Archives de Catégorie: Mobilite

Les annonces Apple du 10/09/2019

annonces apple sept 19

Ci dessus, en quelques mots et chiffres clés, le résumé des annonces Apple d’hier soir …

Apple a sorti une nouvelle fois le grand jeu pour présenter ses nouveautés du cru 2019, dont la nouvelle version de son produit phare, l’iPhone 11. Et une nouvelle fois les attentes ont été déçues :(. Apple a beau émailler son discours de mots tels que « innovation », « ‘amazing », « pro », ou de chiffres sur les trillions de transistors, les milliers de « nits » ou les milliards d’opérations par seconde, le Steve Jobs Theater de Cupertino a beau réagir par des salves d’applaudissement et des cris à chacun de ces mots, les produits présentés ne sont que de légères évolutions des versions antérieures.  Qu’il s’agisse de l’AppleWatch, qui n’a de nouveau que l’éclairage permanent de l’écran (Apple a enfin réussi à mettre une batterie permettant ceci), ou la famille iPhone (11 ou Pro, successeurs des XR et XS), dont la grande nouveauté est le troisième appareil photo sur les modèles Pro, les avancées restent maigres.

Pourtant des attentes existaient, pas forcément révolutionnaires d’ailleurs, comme le remplacement du port Lightning par un USB C, le support du stylet sur les iPhones (grand écran et stylet auraient permis de se passer de l’iPad ?), ou la recharge inversée. Bilan, rien ! C’est malheureusement devenu une habitude pour Apple ces dernières années, qui a vu en même temps s’éroder ses positions sur le marché et dont l’image d’innovateur a disparu, au profit de celle de gestionnaire de ses marges, toujours très confortables.  Autre chose qui ne change pas dans le paysage, le niveau de prix des produits de la marque à la pomme, toujours exorbitant. Le nouvel iPhone 11 Pro Max se vendra de 1259 à 1659 €, le petit modèle s’échangeant quant à lui entre 1159 et 1559 €.  C’est vrai que quand on a, comme Apple, réussi à construire une écosystème très riche, avec un niveau d’intégration très poussé entre iPhone, iPad, Mac, Apple TV, AppleWatch, et tous les services associés (Apple Music, iCloud, iMessages, AirDrop, AirPlay…), et dont il devient très difficile de s’extraire quand on les a adopté, la tentation est grande pour l’éditeur de compter sur l’attachement de ses clients à cet écosystème (certains diront enfermement) pour maintenir des marges très élevées et n’apporter des innovations qu’au compte-goutte.

Bref, déçu, déçu ….

Les promesses du Graphène bientôt tenues ?

grapheneCela fait des années que nous entendons parler des avantages du graphène. La première fois en ce qui nous concerne c’était chez Microsoft Corp lors d’un voyage d’étude à Redmond où l’éditeur nous parlait de la masse de brevets qu’il déposait sur le matériau promis à un. bel avenir. Nous étions en 2014. Nous sommes en 2019 et même s’il ya eu des développements prometteurs dans les laboratoires, les produits actuels utilisant cette technologie sont quasiment inexistants… Les choses pourraient changer à cour terme, en particulier dans le domaine de l’énergie et des batteries de smartphones.

Si l’on en croit Evan Blass, responsable de nombreuses indiscrétions chez Samsung, il annonce que le coréen disposera d’un téléphone doté d’une pile au graphène dans un an ou deux. Les caractéristiques sont interessantes : la batterie devrait pouvoir charger à 100% en moins d’une demi-heure, elle offrirait des capacités supplémentaire pour un cout de production inférieur (une fois la production de masse atteinte).

