Facebook aurait tenté de recruter Scott Guthrie…en vain

Scott GuthrieSuites aux fuites des documents internes de Facebook de la semaine dernière (divulguées par NBC et qui comprenait plusieurs milliers de documents…), la journaliste du magazine Mashable, Karissa Bell a repéré des échanges entre dirigeants de Facebook qui montrait comment le géant des médias sociaux avait tenté de recruter Scott Guthrie en 2014 en lui faisant des propositions très alléchantes financièrement.

Scott Guthrie est en effet un personnage clé chez Microsoft, il était en 2014 le bras droit d’un certain Satya Nadella, qui deviendra plus tard le CEO de l’entreprise… M. Guthrie a rejoint Microsoft en 1997 et est devenu un des hommes clés au sein de la Division des développeurs de Microsoft, où il a poussé l’entreprise à élargir ses horizons et à intégrer davantage d’outils et de technologies libres au-delà de ses propres plateformes.

Mais en février 2014, Scott Guthrie a finalement remplacé Satya Nadella à la tête de la division Cloud and Enterprise lorsque ce dernier est devenu le CEO. Une promotion qui mettait à mal les ambitions d’embauche de Facebook… C’était sans doute une très bonne décision qu’il reste chez Microsoft avec la progression de sa division, progression saluée il y a peu de temps par le gain du contrat avec le Pentagone

 

Multi Clouds : Microsoft annonce Azure Arc for Mixed Workloads

Pour ceux qui doutaient encore que Microsoft en 2019 a beaucoup changé au cours des 5 dernières années, voici une annonce de plus faite à Ignite qui illustre ce changement.

Microsoft Azure Arc for Mixed Workload est une solution qui doit permettre de gérer des environnements multi cloud, mais aussi on permise et Edge. Le multi cloud intègre Azure, AWS et GCP.

Julia White, Corporate Vice President, Microsoft Azure, a ainsi présenté ce nouvel ensemble de technologies pour permettre d’utiliser des services Azure sur des architectures multi cloud, on premise ou Edge. Microsoft propose déjà des solutions pour permettre à des services Azure de s’exécuter on premise, via Azure Stack. Avec Azure Arc, ces possibilités vont donc dorénavant s’ouvrir aux autres grandes plateformes clouds publics du marché.

Pour ceux qui seraient intéressés, une preview gratuite est proposée, avec un formulaire d’inscription ici.

Si vous souhaitez en savoir plus sous toutes les nouveautés présentées à Ignite, rejoignez-nous lors d’une session du prochain Briefing Calipia.

[Humeur] Huawei n’est-il pas un allié objectif de Donald Trump ?

C’est sans doute ce que l’on pourrait se dire suite à la présentation de leur nouvelle tablette : la MatePad Pro qui a indéniablement le look de l’iPad Pro.

matepad pro

Après le Matebook qui ressemblait au Macbook, le constructeur chinois continue sans vergogne à copier le constructeur américain Apple. Et finalement cela apporte de l’eau au moulin de Donald Trump dans son combat contre le pillage de propriété intellectuelle de la Chine. Difficile même pour ses opposants les plus farouches de le contredire là dessus.

La prochaine campagne américaine risque bien de se jouer aussi sur le terrain technologique. Trump mettra en avant sa protection des entreprises technologiques américaines (même si tous les leaders de ces entreprises se sont largement opposés à ce président) alors qu’en face Elisabeth Warren proposera de démanteler les GAFA. Même si cette dernière est sans doute une des rares politiques à avoir bien compris les enjeux et les dangers des GAFA, son positionnement risque d’être assez mal compris de l’électorat américains face au discours simpliste du locataire actuel de la Maison Blanche…

Une IA pour valider le passage du permis de conduire

Et si demain une IA validait qu’un conducteur a passé avec succès son permis de conduire ? C’est ce que Microsoft est en train de tester dans une région de l’Inde. Le projet HAMS (Harnessing AutoMobiles for Safety) remplace en effet l’inspecteur humain par un smartphone fixé sur le pare-brise de la voiture. Pendant l’exercice de conduite, l’application donne des consignes au conducteur et elle va utiliser les caméras avant et arrière du smartphone, ainsi que d’autres capteurs pour mesurer le comportement du conducteur (son regard par exemple, les respect des consignes données) et l’environnement du véhicule, pour produire en fin de session d’évaluation du conducteur un rapport détaillé sur sa conduite (maintien d’une trajectoire sur la route, dans les rond-points, capacité à garer le véhicule en marche arrière, les trottoirs ont-ils été heurtés, le conducteur a t’il mis trop de temps à) effectuer certaines manoeuvres ….). En fonction du résultat atteint, le conducteur se voit attribuer son permis, ou pas. Un candidat rejeté pourra demandé à visionner l’enregistrement vidéo de son tet pour confirmer l’avis négatif émis.

Si le test de l’application est jugé positif alors HAMS sera généralisé au niveau du pays.

Pourquoi ce test a t’il lieu en Inde ? Tout d’abord selon une enquête menée dans 10 grandes villes indiennes, près de 59% des automobilistes interrogés n’ont pas passé le permis de conduire. Souvent par crainte d’échouer face à une évolution souvent perçue comme subjective. D’autre part Microsoft Research possède une entité en Inde qui a donc contribué au développement de HAMS.

Quelles évolutions pour OneNote ?

