Conférence de presse Huawei Honor View 20

Le lancement mondial du nouveau smartphone Honor View 20 était organisé en France ce soir salle Pleyel à Paris. Le choix de faire cette conférence a tout juste plus d’une semaine du CES à Paris n’est pas très surprenant si l’on considère les relations entre la Chine et les États Unis.

La salle Pleyel était pleine de journalistes et d’analystes venus du monde entier malgré la neige qui tombe sur Paris et qui comme à l’accoutumée désorganise les transports…

Le président de la branche smartphone du constructeur Georges Zhao animait ce lancement.

Le constructeur revendique la 1ère Place sur le marché chinois, la cinquième place en France et en UK, la quatrième en Allemagne. Pas un mot en revanche sur le positionnement outre atlantique… on imagine que les positions sont moins flatteuses.

Le Honor View 20 met bien sur l’accent sur l’appareil photo avant présent sous forme d’un trou directement dans l’écran. Nous avions eu l’occasion de jouer un peu avec ce modèle au CES et c’est effectivement quelque chose d’assez intéressant.

Le design du téléphone a été confié au styliste italien Moschino. Le patron de l’entreprise est donc venu sur scène expliquer ses choix. Sans surprise l’influence d’Apple et de l’organisation de ses conférences a largement inspiré Huawei ce soir 😀

Côté technologie, magnifique appareil photo de 48 Megapixels il s’agit d’un capteur Sony IMX586. Couple à un processeur D’IA. Il est vrai que les démonstrations sont impressionnantes. Les comparaisons sur scène étaient bien entendues faites avec un iPhone XS.. et sans surprise, devinez quoi… les photos du Honor View 20 étaient meilleures… sans convaincre la salle toutefois qui est restée très circonspecte.

Les exemples pris sur les photos de nuit sont en revanche à mon avis beaucoup plus convaincantes. Sans toutefois atteindre celle de Google avec ses derniers Pixels.

Les démonstrations faites du capteur 3D étaient assez sympathiques avec la démonstration dans des jeux comme la encore nous l’avions vu au CES. Reste à voir l’écosystème application qui en tirera parti. Apple avec son ARKit en V2 fait déjà le boulot.

Application amusante du capteur 3D qui permet de se faire une idée du volume, couplé à de la reconnaissance de choses : un compteur automatique de calories ici montré avec une orange. Bon autant le dire tout de suite, la fiabilité de ce type de chose est assez questionnable dès lors que vous photographiez un plat cuisiné !

Ont aussi été mise en avant les capacités du processeur, et la possibilité de jouer à Fornite en 60i/s… les spécialistes apprécieront.

Les fonctions de reconnaissance faciales ont aussi été mise en avant avec les possibilités de reconnaître des visages directement depuis les vidéos (pas sûr que cet argument en France où l’on est attaché à juste titre à la vie privée soit pertinent lorsqu’il est mis en avant pas une société chinoise…).

Enfin le prix : il est sans surprise très attractif : 569€ pour 128 g de stockage.

One more thing : une montre associée au smartphone est proposée avec 7 jours d’autonomie 😀 pour 179 €

Et enfin des clones d’Airpods à 99€ .

Le tout dispo dès demain.

Des écrans portables très astucieux…

On peut parfois avoir besoin d’un second écran lorsque l’on n’est pas au bureau. Les exemples sont nombreux : télétravail, vacances, déplacements, etc. Une fois que nous nous sommes habitué au bureau à disposer de plusieurs écran, on vit souvent le travail sur portable seul comme une petite baisse de productivité. C’est sur ce constat que certains nous proposent un écran portable que l’on peut amener partout avec nous.

