Archives de Catégorie: Productivité

le chiffrement de bout en bout dans les appels Microsoft Teams est désormais disponible en beta publique.

En juin dernier, nous avons appris que Microsoft avait commencé à tester la prise en charge du chiffrement de bout en bout (E2EE) dans Teams nous vous en parlions sur le Blog. Bien que les données de chat soient chiffrée au repos et en transit, les réunions n’étaient pas chiffrée de bout en bout. Aujourd’hui, Microsoft a annoncé qu’une beta publique de l’E2EE dans les appels Teams est maintenant disponible pour les entreprises.

Attention néanmoins dans cette version la fonction de chiffrement n’est pris en charge que dans les appels Teams individuels non les réunions programmées, elle n’est pas disponible pour les appels de groupe. Les deux participants à l’appel devront activer E2EE sur leurs appareils respectifs pour que ce processus ait lieu.

Si E2EE est activé, de nombreuses fonctions seront alors logiquement dévalidées comme :

  • l’enregistrement,
  • les sous-titres
  • transcription en direct,
  • le transfert d’appel,
  • la fusion d’appels,
  • la possibilité d’ajouter des participants à l’appel…

Si un appel est chiffré de bout en bout, une icône de verrouillage apparaîtra dans la fenêtre Teams. Un code de sécurité à 20 chiffres sera également affiché et les deux parties pourront vérifier que le même code leur est proposé. Une fois l’E2EE activé pour un appel, aucune autre partie, y compris Microsoft, n’aura accès au contenu . En outre, les préférences pour E2EE seront reportées sur tous les appareils, à condition que vous ayez installé la dernière version du client de bureau sur Windows et Mac, ou que vous utilisiez la dernière version de l’application Android ou iOS.

En fonction des réactions, Microsoft indique qu’il étudiera la possibilité de déployer E2EE pour les appels de groupe à une date ultérieure (aucune information aujourd’hui).

Si vous souhaitez mettre en oeuvre cette fonction, vous pouvez consulter l’article en lien pour obtenir des détails sur la méthodologie E2EE et savoir comment l’activer (pour toute l’entreprise).

Nous reviendrons sur ces nouveautés et bien d’autres à propos de Teams lors du prochain Briefing Calipia, tous les détails ici.

De nouvelles fonctions de réalité virtuelle chez Facebook ?

Il y a deux jours Mark Zuckerberg et Andrew Bosworth (le responsable de la réalité virtuelle de Facebook), ont publié des photos d’eux équipés avec des prototypes de casque de réalité virtuelle (ou augmentée ?), histoire on s’en doute d’engoncer le clou sur le concept de Metavers si cher à Facebook mais aussi peut-être pour masquer les annonces d’HTC d’hier soir (qui présentait un casque beaucoup plus léger – moins de 200 gr – mais aux capacités plus limités que le Quest 2 de Facebook pour un prix 70% plus cher… ).

Nous reviendrons sur ces annonces, le concept de Metavers (qui, selon la société, est un monde virtuel qui pourrait être tout simplement la prochaine version d’Internet…), mais aussi la solution d’entreprise Workplace Horizon de Facebook réellement bluffante, lors du prochain Briefing Calipia en décembre, avec des démonstrations de ces outils.

Le casque que porte Zuckerberg ressemble aux casques Oculus de la société. Toutefois, il le qualifie de « résolution rétina », reprenant les thermes marketing d’Apple pour désigner les écrans dont la densité de pixels est si élevée qu’il est impossible de distinguer les points individuels à une distance normale. Le casque que porte Andrew Bosworth ressemble en fait plus aux dessins et descriptions du casque de réalité virtuelle dont on parle chez Apple… Histoire aussi de jeter une pierre dans le jardin de la firme de Cupertino ?

Google Workplace : le plein de nouvelles fonctions de sécurité

Cloud Next 21

Se déroule en ce moment la conférence annuelle « Cloud Next » de Google à destination des entreprises et des développeurs. L’éditeur avait annoncé la couleur : l’évènement sera axé sur la sécurité. Et c’est le cas.

