Archives de Catégorie: Actualité

Les service Microsoft Universal Print, basé sur le cloud, est dispo en beta publique

Nous vous en parlions, alors qu’elle était en beta privée,  la solution d’impression de Microsoft basée sur le Cloud est maintenant accessible à tous.

Alors que les impressions sont un service qui est encore largement géré en local, avec souvent une complexité importante, la solution proposée par Microsoft propose de gérer tout ceci dans le cloud, plus simplement (c’est en tout cas l’objectif). En gros le service proposé reprend la fonctionnalité d’impression de Windows Server et la fait passer par Azure. Les administrateurs peuvent visualiser sur un tableau de bord toutes les imprimantes enregistrées par le service, et bien évidemment, ils peuvent utiliser ce tableau de bord pour les gérer.

Universal Print

Il est évident qu’aucune imprimante ne prend en charge cette fonctionnalité en natif pour l’instant, vous devrez donc utiliser une application proxy d’impression universelle. Au départ, Microsoft avait dit qu’il travaillait avec Canon sur ce sujet, mais cette fois-ci, il a juste dit qu’il travaillait avec les fabricants d’imprimantes, on peut donc supposer qu’il y a plus de partenaires concernés mais que rien n’est encore figé actuellement.

Du point de vue de l’utilisateur final, rien ne change. Ils peuvent continuer à imprimer comme ils l’ont toujours fait. Cela devrait être un peu plus facile pour l’informatique, tout comme la migration vers le cloud a tendance à l’être, car il y a moins de matériel à gérer. Vous devrez utiliser à minima la version 1903 de Windows 10 Enterprise ou Education, et vous aurez besoin sans surprise d’une infrastructure Azure AD.

 

Lancement officiel du Surface Duo : on connait ses caractéristiques et son prix (et cela pique)…

Capture d’écran 2020-08-13 à 07.35.32Comment attendu avec même un poil d’avance sur les rumeurs, Microsoft vient de lancer officiellement son smartphone double écran sous Android, il est en précommande et sera dispo le 10 septembre aux USA (bloqué sur l’opérateur ATT).

L’appareil est visiblement assez sympathique d’aspect, le poids (250 g) les dimensions (145.2 mm (hauteur) x 186.9 mm (largeur) x 4.8 mm (épaisseur) une fois ouvert), sont assez cohérente avec un ratio de visualisation de 3×2. Coté stockage on retrouve deux options : 128 Go et 256 Go. Une belle machine donc mais… côté prix cela pique un peu !

Même ceux qui pensaient que la machine serait chère (gamme Surface oblige), n’avaient pas atteint le prix que propose Microsoft dans leurs spéculations (1000 $ était le prix max selon les plus pessimistes). Microsoft annonce son produit à 1400 $ (Hors Taxes)…

Or la bête est visiblement belle, le marketing « Surface » fonctionne à merveille, le design du site Microsoft reprend celui de l’annonce d’un nouvel iPhone (ou Xiaomi :)), mais soyons taquin, c’est un smartphone Android de milieu de gamme, ou pour être plus sympa, haut de gamme de l’année dernière…

Capture d’écran 2020-08-13 à 07.33.24Il a un processeur Snapdragon 855 (la puce phare de Qualcomm mais de… 2019), 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il ne supporte pas la 5G, pas de Wifi 6, pas d’NFC, écran AMOLED avec une très bonne densité de pixels (401 ppi), mais seulement du 60 Hz (Pas 90 ou 120 comme chez les concurrents). L’appareil photo est un simple objectif de 11MP avec une ouverture de f/2.0, plus proche de l’entrée de gamme que du milieu de gamme. Amusant : il est en retrait du dernier smartphone haut de gamme produit par Microsoft, le Lumia 950 🙂 (sorti il y a cinq ans maintenant). Dommage que Microsoft n’ai pas continué dans la voie des Lumia coté capteurs (et intégration) photo..

