Agenda détaillé du Briefing Calipia #28 – juin 2019

L’agenda détaillé de la formation phare de Calipia réunissant plus de 150 personnes par saison est disponible :

Le programme de la formation

(sessions plénières le matin et en fin de journée, 2 ateliers en parallèle en début d’après-midi)
1 – POURQUOI ET COMMENT SENSIBILISER VOS UTILISATEURS AU RESPECT DE LA VIE PRIVEE
Nous aborderons dans cette session, la nécessité pour les directions informatique de sensibiliser les utilisateurs aux risques liés à l’utilisation de leurs données personnelles et les moyens de réaliser cette sensibilisation. Nous reviendrons également sur les méthodes des Facebook et Google en particulier pour capter ces données et comment s’en prémunir.
2 – ACTUALITE AUTOUR DES TECHNOLOGIES MICROSOFT ET DE SON ECOSYSTEME
Nous reviendrons dans cette session, sur les différentes actualités autour des systèmes serveurs de Microsoft et les outils d’administrations (avec un zoom sur les nouveautés apportées par System Center 2019). Nous traiterons également des différentes méthodes de déploiement de Windows 10 qui sont réellement mises en œuvre par les entreprises et le choix des versions associées. Seront abordée également les nouveautés des plateformes Office 365 et Azure. Ainsi qu’une synthèse de annonces de Google et d’Apple après leurs conférences annuelles : la Google I/O (début mai) et la WWDC (début juin).
3 – COMMENT MESURER LA MATURITE DIGITALE DE VOTRE ENTREPRISE
La transformation digitale est une priorité de toutes les organisations, mais comment mesurer la maturité digitale d’une entreprise et établir la dynamique de cette dernière et mettre en lumière les freins existants ?  Il faut analyser l’usage dans chaque métier, dans chacune des directions. Nous reviendrons sur l’outillage qu’il est possible de mettre en œuvre pour réaliser ces tâches avec plusieurs retours d’expérience de différentes entreprises.
4 – CHROMEBOOK DANS L’ENTREPRISE : REALITES ET PERSPECTIVES
Les déploiements de Chromebooks progressent dans le monde et commence à atteindre les entreprises (en particulier outre-Atlantique), mais ces solutions deviennent-elles crédibles aujourd’hui pour remplacer un PC ? Avec les évolutions applicatives et les évolutions des usages, quels sont les gains attendus et les limites associées ? Pour quelle population dans l’entreprise ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre en examinant quelques retours d’expériences.
5 – QUELS USAGES CONCRETS DE LA 5G POUR L’ENTREPRISE ?
La 5G était sur toutes les lèvres des industriels lors du dernier CES ou encore lors du Mobile World Congress de Barcelone en février dernier. Mais concrètement quels seront les apports pour les entreprises ? Quels changements attendre pour la mise en œuvre de projets IoT ? Nous reviendrons sur ces éléments autour d’éléments concrets.
6 – QUELLES ADHERENCES AUX ECOSYSTEMES IOS ET ANDROID ? COMMENT ENVISAGER LA MIGRATION ? (atelier 1)
Peut-on passer facilement d’iOS à Android ? Quelles sont les gains et les pertes fonctionnelles associés ? Le choix d’un mobile est avant tout le choix d’un écosystème. Les adhérences deviennent de plus en plus importantes… Nous reviendrons également sur les outils proposés pour réaliser un passage d’iOS à Android et les retours d’expériences associés.
7 – PANORAMA ET POSITIONNEMENT DES NOUVELLES OFFRES DE SECURITE MICROSOFT (atelier 1)
Les solutions de sécurisation proposées par Microsoft sont très nombreuses. C’est presque chaque semaine, que l’éditeur annonce une nouvelle composante et un nouveau package commercial associé ! Entre les offres ATP, et le tout nouveau produit SIEM, nous nous proposons de présenter de façon synthétiques ces offres et leur positionnement respectif.
