Archives de Catégorie: Productivité

Ajout de fonctions Teams et Viva pour les Frontline workers

source : Microsoft

Les travailleurs de première ligne représentent une large partie de la population active et sont présents dans tous les secteurs (santé, service, industrie, commerce …). Microsoft leur consacre une nouvelle édition de ses rapports Work Trend Index. Dans ce nouveau rapport publié le 12 janvier 2022 et intitulé « La technologie peut aider à débloquer un nouvel avenir pour les travailleurs de première ligne« , Microsoft présente les résultats d’une enquête réalisée sur près de 10 000 personnes, dans 8 industries et sur les 5 continents, afin d’illustrer comment cette population de collaborateurs, pas forcément la plus dotée habituellement en solutions numériques, peut bénéficier des transformations numériques engagées.

En appui des enseignements issus de l’enquête réalisée, Microsoft présente sur le blog Microsoft 365, 3 domaines spécifiques sur lesquels ses solutions Teams et Viva, adaptées au frontline workers vont évoluer :

  • Équiper les travailleurs de technologies permettant de réduire le stress et les frictions du système.
  • Donner la priorité à la formation et la moderniser
  • Construire une culture d’entreprise qui inclut le personnel de première ligne

Parmi les nouveautés annoncées, Microsoft annonce entre autres l’introduction :

  • d’une appli Talkie-Walkie pour Teams sur les terminaux Zebra (terminaux durcis pour les usages frontline),
  • d’un connecteur Reflexis Shifts pour Teams, pour intégrer Teams avec l’appli Reflexis Workforce Scheduler (gestion de planning),
  • ou d’une fonctionnalité pour Viva Learning, afin de gérer les assignations de formation en relation avec un LMS (Learning Management System) d’entreprise, tels que SAP SuccessFactors, CornerStone OnDemand ou Sabra Cloud.

#CES 2022 : Un casque invisible !

C’est au CES, que nous avions découvert les premiers casques à conduction osseuses, les premiers casque à réduction active de bruits, les premiers haut parleurs directionnels aussi, cette fois , voici un « casque invisible » ou plutôt une solution intelligente qui prétend offrir une expérience de casque virtuel. Le Noveto N1 associe les capacités d’Amazon Alexa à la reconnaissance faciale pour permettre d’entendre un son stéréo privé sans utiliser de casque, l’appareil sera expédié avant la fin du mois de mars au prix de 800 dollars…

Le « casque invisible ». Le N1 ressemble à une barre de son miniature pour bureau, des caméras sont utilisées pour activer la technologie de diffusion audio intelligente de Noveto, qui permet d’écouter de la musique, de prendre des appels ou de faire tout ce qui nécessite de l’audio, alors que les personnes à proximité n’entendent que le bruit ambiant, selon la société. »N1 crée une expérience sonore vraiment magique », comme l’a déclaré Christophe Ramstein, le PDG de Noveto, dans un communiqué de presse.

« Il ne ressemble à rien de ce que nous avons vu auparavant et a le potentiel de changer notre façon de travailler et de vivre. Imaginez l’efficacité et le confort de conversations privées sans aucun appareil sur le corps – nous revenons à une forme de communication délicieuse et intuitive qui n’existe actuellement pas dans notre vie quotidienne avec nos appareils.« 

Voici comment cela fonctionne : Le N1 transmet des ultrasons dans l’air. Ces faisceaux d’ultrasons sont dirigés vers un endroit situé juste à l’extérieur de nos oreilles, où ils convergent pour former des poches sonores audibles. On imagine de minuscules haut-parleurs flottant à côté de nos oreilles, que nous sommes les seuls à pouvoir entendre. Une technologie qui est aussi utilisée dans les nouveaux téléviseurs Sony Bravia qui sortiront cette année.

Mais comme nous avons tendance à bouger la tête, même en position assise, ces faisceaux d’ultrasons doivent être fréquemment ajustés pour garantir le maintien de l’effet d’écoute privée, c’est pourquoi les caméras gardent un œil sur la position de votre tête. Noveto utilise également le système de caméras pour savoir quand vous regardez le N1 afin d’activer son autre caractéristique clé : la capacité de « communiquer sans effort et naturellement », ce qui permet de parler à Alexa sans dire continuellement « Alexa ».