Vous le savez, alors que OneNote continue son développement sur Mac, iOS, Android et son intégration avec les offres Office il est resté bloqué à la version 2016 coté PC. Raison officielle de Microsoft : la version Windows sera intégrée à Windows 10. C’est donc la version UWP qui devrait rester. Problème cette version est à l’heure actuelle très en retrait fonctionnellement par rapport à la version OneNote 2016… Nous en étions restés là fin octobre.

onenote

En marge d’Ignite qui se déroule cette semaine à Orlando, on apprend que Microsoft a finalement fait marche arrière et a relancé son application de bureau OneNote 2016 en ajoutant quelques fonctionnalités attendues correspondant à une version « 2019 » de la suite Office. On retrouve par exemple un nouveau mode sobre. Mais cela devrait aller plus loin et l’entreprise aurait décider de reprendre plus en avant les développements en reprenant le code de l’application UWP (code dit « Modern » de l’application OneNote du store Windows 10) pour l’intégrer dans le code de la version 2016 de l’application. C’est en tout cas ce qu’a expliqué Ben Hodes, chef de produit OneNote, lors d’une session Microsoft Ignite hier. « La raison pour laquelle nous faisons cette fusion, c’est pour revenir à une base de code unique et commencer à offrir ces fonctionnalités au cours des 18 prochains mois. »

Les nouvelles fonctionnalités attendues seront les suivantes :

  • Nouveaux services de de synchronisation plus rapide (et ce n’est pas du luxe…)
  • Utilisation des « Mentions » pour OneNote directement dans Teams (nous y reviendrons lors du prochain Briefing, comme nous disent nos contacts chez Microsoft Corp à Seattle, si dans un projet tu ne dis pas que tu fais un peu de « Microsoft Teams » tu n’as pas de budget :))
  • Intégration de Microsoft Search pour trouver l’information dans les notes et remonter l’information au niveau global (histoire de mettre à niveau la recherche très en retrait par rapport à Windows 7 de Windows 10…)
  • De nouvelles fonctionnalités des notes de réunion (sans plus de détail actuellement)
    Une plus grande intégration des tâches à la fois dans Outlook, Planner et To Do)
  • Des amélioration dans l’accessibilité : on pense ici que Microsoft compte rajouter les nouvelles fonctions de description mises dans Powerpoint 2019 ou Word par exemple.

Le support des @mentions arrivera dans la première moitié de l’année prochaine, et l’intégration à l’application  To Do qui devrait arriver peu plus tard.

onenote mode sombre

L’autre amélioration plus importante visuellement est le passage au nouveau Framework Fluid (nous vous en parlions lors du Briefing il y a un an). Microsoft a de grands projets pour Fluid, pour alimenter l’avenir des expériences collaboratives d’Office sur le web. Fluid est également conçu comme un nouveau modèle de document componentisé auquel l’intelligence artificielle et d’autres services peuvent se connecter.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec l’équipe d’ingénierie Fluid pour co-développer le Fluid Framework et que l’année prochaine, nous présenterons en avant-première ce à quoi OneNote in Fluid ressemblera ensemble et ce dont ils seront capables ensemble, » explique Hodes.

On apprenait également que Fluid apparaîtra également dans Teams, dans Outlook dès les évolutions de l’année prochaine.

Celà risque de donner paradoxalement un coup d’arrêt encore plus marqué aux application applications Office universelles pour Windows 10 (UWP), dont la seule évolution cette année était OneNote, la société ayant mis le reste de la suite « en attente » comme l’expliquait Microsoft : « Nous donnons actuellement la priorité au développement des versions iOS et Android de nos applications ; et sous Windows, nous donnons la priorité aux versions Win32 et Web « …

 

SQL Server 2019 disponible

Microsoft a profité de l’audience de sa conférence Ignite pour annoncer la disponibilité commerciale de la dernière version de son moteur de base de données relationnelles SQL Server 2019, un an après la première annonce de cette nouvelle version, lors d’Ignite en 2018.

SQL Server 2019 est donc disponible dès à présent, après une dernière preview qui datait d’aout dernier.

Pour en savoir plus sur les nouveautés présentées à Ignite, venez nous rejoindre lors d’une étape du prochain Briefing Calipia.

Teams : il est maintenant possible de publier sur plusieurs canaux en même temps

Teams logoLa semaine dernière Microsoft à enfin rendu disponible une fonctionnalité qui était à priori demandée par de nombreux utilisateurs : la possibilité de publier sur plusieurs canaux le même message en même temps (sans avoir donc l’obligation de faire du copier-coller dans chacun des canaux).

Pour publier sur plusieurs canaux c’est assez simple :

  • Sous la boîte où vous tapez votre message, une boîte d’option vous propose de choisir un type de message : Nouvelle conversation ou un message.
  • Sélectionnez Poster sur plusieurs canaux
  • Sélectionner les canaux où poster (en utilisant au besoin la recherche)
  • Saisissez votre message et sélectionnez Envoyer.
  • Et c’est tout

0712a5d8-48d6-4bc1-bf78-183e1b7d9ce8

Microsoft indique que celà va faire gagner en productivité les utilisateurs, pas si évident je pense : car multiplier la même information sur plusieurs canaux a aussi des effets pervers en matière d’infobesité… Donc attention aux usages !

Nous reviendrons  sur ceci lors du prochain Briefing Calipia. N’hésitez-pas à vous inscrire.

« Entrées précédentes Derniers articles »