amazon et Facebook, Microsoft  complète donc son offre par des acquisitions dans le domaine du développement. L’intelligence artificielle continuant à gagner en pertinence, les résultats de ces investissements devraient devenir plus visibles.

Google Home Hub : le concurrent d’Amazon Echo Show arrive (très) bientôt.

Dans le domaine des assistants avec écran, on connaissait l’Amazon Echo Show et l’Echo Spot . Le fait que Google se lance dans les assistants avec écran n’était pas un secret. On attendait plutôt le périphérique pour Noel, mais il devrait arriver plus tôt : on parle d’un lancement le 9 octobre avec les nouveaux mobiles « Pixel 3 » du géant de Mountain View.

Hasard  du calendrier, nous serons chez Google Corp à Mountain View ce 9 octobre ! Avec des clients, dans le cadre de notre mission d’étude annuelle dans la Silicon Valley. Nous aurons l’occasion de vous raconter tout cela lors du prochain Briefing Calipia !

La machine de Google intègrerait selon Android Authority, une tablette 7 pouces associée à l’assistant vocal. Selon les premières photos, ceci serait plutôt (c’est une affaire de gout) réussi. Mais surtout, on parle d’un prix assez agressif de 149 $ pour cet engin.