8 – QUELLES SOLUTIONS IOT AVEC AMAZON ET COMMENT LES METTRE EN ŒUVRE ? (atelier 1)
Avec des solutions de bout-en-bout intégrant un OS (FreeRTOS) pour Micro Contrôleur, AWS dispose de solutions complètes et assez convaincantes pour la mise en œuvre d’un projet IoT. Après avoir passé en revue lors du dernier briefing la stratégie de Microsoft en la matière, nous exposerons cette fois celle d’Amazon et son positionnement concurrentiel.
9 – DEUX ANS APRES SON LANCEMENT, OU EN EST MICROSOFT TEAMS ? (atelier 2)
Pour répondre à la concurrence de Slack, Microsoft créait il y a deux ans Teams. Petit à petit le produit Microsoft est monté en puissance, a vu ses fonctionnalités grossir au point de cannibaliser celles d’autres outils tels que Skype Entreprise par exemple, mais aussi bien sûr Yammer ou même de masquer dans une certaine mesure une partie de gestion documentaire de SharePoint… Nous nous proposons lors de cette session de revenir sur l’urbanisation des usages de Teams, son positionnement en illustrant de cas concrets d’usages (et les limites de ces derniers) dans des entreprises.
10 – PANORAMA ET POSITIONNEMENT DES OUTILS DE VISIOCONFERENCE (atelier 2)
Le marché des outils de visio conférence est en pleine ébullition. Les outils se multiplient avec souvent des différences applicatives et qualitatives importantes. Que penser des évolutions de Skype Entreprise, Teams, Webex ou encore du nouveau venu qui n’arrête pas de progresser : Zoom.us ? Nous comparerons dans cette sessions ces différents outils en donnant des critères de choix objectifs.
11 – QUELS OUTILS DE CREATION DE FORMULAIRES ET DE WORKFLOWS EN ENTREPRISE ? (atelier 2)
Il existe de nombreuses solutions pour réaliser des formulaires, des workflows et bien entendu analyser les résultats. Certaines solutions sont directement issues de services grand public. Nous nous proposons dans cette session de revenir sur les produits Office Form, Google Form, Kizeo, PowerApps ou encore Nintex, en comparant les fonctionnalités proposées.
12 – QUELLES REELLES ALTERNATIVES EN ENTREPRISE A GOOGLE CHROME ET LE MOTEUR DE RECHERCHE ?
Google est de plus en plus présent dans l’environnement de travail dans l’entreprise. Que ce soit sur les smartphones avec Android et le moteur de recherche bien sûr mais aussi et surtout avec son navigateur Chrome qui est de plus en plus le navigateur par défaut face à l’abandon d’Internet Explorer par Microsoft et la faiblesse de sa relève (Edge). Quelles informations remontent à Google avec tous ces outils et comment s’en prémunir ? Nous reviendrons également sur les alternatives proposées à court et moyen terme en particulier via la standardisation du moteur Chromnium.
13 – COMMENT METTRE EN ŒUVRE ET MAITRISER LE MULTI CLOUD EN ENTREPRISE ?
Les solutions Cloud Public qu’elles soient d’Amazon (AWS) de Microsoft (Azure) ou de Google (Google Cloud) deviennent incontournables dans les entreprises. Comment les mettre en œuvre sans accroitre notre dépendance sur un fournisseur ? Le Multi-cloud est-il possible et quels en sont les limites ? Quel est l’outillage à mettre en place pour que cela fonctionne ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre avec des retours d’expériences et mises œuvre à grande échelle.
14 – REALITE AUGMENTEE ET REALITE VIRTUELLE : QUELS CAS D’USAGES EN ENTREPRISE ?
Nous terminerons cette édition du Briefing Calipia par des illustrations d’usages des technologies de réalité augmentée et réalité virtuelle avec des produits tels que Hololens V2 Oculus Go (formation, intervention technique, chirurgie…). Quels sont les gains attendus et quelles sont les limites de fonctionnement et de mise en œuvre ?

