Domotique : l’alliance CHIP devient « Matter »

Fin 2019, Apple, Amazon et Google s’étaient associés autour de la Zigbee Alliance pour annoncer l’alliance « CHIP » visant à promouvoir une plateforme et des protocoles interopérables pour la domotique. Nous vous en, parlions sur le Blog.

La Domotique au programme du prochain Briefing Calipia

Pour terminer la prochaine session du Briefing Calipia qui se déroulera les 9,11,15 et 16 décembre prochain, nous parlerons d’un sujet plus « sphère perso » : la Domotique. Venez nous rejoindre sur calipia.com/briefing

Amazon ajoute un « tableau de bord domotique » à ses tablettes Fire HD

Amazon est en train d’ajouter une nouvelle fonctionnalité intéressante à ses tablettes Fire HD qui facilitera l’accès rapide aux commandes domotique. A la manière de ce que présente déjà Apple via HomeKit sur ses iPad ou iPhone, cette fonction apportée sur les tablettes Amazon se présente un

#CES2020 Une intégration, en attendant le convergence des systèmes domotique…

La convergence des systèmes et protocoles de la domotique, en particulier autour des alliances Zigbee et de la mise en open source du Homekit d’Apple, le marché s’organise autour des services. La société canadienne 1Valet propose au CES des évolutions de son application de contrôle des bâtiments.

Aucune des société n’ayant atteint une masse critique pour imposer à tous leur propre protocole, il était impératif de s’allier pour faire décoller réellement les applications domotiques et demain plus largement l’IoT en général. Nous vous perlions de tout cela lors du dernier Briefing Calipia.

Alors que les premiers appareils certifiés par cette alliance devraient arriver dans les magasins en 2021, les entreprises derrière « CHIP » ont annoncé aujourd’hui que le projet aura un nouveau nom : Matter. Pour obtenir la certification de Matter, le produit devra adopter une nouvelle norme libre de droits qui le rend compatible avec les protocoles Alexa Smart Home d’Amazon, HomeKit d’Apple et Weave de Google. L’alliance englobera des appareils tels que des ampoules intelligentes, des sonnettes vidéo, des serrures de porte, des haut-parleurs intelligents, etc.

Tobin Richardson, directeur général de Matter, a déclaré à CNET que chaque appareil certifié par la nouvelle alliance aura un logo unique pour indiquer qu’il fonctionne avec les écosystèmes d’Apple, Amazon et Google. Il s’attend à ce que le logo devienne aussi « omniprésent » que le logo Wi-Fi l’est actuellement ». Le logo Matter comporte trois flèches dirigées vers le centre, représentant le partenariat des trois entreprises à l’origine de l’alliance.

« Comme ces différents appareils deviennent des réseaux plus complexes, il est d’autant plus important qu’ils parlent tous le même langage. Cette marque sera une aide pour s’assurer que vous pouvez ajouter n’importe quelles ampoules, n’importe quelles serrures de porte, n’importe quoi que vous voulez ajouter. »

Tobin Richardson

Selon Michelle Mindala-Freeman, responsable du marketing chez Matter, les accessoires compatibles auront des codes de configuration pour permettre aux utilisateurs de les appairer facilement sur n’importe quelle plateforme. Si vous désirez avoir toutes les information sur protocole Matter vous pouvez consulter la page GitHub de la Zigbee Alliance.

Teams, Viva, SharePoint : où va Microsoft ?

SharePoint vient tout juste de fêter son 20ème anniversaire, le bel âge pour un logiciel, et surtout le signe d’une belle réussite pour la solution Microsoft. L’arrivée (explosive !) de Teams il y a tout juste 4 ans et l’importance stratégique de cette solution n’ont pas marqué le déclin de SharePoint, qui reste LA brique essentielle de l’environnement collaboratif de Microsoft, pour stocker, partager, gérer du contenu. De nombreuses capacités des solutions Microsoft 365 n’ont de sens que si les données sont dans SharePoint. Teams, ainsi que Microsoft l’a présenté dès le début, est le hub collaboratif pour le travail d’équipe, et il permet de présenter aux utilisateurs les informations qui leur sont nécessaires, depuis leur environnement de travail de « tous les jours ».

L’arrivée récente de Microsoft Viva, la plateforme d’employée Experience, offre quant à elle un positionnement intéressant, à cheval entre Teams et SharePoint, en particulier pour l’application Viva Connections, qui va donner aux utilisateurs, dans Teams, une vue personnalisée sur leur intranet. En ce sens, l’intégration SharePoint et Viva au sein de Teams représente une piste potentielle de réponse à la question que se posent de nombreuses entreprises sur l’évolution de l’intranet, les réseaux sociaux d’entreprise et le futur de l’environnement de travail, collaboratif et à distance.