Noveto affirme que le système est si efficace qu’il peut fournir un son spatial 3D complet à la personne qui l’écoute, alors que toutes les autres personnes à proximité n’entendent qu’un faible murmure sonore. Vous pouvez utiliser le N1 via Bluetooth, Wi-Fi, USB-C et la prise jack 3,5 mm incluse. Le prix de l’engin 800 $ tout de même pour une disponibilité dès mars. On demande à voir !

TEAMS : GA de l’encryption de bout en bout (appels 1/1)

source : Microsoft

Microsoft vient d’annoncer la disponibilité générale de l’encryption de bout en bout pour les conversations 1/1 avec Teams. La fonctionnalité est désactivée par défaut sur les tenants et doit d’abord être activée au niveau de l’organisation par les administrateurs, chaque utilisateur choisissant ensuite individuellement de l’utiliser ou pas via les paramètres de l’appli Teams. La mise en oeuvre doit être activée par les 2 personnes concernées dans l’appel et l’encryption concerne uniquement la vidéo et l’audio.

Si l’encryption est utilisée dans un appel, certaines fonctionnalités ne sont pas utilisables dont :

  • l’enregistrement
  • sous-titres et transcriptions
  • transfert d’appels
  • ajout d’autres personnes à l’appel (limitation pour le moment aux appels 1/1)

Un nouveau plan « Teams Essentials » pour les très petites entreprises

Microsoft vient de lancer une nouvelle offre Teams conçue pour les TPE, qui cible les commerces et les petites organisations d’un point de vue marché. Mais Teams Essentials, c’est son nom veut avant tout combler le manque entre l’offre gratuite de Teams et les plans 365 qui laissait le champs libre à Google et Slack en particulier…

Les principales fonctionnalités de Microsoft Teams Essentials comprennent :

  • les appels vidéo de groupe illimités pendant 30 heures avec un maximum de 300 personnes,
  • des chats de groupe
  • l’intégration du calendrier avec Outlook mais aussi Google Calendar.
  • 10 Go de stockage dans le Lloyd pour un partage de fichiers et une gestion des tâches entre collègues.
  • Avec en option :
    • L’intégration de la messagerie
    • Les applis Web et mobile d’Office
    • La possibilité d’enregistrer les réunions avec des transcriptions automatiques
    • 1 To de Stockage

En revanche, Teams Essentials ne disposera pas des Channels, disponibles dans l’application Teams classique.

Coté tarif, Microsoft annonce 4$ / mois et par utilisateurs les options citées plus haut étant accessibles pour seulement 1$ de plus… (ce qui rapproche donc des premiers plan 365…)

Microsoft Teams Essentials pourra être acheté directement sur le site Web de Microsoft, mais il sera également proposé par les partenaires Microsoft Cloud (en CSP donc).

Microsoft va retirer la nouvelle application Whiteboard pour Windows suite aux commentaires très négatifs

Enfin une réaction de l’éditeur ! En septembre dernier, Microsoft avait lancé une nouvelle version de son application Whiteboard pour Windows, nous vous en parlions sur le blog. Cette mise à jour avait introduit une toute nouvelle interface utilisateur et plusieurs nouvelles fonctionnalités de collaboration conçues pour le travail hybride. Cependant, les critiques se sont multipliées depuis son lancement en raison de l’absence de certaines fonctionnalités clés comme le simple copier coller ou encore des problèmes de performance

Comme l’ont souligné plusieurs utilisateurs d, la nouvelle version de Whiteboard présente des problèmes de latence et de stabilité sur les PC Windows. Il lui manque également de nombreuses fonctionnalités essentielles de l’ancienne appli, comme la prise en charge des animations de fenêtres et de la règle.

En réponse aux commentaires négatifs, Mathivathan Vhallatharasu, chef de produit senior de Microsoft Whiteboard, a annoncé aujourd’hui sur Twitter que l’équipe avait entendu les critiques et qu’elle corrigerait ces problèmes « dans moins d’une semaine »… à suivre.

Teams permettra de configurer les notifications du flux d’activité

Fonction interessante à venir dans Teams pour ceux qui comme beaucoup trouvent que Teams donne trop de notifications dans notre fil. Microsoft prévoit de modifier le fonctionnement du fil d’activité , en donnant aux utilisateurs des options plus granulaires sur le type de notifications qu’ils souhaitent voir. En effet, le fil d’activitémélange actuellement les @mentions, les réponses aux messages, les réactions aux emoji, etc. ce qui contribue pas mal au bazar apparent créant finalement une surcharge d’informations.

