Archives de Catégorie: Productivité

De nouvelles fonctionnalités pour Microsoft Teams à destination des « cols bleus ».

Microsoft vient d’ajouter des fonctionnalités à Teams pour les mobiles des « cols bleus ». On retrouve ainsi les fonctionnalités suivantes :

  • le partage de position des mobiles,
  • la possibilité d’enregistrer et de partager des messages audio en toute sécurité.

Ces fonctionnalités seront contrôlables par les administrateurs, tout comme la possibilité d’utiliser l’API Graph for Shifts (le nouvel outil de planification que Microsoft a présenté à Ignite l’automne dernier), pour intégrer Shifts à d’autres systèmes de planification et de gestion de la main-d’œuvre. L’API Graph for Shifts sera en beta au premier trimestre.

Firstline-workers-and-Teams-1.pngFonction sans doute dans la culture américaine, un peu moins dans la notre : Microsoft ajoute également des « badges » que des managers peuvent ajouter à leurs employés pour les féliciter… A quand le badge « Employé du mois » ?

Pour faire suite à l’abandon de l’application Office 365 StaffHub, l’outil Shifts permet aux managers de créer et de partager des horaires de travail, et aux employés de demander des congés, etc.

MyAnalytics disponible dans tous les plans Entreprise Office 365

Vous connaissez sans doute MyAnalytics ? Microsoft avait introduit cet outil sous le nom de Delvce Analytics il y a trois ans. Cet outil offrait une analyse assez complete sur les usages réalisés par les utilisateurs autour d’Office 365 et surtout Outlook et SharePoint dans un premier temps.

myanalyticsL’outil n’était disponible à l’origine que sur les plans E5 ou sous forme d’Addons pour les plan E1 et E3.

Nathalie McCullough, la patronne de Workplace Analytics et MyAnalytics vient d’annoncer que  l’outil permettra maintenant, dans le même style que ce qu’’offre iOS 12 et Android 9 aujourd’hui d’avoir aussi le temps passé sur le mail durant la semaine par exemple. Il sera de plus disponible pour tous les plans entreprise Office 365 et Microsoft 365.

Ce produit est complémentaire de l’outil Workplace Analytics, disponible depuis l’année dernière, qui offre aux managers la possibilité de mesurer la productivité de leurs équipes (basé sur le Graph Microsoft).

Samsung s’associe à VMware pour proposer de l’accès distant sur ses téléviseurs.

Samsung joue sur ces forces et veut faire du téléviseur le hub central du foyer ou pourquoi pas du bureau. Il vient ainsi d’annoncer, une nouvelle fonctionnalité dite d’accès distant conçue pour connecter votre téléviseur à votre PC, votre tablette ou votre smartphone. L’idée est que les utilisateurs puissent contrôler le contenu plus facilement de leur machine sur leur Smart TV, et que vous puissiez même connecter un clavier et une souris à cette dernière.

Samsung Remote Access

Il sera possible d’afficher le contenu de la machine sur le grand écran du téléviseur (comme le proposait la fonctionnalité DeX de Samsung, qui n’a pas connu le succès escompté) mais sans connexion filaire obligatoire (une sorte de Miracast plus riche qui gère le retour USB, à la manière de ce que proposait Microsoft avec sa propre clé Miracast, abandonnée maintenant).

Mais Samsung propose en plus un autre mode d’accès distant, pour lequel il s’est associé avec VMware autour du produit Horizon de ce dernier pour permettre aux utilisateurs « d’accéder facilement à divers programmes, applications et services cloud installés sur plusieurs appareils connectés directement via leur écran de télévision« , c’est en tout cas ce que promet, Hyogun Lee, le vice-président exécutif de Visual Display Business de Samsung Electronics. Il devrait ainsi être possible d’utiliser cette fonctionnalité pour collaborer avec quelqu’un qui ne se trouve pas dans la même pièce.

L’accès à distance sera disponible sur les téléviseurs de Samsung en 2019, bien qu’il soit difficile de savoir lesquels… Sans doute plus d’informations au CES la semaine prochaine.

Microsoft Teams poursuit sa mise à niveau vs Skype Entreprise

teams vs skypeMicrosoft vient d’annoncer que Teams va offrir dans les prochaines semaine de nouvelles fonctionnalités touchant à la TOIP. Ces fonctions n’étaient, aujourd’hui encore, uniquement présentes dans Skype Entreprise. L’objectif pour l’éditeur est clair : compléter fonctionnellement Teams pour à terme se débarrasser de Skype Entreprise.

