Archives de Catégorie: Productivité

Rumeurs d’acquisition de Slack par Salesforce

Selon des rumeurs (Reuters, Wall Street Journal) Salesforce aurait engagé des discussions avec Slack visant à acquérir l’entreprise. Si ni l’un ou l’autre des acteurs concernés ne confirment pour le moment ces rumeurs, une telle opération ne serait pas une surprise. En effet, qu’il s’agisse de Slack ou de Salesforce le rapprochement a du sens. Slack est une pépite, mais elle est un peu seule et les derniers mois ont vu son principal concurrent, Microsoft Teams, prendre une assise très importante face à Slack. Pour Salesforce, leader du marché PaaS et du CRM en ligne, l’ajout à son portefeuille des technologies de Slack constituerait certainement une avancée importante.

Une telle opération porterait peut-être un coup aux accords passés ces dernières années entre Salesforce et Microsoft, en particulier concernant l’utilisation d’Azure pour la plateforme Salesforce Marketing Cloud. Teams est une priorité stratégique pour Redmond, et l’arrivée de Slack dans le giron de Salesforce serait vraisemblablement mal perçue. Mais la « coopétition » a des vertus qui permettent des coexistence entre acteurs à priori un peu ombrageux l’un envers l’autre …

Sinon, détail qui ne pèse pas dans les discussions actuelles, le siège de Slack est à un jet de banane de la tour Salesforce à San Francisco, il suffit de traverser la rue pour passer de l’un à l’autre :). A suivre donc.

Teams et Power Platform : vers plus d’intégration

Microsoft continue à délivrer sur sa promesse de faire de Teams LE hub de travail pour l’entreprise collaborative. Hier l’entreprise a donc annoncé sur le blog Teams, l’arrivée de nouveaux outils pour développer des applications « low code » :

  • Power Apps pour Teams : version de Power Apps intégrée à Teams, qui permet de développer des applications simples, de manière graphique, sans codage, et qui peuvent être ajoutées directement à des équipes.
  • Power Virtual Agents : pour créer des chatbots dans Teams, avec l’interface graphique et sans code.
  • Microsoft Dataverse pour Teams : nouvelle composante de la Power Platform, Dataverse Dataverse for Teams fournit un sous-ensemble de Microsoft Dataverse (anciennement CDS – Common Data Service), permettant ainsi aux applications développées dans Teams d’avoir un accès sur les modèles de données accessibles.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions low code/no code de Microsoft, retrouvez vous pour une session du Briefing Calipia 30, les 9, 11, 15 ou 16 décembre prochain, via …. Microsoft Teams.

Des nouveautés pour Onedrive

Le mois dernier Microsoft avait annoncé des amélioration pour Onedrive, elles Sant maintenant quasiment toutes déployées. Ces nouveautés concernent principalement l’intégration de OneDrive avec Teams et une nouvelle fonction pour les dossiers utilisateur lié à son profil.

On retrouve ainsi une meilleure intégration avec l’expérience de partage de fichiers de Teams. Ces nouvelles fonctionnalités de partage de fichiers permettent aux utilisateurs de modifier les contrôles d’accès directement depuis une discussion en ligne dans Teams pour les fichiers stockés dans OneDrive ou SharePoint. Les utilisateurs peuvent également choisir de partager un lien vers le fichier uniquement avec les participants d’une discussion particulière. Pratique pour éviter de se poser des questions sur les droits associé, comme nous le ferions sous Sharepoint par exemple.
Une intégration plus poussée avec Teams traite des enregistrements de réunions. Les utilisateurs de OneDrive peuvent choisir de stocker les enregistrements directement dans OneDrive ou dans SharePoint, selon leur préférence. Cela permet aux utilisateurs de partager ces enregistrements avec des utilisateurs externes ayant les autorisations d’accès par exemple sans avoir besoin là encore de revenir sur les réglages de droits ou déplacer les enregistrements de réunion. Les administrateurs peuvent également définir des emplacements d’enregistrement par défaut pour les utilisateurs (via PowerShell).
Enfin, la fonction qui permet aux utilisateurs de sauvegarder automatiquement les dossiers « Bureau », « Documents » et « Images » sur OneDrive offre une nouvelle expérience lors de l’installation – ou de la première exécution – qui permet aux utilisateurs de choisir les dossiers qu’ils souhaitent synchroniser. Reprenant ainsi le mode de fonctionnement de Dropbox ou encore d’iCloud d’Apple. Les utilisateurs n’ont plus besoin d’entrer dans les paramètres et de modifier manuellement leurs préférences.

