Archives de Catégorie: Mobilite

Mobiles : les constructeurs chinois font une entrée en force sur le marché européen

Canalys, vient de publier son analyse trimestrielle de vente des Smartphones en Europe. La percée des constructeurs chinois est impressionnantes : +56 % pour Huawei et +62% pour Xiaomi. Dans le même temps Apple baisse de 5% et Samsung d’1% mais surtout -18% pour HMD Global (ex Nokia)

La position de second d’Apple est clairement menacée. Autre tendance assez claire (que l’on a dejà vu là ou ces constructeurs sont arrivés) les autres petits fournisseurs Android souffrent encore plus.

canalys2019

Après Royole, LG et Samsung, Intel travaillerait sur un smartphone pliable

capture d_écran 2019-01-29 à 08.40.54C’est en tout cas la rumeur lancée par le site Neowin. Le smartphone en question serait constitué de 3 volets, versus 2 pour le smartphone présenté à Las Vegas par le chinois Royole. Mais la nouveauté, c’est que le smartphone Intel serait propulsé par Windows ! Bref, une reconstitution de la ligue Wintel sur le marché des smartphones ? Cette rumeur a été  lancée par le site américain Neowin mais il semble très peu probable que la réunion de 2 acteurs, Intel et Microsoft, qui n’ont pas marqué beaucoup de points sur le marché des smartphones (et c’est un euphémisme), qui plus est avec Windows, ait le potentiel de changer la donne.

Le smartphone pliable est un sujet qui agite les constructeurs, depuis de nombreuses années (Samsung a commencé à en parler dès le CES 2012) . Pour le moment, seul Royole a montré un produit, que les visiteurs du CES 2019 ont pu prendre en main. Samsung a présenté un prototype en fin 2018 (Galaxy X), mais de nombreuses questions restent sans réponse. Au-delà des constructeurs coréens, il y a fort à parier que les chinois Huawei et Xiaomi proposerons également ce facteur de forme sous peu (le temps de récupérer les premiers produits de leurs voisins coréens pour faire un peu de reverse engineering 🙂

2019 sera t’elle l’année du smartphone pliable ? A titre personnel, j’en doute. Les premiers protos présentés à ce jour restent encore épais, et si la tendance sur le marché des smartphones est aux grands écrans, l’épaisseur des appareils ne fait que diminuer. Donc un appareil pliable mesurant 3 ou 4 fois l’épaisseur des appareils classiques, n’aura que peu de chance de rencontrer le succès.

 

Nouvelle version pour le lanceur d’applications Android de Microsoft

Microsoft vient de rendre disponible la première version majeure de l’année de son lanceur d’applications Android « Microsoft Launcher ». Cette version (la 5.2.0.48885) apporte principalement des améliorations en matière de convivialité.

capture d_écran 2019-01-28 à 18.11.59Vous le savez, depuis l’abandon officiel par Microsoft de Windows Phone, l’éditeur conseille à ses clients un passage sur iOS ou sur Android. Sous ce dernier OS, il propose un lanceur d’applications assez sympathique permettant d’offrir une ergonomie étudiée et proche de ce que fait l’éditeur sur ces autres produits mobiles. Tous les mois en général, il met à jour sons système pour corriger quelques bugs et ajouter de nouvelles fonctionnalités.

L’une de ces améliorations est aujourd’hui la possibilité d’utiliser des raccourcis (par un touché long) sur les icônes même lorsque l’écran d’accueil est verrouillé. Le verrouillage de l’écran d’accueil empêche toute modification accidentelle, telle que le déplacement d’icônes ou l’ajout de nouvelles, mais auparavant, il empêchait également les utilisateurs d’accéder à des contacts spécifiques ou à des fonctionnalités d’application. On trouve une autre amélioration bien vue : l’accès aux dossiers en plein écran, ce qui est pratique pour une utilisation d’une seule main lorsque l’on dispose d’un téléphone supérieur à 6 pouces. Dans la liste des fonctionnalités ou plutôt des correction de bugs, la taille de la police du lanceur respecte (enfin) la taille de la police système.

Lire la suite

La 5G annoncera-t-elle la fin du Wifi ?

5gChaque fois qu’une nouvelle norme de téléphonie cellulaire est publiée, nous avons toujours des personnes qui en profite pour pronostiquer la «fin du WiFi». Ainsi lorsque la 3G a été annoncée, la promesse était de rendre le WiFi de l’époque (802.11b) inutile. Oil n’en est rien été bien sûr.  Avec la 4G (LTE), certains n’hésitaient pas à annoncer cette fois que le WiFi (802.11ac cette fois) était enterré. Et maintenant qu’arrive la 5G avec la promesse de meilleurs couvertures internes (dans les maisons et le bâtiments), c’est tout juste comme si le Wi-Fi ne serait bientôt plus nécessaire. Cela n’en sera rien.

Plus généralement cela pose la question de l’impact de la prochaine génération de WiFi, Wi-Fi 6 (802.11ax) ? En aurons-nous même besoin dans le paysage 5G ?

Bien sûr ! Même si nous assistons à un battage médiatique autour de la 5G (nous l’avons encore vu lors du dernier CES à Las Vegas), l’objectif étant bien sur de nous vendre de nouveaux équipements et de souscrire à de nouveaux contrats à venir pour bénéficier des débits annoncés…

Mais ces messages mettent en évidence bien entendu les avantages de cette nouvelle norme, ils ignorent les éléments les moins favorables. Ainsi , la 5G avec 4 Gbps sera plus rapide que le WiFi (802.11ac) dont le débit théorique est de 1,3 Gbps.  Mais l’évolution de ce dernier WiFi 802.11ax offre lui du 9,6 Gbps et sera donc plus rapide que 5G… Mais la vrai question est de savoir si ces vitesses seront-elles atteintes dans la vie réelle ? Nous le savons depuis les promesses de la 4G, nous sommes dans les faits très loin des débits nominaux dans des conditions réelles. C’est vrai pour le Wifi mais encore plus pour la 4Gaujourd’hui et la 5G demain. De plus la constance du débit en 4G est très questionnable alors que le Wifi est lui plus prévisible. Toutes les personnes disposant de modem 4G en font souvent l’expérience.