Après l’introduction en version bêta du chiffrement pour Drive, Docs, Sheets et Slides en juin dernier, ce dernier arrive donc maintenant dans Google Meet. Les entreprises pourront ainsi contrôler les clés de chiffrement afin que les données soient indéchiffrables par Google et surtout répondre aux exigences de souveraineté des données et de conformité sur certains secteurs. Une excellente nouvelle donc. Il est donc possible aujourd’hui de gérer directement les clés de chiffrement en interne grâce à la version bêta des API publiques du service d’accès aux clés. Plus besoin de partenaire pour cela à terme donc. Pour rappel Google avait annoncé des partenariats pour réaliser ces tâches avec Flowcrypt, Futurex, Thales ou encore Virtru, cela ne sera bientôt plus nécessaire. De quoi rendre ces fonctions plus accessibles à la fois pratiquement mais aussi on l’imagine économiquement.

Parmi les autres (bonnes) nouvelles concernant la sécurité on retrouve :

  • Google Docs qui avertira désormais les utilisateurs de l’ouverture de fichiers suspects/dangereux. À l’instar des protections de Gmail contre les logiciels malveillants, le phishing et les ransomwares, Sheets et Slides devraient également bénéficier de cette fonctionnalité à l’avenir.
  • La disponibilité d’une version bêta de la prévention des pertes de données (DLP) pour l’ensemble des conversation pour « permettre une conversation spontanée entre les individus et les équipes, tout en empêchant que les informations sensibles et confidentielles sortent de l’entreprise ». De même, les étiquettes Google Drive sont désormais disponibles de manière générale pour classer les fichiers en fonction de leur niveau de sensibilité.

En dehors de la sécurité, l’équipe de développement de Workspace a annoncé une nouvelle intégration avec Jira pour Google Chat et Spaces.

Google à profité de cette session pour revendiquer que 4,8 milliards d’applications ont été installées « dans » Workspace, et d’annoncer plus de 3 milliards d’utilisateurs de sa suite « en général ». On regrette néanmoins que ce dernier ne donne pas plus de précision sur les usages associés et le nombre moyens d’utilisateurs mensuel de Google Meet par exemple, histoire de comparer avec les chiffres de Microsoft Teams ou Salesforce Slack. Histoire aussi de mesurer les usages réels en entreprise au delà des milliards d’utilisateurs grand public de gMail 🙂

Nous reviendrons sur ces fonctions et la comparaison avec l’offre Microsoft Office 365 et Teams en particulier lors d’une session dédiée au prochain Briefing Calipia : rejoignez-nous !

Du nouveau dans Viva : acquisition d’Ally.io par Microsoft

Microsoft vient d’annoncer l’acquisition d’Ally.io une entreprise basée à Seattle et Chennai en Inde, spécialisée dans les solutions d’analyse OKR (Objectives and Key Results). Comme l’indique le site d’Ally.io, les solutions OKR « transforment vos objectifs en résultats« , pour rendre mesurable le suivi de leur atteintes, mais aussi permettre à chacun de mieux comprendre sa contribution professionnelle.

Pour Microsoft, cette acquisition permettra « d’améliorer l’expérience des employés en alignant leur travail sur les objectifs de l’équipe et la mission de l’entreprise« . Pour cela, Microsoft annonce que la solution Ally.io va rejoindre la plateforme Viva de solutions d’EXP (Employee Expérience Platform). Viva compte pour le moment 4 modules (Connections, Insights, Topics et Learning), Ally.io devrait donc permettre d’ajouter un module supplémentaire.

source : Microsoft

Ally.io a été créé en 2018 et est basée à Bellevue (WA).