Cette formation reconnue (N° de déclaration d’organisme formateur : 11921781892) se déroulera le 5 juin à Aix, le 6 juin à Lyon, le 13 juin à Paris, le 18 juin à Nantes, le 20 juin à Lille et le 26 juin à Strasbourg.

Inscriptions et renseignements sur calipia.com/breifing

Lancement du service Azure Backup pour des VM SQL Server sur Azure

Capture d’écran 2019-03-20 à 08.20.39.png

Microsoft vient de rendre disponible (GA) un nouveau service permettant de sauvegarder dans Azure des serveurs SQL Server qui fonctionnent eux-mêmes dans des VM hébergées dans Azure. Ce nouveau service s’adressera en priorité aux entreprises qui migrent des VM SQL Server vers Azure et veulent disposer de capacités de backup en mode souscription.

Au delà du mode souscription, quelques points mis en avant par Microsoft concernant ce nouveau service :

  • possibilité de planifier ces backups toutes les 15 minutes, offrant ainsi des points de reprise rapprochés en cas de problème
  • la possibilité de mettre en place une rétention des données de longue durée
  • la fonction Auto-protect quoi permet de prendre en charge automatiquement toute nouvelle instance de base de données ajoutée dynamiquement
  • des données de backup encryptées « au repos ».

Ce service est facturé mensuellement sur la base d’un prix selon la taille de l’instance sauvegardée, plus le cout de stockage : Capture d’écran 2019-03-20 à 08.40.06.png

Des options supplémentaires sont offertes selon le type de redondance du stockage attendu. Plus d’info ici sur le pricing de ce nouveau service.

IoT : Microsoft présente ses « Guardian Modules »

Microsoft a présenté la semaine dernière un concept de « Guardian modules », dans lequel les microcontrôleurs (MCU) Azure Sphere peuvent être utilisés pour permettre des connexions sécurisées aux anciens périphériques IoT, voir pourquoi pas au périphériques utilisant les MCU d’AWS ! (nous avons une session dédiée au prochain briefing Calipia en Juin sur l’approche IoT d’Amazon avec ses MCU et surtout l’OS très populaire FreeRTOS)

Azure Sphere, qui en est encore en beta est pour rappel une puce dotée de capacités de traitement, de mémoire et de sécurité, ainsi qu’à un système d’exploitation (basé sur Linux que Microsoft)  pour prendre en charge les périphériques IoT.

L’idée de l’approche présentée est d’offrir des services pour des périphériques de disposant pas de MCU Microsoft qui seraient simplement « couplés » à des Azure Sphère disposant de ce nouveaux modules et qui joueraient en quelques sorte le rôle de passerelle etre ces système. Approche très interessante pour reprendre un existant, y compris AWS 🙂 société qui fait la course en tête actuellement sur ce secteur en ayant adoptée largement FreeRTOS…

Ainsi lorsqu’ils seront utilisés en tant que modules « Guardian », ces microcontrôleurs se connecteront au service de sécurité Azure Sphere pour le compte du périphérique IoT externe, dans le but de protéger l’équipement contre les attaques, garantir que les données ne sont transmises qu’entre des partenaires de communication de confiance, etc.

Capture d’écran 2019-03-14 à 11.48.32Pour aller plus loin,  Microsoft a co-rédigé avec l’Industrial Internet Consortium un guide sur la sécurité IoT très interessant qui intègre des études de cas. Ce document d’un peu plus de 100 pages a pour objectif selon les auteurs  « de permettre aux organisations de répondre aux besoins de leurs scénarios sans trop investir dans les mécanismes de sécurité ». Il est accessible en suivant ce lien.

 

IBM lance Blockchain World Wire

Capture d’écran 2019-03-19 à 10.04.29.png

Si les cryptomonnaies sont depuis plusieurs mois dans une situation difficile, la Blockchain, technologie sous-jacente, semble par contre ne pas vivre la même crise de confiance. Les solutions à base de blockchain se développent. IBM lance une nouvelle solution, IBM Blockchain World Wire, qui propose un réseau de paiement en temps réel pour accélérer et simplifier les échanges financiers entre organisations situées dans différents pays. Utilisant la technologie Blockchain, la solution d’IBM est basée sur le protocole Stellar Census Protocol (SCP), protocole open source de paiement. Grâce à cette nouvelle solution, les échanges se font de point à point, via des organisations financières reconnues, mais sans utiliser les mécanismes classiques. La solution échange des monnaies digitales (le Stellar Lumens et le US dollar A ce jour, le système supporte les échanges en Lumens (token associé à Stellar) et en US dollar stable coin, une crypto monnaie qui s’appuie sur le dollar américain. Des collaborations seraient engagées avec d’autres organisations financières pour supporter des crypto monnaies basées sur d’autres monnaies (Euro, Real brésilien ou Peso philippin).

IBM Blockchain World Wire est disponible aujourd’hui dans 72 pays et supporte 47 monnaies.

Capture d’écran 2019-03-19 à 10.13.16.png

Microsoft l’Addon Windows Defender Application Guard pour Chrome et Firefox

Microsoft a annoncé la sortie d’une extension Windows Defender Application Guard pour Chrome et Firefox. Il réservé au Insiders (Beta testeurs) pour le moment, mais il sera bientôt disponible pour tout le monde.