Lire la suite

Conférence de presse Huawei Honor View 20

Le lancement mondial du nouveau smartphone Honor View 20 était organisé en France ce soir salle Pleyel à Paris. Le choix de faire cette conférence a tout juste plus d’une semaine du CES à Paris n’est pas très surprenant si l’on considère les relations entre la Chine et les États Unis.

La salle Pleyel était pleine de journalistes et d’analystes venus du monde entier malgré la neige qui tombe sur Paris et qui comme à l’accoutumée désorganise les transports…

Le président de la branche smartphone du constructeur Georges Zhao animait ce lancement.

Le constructeur revendique la 1ère Place sur le marché chinois, la cinquième place en France et en UK, la quatrième en Allemagne. Pas un mot en revanche sur le positionnement outre atlantique… on imagine que les positions sont moins flatteuses.

Le Honor View 20 met bien sur l’accent sur l’appareil photo avant présent sous forme d’un trou directement dans l’écran. Nous avions eu l’occasion de jouer un peu avec ce modèle au CES et c’est effectivement quelque chose d’assez intéressant.

Le design du téléphone a été confié au styliste italien Moschino. Le patron de l’entreprise est donc venu sur scène expliquer ses choix. Sans surprise l’influence d’Apple et de l’organisation de ses conférences a largement inspiré Huawei ce soir 😀

Côté technologie, magnifique appareil photo de 48 Megapixels il s’agit d’un capteur Sony IMX586. Couple à un processeur D’IA. Il est vrai que les démonstrations sont impressionnantes. Les comparaisons sur scène étaient bien entendues faites avec un iPhone XS.. et sans surprise, devinez quoi… les photos du Honor View 20 étaient meilleures… sans convaincre la salle toutefois qui est restée très circonspecte.

Les exemples pris sur les photos de nuit sont en revanche à mon avis beaucoup plus convaincantes. Sans toutefois atteindre celle de Google avec ses derniers Pixels.

Les démonstrations faites du capteur 3D étaient assez sympathiques avec la démonstration dans des jeux comme la encore nous l’avions vu au CES. Reste à voir l’écosystème application qui en tirera parti. Apple avec son ARKit en V2 fait déjà le boulot.

Application amusante du capteur 3D qui permet de se faire une idée du volume, couplé à de la reconnaissance de choses : un compteur automatique de calories ici montré avec une orange. Bon autant le dire tout de suite, la fiabilité de ce type de chose est assez questionnable dès lors que vous photographiez un plat cuisiné !

Ont aussi été mise en avant les capacités du processeur, et la possibilité de jouer à Fornite en 60i/s… les spécialistes apprécieront.

Les fonctions de reconnaissance faciales ont aussi été mise en avant avec les possibilités de reconnaître des visages directement depuis les vidéos (pas sûr que cet argument en France où l’on est attaché à juste titre à la vie privée soit pertinent lorsqu’il est mis en avant pas une société chinoise…).

Enfin le prix : il est sans surprise très attractif : 569€ pour 128 g de stockage.

One more thing : une montre associée au smartphone est proposée avec 7 jours d’autonomie 😀 pour 179 €

Et enfin des clones d’Airpods à 99€ .

Le tout dispo dès demain.

#CES2019 Une application astucieuse pour apprendre sur ses « micros temps libre »

Présent pour le lancement de leur application iOS au CES, la société Marmelade présente son application d’apprentissage de « Skills » (ou Compétences en français) astucieuse qui pose des questions sur un thème choisi sur les smartphones en mode « Widget » (accessible donc avant le déverrouillage du téléphone) !

Sachant qu’un smartphone est consulté en moyenne 150 fois par jour, Marmelade en a profité pour créer une solution pour apprendre quelque chose simplement, n’importe où et à n’importe quel moment.

L’application est gratuite pour l’utilisateur et certains thèmes (Skills) sont facturés pour les entreprises qui l’utilisent. Marmelade décline donc son application dans la formation professionnelle. Ses premiers clients sont  : GRDF, ENGIE, ENEDIS, HEC et RADIO FRANCE …. Dans le cas de GRDF l’entreprise indique qu’elle a vu les réponses de ses salariés augmenter de 50% à 80% en seulement 9 jours ! 80% de bonnes réponses après 9 jours (taux initial de 50%), 10 000 réponses en un mois avec 70% d’utilisateurs quotidiens.

#CES2019 Le premier VTT à hydrogène est français !

Après la Harley Davidson électrique, voici maintenant le vélo à hydrogène. La société Pragma Industries basée à Biarritz présente au CES le premier VTT qui fonctionne avec une assistance à l’hydrogène. Dénommé Alpha, ce vélo est le résultat de plus de 6 ans de recherche et contient donc une pile à hydrogène. Il offre des avantages spécifiques à ce mode d’énergie :

  • Recharge quasi instantanée, moins d’une minute à partir de stations dédiées,
  • Autonomie de 100 km
  • Pas de sensibilité aux conditions climatiques, en particulier par grand froid (contrairement aux vélos à assistance électrique)

Pour ce vélo, Pragma Industries a reçu le Prix de l’innovation technologique au CES 2019 dans la catégorie Smart Cities.

« Entrées précédentes