Pour en savoir plus sur cette question, venez nous rejoindre pour une des 4 sessions du prochain Briefing Calipia en ligne, pendant lequel nous reviendrons sur Microsoft Viva.

JEDI S03E02 : Le pentagone envisagerait d’abandonner le contrat

Le JEDI abandonne… Avant l’arrivée de nouveaux petits JEDI ? (image Disney)

Une petit rappel des éléments marquants de cette troisième saison du JEDI, le méga contrat de La Défense américaine. Dans cette saison, le « mauvais joueur » (rôle attribué à Amazon) marque des points contre le « gagnant » (joué par Microsoft) en remportant quelques étapes judiciaires.

N’hésitez pas à vous replonger dans le résumé du premier épisode de la saison 3 que nous traitions dans le blog 🙂 Et si vous découvrez la série, voici le résumé des précédentes saisons :

Amazon accuse Trump de corruption

Haussement de ton chez Amazon, dans le dossier qui l’oppose à Microsoft sur le fameux contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) de Cloud de La Défense américaine (10 Milliards de dollars tout de

Mais revenons à ce second épisode. Selon la Wall Street Journal d’hier, le Pentagone envisagerait de « lâcher » le contrat JEDI (d’un montant de 10 milliards de dollars). Le Journal cite des plaintes récentes du législateur au sujet du projet. Certains suggèrent que le Pentagone devrait abandonner JEDI et répartir le contrat entre plusieurs fournisseurs.

Le projet massif visant à migrer l’infrastructure informatique et les données du Pentagone vers le cloud a été confronté à plusieurs barrages routiers après que Microsoft a remporté le contrat en 2019. Amazon, le favori pour le contrat, a monté une bataille juridique depuis lors. Elle reproche à l’ancien président Trump d’avoir influencé de manière inappropriée le DoD, entre autres accusations.

Le mois dernier, un juge fédéral avait refusé de rejeter les allégations selon lesquelles Trump aurait interféré avec le contrat, permettant à Amazon de poursuivre son argumentation devant les tribunaux. Et pour ajouter encore un peu plus de suspens, Le DoD a envoyé un mémo au Congrès le 28 janvier qui semblait suggérer qu’un long processus de déposition rendrait le projet JEDI intenable.

« Ces motions seront complexes et allongeront considérablement le calendrier. La perspective d’un processus de litige aussi long pourrait remettre en question l’avenir de l’acquisition du JEDI. Dans ce scénario, le DoD réévaluerait la stratégie à suivre »

Et soit l’on se risque à un pronostic… De très grandes chances selon nous, qu’un nouveau contrat soit engagé cette année, pour réaliser un partage entre les deux géants du cloud (Amazon et Microsoft) plus équitable. Et Google ? Pas sûr qu’il se joigne à cette bataille compte tenu de l’hostilité de son personnel à travailler de près ou de loin pour le Ministère de La Défense américain, tout au moins officiellement et au grand jour…

Windows 10X ne verra sans doute jamais le jour…

Windows 10X devait être un nouveau système, léger, repensé pour lutter plus efficacement contre les Chromebooks et leur croissance. Initialement présenté Windows 10X en 2019 aux côtés de la Surface Neo et de la Surface Duo. Alors que le Surface Duo qui était sous Android est arrivé sur le marché (avec un succès très très relatif… comme nous l’avions prévu à l’époque compte tenu de son tarif et ses caractéristiques), le Neo a été retardé et Windows 10X a été réaffecté aux appareils à écran unique. Une supposée version quasi finale du système d’exploitation moderne a même fait l’objet d’une fuite et Microsoft était censé préparer la plateforme pour une sortie au printemps. Ce calendrier a été repoussé une fois de plus à plus tard dans l’automne de cette année.