Microsoft améliore encore une fois son outil de formulaires Forms

Microsoft a annoncé d’importantes mises à jour qui seront apportées à Forms courant octobre avec en particulier la notion très interessante de « collections », une nouvelle fonctionnalité pour aider à organiser les enquêtes, quiz et sondages et créer des regroupements.

L’éditeur affirme que la possibilité de classer les formulaires en collections faisait partie des fonctionnalités très attendues, et elle avait été annoncée pour la première fois sur la Roadmap Microsoft 365 le mois dernier. Il sera ainsi possible de :

« Créer autant de Collections que vous le souhaitez pour stocker des quiz et des formulaires et y accéder à tout moment en ligne. Vous pouvez modifier vos fichiers dans une collection, copier une collection, partager une collection (prochainement) ou la supprimer lorsque vous avez terminé. Vous pourez également passer à une vue en liste si vous souhaitez avoir une vue verticale de toutes vos collections », selon un billet de blog du site de l’éditeur.

En plus de la disponibilité en version web, la fonctionnalité de collection de formulaires sera également prise en charge sur les appareils mobiles. Cette fonctionnalité sera également disponible pour les instances de formulaires générées par d’autres applications Microsoft 365, et bien sûr Microsoft Teams, mais aussi (et c’est moins connu) PowerPoint et Outlook. reste à voir comment ceci s’intègrera (ou pas dans les conversations attachées à des visio…). Microsoft précise néanmoins que les collections seront dans un premier temps limitées aux formulaires personnels, les formulaires de groupe devraient être pris en charge un peu plus tard.

Nous reviendrons sur ces éléments lors du prochain Briefing Calipia.

Un chat personnel « powered by » Teams dans Windows 11

source : Microsoft

Grand jour aujourd’hui 5 octobre pour Windows 11. Microsoft en profite pour annoncer la disponibilité d’une fonction de chat intégrée à la barre des tâches, basée sur Teams, uniquement pour ce qui concerne les comptes perso (pas de comptes pro donc). Jusque là çà va. Par contre, ça se complique un peu plus loin car cette nouvelle capacité, disponible à partir du 5 octobre, est offerte via une application spécifique Teams dédiée à cet usage, différente donc de l’appli Teams standard. Ce qui signifie qu’on pourra disposer de 2 applis Teams différentes sur un même poste Windows 11, différenciés par une petit variation des couleurs du logo Teams, avec un T bleu dans un carré blanc pour la chat perso :

Pour être bien clair sur cette différenciation des usages, Microsoft précise qu’une personne qui utilisait Teams sur un poste Windows 10 avec un compte pro et un compte perso, se retrouvera « sous Windows 11, vous disposerez désormais d’une application dédiée pour chaque expérience« . Windows 10, Windows 11, Teams perso, Teams Pro … la grande unification c’est pour un autre jour 😦

Des nouveautés pour Microsoft Planner

thumbnail image 2 captioned Image description: A screenshot of a Planner board that shows the ellipses (three dots) in the upper right corner of a task and a drop-down with the words Move task highlighted
Image Microsoft

Vous connaissez Planner, le concurrent de Trello dont Microsoft a largement repris les codes. L’entreprise Microsoft a annoncé d’importantes mises à jour pour d’une part permettre aux utilisateurs de trouver facilement leurs plans et de mieux organiser les tâches. On retrouve ainsi, de nouvelles fonctionnalités de plans recommandés et de déplacement des tâches.

Les plans recommandés sont une nouvelle fonctionnalité proposée dans Planner. Ainsi les utilisateurs verront désormais une nouvelle section « Recommandés » qui devrait les aider à trouver les plans les plus pertinents pour eux. Cette section est accessible dans le volet de gauche et dans le hub de Planner, et elle contiendra les nouveaux plans dont les tâches non ouvertes sont attribuées à cet utilisateur spécifique.