Que cette innovation vienne de Samsung n’est pas très surprenant car la société expérimente des piles au graphène depuis des années. En 2015, elle avait annoncé avoir réussi à concevoir des batteries deux fois plus puissantes que les batteries au lithium en fusionnant graphène et silicium. En 2017, elle avait présenté des prototypes offrant une augmentation de 45% de la capacité à taille équivalente et une vitesse de charge cinq fois supérieure à celle des batteries lithium-ion…

Une telle technologie pourrait donner un gros avantage concurrentiel au constructeur, si cette fois au moins la promesse est tenue…

AirPlay et Miracast en un seul produit

dittoLorsque l’on utilise un affichage sans fil d’un PC vers un écran, nous pouvons utiliser la technologie Miracast, ceci à condition d’être sous Windows 10 et que la machine soit relativement récente. Idem avec un Android, si l’application le permet elle peut s’afficher sur un écran externe sans fil en utilisant un périphérique Miracast ou un Chromecast. Cette technologie fonctionne assez bien,  même si parfois des déconnexions intempestives troublent un peu l’expérience…

En revanche, pas question si vous disposez d’un Mac, d’un iPhone ou d’un iPad de recopier l’écran via Miracast. En revanche il est tout à fait possible d’utiliser un Chromecast de Google, mais c’est l’application qui détourne son affichage vers le périphérique (comme c’est le cas de Youtube, Plex, etc…). Pour réaliser une copie complète de son écran et quelque soit les applications utilisées, il faut une Apple TV ou un écran compatible AirPlay 2 (comme c’est le cas des modèles récents de Sony, Samsung ou LG par exemple), Apple ayant en janvier dernier (annonce lors du CES) ouvert son protocole à des constructeurs.

Mais plutôt que multiplier les types de périphérique la société Squirrels présente son nouveau produit : Ditto qui permet toutes les combinaisons d’affichage et ceci depuis une Apple TV ou un Chromecast… Squirrel, a annoncé la semaine dernière une nouvelle version de son application Ditto Receiver qui ajoute les fonctionnalités à l’Apple TV, notamment la prise en charge de six systèmes d’exploitation différents. L’application prend en charge Android, Chrome OS, iOS, iPadOS, macOS et Windows. Mais elle permet en plus d’afficher simultanément quatre écrans à la fois, de sorte qu’une TV Apple puisse reproduire quatre Chromebooks ou une combinaison d’écrans d’Android, iPhone, iPad et Windows à le même temps. Chaque appareil utilise une application : Ditto Connect, qui n’a besoin que du code qui s’affiche sur l’écran pour se diffuser sur ce dernier.

compatibles

La division de l’écran en quatre quadrants pose évidemment quelques questions sur la résolution et surtout le délai de mise en miroir. La société indique des performances en  1080p de 60 images par seconde, avec une latence de seulement 30 millisecondes, à tester…

Ditto est disponible uniquement par abonnement à 16 $ par mois ou 150 $ par an. Nous sommes donc clairement sur une application professionnelle pour l’équipement de salles de réunion. Les applications Ditto Receiver et Ditto Connect sont disponibles au téléchargement sur tvOS, iOS / iPadOS et d’autres plates-formes pour un essai gratuit de 30 jours.

Après son échec sur les Smartphones, Microsoft se rattrape sur les apps…

Microsoft n’est pas parvenu à imposer Windows sur les Smartphones, c’est un fait et ceci malgré les sommes colossales  investies. Le fiasco du rachat de Nokia est un bel exemple des ratages du géant de Redmond.

Mais cela c’était avant. Avant Satya Nadella et la réorientation de la stratégie de la société. Illustration : pas plus tard que 2 mois après sa nomination il lançait (ou plutôt autorisait le lancement) d’Office sur iPad et iPhone, un crime de lèse majesté, une trahison pour le groupe Windows Mobile de l’époque…

ios appsRésultat aujourd’hui, Office est en tête des applications sur iOS et même si les chiffres sont confidentiels, un super accélérateur pour les ventes d’Office 365 et les scénarios d’usages. Le multi-poste est souvent une des raisons mise en avant par les utilisateurs pour passer plus rapidement sur Office 365. Mais coté jeux c’est aussi Microsoft qui est aux premières places sur les jeux payants avec Minecraft ! Même choses coté applications gratuites ou Mixer est N°1 aux USA devant Youtube et Instagram ! Une stratégie payante là encore, lorsque l’on voit que ces deux sociétés Minecraft et Mixer ont été rachetées par Microsoft…

Les utilisateurs d’iPhone de plus en plus tentés par Android

Apple fait de la fidélité de ses utilisateurs un élément clé de sa politique. Si vous êtes entré dans l’univers de la pomme, vous avez de bonnes chances d’y rester et de lorgner sur les prochains modèles… A plus de 90% les utilisateurs d’iPhone souhaitaient donc pour leur prochain smartphone… un iPhone.