Petri, généralement bien informé, nous rapporte que ces plans ont maintenant changé. La société serait en train de réaffecter ses ressources à Windows 10, qui devrait recevoir une mise à jour majeure sous le nom de code Sun Valley (nous l’aborderons en détail lors du prochain Briefing Calipia). Quant à 10X, il n’y a aucune information concrète sur si et quand l’OS verra le jour, et il est possible que l’offre telle que nous la connaissons ne parvienne jamais aux utilisateurs. Cette décision s’explique notamment par le fait que le système d’exploitation n’était tout simplement pas prêt. La société estime que le « timing et les conditions du marché » ne sont pas bons et que le retour des utilisateurs n’a pas été aussi positif qu’elle l’aurait souhaité. La commercialisation d’un tout nouveau système d’exploitation sur de nouveaux appareils, surtout à l’époque de la pandémie qui a vu l’adoption des PC Windows 10 traditionnels augmenter, aurait pu être difficile. Ajoutez à cela le fait qu’au lancement, le système d’exploitation était censé ne pas prendre en charge les applications Win32 traditionnelles, ce qui, là encore, aurait pu jouer contre l’offre.

En l’état actuel des choses, on peut supposer que Windows 10X tel que nous le connaissons est mort, tout comme les plans visant à introduire un autre OS léger concurrent des Chromebook. Nous devrions en tout cas avoir plus d’information à la fin du mois avec la Build. Nous résumerons tout cela lors du Briefing de juin.

Une refonte de l’interface pour Windows 10 dans un an…

Selon un rapport du bien informé Zac Bowden de Windows Central, l’interface de Windows 10 devrait pas mal évoluer au deuxième semestre 2021. Le projet aurait pour code Sun Valley avec au programme une refonte importante du menu démarrer, de la barre de tâches, l’explorateur de fichiers, des applications natives. La première idée qui vient

Pas de Surface Neo, ni de Windows 10X avant l’année prochaine…

Lorsque Microsoft avait annoncé Surface Neo et Windows 10X en octobre dernier, l’éditeur il a promis de livrer le PC double écran, ainsi que son téléphone double écran, le Surface Duo, lors du second semestre 2020. Cela ne devrait pas être le cas, selon un rapport de Mary Jo Foley. Il y a plusieurs raisons

Windows 10X : le futur OS IoT de Microsoft ?

Nous vous parlions de Windows 10X qui équipera les machines Surface Neo de Microsoft l’année prochaine… Selon une offre d’emploi sur LinkedIn (repéré par Windows Latest), Microsoft recherche un ingénieur pour l’aider à construire son nouvel OS IoT, qui sera basé sur Windows 10X. L’annonce le dit clairement : « Vous allez construire la prochaine génération de

Pour que les données européennes restent en Europe : Microsoft EU Data Boundary

Dans un message daté du 6 mai 2021 Brad Smith, Président de Microsoft et Chief Legal Officer, annonce le lancement d’un plan, nommé EU Data Boundary for the Microsoft Cloud, qui vise à renforcer la protection des données des clients européens de ses services en ligne (Microsoft 365, Dynamics 365, Azure), avec au coeur l’engagement de ne pas sortir des données de l’UE. Brad Smith indique que les équipes de l’entreprise vont travailler pour mettre en oeuvre cette promesse pour la fin de l’année 2022.

Le message de Brad Smith est clair sur l’intention de Microsoft, mais moins pour ce qui concerne les éléments concrets de cette protection étendue. En effet, certains services de Microsoft permettent déjà de géo localiser des données et des services, aussi bien pour Office 365, Dynamics 365 qu’Azure. Qu’apportera en plus l’EU Data Boundary ? Un élément de réponse est peut-être indiqué dans la page de FAQ associée à l’annonce, qui différencie les « Customer Data » et les « Personal Data » :

 Many of our Online Services already offer customers data storage for Customer Data within customer-selected geographies, with many of Azure services offering the ability to choose to process and store Customer Data in customer-selected geographies. Through our new EU Data Boundary program announced on May 6th, by the end of 2022, we will be taking additional steps to minimize transfers of both Customer Data and Personal Data outside of the EU

EU Data Boundary for the Microsoft Cloud | Frequently Asked Questions

Dans son message, Brad Smith rappelle également les principes de Microsoft en matière de protection des données, en particulier concernant le traitement des demandes reçues par l’entreprise pour fournir des données de ses clients. Dans un contexte d’absence de solution alternative au Privacy Shield, invalidé par la Cour de Justice Européenne en juillet 2020, et toujours pas remplacé, Microsoft, avec l’EU Data Boundary for the Microsoft Cloud, veut avancer dans le déminage de ce terrain très sensible dans l’UE (et ailleurs). Déminage nécessaire, quand on voit par exemple les polémiques que soulèvent en France la décision de choisir Microsoft pour la plateforme Health Data Hub. Microsoft en profite aussi pour évoquer dans la FAQ mentionnée plus haut, le projet GAIA-X, et indique espérer que son initiative trouvera sa place dans cette future plateforme cloud européenne.