Microsoft Planner permet déjà aux utilisateurs de déplacer des tâches entre les plans d’un même groupe Microsoft 365, mais cette version donne la possibilité de déplacer rapidement des tâches vers le plan de leur choix dans un groupe différent. La fonctionnalité est accessible en cliquant sur le menu à trois points sur une tâche et en sélectionnant l’option « Déplacer la tâche« . Une fois cela fait, choisissez le plan spécifique dans le menu déroulant, puis cliquez sur le bouton « Déplacer« . Toutefois, les utilisateurs ne peuvent pas déplacer certains champs (comme les commentaires) vers un plan d’un groupe différent, et les informations sur les étiquettes seront perdues d’un plan à l’autre.

Microsoft à encore pas mal de boulot pour rendre Planner plus performant comme il est vrai :

  • Permettre d’empêcher les utilisateurs de supprimer des tableaux, des éléments et des dossiers
  • Permettre la récupération des dossiers et les tâches supprimés
  • Permettre la visualisation de l’activité des utilisateurs dans un flux d’activité (pour savoir qui modifie le contenu d’un tableau)

Attention ces deux fonctionnalités ne sont prises en charge que dans Planner pour le Web, mais Microsoft indique que la fonctionnalité de déplacement des tâches sera aussi bientôt disponible dans l’application Tâches de Teams.

Mise à jour importante de Microsoft Whiteboard, axée sur la collaboration

Vous connaissez sans doute Microsoft Whiteboard, en juin dernier , avait annoncé une refonte de son application pour répondre aux besoins des environnements hybrides, et aujourd’hui, il a révélé une autre série de mises à jour qui continueront d’enrichir Whiteboard pour la mise en oeuvre de réunions hybrides dans les mois à venir.

Certaines fonctionnalités assez nouvelles annoncées par Microsoft dans Whiteboard sont déjà disponibles :

  • La nouvelle interface utilisateur plus moderne et rapide qui avait été annoncée en juin,
  • Des dizaines de modèles,
  • Les notes autocollantes et les « grilles de notes »,
  • Les réactions intégrées
  • Mais aussi : la possibilité d’insérer, de repositionner et d’aligner des images et des formes, de nouveaux outils d’encrage, des flèches d’encre et des lignes droites, de l’encre intelligente, des raccourcis d’encre, des signaux d’encre tactiles (qui fonctionneront avec le nouveau Surface Slim Pen 2), et le formatage des arrière-plans…

De nouvelles fonctionnalités sont aussi prévues pour le mois prochain, à la fois pour les versions iOS et Windows afin d’unifier le code sur toutes les plateformes, un bon point pour l’éditeur à l’image de ce qui est déjà fait sur Office et bien sur Teams. Même si il reste encore des différences entre ces versions et les versions Web et Android. Ainsi par exemple si l’application Whiteboard sur Windows et iOS prend déjà en charge les comptes Microsoft grand public, la fonctionnalité sera également disponible sur Android et sur le Web dans les semaines à venir.

Parmi les mises à jours très interessantes prévues pour le mois prochain nous aurons la possibilité d’insérer des documents tels que des fichiers PowerPoint dans Whiteboard et de les annoter à la volée de manière collaborative. Très pratique effectivement et nous voyons déjà pas mal d’usages.

Annotation de fichiers Powerpoint…

Enfin, une série de nouvelles fonctionnalités seront disponibles plus tard d’ici la fin de l’année :

  • La mise en oeuvre de curseurs collaboratifs (comme dans Word en modifications synchrones),
  • Des nouvelles commandes de partage,
  • Des pointeurs laser
  • Des fonctions de recherche sur Office.com intégrées.

Enfin, Microsoft reconstruit actuellement Whiteboard sur OneDrive for Business afin qu’il s’intègre mieux à Microsoft 365 . L’entreprise précise en outre que le stockage OneDrive for Business deviendra la solution par défaut pour les nouveaux tableaux blancs au « début de 2022 ». Les organisations utilisant OneDrive for Business pourront également récupérer les tableaux blancs supprimés dans la corbeille.