D’autres fonctionnalités sont elles en cours de déploiement, comme le partage de groupe, un thème sombre pour l’interface web, une nouvelle page d’accueil pour les applications mobiles… Ces éléments devraient arriver d’ici la fin de l’année. Nous ferons le point sur ces nouveautés et plus généralement tout ce qui touche à Office 365 lors du prochain Briefing Calipia en décembre.

Sondages et formulaires dans les réunions Teams : enfin !

Voici venir une fonction qui manquait dans Teams et qui était présente depuis des lustres dans Skype Entreprise : la possibilité de faire des sondages directement dans le flux de la conversation et ceci simplement. Nous pouvions auparavant le faire dans un canal via l’application Forms mais pas aussi simplement dans la conversation liée à une réunion. Ce manque sera bientôt de l’histoire ancienne, puisque le déploiement de la fonction est prévue pour mi-novembre à fin décembre. Microsoft précise que la fonction sera disponible pour Windows et Mac dès la version 1.3.00.30829 ainsi que bien sûr la versions Web.

Comment cela fonctionne :

Tout présentateur de réunion peut ajouter l’application Formulaires sous forme d’onglet dans la réunion Teams, au même niveau donc que le tableau blanc ou les notes partagées de la réunion.
Avant la réunion, le présentateur peut créer ses sondages, comme il était de coutume de les faire par exemple avec Skype Entreprise. Pendant la réunion, le présentateur peut en créer d’autres et lancer les sondages auxquels tout participant peut ainsi répondre.

Comme ce qui se faisait avec Skype Entreprise, tous les participants pourront voir les résultats en temps réel. Mais en plus, et donc au delà de ce que propose Skype Entreprise, ces sondages sont persistants (tout comme les notes de réunion et les tableaux blanc) ainsi les personnes pourront répondre à un sondage après la réunion si le sondage n’a pas été expressément clôturé.
Après la réunion, les présentateurs peuvent revoir les réponses dans l’onglet réunion, exporter les réponses vers un classeur Excel ou examiner les réponses sur le web dans l’application Formulaires. Autant de fonctions appréciables qui vont largement au delà de ce qu’offrait Skype Entreprise
Enfin si besoin est, Microsoft précise que cette fonction sera validée dès sa disponibilité par défaut mais que si vous désirez la bloquer ce sera possible via le centre d’administration.

Nous reviendrons sur toutes ces fonctions et leurs usages, lors du prochain Briefing Calipia le 9,11,15 ou 16 décembre prochain. N’hésitez pas à vous y inscrire.

Nouveaux types de données dans Excel

source : Calipia

Les types de données pris en charge par Excel sont relativement limités : nombre, texte ou date. Depuis un an, Microsoft a ajouté à cela les données boursières et les données géographiques, ce qui permet de disposer de données complémentaires sur les cellules typées bourse ou géographie, telles que le nom du maire, le nombre d’habitants, le dernier cours connu, l’adresse du siège de l’entreprise … Chaque cellule typée est représentée avec un petit logo, comme au dessus dans la copie d’écran, pour des cellules de type Géographie. Ces infos complémentaires ne sont accessibles qu’en mode connecté.

Microsoft a annoncé la semaine dernière des nouveautés en matière de types de données pris en charge par Excel. Tout d’abord Microsoft annonce un partenariat avec l’entreprise Wolfram afin d’étendre le support de type de données publiques, au delà des données boursières et géographiques, « pour permettre à des centaines de nouveaux types de données de circuler dans Excel, comme la chimie, la nutrition, les codes postaux, les événements historiques et même la génétique ».

source : Microsoft

Ensuite Microsoft a indiqué qu’il est d’ores et déjà possible d’importer dans Excel des données structurées issues de tables PowerBI. Il est ainsi possible de retrouver dans Excel les types structurées provenant de Power BI, en plus des types Données Boursières et Données Géographiques. L’intérêt est de pouvoir travailler sur des types de données définies par l’utilisateur et plus seulement de se limiter aux types publics, tels que ceux proposés par Wolfram. Cette capacité est déjà disponible pour les souscripteurs Microsoft 365/Office 365 avec des abonnements Power BI Pro.

source Microsoft

Enfin dernier point mentionné concernant ces extensions possibles en termes de types de données, Microsoft a indiqué qu’il sera bientôt possible depuis Excel de se connecter à des sources externes via Power Query et de créer ainsi dans Excel des types de données spécifiques à partir de ces sources.