Si cette actualité vous intéresse, venez nous rejoindre lors d’une session du prochain Briefing Calipia en ligne.

Gaia-X : manifeste pour un cloud européen

L’évènement est passé relativement inaperçu le 4 juin dernier, mais la France et l’Allemagne ont par la voix de leurs ministres respectifs de l’économie (Bruno le Maire et Peter Altmaier) annoncé le lancement du projet franco-allemand Gaia-X. En fait, l’annonce initiale de Gaia-X avait été faite à l’automne 2019, mais le 4 juin marque le

Transfert des données hors Europe : toujours pas de solution en vue

Depuis l’invalidation par la Cour Européenne de Justice l’été du Privacy Shield (qui définissait le cadre légal de sortie des données de l’Europe vers les USA), considéré comme insuffisant en termes de protection des données personnelles vis à vis de la loi américaine, la sortie des données depuis le territoire européen vers les USA se

Microsoft Cloud for Healthcare disponible

A l’heure où le microcosme du cloud français s’agite autour de l’hébergement de certaines données de santé (françaises) chez Microsoft, ce dernier vient d’annoncer la disponibilité générale de son cloud spécialisé pour le monde de la santé : Microsoft cloud for Healthcare, qui fédère Azure, Microsoft 365, Dynamics 365, et Power Platform. Annoncé en mai dernier,

Retrait de Flash dans WIndows en juillet

Source : Microsoft

Microsoft a confirmé la dernière étape du calendrier de retrait du composant Flash de Windows.

Annoncé dès juillet 2017 par l’industrie, le retrait du support de Flash des navigateurs du marché s’est matérialisé pour Microsoft par l’arrêt de ce support dans Edge (l’historique et surtout Chromium) et IE11 en fin décembre 2020. La dernière étape, communiquée sur le blog Windows, annonce donc le retrait du composant Flash de Windows à partir de l’été 2021. De façon plus précise, le calendrier de Microsoft indique que ce retrait sera effectif :

  • en juin, dans la preview de la mise jour de Windows 10, version 1809
  • en juillet, pour les mises à jour cumulatives des versions 1607 et 1507

Par ailleurs, à partir de la mise à jour 21H1 de Windows 10, le composant Flash ne sera plus disponible.

Plus de précision concernant la fin du support de Flash dans le navigateur Chromium Edge :

Chromium Edge continue sa progression

Selon le site gs.statcounter.com la part de marché du navigateur Chromium Edge de Microsoft continue son petit bonhomme de chemin, avec 7,43% de parts de marché sur desktops au niveau mondial. Pas si mal pour un navigateur qui n’a guère plus qu’un an d’âge. Ceci étant à décembre 2020, Chromium Edge a surtout récupéré à

Microsoft Whiteboard : des nouveautés dans le domaine de l’éducation et une meilleure intégration à Teams

Microsoft a annoncé hier l’arrivée d’une série de fonctionnalités dans son application Whiteboard, destinées à l’éducation à l’occasion d’annonces touchant ce secteur telles que de nouveaux services dans Forms, les applications Office, etc. Aucune information en revanche pour ce qui concerne leur adaptation dans les version entreprises de Teams. Logiquement cela devrait arriver, mais quand, mystère… Nous aurons peut-être l’information à vous donner lors du prochain Briefing Calipia en juin, ou 2 sessions seront consacrées à Teams (Nouveautés de Teams et les nouvelles applications Viva)

Voici en synthèse le résumé de ces nouvelles fonctionnalités :

  • Amélioration de l’attention des élèves en proposant une option de pointeur laser. Celle-ci permettra aux éducateurs de pointer et de maintenir l’attention sur des parties spécifiques du tableau blanc. Fonction prévue pour cet été.
  • Possibilités offertes aux organisateurs de Teams de verrouiller les vues des participants afin d’améliorer encore l’attention des élèves. Cette fonction est également prévue pour cet été.
  • Prise en charge de l’ajout de contenu riche tel que des images, des stickers et des formes provenant de documents externes. Microsoft explique que cela permettra de mieux impliquer les étudiants et de créer des documents « visuellement attrayants ». Cette fonctionnalité sera disponible pour Whiteboard sur le Web et dans Teams dans le courant de l’été.
  • Pour les « projets de groupe et les leçons interactives », la société indique qu’elle permettra aux utilisateurs de télécharger des feuilles de travail numériques existantes vers Whiteboard ou de créer de nouveaux organisateurs structurés qui seront fournis avec l’application. Les tableaux structurés permettent aux enseignants et aux organisateurs de vérifier la progression des élèves dans différents projets et de déterminer quels élèves ont besoin d’aide ou où ils en sont dans un projet.
  • les tableaux blancs peuvent maintenant être téléchargés dans Teams en tant qu’affectations pour référence future ou en tant que devoirs. Cela permet de créer une copie du fichier du tableau blanc, qui peut ensuite être mise à disposition pour l’évaluation ou comme devoir de groupe sur lequel les étudiants peuvent collaborer
thumbnail image 3 of blog post titled 
	