Pour rendre le fil d’activité plus utile, Microsoft permettra bientôt aux utilisateurs de configurer manuellement les notifications de leur fil d’activité.

« Les utilisateurs pourront modifier le type de notification qui apparaît dans leur flux d’activité. En faisant un clic droit sur l’élément du flux, vous pourrez activer/désactiver toutes les réactions et sélectionner les apps dont vous souhaitez recevoir les notifications« ,

Texte issu de la Roadmap Microsoft 365.

Les utilisateurs de Teams peuvent déjà personnaliser les notifications qu’ils souhaitent recevoir dans l’application. Cependant, ils n’ont actuellement aucun contrôle sur ce qui s’affiche dans le fil d’activité, qui fonctionne à peu près comme un centre de notifications.

Cette fonction est actuellement en cours de développement, et elle devrait arriver dans la preview publique de Teams plus tard courant novembre.

Intégration Teams et Meta (Facebook) Workplace

Meta (Facebook) dispose d’une plateforme de communication d’entreprise appelée Workplace, qui comptait environ, d’après les derniers chiffres de la société, sept millions d’abonnés payants en mai dernier. Nous avions eu l’occasion de découvrir la plateforme en beta privée à l’éopoque au siège de Facebook à Menlo Park. Elle était censée rivaliser avec Microsoft Teams, qui comptait plus de 145 millions d’utilisateurs actifs quotidiens au mois de mai… Autant dire que ce n’est pas gagné pour Workplace face au rouleau compresseur Microsoft Teams. Difficile aujourd’hui pour un DSI de choisir la solution de Facebook avec le bruit négatif autour de la société en matière d’exploitation du contenu et des règles disons « limites » sur le respect de la vie privée, même si l’entreprise le clame haut et fort la solution entreprise n’exploite pas les données. Malheureusement pour nos amis qui travaillent dans cette entité, convaincre les clients ne doit pas être une partie de plaisir… Dans un passé encore très très récent, l’ami Zuckerberg nous a pris que ses promesses n’engagent que ces qui les croient et que, je cite « mieux vaut demander pardon que la permission » 🙂

Cette semaine, Meta et Microsoft ont annoncé un partenariat par lequel ils vont intégrer les deux plateformes de communication et ainsi permettre une communication croisée. Une bonne nouvelle pour la SNCF, dont 95 % de la société à choisi Teams mais dont une entité « Gares et Connexions » fait de la résistance avec Facebook Workplace, affirmant ainsi son indépendance.

L’intégration comporte essentiellement deux facettes. La première est que le contenu de Workplace sera synchronisé avec Teams, de sorte que vous n’aurez pas besoin de passer d’une application à l’autre pour communiquer avec des personnes utilisant les deux plateformes. Deuxièmement, les clients pourront diffuser du contenu de Microsoft Teams dans les groupes Workplace, ce qui signifie qu’ils pourront participer à une réunion virtuelle à partir de n’importe quelle application et même regarder son enregistrement sur Workplace par la suite.

« Une chose que j’ai apprise de la pandémie, c’est que les entreprises ne se contentent pas d’un seul outil pour accomplir leur travail. Il nous incombe donc, en tant que leaders dans ce domaine, de faire en sorte que les outils qu’elles utilisent s’intègrent et interagissent les uns avec les autres. Nous partageons la même vision d’offrir à nos clients le choix et la flexibilité, il était donc logique que nous nous unissions pour aider nos clients mutuels à débloquer la collaboration et à briser les silos au sein de leurs organisations » Jeff Teper, Vice President Product & Engineering Microsoft Teams

Cette intégration n’est pas une première étape mais plutôt une continuité car Workplace s’intègre déjà à SharePoint, OneDrive et aux applications Office 365, mais cette nouvelle intégration renforcera les usages croisés. Et demain on imagine partager le contenu AR / VR proposé par les deux sociétés. Nous reviendrons là dessus lors de deux sessions du Briefing Calipia (inscrivez-vous !) : une sur le Metaverse et les solutions Facebook et Microsoft pour les entreprises, et une autre sur les nouveautés de Teams.

Le partage de contenu entre Workplace et Teams est opérationnel dès aujourd’hui, mais la possibilité de diffuser des réunions de ce dernier vers des groupes Workplace ne sera disponible qu’au début 2022.