Microsoft Teams dépasse les 115 millions de Daily Active Users

A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels pour le 1er trimestre de son année fiscale 2021 (1er juillet au 30 septembre 2020), Satya Nadella vient d’annoncer que Teams venait de dépasser la barre des 115 millions d’utilisateurs actifs quotidiens (Daily Active Users). Le 22 mars dernier, Microsoft revendiquait 44 millions de DAU, et 20 millions en novembre 2019.

Teams compte aujourd’hui plus de 115 millions d’utilisateurs actifs quotidiens. Nous constatons une augmentation de l’intensité d’utilisation, car les gens communiquent, collaborent et cosignent des contenus dans le cadre de leur travail, de leur vie et de leur apprentissage. Au total, les utilisateurs de Microsoft 365 ont généré plus de 30 milliards de minutes de collaboration en une seule journée ce trimestre.

Satya Nadella, 27/10/2020 – Lors de l’annonce des résultats Q1 F21

La très forte croissance est donc toujours au rendez-vous pour Teams. Celle-ci a été portée par les circonstances exceptionnelles que nous connaissons tous, et par l’investissement de développement très important fait par Microsoft sur son service phare. Il suffit de regarder le nombre de mises jour sur la roadmap Teams pour s’en convaincre

Venez nous retrouver à l’une des sessions du prochain Briefing Calipia pour faire le point sur ces éléments.

De nouvelles fonctions très intéressantes dans Powerpoint

Microsoft vient d’annoncer des fonctions assez interessantes actuellement dans Powerpoint pour Mac, certaines sont dispo dès aujourd’hui (version 16.44) d’autre arriveront un peu plus tard.

Commençons par ce qui est déjà disponible :

La possibilité d’exporter des diapositives sous forme d’un GIF animé, avec la possibilité de régler la qualité de l’image et le nombre de secondes à accorder à chaque image. De quoi réaliser une petite animation (choisir de petites diapos) avec un outil simple et très accessible. C’est clairement pas idiot, même si ce n’est pas une fonction qui va changer la vie…

Il suffit pour ce faire de créer des diapositives avec des animations par exemple.

D’aller dans le menu fichier / Exporter et choisir « Gif animé » en réglant la qualité. Et c’est tout, le fichier est alors disponible. Interessant au passage pour réaliser quelques mode opératoire à afficher sur une page Web, voir un échange mail/whatsapp.

Link to Slide.png

La possibilité de générer des liens vers une diapositive spécifique dans une présentation. Pour ce faire, il faut au préalable enregistrer la présentation sur son Onedrive (pas réussi à faire marcher cette fonction avec Dropbox par exemple) puis dans le menu contextuel de la diapositive, créer le lien via le menu « link to slide »

Le lien permettra à la personne de pointer directement dans la bonne diapositive : assez pratique dans le cadre d’un travail en commun à distance…

Une autre fonction très interessante, mais qui arrivera plus tard, est la possibilité d’enregistrer des diapositives avec une vidéo du présentateur en incrustation et ceci aussi simplement : même menu que ce qui existe depuis des lustres dans Powerpoint pour seulement les commentaires audio de la personne.

PPT Record and Narate.gif

La vidéo intégré tout, y compris les annotations. Microsoft ajoute également la possibilité d’enregistrer l’encrage ainsi que les mouvements du pointeur laser pendant le diaporama. Sans surprise cela se pilote via le mode présentateur de Powerpoint.

Cette fonction est actuellement en beta (insiders). Plus d’information sur le blog éducation de Microsoft

Microsoft Forms desormais accessible pour un usage personnel

Vous connaissez certainement Microsoft Forms l’application de création de formulaires simples intégrée aux abonnements Office 365 Entreprise et Education. Microsoft vient d’annoncer la disponibilité de Microsoft Forms pour des usages personnels.

