L’enregistrement d’écran est disponible dans Microsoft Stream

StreamVous connaissez sans doute Microsoft Stream : la solution de streaming vidéos intégré dans l’offre Office 365. Cette solution permet de diffuser pour toute l’entreprise (en interne uniquement actuellement) des vidéos en toute sécurité. Ce service intègre également de l’indexation et du sous-titrage (uniquement en anglais actuellement, d’autres langues, dont le français devraient arriver cet été normalement). Ce service est donc un concurrent de l’offre Vimeo pour les entreprises par exemple ainsi que d’autres plus confidentielles et… bien plus chère.

Stream est très intégré à l’offre Office 365. Ainsi si vous utilisez Teams et que vous enregistrer des sessions vidéos, c’est bien Stream qui prend le relais et stocke vos enregistrements.

Microsoft annonce aujourd’hui qu’une fonction d’enregistrement d’écran est désormais disponible dans Microsoft Stream. Les créateurs de vidéo peuvent ainsi utiliser des options pour enregistrer n’importe quelle fenêtre ou écran, ajouter un micro ou un système audio, et inclure une webcam vidéo. Il n’est pas nécessaire de télécharger un nouveau logiciel, l’outil est basé sur le web et fonctionne avec la dernière version de Edge ou Chrome, tout simplement.

Concrètement cette fonction est disponible pour tous les utilisateurs de Microsoft Stream qui ont la permission de télécharger du contenu vidéo dans leur organisation.

Vous trouverez ici des informations sur la compatibilité des systèmes, les caractéristiques spécifiques et la gestion : Créer un enregistrement d’écran

Microsoft introduit en preview des services DNS chiffrés

Les Windows Insiders du Fast Ring de Windows 10 (build 19628) peuvent maintenant tester les fonctions de DNS over HTTPS (DoH), permettant de chiffrer les communications vers les serveurs DNS.  Présentée la semaine dernière dans la note d’accompagnement de la build 19628, DoH est une proposition de norme de l’Internet Engineering Task Force qui ajoute le chiffrage lorsque les clients transmettent des requêtes URL sur Internet à des serveurs DNS.  Ces serveurs résolvent ces URL en adresses IP, utilisées pour atteindre les sites Web.  Actuellement, lorsque les utilisateurs demandent une URL sans DoH, celle-ci est transmise en texte clair et peut être consultée par les fournisseurs d’accès Internet. Les URL en texte clair peuvent également être modifiées en cas d’attaques dites « man-in-the-middle ». DoH chiffrerait donc ces URL, limitant ainsi ces risques.

La fonctionnalité à tester nécessite quelques modifications de registry ainsi que de pointer sur certains serveurs DNS dont Microsoft donne les coordonnées dans son message:

Capture d’écran 2020-05-15 à 08.43.52

Le fait d’être intégrée à une build Fast Ring ne permet en rien de savoir quand (voire même si) cette fonctionnalité sera fournie dans une release générale de Windows 10.

Microsoft investit encore pour préparer l’arrivée de la 5G

Capture d’écran 2020-05-15 à 07.54.10

Pour la seconde fois en moins de 2 mois, Microsoft vient d’acquérir une société spécialisée dans les solutions de communications. Après l’annonce de l’acquisition de Affirmed Networks fin avril, c’est au tour de Metaswitch de passer dans le giron de Microsoft.  La société britannique créée en 1981, est spécialisée dans les solutions de réseau virtuel à destination des opérateurs et présente de nombreuses références au niveau mondial, parmi lesquelles de nombreux français : Free, SFR, Bouygues Telecom.

Pour Microsoft la convergence du cloud et des réseaux de communication conjuguée avec l’arrivée prochaine de la 5G offrent une opportunité pour positionner Azure comme infrastructure de référence. Dans ce but, l’intégration des technologies et des expertises d’Affirmed Networks et Metaswitch constitue donc un accélérateur pour doter Azure des services adaptés.

Yammer fait (un peu) peau neuve

Microsoft continue de faire évoluer Yammer et de l’intégrer dans son application phare : Teams, comme nous vous en parlions fin avril.

Cette fois c’est l’interface qui devrait pas mal évoluer en prenant en gros le look (Fluent) des applications mobiles. Microsoft a lancé en avant-première publique,  cette nouvelle interface en début de semaine (elle est dispo sur à priori tous les tenants) et se sont les administrateurs qui déciderons (ou pas) de la mettre en oeuvre en beta pour leur utilisateurs.

C’est ce que nous avons fait de notre coté (malgré un usage plutôt très restreint du produit :)). L’option est disponible dans le centre d’administration. Ainsi que le montre la copie d’écran ci-dessous :

Yammer choix

Ainsi les Administrateurs peuvent permettre aux utilisateurs finaux d’accéder au nouveau client Yammer en utilisant le menu dans le portail d’administration de Yammer. Cependant, les utilisateurs peuvent toujours accéder à l’aperçu, même si le commutateur est désactivé. La seule façon d’empêcher l’accès des utilisateurs au nouvel aperçu de Yammer est que les organisations contactent Microsoft…

Et si les utilisateurs n’aiment pas le nouveau Yammer, ils peuvent revenir à la version classique en utilisant une commande proposée dans l’interface comme indiqué dans la copie d’écran ci-dessous :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.54.30

Voici donc une petite idée du nouveau look proposé

Avant :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.55.11

Après :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.56.11

Microsoft précise qu’il a également amélioré le filtrage des conversations dans le nouveau Yammer. Les profils d’utilisateurs exploitent désormais les informations provenant des profils Azure Active Directory.