En 2019 selon une étude BankMySell qui mène ce type d’étude depuis près de 10 ans, la fidélité des utilisateurs Apple est tombé au plus bas puisque seulement 73% de ces derniers envisagent de rester avec un iPhone. Ce nombre encore élevé est néanmoins au plus bas depuis 9 ans…

fidelite iphone

Tout ceci dans un contexte de baisse des ventes des iPhones (-17% au dernier trimestre). Les progrès que font Google avec Android et surtout les efforts réalisés depuis deux ans pour offrir une expérience plus cohérente n’y sont pas pour rien. On comprend aussi pourquoi Apple axe sa communication sur le respect de la vie privée, domaine où Google, à du mal à s’aligner (business model oblige).

 

Annonce d’un partenariat stratégique entre AT&T et Microsoft

Capture d’écran 2019-07-18 à 16.23.10.png

AT&T Communications et Microsoft viennent d’annoncer par la voix de leurs patrons respectifs (Satya Nadella et John Donovan) un large partenariat qui va du cloud à la 5G, en passant par l’IoT et l’Edge Computing. AT&T Communications, créée il ya 2 ans, est la plus grosse filiale de AT&T Corp, en termes de chiffres d’affaires (170 milliards de dollars pour 2018). Pour Microsoft cette annonce formalise l’engagement d’AT&T sur Azure, avec le status de fournisseurs « preferred », non exclusif, mais aussi sur Microsoft 365 (la suite constituée de Office 365, Windows Entreprise et EM+S), puisqu’AT&T annonce qu’il va déployer la solution Microsoft sur tous ses collaborateurs.

A noter que concernant Azure, AT&T indique qu’il migrera toutes ses workloads (à l’exclusion notable de celles concernant le réseau) sur la plateforme cloud de Microsoft d’ici 2024.

Du LiFi dans les avions chez Air France

Capture d’écran 2019-06-13 à 10.20.36.pngLors du deuxième congrès annuel Global LiFi à Paris la semaine dernière, Oledcomm, en collaboration avec le groupe Latécoère, l’Université Paul Sabatier et de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), a dévoilé un produit LiFi conçu pour les avions en croisière à 30 000 pieds. Il s’appuie sur la technologie LiFiMax annoncée au début de l’année lors du CES 2019 par Oledcomm, et peut théoriquement fournir une vitesse de 100 Mbps par siège, une amélioration par rapport à la vitesse maximale de 23 Mbps de la précédente norme LiFi.

Pour rappel la technologie LiFi permet la transmission d’informations via des sources lumineuses. C’est une technologie qui a déjà donné naissance à une poignée de produits commerciaux, des modules modulant des sources de lumière visible, infrarouge ou ultraviolette pour diffuser des bits en direct vers des récepteurs USB ou intégrés. C’est loin d’être aussi omniprésent que le Wi-Fi, c’est clair, mais Oledcomm, société basée en France et à Abou Dhabi vient de s’associer à Air France pour déployer sa technologie dans les avions.

Benjamin Azoulay le PDG d’Oledcomm a déclaré que le «LiFi est idéal pour l’industrie aérospatiale et nous permet de montrer que nous n’en sommes plus au stade de la recherche, mais que nous créons déjà des applications métiers à haute valeur ajoutée. Le LiFiMax est le résultat de plus de 10 ans de recherche. Nous avons travaillé à créer un produit basé sur les nouvelles normes de communication et à offrir aux entreprises une sécurité et une vitesse sans précédent dans l’Internet sans fil.« .

le LiFiMax sera bientôt disponible sur des liaisons Air France même si les conditions d’accès n’ont pas encore été dévoilées.

Oledcomm compte aussi vendre cette annéee un package intégrant un émetteur et un seul récepteur, à partir de 850 € puis un autre package avec 5 récepteurs. Actuellement l’entreprise vend une lampe de bureau utilisant la technologie à 800 €.

« Entrées précédentes