	
	 
	
	
	
				
		
			
				
						
							New ways to use Microsoft Whiteboard for Education

L’application de tableau blanc bénéficiera également d’une meilleure intégration avec Teams, ainsi l’option de partage de contenu dans Teams permettra aux utilisateurs de partager un tableau blanc nouveau ou existant avec les participants directement via l’application, ce qui évite de devoir passer d’une application à l’autre. La vue résultante conservera également les flux vidéo des participants. Cette fonctionnalité sera disponible dans les jours qui viennent.

Microsoft continue donc d’enrichir son application. Nous sommes encore un peu loin de fonctions proposées comme l’application tierce, Klaxoon sur ce type d’activité. Les principaux reproches à Whiteboard étant son manque d’organisation au niveau des différentes feuilles (ce qui est au passage aussi vrai pour les sondages avec Forms, où il faut vraiment entrer sur le service Web spécifique pour tenter d’organiser un peu tout cela…) La représentation « a plat » atteint à notre visite ici ses limites.

Plus d’informations sur ce post de Microsoft.

Microsoft met à disposition un outil pour tester la sécurité des solutions IA

Source : Microsoft

Counterfit est le nom de l’outil open source mis à disposition par Microsoft pour tester la sécurité des algorithmes IA. Développé initialement pour les besoins propres de l’entreprise, « Counterfit aide les organisations à réaliser des évaluations des risques de sécurité de l’IA pour s’assurer que les algorithmes utilisés dans leurs entreprises sont robustes, fiables et dignes de confiance« .

Disponible sur GitHub, cet outil va permettre d’automatiser des simulations d’attaque sur des modèles IA, offrant selon Microsoft 3 avantages :

  1. les modèles peuvent être hébergés on premise, dans le cloud ou en périphérie (Edge).
  2. l’outil fait abstraction du fonctionnement interne des modèles IA à tester afin que les tests se concentrent sur l’évaluation de la sécurité.
  3. Counterfit s’efforce d’être agnostique en matière de données : il fonctionne avec des modèles d’IA utilisant du texte, des images ou des données génériques.

Accessible en mode commande, Counterfit reprend des modes d’attaque et des terminologies familières aux spécialistes de la sécurité qui mettent en oeuvre des outils de test.

Le marché du PC en forte croissance et celui des Chromebooks qui explose

Selon le cabinet d’analystes Canalys, le marché mondial des PC a connu son quatrième trimestre consécutif de croissance, avec des livraisons de nouveaux systèmes en hausse de 53,1 % pour le premier trimestre vs le même trimestre en 2020, avec 122,1 millions d’unités vendues. La cause étant bien entendu la pandémie actuelle et le confinement qui ont fortement booster les renouvellements. Mais la surprise de cette étude est sans doute l’énorme progression de 274,6 % pour les Chromebooks de Google, représentant à lui seul 10% des ventes totales à 12 millions d’unités.

Les Chromebooks en général ont affiché un nombre record d’expéditions au premier trimestre 2021, HP, Lenovo, Acer, Samsung et Dell constituant les cinq premiers vendeurs du marché. HP en particulier représente 36,4 % du marché des Chromebooks, soit près du double de sa part par rapport à la même époque l’année dernière.

Si le domaine de prédilection des Chromebooks était l’éducation en particulier pour ses prix moins élevés, nn commence également à voir apparaître quelques Chromebooks haut de gamme destinés aux utilisateurs plus expérimentés, à des prix qui rivalisent avec ceux d’un ordinateur portable Windows à peu près équivalent, voire les dépassent.

Autre avantage pour ces derniers : l’administration centralisée qui à séduit l’éducation, séduit maintenant de plus en plus les entreprises. Nous aborderons tout cela lors d’une session dédiée au Briefing Calipia en juin, n’hésitez-pas à nous rejoindre en ligne.