Le problème est que sous Android, la concurrence se positionne actuellement à un autre niveau. Mais il est vrai que les caractéristiques techniques ne font pas tout et l’intégration reste un facteur clé, ce n’est pas Apple qui dirait le contraire…

Alors oui, il y a un double écran, et Microsoft citera les prix des Samsung Galaxy Fold ou Huawei Mate X qui atteignent les 2000 $, voir plus pour le Huawei, mais on parle ici d’écrans souples sans charnières, et le prix vient selon les constructeur de là. Le produit de Microsoft dispose de deux écrans séparés reliés par une charnière. On est donc bien plus proche des produits de LG par exemple qui fait cela depuis quatre générations d’appareils maintenant. Le dernier en date (que nous avions découvert au CES cette année et maintenant en vente) est le LG V60, un appareil sous Snapdragon 865 qui prend en charge la 5G, coûte 800 dollars… Et les autres caractéristiques techniques sont aussi supérieures, dont la photo par exemple : 3 capteurs présents (capteur principal grand angle 64 Mpx, f/1.8, 27mm, capteur ultra grand-angle 13 Mpx, f/1.9, 12mm, capteur Tof 0.3 Mpx, f/1.4). La différence de prix ne vient pas non plus des matériaux utilisés : Verre et aluminium côté LG…

Lire la suite

Les applications Windows bientôt sur les Chromebooks

chromeImg02@2xAu début de l’été, Google évoquait, sans en dire plus, la probable arrivée de la solution de virtualisation Parallels sur Chrome OS. Parallels est, pour rappel un des leaders de la la virtualisation Windows sur la plateforme Mac (marché qu’elle se dispute avec VMWare et son produit Fusion). Aujourd’hui, Parallels a officialisé cette annonce en expliquant que l’on pourra faire fonctionner une machine virtuelle Windows complète sur  Chrome OS, sans avoir besoin de connexion Internet (donc on parle bien de virtualisation locale et pas de services de terminaux déguisés.

Nick Dobrovolsiky, Senior Vice President of Engineering and Customer Support de Parallels précisait dans l’annonce que :

« Parallels Desktop for Chromebook Enterprise permettra aux administrateurs IT de fournir facilement aux Chromebooks des machines virtuelles Windows et les applications Windows complètes nécessaires aux employés« , et que « Les administrateurs pourront facilement gérer les déploiements d’images Windows d’entreprise automatisés et familiers qu’ils préparent, provisionnent et fournissent automatiquement à leurs employés. Les administrateurs peuvent installer des applications, les gérer à distance et aider les utilisateurs avec leurs outils habituels, tout comme ils le font avec les PC Windows physiques« .

Sans surprise, cette offre est limitée à Chrome OS Enterprise. Le marché visé est donc bien celui de l’entreprise, ce qui confirme bien l’importance de ce marché pour Google (et la grosse pierre dans le jardin de Microsoft…). A terme il se pourrait bien que cette solution soit mise en standard sur la plateforme de Google (un peu comme Hyper-V dans les OS Windows 10). Reste à voir les performances et les limitations. Si la quasi totalité des Chromebooks sont sur plateforme Intel (plateforme qui ne devrait pas poser de problème pour la virtualisation), ces machines disposent souvent de processeurs assez limité en puissance (et donc en consommation énergétique, ce qui fait la force des Chromebooks…) et dans ce cas la virtualisation sera logiquement assez peu performante. On imagine que ceci sera plutôt réservé à des machines à base de Core I5 à minima avec pas mal de mémoire pour avoir une utilisation « normale » des applications Windows…

On devrait être rapidement fixé sur les performances et la compatibilité de ceci, puisque Parallels for Chromebook Enterprise devrait arriver cet automne.

Azure AD : « My Sign-Ins » disponible pour tous les utilisateurs d’Office 365

Azure AD My Sign-Ins 5Bonne nouvelle, la fonction « My Sign-Ins » pour les utilisateurs d’Office 365, qui leur permet de vérifier les tentatives de connexion à leur compte, est maintenant disponible pour tous.

My Sign-Ins est une fonction accessible directement par cette URL permettant d’avoir accès aux informations suivantes :

  • Si quelqu’un essaie de deviner votre mot de passe.
  • Si un attaquant a réussi à se connecter à son compte depuis un endroit inconnu.
  • Le cas échéant, les applications auxquelles l’attaquant a accédé.

Cette fonctionnalité avait été présentée en beta en octobre dernier. Depuis lors, Microsoft a ajouté d’autres fonctionnalités. Par exemple, elle comprend maintenant deux nouveaux boutons qui permettent aux utilisateurs de classer l’activité du compte qui s’affiche – à savoir, des boutons « Ce n’était pas moi » et « C’était moi ».