L’éditeur compte visiblement mettre le paquet sur Whiteboard, quitte à marcher un peu sur les platebandes d’outils proposés sur Teams par ses « partenaires ». Ce qui n’est pas en soit une surprise… Alors certes ces outils partenaires sont plus complets et vont plus loin, mais combien de personnes se satisferont au final de la proposition Microsoft… bien intégrée et sans surcout …

Slack Clips : des messages audios et vidéos entre équipes

source : Slack.com

Slack a profité de Dreamforce, la grande messe Salesforce, qui a démarré hier (Amériques, EMEA), pour annoncer plusieurs nouveautés, dont Slack Clips une fonctionnalité permettant à un utilisateur de créer et de partager des enregistrements audios, vidéos ou d’écran aux membres d’équipes Slack, via les canaux et au moment de son choix.

Pour Slack, la fonction clips va permettre de faire passer des nuances ou des sentiments beaucoup plus efficacement qu’un message texte. Et peut-être de supprimer certaines visioconférences au profit de courts messages vidéos. Les messages ainsi envoyés sont archivés et associés à leur transcription, pour des consultations et recherches ultérieures. Slack met également en avant la capacité de communication asynchrone offerte par Clips, ce qui éclaire aussi le débat sur les outils de communication synchrone et asynchrone. Il y a encore quelques années, lorsque nous ne possédions que le mail comme outil de comm, des critiques étaient formulées sur les pratiques du mail qui confondaient usage synchrone et asynchrone, avec des utilisateurs attendant des réponses à leurs mails dans la minute qui suivait leur envoi. Cette confusion créait de la pression chez les utilisateurs, et les premières solutions de messagerie instantanée ont pu surfer sur cette pression pour placer leurs pions. Les outils tels que Slack, Facebook workplace se sont ensuite emparés de l’argument, pour annoncer la mort du mail au profit de leurs plateformes et de pratiques de communication instantanée persistante. En 2021 le mail n’est toujours pas mort, que ce soit pour les entreprises ayant fait le choix Slack, Workplace ou même Teams. Mais la question du choix du mode communication synchrone ou asynchrone, des modalités (texte, audio, vidéo) et des outils associés, reste toujours d’actualité. Les 3 plateformes qui ont popularisé le mode conversationnel sont aujourd’hui engagées dans une compétition pour offrir toujours plus de modalités d’échange et de collaboration entre leurs utilisateurs, qui ne produit pas forcément une grande lisibilité auprès des utilisateurs sur les bonnes pratiques associées.

Teams aura bientôt la « Customer Lockbox »

Pour rappel la « Customer Lockbox » est une fonctionnalité que Microsoft offre à travers divers services dans Exchange Online, SharePoint Online, OneDrive et Azure. Elle garantit que, lors des opérations de support, Microsoft ne peut pas accéder à vos informations sans votre accord explicite.

Si les ingénieurs de Microsoft s’appuient généralement sur des techniques de télémétrie et de débogage pour résoudre les problèmes, dans certains cas, ils ont besoin d’un accès direct aux données. Customer Lockbox ajoute le client dans le processus et lui demande approbation finale afin qu’il puisse décider s’il veut donner à Microsoft l’accès à ses informations pour effectuer une analyse approfondie des causes possibles au problème rencontré (ou « root cause analysis » – RCA). La fonction Customer Lockbox peut être activée et toutes les demandes et bien entendu le tout est audité. Les ingénieurs de support Microsoft devant étayer leur demande et donner une une fenêtre temporelle dans laquelle ils effectueront leurs activités.

Microsoft a récemmentmlis à jour la » Feature ID 86190″ dans la Roadmap Microsoft 365, pour indiquer la prise en charge de la Customer Lockbox dans Teams. Cette fonctionnalité est en cours de développement et sa date de sortie est prévue pour mars 2022. Microsoft n’a pas encore précisé quelles seront les données de Teams qui seront protégées par la Customer Lockbox.

« Entrées précédentes