Nous avions vu au CES une solution très interessante : le Lapscreen un écran ultraplat qui se connecte et s’alimente via une prise USB Type-C. L’alimentation intégrée est effectivement un élément clé en plus du poids bien sûr. Il s’agit d’un écran de 12.5″ IPS que l’on pourra ranger dans n’importe quel bagage au vu de sa finesse. Il propose une définition FullHD. Il mesure à quelques millimètres près la taille d’une feuille A4 (21 cm x 29,7 cm) , il fait 3.6 mm d’épaisseur pour sa partie affichage et 7.9 mm pour la partie électronique qui constitue sa base et accueillera les connecteurs (HDMI et USBC). Enfin le prix est assez attractif 200 € pour la version de base, et 260 € pour la version tactile (de quoi par exemple rendre tactile un PC (ou un mac) qui ne l’est pas au départ…

Une petite vidéo du CES :

Mais on trouve également une autre solution interessante : le Gemini.

Nous avons un écran cette fois en 15,4 pouces qui se présente comme une tablette surface Pro avec une béquille pour le poser à coté de grande taille offrant ainsi un écran full HD tactile ou 4K non tactile, autonome (plus de 5 heures).

1547744488_0lonnk5w_story

Si cela vous intéresse, le projet est en Kickstarter et largement financé. Il coute 190 € pour le modèle tactile full HD et 260 pour le modèle 4K. Ajoutez à cet écran une clé Chromecast de Google, ou Fire TV d’Amazon et vous disposer un écran autonome pour visualiser des vidéos ou mettre ceci sur une table pour un salon par exemple…

Une petite vidéo explicative :

La fuite de 773 millions d’adresses email !

Capture d’écran 2019-01-18 à 17.25.52.pngSelon Troy Hunt, spécialiste américain de la cyber sécurité, il s’agit d’une des plus importantes opérations de vols d’adresses mail. Stockées sur plusieurs fichiers provenant d’un compte du tristement célèbre service cloud MEGA, qui faisaient l’objet de discussions sur des forums de hackers, ces adresses mail auraient été aspirés à partir de plus de 2800 sites, mal protégés.

T.Hunt a agrégé les données de ces fichiers et recense ainsi plus de 770 millions d’adresses email et plus de 21 millions de mot de passe 😦

Si vous souhaitez savoir si l’une de vos adresses fait partie de ce gigantesque hack vous pouvez consulter le site Lire la suite

Microsoft annonce un investissement de 500 M$ pour construire des logements « abordables »

Capture d’écran 2019-01-18 à 15.13.06.pngCet engagement de Microsoft concerne la région du Puget Sound, aux alentours de son siège de Redmond, siège actuellement en cours d’agrandissement. Les sociétés high-tech sont souvent (et à juste titre) accusées de tirer les prix de l’immobilier à la hausse dans les villes où elles sont implantées. Le cas typique est bien sûr San Francisco et la Silicon Valley, mais Seattle où les sièges de Microsoft et d’Amazon sont également montrés du doigt.

Dans ces villes, non seulement les salariés des sociétés de la techno disposant de moyens financiers très supérieurs à la moyenne font augmenter les prix des habitations, mais ces sociétés elles-mêmes peuvent jouer de moyens de pression sur les villes et collectivités pour contribuer le moins possible aux finances publiques. Ce qu’a fait Amazon pendant la période où le géant recherchait le lieu d’implantation d’un second siège aux US, en menaçant Seattle de ne plus s’y développer si la ville mettait en place une taxe spécifique applicable aux sociétés réalisant plus de 200 millions de CA pour financer le logement abordable, logement destiné à des foyers gagnant entre 62 000 et 124 000 dollars/an (les salaires moyens dans la Silicon Valley été autour de Seattle se situent plutôt aux environs de 130 000 dollars). La menace a porté ses fruits, Seattle y ayant renoncé. Elégant comme démarche, non ?

Microsoft est associé dans cette initiative à 18 autres entreprises du secteur du digital de la région, initiative qui s’inspire d’une autre opération similaire qui existe dans la Silicon Valley. Quant au montant promis par Microsoft, il ne devrait pas trop mettre à mal les réserves de cash de la société, estimées à 135 milliards de dollars.

 

 

Apple utilisera DuckDuckGo comme moteur de recherche pour Apple Maps à la place de Google

duckduckgo-appleApple et DuckDuckGo ont annoncé un partenariat destiné à fournir aux utilisateurs des fonctionnalités de recherche de localisation (en préservant donc la confidentialité des utilisateurs).