En cliquant sur le bouton « Ce n’était pas moi », les utilisateurs peuvent modifier leur mot de passe.  L’application « Mes ouvertures de session » indiquera aux utilisateurs l’emplacement approximatif associé à la tentative.

Les tentatives de connexion infructueuses sont affichées. Elles peuvent être dues à des mots de passe mal tapés par l’utilisateur réel ou à un attaquant qui a tenté de deviner le mot de passe. Dans les cas où un attaquant est actif, mais ne parvient pas à deviner le mot de passe, Microsoft conseille d’activer l’authentification multifacteur ou MFA (ajout d’une seconde méthode de vérification de l’identité au-delà du mot de passe et dans ce cas le mot de passe n’a pas besoin d’être modifié).

Microsoft rappelle à ce propos que :

« Sur la base de nos études, les comptes protégés par MFA ont 99,9 % de chances en moins d’être compromis« .

0Pour l’instant les alertes ne sont pas gérées (car potentiellement trop nombreuses) mais Robyn Hicock, la responsable du programme au sein de l’équipe de Microsoft Identity Security and Protection, a indiqué que cela faisait partie des plans de Microsoft :

« Notre plan à long terme est de donner aux administrateurs la possibilité de mettre en place des alertes. Microsoft a également l’intention d’envoyer des alertes aussi aux utilisateurs finaux« .

Pas d’information en revanche sur une date de disponibilité pour cette fonction.

Excel importera bientôt des tableaux contenus dans un PDF

Excel PDFC’est une des fonctionnalités attendue depuis assez longtemps : l’import de tableaux contenus dans un PDF. Fonctionnalité pas si simple à mettre en oeuvre.

Cette fonctionnalité est en tain d’arriver. Les utilisateurs ayant un abonnement payant à Office 365 et dont l’organisation a choisi de recevoir les mises à jour « Current Channel » commencent à avoir accès à la fonction d’importation de tableaux PDF en Excel. Cette fonction devrait être largement disponible dès le mois prochain.

Pour rappel, vous le savez sans doute, Microsoft a récemment remanié les noms de ses canaux de mise à jour de fonctionnalités d’Office 365. Le « Current Channel » signifie que les mises à jour des fonctionnalités d’Office 365 arriveront sur une base mensuelle.

Pour en revenir à la fonction d’importation, elle ne sera pas disponible dans le menu « fichier », mais dans le menu « données ». Microsoft a mis au point un nouveau « connecteur de données PDF » pour Excel. Concrètement, il faut sélectionner « Depuis un fichier » et ensuite « Depuis un PDF » pour importer les données.

Une fois cela fait, une fenêtre de navigation dans le PDF apparait permettant de choisir parmi une liste éventuelle de tableaux présents dans le document PDF. Les utilisateurs peuvent sélectionner un ou plusieurs éléments à importer dans Excel. On peut enfin utiliser Le Power Query Editor pour préparer et transformer ces données. Microsoft précise que cet outil peut également être utilisé pour importer des données de tableaux PDF qui s’étendent sur plusieurs pages.

 

Bill Gates : TikTok, un « calice empoisonné » pour Microsoft

Bill-Gates_2012907b

Dans une longue interview donnée au magazine Wired, principalement consacrée à la pandémie et aux défaillances du gouvernement américain. Bill Gates revient sur l’affaire TikTok et du possible rachat par Microsoft des opérations américaines de ByteDance, l’éditeur chinois.

Nous vous en parlions déjà la semaine dernière dans un post, Bill Gates est très réticent sur ce deal. A la fois sur le fond (l’intérêt pour Microsoft de rentrer sur le marché des réseaux sociaux) mais aussi sur la forme (avec le formidable cafouillage du gouvernement américain et les requêtes « originales » de Trump).

Bill Gates, a ainsi décrit l’éventuel accord TikTok de la société comme un « calice empoisonné ». Pour lui l’acquisition par Microsoft de certaines parties de TikTok ne sera ni facile ni simple. « Qui sait ce qui va se passer avec cet accord » et de poursuivre en affirmant que devenir  un acteur important dans le domaine des médias sociaux « n’est pas un jeu simple ». Pour lui, le fait que Facebook ait plus de concurrence est « probablement une bonne chose » mais cette opération qui reviendrait selon lui « à tuer le seul concurrent, est assez bizarre« .