Capture d’écran 2019-03-18 à 10.51.54Cela fonctionne de la même façon que l’extension intégrée d’Edge, en comparant l’URL cible à une liste de sites Web de confiance. S’il s’avère que vous naviguez vers un site non approuvé, celui-ci s’ouvrira dans le navigateur Microsoft Edge en « mode bac à sable ». Dans ce mode, vous pouvez accéder à n’importe quel site Web, qu’il soit fiable ou non, en isolation complète, donc sans possibilité de nuire à l’intégrité du système système.

Une fois l’extension installée, une page de destination de Windows Defender Application Guard s’affichera à l’ouverture de Chrome ou de Firefox. L’icône Windows Defender apparaît dans le navigateur et vous pouvez démarrer une session Application Guard en cliquant dessus et en entrant une URL.

Vous pouvez accéder à ces extensions en suivant les liens ci-dessous :

Des nouvelles de « Lite » le nouveau système d’exploitation de Microsoft

Nous vous en parlions en décembre dernier, Microsoft serait en train de concevoir une système d’exploitation pour concurrencer Chrome OS qui marque de plus en plus de point et pas seulement dans le monde de l’éducation, il est ainsi prévu de disposer d’une nouvelle interface utilisateur plus simple et de réduire considérablement la complexité du système.

Selon un nouveau rapport de Brad Sams Petri, nous avons maintenant une idée de ce à quoi ressemblera ce système d’exploitation. L’image ci-dessous présente une maquette de Lite à son stade de développement actuel.

windowslite

Comme prévu, Lite (l’éditeur devrait abandonné le nom de Windows pour ce système) installera uniquement les applications du Microsoft Store, les applications UWP et les PWA. Microsoft envisage éventuellement de prendre en charge certaines applications Win32 mais sans plus de détail actuellement. Si UWP était présenté comme l’alpha et l’omega du developpement applicatif chez Microsoft, et fort du peu d’engouement des développeurs, l’éditeur reparle maintenant d’un support des applications Win32 ! récemment l’entreprise à même annoncée qu’elle supportera ces applications  dans le nouveau shell Windows Reality Mixed.

Cette interface est sensée être plus proche de Chrome OS, mais on retrouver néanmoins l’expérience Windows (le type de manipulation des fenêtres, l’explorateur de fichiers, etc.). A voir si cela sera suffisant pour contenir la « menace Chrome OS « pour l »éditeur, tout au moins pour une catégorie d’utilisateurs.

Nous devrions en savoir plus lors de la prochaine conférence développeurs Microsoft la « Build » au mois de mai prochain. Nous reviendrons alors sur ceci lors du Briefing Calipia.

 

La première beta du navigateur Edge basé sur Chromium ne devrait plus tarder…

edge chromiumLa semaine dernière des captures d’écran du nouveau navigateur Edge basé sur Chromium (le moteur de Google Chrome) circulaient sur le Web.Les premières informations faisaient état d’une beta disponible uniquement sous Windows 10 64 bits dans un premier temps.

Nous vous avions parlé de cette annonce et des bénéfices attendus sur le blog.

Le même informateur (sans doute interne) de Microsoft « WalkingCat » a trouvé une autre page directement publiée sur le site Microsoft (externe donc) intitulée Microsoft Edge Insider Addons, qui semble être une liste d’extensions pour le navigateur. On y trouve ainsi, 82 Addons répertoriés sur la page, pas de doute au fait que ce n’est qu’un début. Si l’implémentation de Chromium tient ses promesses, c’est bien quasiment toutes les extensions de Google Chrome qui devraient être supportées…

La page en question à disparue du site Microsoft mais des copies d’écran sont disponibles.

Edge Insider.jpg

Officiellement Microsoft a annoncé que le nouvel Edge serait disponible en avant-première au cours du premier semestre 2019 et qu’il le serait pour Windows 7, Windows 8.1 et macOS. Il n’y a jamais eu de délai plus précis pour la disponibilité générale.

Nous reviendrons sur ceci lors du prochain Briefing Calipia en Juin dans une session dédié aux alternatives à Google sur le navigateur et le moteur de recherche. La nouvelle version de Edge basée sur Chromium deviendra peut-être une alternative crédible.

« Entrées précédentes