De nombreuses nouveautés à venir pour Power BI

mbas_ppt_dataLa semaine dernière Microsoft a tenu son Business Applications Summit 2020 (virtuellement bien entendu). Un certain nombre de mises à jour de Power BI ont été annoncées. Microsoft a également fait remarquer que sa communauté Power BI compte désormais plus d’un million de membres.

Voici un résumé de ces annonces :

  • Intégration d’IA avec PowerPoint for Data, des visuels personnalisés, une expérience mise à jour de création de rapports mobiles par exemple.
  • De nouveaux modèles sémantiques pour Répondre aux besoins des rapports d’entreprise, de la gestion du cycle de vie des applications etc.
  • Le support de Common Data Service DirectQuery qui permet une meilleur intégration de la BI dans la structure de l’organisation, avec des tableaux pour Excel, ou Teams.

En ce qui concerne PowerPoint for Data, un nouveau visuel de sélection au lasso a été mis à disposition, avec des effets d’ombre qui arriveront plus tard avec des modèles de pages pré-fabriquées. En ce qui concerne les capacités d’intelligence artificielle, des arbres de décomposition améliorés seront disponibles. On trouvera aussi « des récits intelligents » – une fonctionnalité qui permet d’ajouter et de modifier des récits dynamiques générés automatiquement. Dans le même ordre d’idées, des visuels personnalisés sont désormais disponibles, tandis qu’une nouvelle façon de réaliser des  rapports mobiles sera lancée dans les prochaines semaines.

Afin d’aider à « intégrer la BI dans la structure de l’organisation« , microsoft a annoncé une amélioration de l’expérience de Power BI dans  Teams , avec un nouvel onglet et des liens de prévisualisation. Dans le courant du mois de mai, les clients pourront également utiliser de nouvelles fonctionnalités pour la protection des données.

Puis, plus tard dans l’année, des tableaux Excel et la possibilité de se connecter aux ensembles de données Power BI sans quitter le service de feuilles de calcul seront introduits. Enfin, les utilisateurs auront un aperçu de la nouvelle fonction visuelle Power Automate et de la prise en charge de DirectQuery pour le Common Data Service.

N’hésitez pas à faire un tour sur ce lien pour en savoir plus.

Microsoft 365 : modification des noms des channels de mise à jour

Si vous êtes un peu perdu entre les insider channel, monthly channel targeted et autre semi-annual channel, voici un petit rappel par Microsoft en forme de changement de noms pour les différentes modalités d’accès aux mises à jour des services de la famille Microsoft 365.

L’information parvient en ce moment par mail aux clients souscripteurs de services Microsoft 365 et donne la correspondance entre les noms précédemment associés aux différentes modalités de mise à jour, et leurs nouveaux noms. Ces derniers ont le mérite d’un peu plus de clarté : beta channel au lieu d’insider ou semi-annual enterprise chanel au lieu de semi-annual channel (targeted) … Attention toutefois ces nouveaux s’appliqueront à partir du 9 juin prochain pour les nouveaux tenants uniquement.

Microsoft en profite aussi pour introduire un nouveau mode nommé « Monthly Enterprise Channel » destiné aux entreprises souhaitant adopter le rythme d’update mensuel, mais en disposant d’un ensemble de mises à jour plus « sûres », donc concrètement toutes les mises à jour du (nouveau) « current channel » ne seront pas présentes dans le Monthly Enterprise Channel.

 

Une nouvelle génération de la solution Azure VMware en beta

azure vmwareEn aout dernier en collaboration avec Dell Microsoft avait lancé ses VMware Solutions, permettant aux utilisateurs d’exécuter des VM natives VMware sur Azure sur huit régions. Microsoft vient d’annoncé la beta de sa solution VMware Azure de nouvelle génération, qui promet une extension et une migration des VM locales vers le cloud, à la fois rapides et économiques. Approuvé par VMware, le sera exploité et soutenu directement par Microsoft.

 « VMware et Microsoft ont un partenariat de longue date et un héritage commun en matière de soutien à nos clients. Aujourd’hui plus que jamais, il est important que nous nous réunissions et que nous les aidions à créer une stabilité et une efficacité pour leurs entreprises. La nouvelle solution Azure VMware donne aux clients la possibilité d’utiliser la même base VMware en Azure que celle qu’ils utilisent dans leurs centres de données privés. Elle fournit un modèle d’exploitation cohérent qui peut accroître l’agilité et la résilience de l’entreprise, réduire les coûts et permettre une expérience de développement native pour tous les types d’applications« .Sanjay Poonen, PDG de VMware

vmware-cloudLe service sera VMware Cloud Verified, garantissant que toutes les fonctionnalités de VMware seront fournies . Les outils VMware pourront être utilisés pour le processus de migration vers le cloud. Il s’agit notamment de vSphere, HCX, NSX-T et vSAN, avec l’option supplémentaire de HCX Enterprise qui aide au processus de migration en direct en masse.

Par ailleurs, l’extension d’Azure Hybrid Benefit à VMware Solution apportera également aux utilisateurs une valeur ajoutée supplémentaire à leurs investissements dans les licences sur site de Windows Server et SQL Server. En plus des avantages tarifaires, ces utilisateurs pourront également bénéficier de trois ans de mises à jour de sécurité étendues gratuites pour les versions 2008 de Windows Server et de SQL Server. Enfin, des instances réservées avec des options d’un et de trois ans sur des hôtes dédiés seront également disponibles. De quoi énerver un peu plus les concurrents : Amazon et Google en tête !

Actuellement, la nouvelle génération de la solution VMware Azure est disponible en avant-première dans les régions Azure des États-Unis et de l’Europe de l’Ouest.

« Entrées précédentes Derniers articles »