Tout sauf simple donc pour Microsoft. La position du fondateur historique de Microsoft, qui cache de moins en moins son hostilité envers ce rachat risque bien d’avoir un écho auprès du PDG actuel de l’entreprise, Satya Nadella, dont Bill Gates était un des promoteur lors du « débarquement » de Steve Ballmer le précédent CEO.

On apprend en parallèle de ceci, que Twitter serait aussi en discussion avec Bytedance, ce qui serait pour le coup beaucoup plus logique, même si l’entreprise à beaucoup moins de ressources financières que la société de Seattle.

Pendant ce temps, la position de Trump, largement basée sur un calcul électorale, fait le bonheur de Facebook qui lance avec sa société Instagram, un concurrent à TikTok : le service Reel, qui n’est rien d’autre qu’un copier-coller des fonctions de TikTok. Une société américaine de technologie qui copie une société chinoise, ce n’est pas si fréquent ! Un signe des temps ?

Microsoft Whiteboard prend maintenant en charge les Post-it et le texte

whiteboardMicrosoft a dévoilé plusieurs nouvelles fonctionnalités pour son produit Whiteboard (Tableau blanc partagé en équipe), comme la prise en charge des Post-Its et du texte. Ces fonctionnalités sont déjà disponibles sur Windows 10 et iOS., est en tain d’être déployé sur le Web pour les utilisateurs de plans Office 365 Education et Entreprise.

Grâce à ces « notes autocollantes » (pour ne pas dire Post-It qui est une marque déposée de 3M), les utilisateurs peuvent ajouter des idées et des commentaires. Ces notes peuvent être insérées dans n’importe quelle zone du canevas grâce à la barre d’outils ou à un clic droit. La même méthode peut être utilisée pour ajouter des objets de texte. Une fonction qui entre en concurrence avec certaines fonctionnalités prisées de Klaxoon par exemple (heureusement ce dernier va beaucoup, beaucoup, plus loin :))

Parallèlement à ces nouvelles fonctionnalités, l’application web Whiteboard a été entièrement remaniée. Microsoft affirme que son intégration à Teams est beaucoup plus fluide. Interessant : pour les utilisateurs du secteur de l’éducation, Whiteboard a ajouté une nouvelle fonctionnalité permettant aux enseignants de choisir le moment où ils autorisent leurs élèves à dessiner sur le tableau pendant une session. 

Des nouveautés pour Teams et une licence complémentaire

TeamsMicrosoft vient d’annoncer officiellement un nouveau plan de « communications avancées », qui, selon les responsables, peut être ajouté à tout abonnement payant à Microsoft 365 ou Office 365. Ce plan est disponible à partir de cette semaine et est également  via un essai gratuit de 60 jours (accessible via le contre d’administration de Teams ou le site web de Teams à partir de la mi-août).

La licence complémentaire « Advanced Communication » Teams est disponible à partir du 1er août 2020. le prix est de 12 dollars par utilisateur et par mois. Les détenteurs d’une licence Advanced Communication pourront :

  • Organiser des événements en direct avec un maximum de 20 000 participants (50 réunions simultanées par tenant d’une durée maximale de 16 heures)
  • un accès à l’API pour l’enregistrement des appels
  • Un accès à l’API pour la solution de centre de contact.

D’autres outils et personnalisations arriverons également avant la fin d’année comme :

  • Les réunions interactives cette fois de 1 000 personnes
  • Le contrôle plus discrétionnaire des salles d’attentes

Microsoft a également annoncé :

  • L’extension de la prise en charge des téléphones Skype pour les entreprises (3PIP) au-delà de 2023.
  • La prise en charge des fonctions d’appel de base sur les téléphones SIP de Cisco, Yealink, Polycom et autres avec Teams.
  • La prise en charge des téléphones SIP qui devrait être disponible au cours du premier semestre 2021.
    De nouveaux téléphones Teams produits par AudioCodes, Poly et Yealink à partir de début 2021.
  • De nouveaux périphériques USB dotés de pavés numériques et d’une interface utilisateur Teams dite « modern » pour les gros utilisateurs d’appels plus tard dans l’année.

Enfin, pour rappel, nous sommes à  un an du « retrait » de Microsoft de Skype for Business Online pour faire place aux Teams. À partir du 31 juillet 2021, Skype for Business Online ne sera donc plus accessible.