« Si le secteur de l’éducation représente toujours la majorité des livraisons de Chromebook, leur popularité auprès des consommateurs et des clients commerciaux traditionnels a atteint de nouveaux sommets au cours de l’année dernière »

Brian Lynch, analyste de recherche chez Canalys


Canalys a également publié les chiffres du secteur des tablettes. Samsung, Lenovo et Amazon ont tous enregistré des gains ; Amazon, en particulier, a vu ses livraisons de tablettes augmenter de 197,9 % au cours des 12 derniers mois. Chiffres s’expliquant par la très bonne qualité de la dernière tablette sous Android du fabricant la Fire HD 8 (que nous fournissons au passage pour le prochain Briefing Calipia). Apple a perdu un peu de terrain depuis l’année dernière, avec 38,2 % de part de marché en 2021 contre 38,6 % au premier trimestre 2020, mais il expédie toujours presque deux fois plus de tablettes que son plus proche concurrent. Les nouveautés qu’Apple vient d’annoncer lui permettrons sans doute de gagner quelques points supplémentaires.

Le marché des PC de bureau (fixe), en comparaison, a reculé de 4 % au cours des deux dernières années, même s’il a connu une légère reprise au cours de l’année 2020. Il serait facile de mettre cette baisse des ventes sur le compte de la pénurie de puces qui affecte la fabrication de produits électroniques dans le monde entier depuis le début de l’année dernière – si l’offre ne peut pas répondre à la demande, il faut s’attendre à une baisse de la demande – mais les estimations de Canalys montrent que la baisse a commencé au quatrième trimestre de 2019.

Chrome OS : des évolutions interessantes

Alors que les Chromebooks continuent de gagner des parts de marché, y compris dans les entreprises, Google ajoute quelques fonctions intéressantes dans la dernière mise à jour de Chrome OS qui est en cours de déploiement. Fonctionnalité phare : Google annonce que une fonction de sous-titres en direct qui sera ajoutée à « la plupart » des

Des Chromebooks sous ARM : retour aux sources ?

Les principaux Chromebooks du marché sont devenus au fil des ans quasiment tous sur plateforme Intel, alors que l’OS était issu à l’origine d’un développement axé sur un usage sur processeurs faible consommation et ARM en particulier. Seulement voilà, les constructeurs se sont orienté sur ce qu’ils savaient intégrer de mieux : à savoir la

Les applications Windows bientôt sur les Chromebooks

Au début de l’été, Google évoquait, sans en dire plus, la probable arrivée de la solution de virtualisation Parallels sur Chrome OS. Parallels est, pour rappel un des leaders de la la virtualisation Windows sur la plateforme Mac (marché qu’elle se dispute avec VMWare et son produit Fusion). Aujourd’hui, Parallels a officialisé cette annonce en

Le marché mondial des services cloud atteint 42 milliards de $

Source : Canalys

Selon la dernière note publiée par le cabinet d’analyse CANALYS, le marché mondial des services cloud approche de la barre des 42 milliards de dollars au 1er trimestre 2021, ce qui représente une croissance annuelle de 35%. Sans surprise, on retrouve en tête le trio AWS/Microsoft/Google, dans le même ordre et avec des estimations Canalys de parts de marché qui varient peu :

Source : Canalys

La compétition entre les membres du trio de tête n’est pas prête de ralentir, et les enjeux autour d’éléments structurants de leurs offres (implantations locales de datacenters, mise à disposition de clouds spécifiques par marché – santé, défense, retail, espace .., développements de services à caractères techno (Iot, 5G, IA ..) vont certainement constituer des éléments différentiants de poids. Tout comme les résultats obtenus sur le tapis vert, tel le projet JEDI du ministère de La Défense américain.

GAFAM : résultats financiers trimestriels Janv-Mars 2021

Après Apple, Microsoft, Facebook et Google, Amazon a fermé la marche hier de la publication des résultats financiers du 1er trimestre 2021. Sans surprise, ils sont bons, voire même très bons… Voici un résumé des résultats trimestriels publiés par les 5 géants du digital. Et si vous êtes intéressés pour savoir ce qui se passe

GAFAM : des résultats T1 2020 en fête, sauf là ou le digital rencontre le réel !

En ce mois d’avril, les entreprises viennent de publier leurs résultats pour l’activité du 1er janvier au 31 mars 2020, soit le premier trimestre marqué par l’arrivée officielle de la pandémie dans le monde occidental, avec son confinement XXL. Les résultats des GAFAM sont à ce titre intéressants pour essayer de mesurer le début de

« Entrées précédentes