Dans le cadre de ce rapprochement, DuckDuckGo extraira les informations de localisation depuis Apple Maps et les affichera dans ses résultats de recherche. Le framework MapKit JS d’Apple sera utilisé pour alimenter ces recherches de localisation sur le moteur de recherche connu pour être plus respectueux de la vie privée. La nouvelle fonctionnalité est disponible à la fois sur les versions mobile et desktop.

Cette démarche est plus cohérente de la part d’Apple, qui fait de la confidentialité son cheval de bataille par rapport bien sur à Google. Récemment le patron d’Apple demandait au Sénat de forcer les acteurs à clarifier leur position vis à vis du traitement des données personnelles à la manière de ce qui a été fait en Europe avec la RGPD.

Réciproquement, DuckDuckGo utilisera les données cartographiques d’Apple pour les résultats de recherche affichés dans un onglet Cartes séparé.

Les représentants de DuckDuckGo a souligné une fois de plus que le moteur ne conserverait pas vos informations personnelles ni votre historique de recherche :

« Nous n’envoyons aucune information d’identification personnelle telle que l’adresse IP à Apple ou à des tiers. Pour les recherches locales, où les informations de localisation approximatives nous sont envoyées par votre navigateur, nous les rejetons immédiatement après leur utilisation. »

 

Office 365 continue sa progression dans le secteur de la distribution

Wallmart-ms.pngAlors que dans l’hexagone, le secteur du retail lorgne sur les solutions de Google, comme c’est le cas de Carrefour ou d’Auchan et ses cousins, aux États Unis, Microsoft a annoncé il y a quelques jours un contrat d’envergure avec Walmart Boot Alliance, le géant de la distribution des produits de santé. Nous n’avons pas d’équivalent ici en France de ce type de magasins sorte de supermarché pharmaceutique, intégrant bien évidemment la parapharmacie également.

380 000 employés seront concernés ! Le géant de la distribution précise aussi qu’ils vont va également intégrer dans leur infrastructure les offres Azure de Microsoft. C’est un partenariat important car il concerne aussi potentiellement des données de leurs clients et donc des informations médicales.

Cela va donc bien au delà de la fourniture de licences Office 365. Le développement de solutions modernes intégrant tout le parcours de soin (géré dans une certaine mesure par ces établissements) est aussi concerné.

«Notre partenariat stratégique avec Microsoft témoigne de notre ferme engagement en faveur de la création de solutions de prestation de soins de santé intégrées, de nouvelle génération et basées sur le numérique pour nos clients, transformant nos magasins en destinations de santé modernes et développant les offres clients», a déclaré Stefano Pessina, vice-président de WBA

Quel avenir pour Cortana ?

cortanaIl suffisait d’écouter les conférences de presse et de se balader sur les stands du CES la semaine dernière si l’ombre d’un doute subsistait : Cortana, l’assistant vocal de Microsoft a sans doute un avenir assez sombre…

Comment lutter en effet face à Amazon avec Alexa, présent dans quasiment toutes les solutions proposées dès lors qu’elles mettent en oeuvre des solutions de commandes vocales ou encore Google qui était présent sur de nombreux stands avec des personnes en bonnets blanc inscrits « Hey Google » pour rappeler que telle ou telle solutions fonctionne aussi avec l’assistant vocal du géant de Mountain View.

La solution d’Apple (Siri) rencontre aussi des difficultés, preuve en est, les ventes de leur HomePod qui n’ont jamais décollé. Samsung fait avec Bixby de la résistance en intégrant son assistant vocal sur tous ses appareils du réfrigérateur à la télévision (pour rappel cet assistant n’est toujours pas disponible en français, un programme beta vient juste d’être lancé fin décembre avec des retours pour le moins mitigés). Et je ne parle pas d’autres solutions dont la diffusion risque d’être plus confidentielle comme l’assistant vocal d’Orange Djingo. Dans ce contexte, comment un acteur comme Microsoft ne disposant plus d’offre matérielle grand public peut faire sa place sur ce marché ?

Lire la suite

« Entrées précédentes