Le point de vue de Bill Gates sur l’affaire TikTok

Dans une interview à la chaine américaine Bloomberg hier soir, Bill Gates était interrogé sur le cas TikTok (nous vous en parlions en début de semaine). Le fondateur de Microsoft est revenu sur la cible principale de cette acquisition probable : en aucun cas selon lui l’audience ciblée (les plus jeunes) qui ne correspond pas au public habituel de Microsoft.

Il a également parlé de son interrogation sur les déclarations et pratiques du locataire (au bail précaire ? NDLR 🙂 ) de la maison blanche le week end dernier qui affirmait tout et son contraire et tentait de forcer la main pour qu’une entreprise américaine achète les activités de ByteDance sur le territoire américain, avec menace de fermeture à la clé qui selon lui serait une erreur.

« C’est bien que TikTok ait créé une certaine concurrence par l’innovation. Il ne semble pas qu’empêcher l’innovation d’être disponible ait beaucoup de sens quand on veut de nouvelles choses sur le marché ». « Je ne suis certainement pas un expert. Ma fille cadette m’a beaucoup appris sur ce sujet et sur les raisons pour lesquelles elle y consacre du temps ». Bill Gates

Autre sujet abordé dans cette interview, l’audition antitrust au Congrès la semaine dernière des patrons de Google, Apple, Facebook et Amazon (les GAFA et pas les GAFAM donc). Pour Bill Gates, 

« Ces entreprises façonnent l’économie, donc l’idée que les membres du Congrès puissent parler à leurs dirigeants et essayer de comprendre ce qu’ils font en termes de médias et de concurrence, a un sens« ,

Il a également plaisanté en disant que Jeff Bezos, Tim Cook, Mark Zuckerberg et Sundar Pichai s’en étaient peut-être mieux tirés que lui il y a 22 ans, lorsqu’il subissait les les audiences antitrust de Microsoft…

« Ils ont eu de la chance d’être quatre sur la sellette – j’étais tout seul avec des personnes très hostiles assis à côté de moi !« …

…Effectivement alors même que Microsoft était beaucoup moins puissant à cette époque que chacune de ces 4 entreprises, ceci explique peut-être cela !

Windows Admin Center version 2007 est dispo

Windows-Admin-Center
Microsoft a publié la semaine dernière une nouvelle version de Windows Admin Center. La version 2007 est la première mise à jour majeure de Windows Admin Center depuis la sortie de la version 1910 lors de la conférence Microsoft Ignite l’année dernière. Cette mise à jour est arrivée un peu par surprise car la dernière mise à jour disponible pour Insiders est toujours la version 1910.2, une révision mineure donc !

Voici quelques nouvelles fonctionnalités apportées par cette nouvelle version en résumé :

  • Un nouveau workflow de déploiement de clusters basé sur une interface graphique, qui permet aux utilisateurs de créer des clusters sans avoir besoin d’une extension, y compris la prise en charge du déploiement d’un cluster qui s’étend sur deux sites, une première pour le centre d’administration Windows.
  • Des mises à jour de certains des outils de base du WAC, comme l’outil Active Directory, qui est maintenant en version 0.85.0 et qui permet des recherches plus descriptives, etc.
  • Pour les machines virtuelles, il est maintenant possible d’effectuer instantanément un clone complet d’une VM et d’exécuter sysprep sur celle-ci au préalable en une seule fois.
  • L’extension conteneurs pour Windows Admin Center a également été mise à jour récemment avec quelques améliorations.
  • Enfin, l’outil de SDN (Software Defined Network) a également été mis à jour avec une nouvelle fonctionnalité appelée Data Path Diagnostics, qui automatise la capture de paquets pour diagnostiquer les problèmes de routes dans les SDN.

9toms-gx2il

D’un point de vue graphique, Microsoft a actualisé un grand nombre d’icônes et a apporté d’autres modifications à la conception. Microsoft a ajouté également le pop-up qui demandera de temps en temps aux utilisateurs d’évaluer leur expérience avec le produit afin d’obtenir un retour sur ces modifications d’interfaces.
Microsoft a également annoncé que certains de ses partenaires ont mis à jour leurs extensions au cours des derniers mois, avec quelques corrections et améliorations visant cette dernière version du Centre d’administration Windows. Il s’agit notamment de Lenovo XClarity Integrator, de Dell EMC OpenManage Integration et de QCT Management Suite.

Pour en savoir plus et télécharger la dernière version de Windows Admin Center suivez ce lien.

« Entrées précédentes