Ces nouvelles fonctionnalités sont les suivantes :

  • Ligne partagée : il deviendra possible de gérer plusieurs appels sur un même numéro spécifique, appelé numéro partagé. Cette fonctionnalité permet de configurer n’importe quel utilisateur avec un numéro partagé avec plusieurs lignes pour répondre à plusieurs appels. Un groupe d’utilisateurs peut se configurer lui-même sa ligne partagée via les paramètres du client Teams.
  • Mise en attente d’appels : il sera possible de placer un appel en attente dans le cloud plutôt que sur son téléphone afin que quelqu’un d’autre puisse le récupérer à partir d’un autre point de terminaison, à l’aide d’un code unique. Cette fonctionnalité nécessite une action de l’administrateur pour l’activer. Il sera possible d’activer cette fonctionnalité à l’aide des cmdlets PowerShell et en définissant le paramètre AllowCallPark de TeamsCallParkPolicy.
  • Interception d’appels en groupe : Les utilisateurs pourront répondre aux appels entrants de leurs collègues à partir de leur propre téléphone. Un utilisateur pourra configurer un groupe d’appels à l’aide des paramètres d’appel du client Teams et gérer les notifications reçues via un appel de groupe.
  • Routage en fonction de l’emplacement : cette fonctionnalité permettra de limiter le routage des appels entre les points de terminaison VoIP et PSTN en fonction de l’emplacement des correspondants dans l’appel. Il appliquera également des règles d’autorisation d’appel pour déterminer si les appels peuvent être acheminés vers des points d’extrémité PBX ou PSTN en fonction de l’emplacement géographique de l’appelant.

Ces fonctionnalités commenceront à être déployées à la mi-décembre et devraient être terminées d’ici la fin du mois de janvier 2019.

OneNote : pourquoi la synchronisation nécessite OneDrive et ne fonctionne pas très bien avec d’autres services type Dropbox, Box, etc…

D28E5136-AAB7-4581-BFE9-55225D8BAD11OneNote n’est pas Word ou Excel. Vous le savez probablement : tout fichier d’un système de fichiers traditionnel (comme Windows, macOS, Android et dans une certaine mesure iOS) est verrouillé lorsqu’un utilisateur l’ouvre pour le modifier. D’autres personnes n’auraient accès qu’en lecture à ce même fichier jusqu’à ce qu’il soit déverrouillé (fermé). Si OneNote fonctionnait de la même manière, les éditions simultanées ne seraient possibles que dans différentes sections (car ce sont en fait des fichiers).

Et pourtant il est possible lorsque vous avez déposé vos carnets OneNote sur Onedrive ou un espace SharePoint éditer différents objets sur la même page à partir de différents appareils en même temps. Ou réaliser ceci entre plusieurs utilisateurs. En fait, les modifications sont effectuées dans le cache local des périphériques dont le contenu n’est pas stocké dans son format de fichier d’origine, mais dans un format spécial, divisant les données en petites parties. Seules les modifications apportées à ces morceaux sont synchronisées sur le serveur où tous les objets / modifications sont fusionnés dans les fichiers d’origine.

Cette mécanique de synchronisation ne fonctionne parce que les serveurs Microsoft « savent » comment gérer ces contenus OneNote « fragmentés ». Il utilise un protocole spécial appelé COBALT, qui – autant que je sache – est similaire à celui utilisé sur les serveurs SharePoint. D’autres systèmes de fichiers ou services Cloud tels que Dropbox ne le font pas.

Lire la suite

Google+ c’est vraiment fini …pour le grand public

Google l’avait annoncé à la mi-journée octobre, son service Google+, l’appli de réseau social, s’arrêterait en août 2019, suite à la découverte d’une brèche de sécurité qui avait permis la fuite de données utilisateurs (Google citant le nombre de 500 000 utilisateurs a l’époque). Associée au faible niveau d’usage du service, cette fuite avait été le coup de grâce.

L’annonce hier par Google d’une nouvelle brèche, impliquant cette fois ci plusieurs dizaines de millions de comptes utilisateurs (52 millions plus précisément selon les chiffres de Google), accélère l’arrêt puisque Google ramène la fin du service à avril 2019.

À noter que la version du service destiné aux entreprises va continuer à se développer et être supportée par Google.

Capture audio et sous titre pour PowerPoint

Microsoft annonce le déploiement pour début 2019 d’une fonctionnalité qui intéressera tous ceux qui réalisent et diffusent des présentations PowerPoint. En effet, il sera possible de capturer en live des commentaires audio et de les afficher en sous titre de la présentation. Au lancement, Microsoft annonce qu’à son lancement cette fonction supportera 12 langues parlées et pourra les convertir vers 60 langues pour les sous titres. 

Soutenue par de l’IA, ces capacités s’adapteront au contenu présenté afin d’optimiser la reconnaissance vocale et de traduction automatique.

La fonction sera disponible pour les clients Office 365, avec PowerPoint pour Windows, pour Mac et PowerPoint Online.

« Entrées précédentes