A l’intérieur de la Surface Hub

Microsoft vient de publier une petite vidéo interessante qui présente la conception et l’intérieur de la Surface Hub. On y découvre ainsi pour la première fois les principaux composants :

  • Processeur Core i7
  • Uniquement 8 Go de RAM
  • Uniquement du 802.11 N en Wifi
  • En revanche une carte graphique musclée de NVIDIA (Quadro K2200 avec 4G de RAM embarquée)

Les applications Android tourneront sur les nouveaux Chromebooks

Cela pourrait changer un peu la donne sur le marché du poste de travail en entreprise, marché ou les Chromebooks de Google sont largement absent pour ne pas dire totalement. C’est maintenant officiel : les prochains Chromebooks pourront exécuter les applications Android, de quoi d’une part élargir le catalogue de ces machines qui marquent des points aux US (en particulier sur le marché de l’éducation) mais dont l’usage est marginal chez nous.

HP ChromebookLes utilisateurs de Chromebooks auront ainsi accès enfin à un fonctionnement Offline et pourquoi pas à Microsoft Office avec la version Office pour Android de l’éditeur de Redmond !

Aller, dans quelques temps le géant de Mountain View pourrait aussi remplacer les 40 000 Macbook de son siège social… Cela apporterait un peu de crédit aux Chromebooks pour un usage dans les entreprises non ? 🙂

Infographie des fournisseurs de technologies Cloud

Nous partageons avec vous cette petite infographie des fournisseurs de solutions d’infrastructure Cloud.

capture-decran-2016-12-19-a-14-04-58Source RedPoint / Cloud Native Computing Foundation

Surface Studio : premier contact

img_1206Même si Microsoft n’avait pas de stand au CES, le Windows Store de Las Vegas présentait la Surface Studio. Ce fut donc l’occasion de toucher la bête et découvrir les premières fonctionnalités.

Première constatation : un écran magnifique et une impression globale de robustesse de l’ensemble. L’écran qui coulisse pour ce transformer en tablette géante est une réussite, un très beau poste de travail.

Coté périphériques, le clavier est sympa au toucher, la souris plus quelconque, et le Dial (Cette molette multifonctions qui se positionne sur l’écran) est plus léger qu’attendu, il adhère à l’écran avec une couche de plastique/gomme qui ne glisse pas mais qui à la longue je pense risque de prendre la poussière et perdre en adhérence, à voir.

Reste à voir également la pertinence des logiciels de retouche proposés.

img_2487

Intégration des sites d’équipes SharePoint et des groupes Office 365

capture-decran-2017-01-12-07-58-33Par la plume de Mark Kashman, Senior Product Manager dans l’équipe de développement SharePoint, et sous forme d’un post sur le blog Tech Community, #Microsoft annonce une nouvelle étape vers l’intégration des sites d’équipes SharePoint Online avec les groupes Office 365. Cela signifie concrètement qu’à chaque nouveau groupe créé dans Office 365 sera associé un site d’équipe, et inversement pour tout nouveau site d’équipe un groupe sera créé. Le déploiement de la nouvelle fonctionnalité d’intégration débute le 12 janvier pour s’achever le 31).

Les groupes Office 365 proposent un environnement de collaboration simple et intégré, avec un espace de conversation, un calendrier, des fichiers, un bloc note OneNote, Planner. Les groupes sont visibles et utilisables via Outlook et OneDrive. Par ailleurs, avec l’introduction de l’appli Microsoft Teams (première bêta en novembre 2016), Microsoft rend (enfin !) visible ce concept de groupe, pour lequel jusqu’à présent seul est proposé une interface web. Outre la visibilité des groupes (sur le modèle desquels sont bâties les Teams), avec cette nouvelle appli (dont les bêtas sont disponibles sur iOS, Android, Windows Phone, Windows, Mac OS) Microsoft se dote d’une solution pour contrer les #Slack et autre #Facebook Workplace.

Espérons qu’au delà de l’intégration des sites d’équipes de SharePoint Online et des groupes Office 365, Microsoft va simplifier son offre de solutions de collaboration online, qui aujourd’hui foisonne, avec SharePoint, OneDrive, Yammer, les groupes Office 365 et Microsoft Teams, sans parler des Outlook et  Skype. Face à des concurrents plus focusés et moins riches fonctionnellement, Microsoft possède des atouts (sa présence en entreprise, les usages d’Office, le spectre fonctionnel très large de ses solutions), mais le manque de lisibilité de l’offre nuit à son appropriation plus large par les entreprises.

#CES2017 : refroidissement liquide chez #Gigabyte

Gigabyte présentait avec 3M « le futur des datacenters » avec une solution liquide exclusive de 3M  : liquide d’aspect pas visqueux non conducteur électrique mais très bon conducteur thermique qui peut demain, comme on le voit sur la photo ci-dessous, remplir la totalité du datacenter avec une petite circulation pour refroidir le tout.

img_2301

A quand un chauffage central sponsorisé par Google, Microsoft et Amazon ? 🙂

#CES2017 : quelques prototypes de voitures électriques

Comme chaque année un pavillon complet du CES est consacré à l’automobile. Avec tous les ans un peu plus de place aux véhicules électriques. Voici quelques photos choisies de prototypes particulièrement design :

Chez WW, Nissan, Toyota

#CES2017 : un point sur la fertilité :)

Il y a bien sur la fertilité des cerveaux des créateurs avec des idées toujours plus originales… mais pas seulement. Voici deux autres projets s’intéressant à la fertilité masculine :

Un petit objet connecté pour mesurer la densité de spermatozoïdes dans le sperme (société Trak):

Et pour prévenir bien sur : le slip anti ondes de la société française Spartan qui propose de vous protéger de 99% des radiations Wifi et BT (tous les employés présents ont passé 5 jours en slip et en public 🙂 mais que fait le CHSCT ? ) :

img_2497

Merci Thomas pour la pose 🙂

 

 

#CES2017 : Machine Learning aussi pour les drones

fullsizeoutput_10e2Lors de son keynote, Steve Mollenkopf CEO de #Qualcomm, a présenté une démo de drones qui parcourait en live dans un coin de la salle un espace rempli d’obstacles. Jusque là, rien de neuf sous le soleil (Brian Krzanich, CEO d’#Intel avait présenté une démo de drones avec parcours d’obstacles lors du CES 2016). Par contre, là où les choses deviennent beaucoup plus intéressantes, c’est que les drones Qualcomm :

  1. évoluaient à plus grande vitesse que ceux d’Intel il y a un an
  2. étaient dotés de moyens vidéos et d’une puissance de calcul qui leur permettaient de faire une analyse en temps réel de leur environnement pour prendre les bonnes décisions en termes de pilotage.

Ainsi qu’on le voit sur cette image, le drone repère les éléments autour de lui et les reconnait ! Une telle performance, en temps réel, sans fil s’appuie sur les dernières techno de Qualcomm, et embarque des réseaux neuronaux pour effectuer cette analyse en temps réel de la vidéo.

Bluffant !

#CES2017 : Profusion de drones

Avec la réalité virtuelle, les drones auront sans doute été les produits stars de ce CES. Il y en avait pour tout le monde : des très petits et des très grands. Des démonstrations dans des cages à tous les coins du salon. Ces démonstrations dans des cages (filets) avaient été initiées par Parot les années précédentes avec des stands qui « faisaient le show ». Compte tenue des difficultés financières de ce dernier et la forte réduction d’emploi prévue pas de stand au CES.

Voici une sélection de photos de modèles illustrant cette diversité :

De nombreux modèles de « poche » repliables :

Un modèle « oeuf » repliable également (Powervision) :

Continue reading