Disponibilité générale de SharePoint Server Subscription Edition

Microsoft l‘avait annoncé lors d’Ignite 2020 (Septembre), les nouvelles versions on premise des serveurs Office (Exchange, SharePoint, Skype Ent et Project) seraient disponibles dans la seconde moitié de 2021, mais dans un modèle de souscription uniquement. Après avoir présenté la preview de SharePoint en septembre dernier (en même temps que la disponibilité générale d’Office LTSC), Microsoft vient donc d’annoncer la disponibilité générale de SharePoint Server Subscription Edition.

Il ne s’agit donc pas formellement d’une version SharePoint Server 2022, puisque cette édition sera mise à jour en continue. Cette évolution s’inscrit dans le cadre plus général de la transformation des modèles de commercialisation des solutions Microsoft (taguée « Modern Commerce ») et les souscriptions serveurs permettant à des clients d’installer des logiciels serveurs sur leur hardware a démarré avec Windows Server puis SQL Server (dans un cadre toutefois différent pour ces 2 produits, intégrant ainsi les options d’usages hybrides – on premise et Azure – non mentionnées pour SharePoint Server Subscription Edition). Les produits de la famille Office suivent donc ce chemin, avec uniquement SharePoint disponible pour le moment.

La mise à jour vers SharePoint Server Subscription Edition est possible depuis SharePoint Server 2019 et SharePoint Server 2016 (sans migration préalable vers la version 2019).

Microsoft Teams va prendre en charge les sous-titres générés par des traducteurs humains

Microsoft Teams prend en charge les sous-titres en direct générés par des humains lors des réunions, qui constituent désormais une alternative aux sous-titres en direct basés sur l’IA disponibles dans l’application dont la précision n’est pas toujours au rendez-vous mais néanmoins assez bluffante. Les organisateurs de réunions peuvent désormais configurer le sous-titrage dit « CART » pendant une réunion et inviter une personne qui fournira un texte en temps réel de tout ce qui est dit pendant la réunion.
Le terme CART (Communication Access Realtime Translation), désigne un service dans lequel un professionnel certifié écoute la parole et la traduit instantanément en texte. Le sous-titrage CART peut être particulièrement utile dans les situations où il est difficile pour le logiciel de reconnaissance vocale d’identifier les terminologies spécialisées et les différents accents.

Les sous-titres en temps réel des fournisseurs CART apparaîtront directement dans la fenêtre de réunion dans Teams, tout comme les sous-titres ordinaires basés sur l’IA.
Pour activer cette fonctionnalité, les organisateurs devront d’abord se rendre sur la page des options de la réunion, activer le bouton « Fournir des sous-titres CART », puis cliquer sur le bouton Enregistrer. Ensuite, ils devront copier le lien du sous-titrage CART et l’envoyer par mail au sous-titreur CART. Une fois la fonction activée, les organisateurs peuvent cliquer sur le bouton (. . .) en haut de la fenêtre de réunion et sélectionner l’option « Activer les sous-titres en direct ». Tous les participants à la réunion verront alors les sous-titres en temps réel en bas de l’écran.

Context IQ : plus d’intelligence pour les applis Office

source : Microsoft

Lors d’Ignite la semaine dernière, Microsoft a présenté Context IQ qui rassemble des capacités IA accessibles au travers des différentes applications Office (Outlook, Word, Teams…), en s’appuyant sur des fonctions de Cortana et du Graph Microsoft. La première composante de l’offre Microsoft qui profitera de ContextIQ sera Microsoft Editor utilisé à la base pour corriger les fôtes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe lors d’une édition (document, mail …). Avec Context IQ, Microsoft Editor permettra d’aller plus loin, par exemple :

  • en suggérant des fichiers à ajouter à une communication ou des personnes à mentionner/ajouter en destinataire, en fonction du contexte de celle-ci (sujet, contenu du message, personnes destinataires, documents édités récemment …)
  • en proposant des créneaux de réunion, lorsque dans le message en cours de rédaction on mentionne une proposition de rencontre, selon les créneaux disponibles des uns et des autres.
  • en proposant des données issues de modules Dynamics 365 lorsque le nom d’un prospect, d’un client apparaitra dans le texte de la communication.

Les premières capacités dans Editor devraient apparaitre dans le courant de l’année 2022. Il va donc falloir patienter un peu…

« Entrées précédentes