Il faut pour cela disposer d’un compte Microsoft (Outlook, hotmail …) et se connecter sur http://forms.microsoft.com. Si l’utilisateur dispose d’un abonnement Microsoft 365 Personnel ou Microsoft 365 Famille, le périmètre de fonctions offert par Forms s’étend avec plus de répondants possible, plus de modèles de formulaires…

Notons qu’en bas de la page de présentation de Forms, Microsoft introduit Dynamics 365 Customer Voice, qui est en fait le nom de ce qui était jusqu’à l’été dernier connu comme Forms Pro. Customer Voice est présenté comme un outil pour rassembler du feedback (client, partenaire…), s’intégrant nativement aux différentes briques de service de la famille Dynamics 365, Power BI ou Power Hub.

Introduction proche des breakout rooms pour les conférences teams

Source : Roadmap Microsoft 36

Teams va dans le courant de la seconde moitié de novembre se doter d’une fonction demandée et déjà présente chez les concurrents (Zoom en particulier) : les Breakout rooms. Il s’agit de permettre à un organisateur de meeting Teams de créer des sous-réunions Teams que les participants du meeting pourront utiliser pour des discussions en petits groupes. Sans cette capacité, il fallait créer autant de salles de réunions Teams que de sous-groupe (plus la réunion principale), et donc gérer en parallèle toutes ces sessions, sans aucune intégration.

Parmi les principales caractéristiques de cette nouvelle possibilité :

  • La création de Breakout rooms ne sera accessible que par les organisateurs, à partir des versions Teams desktop (pas depuis les versions mobiles ou web).
  • Il sera possible d’associer jusqu’à 50 breakout rooms pour une salle principale
  • Seules les organisateurs pourront passer d’une breakout room à l’autre, réassigner les participants d’une salle à l’autre, accéder à tous les contenus de toutes les breakout room de leur salles (chat, fichiers, enregistrements …)
  • Les organisateurs pourront envoyer un message vers toutes les breakout rooms actives, qui s’affichera dans la zone de chat de chacun d’eux.
  • Les participants entrant dans une breakout room seront présentateurs dans cette salle, afin de permettre à tous d’accéder au tableau blanc, sondages et de présenter du contenu. Ils ne pourront toutefois pas inviter d’autres personnes dans la salle, copier les détails du meeting ou changer de salles.

Voilà une fonction qui va tomber à point nommé pour nos prochaines sessions de Briefing Calipia en ligne. Alors si vous souhaitez découvrir l’usage et faire un point complet sur les derniers développement de Teams, vous trouverez l’agenda et les modalités d’inscription ici.

Teams en natif sur Windows ARM

On y croyait plus : Teams est disponible en natif sous Windows ARM ! Dans le cadre du lancement de sa nouvelle génération de Surface Pro X en début de mois, Microsoft avait discrètement annoncé qu’elle apporterait une version native ARM64 de Microsoft Teams. Annonce très discrète pour éviter les questions qui fâchent du style : « Et Office c’est pour quand ? » …

Une application native 64 bits de Teams pour les appareils ARM améliore considérablement les performances de l’offre puisqu’elle ne fonctionne plus sur une couche d’émulation x86. Mais on peut s’étonner pourquoi cela n’a pas été fait avant sachant que Teams est basé sur le framework Electron (donc pour faire simple le moteur du navigateur Web) lui même fonctionnant nativement sous ARM

Cette annonce ne résout pas le problème pour Microsoft Office, qui n’est toujours pas proposé en natif sur la plateforme ARM de Microsoft … Et les choses annoncées pour Teams ne présage pas une accélération du portage pour Office : car ce dernier n’est pas lui basé sur Electron.

Cette situation est d’autant plus étonnante pour Office que la plateforme est annoncée en natif sur les nouvelle machines ARM d’Apple (dont le lancement pourrait-etre prévu pour mi-novembre). Microsoft développe aussi depuis des années des version ARM d’Office pour iPad et tablettes Android (même si le spectre fonctionnel est très différent dans ce cas).

Cela pose de véritables questions sur les évolutions des OS dans la stratégie Microsoft face à Apple avec son Mac ARM qui pointe le bout de son nez, les Chromebooks de Google sous Chrome OS et leurs évolutions sur Fushia OS… Autan de question dont nous débattrons lors du prochain Briefing Calipia avec une session consacré à l’évolution des systèmes d’exploitation.

« Entrées précédentes