Une candidate démocrate américaine veut démanteler les GAF… si elle est élue !

Capture d’écran 2019-03-11 à 08.39.02.pngElisabeth Warren, sénatrice du Massachusetts est candidate à la candidature démocrate pour les élections de 2020, et parmi les plus à gauche du pool de candidats déclarés actuellement. Cette ancienne prof du droit du commerce à Harvard a lancé une idée qui risque de provoquer quelques remous puisqu’elle a annoncé sa volonté de démanteler Amazon, Google et Facebook si elle était élue Présidente en 2020. Une application plus stricte de la loi antitrust aux US n’est pas une nouveauté pour le monde de la techno. Microsoft a eu cette épée de Damoclès au dessus de sa tête dans les années 1990, avec même une condamnation en 2000 (par le juge Jackson) de séparer Microsoft en 2 entités (l’une autour de Windows, l’autre autour des applications), condamnation abandonnée en appel en 2001.

Elisabeth Warren n’est pour le moment pas en tête pour les primaires démocrates et son idée risque fort de ne pas dépasser les propos de campagnes, mais du côté des sociétés concernées qui soutiennent de façon explicite les démocrates contre Donald Trump, cela pourrait amener à des révisions de stratégie. Ou pas.

Disponibilité de System Center 2019 et fin des SAC System Center

Capture d’écran 2019-03-11 à 08.48.13.pngSystem Center 2019 devrait être disponible commercialement (General Availability : GA) dans le courant du mois de mars. La nouvelle version va apporter les support de Windows Server 2019, des nouveautés sur les briques composants System Center, ainsi que des améliorations en termes d’intégration avec les services Azure.

Cette nouvelle version correspond, dans le vocabulaire de mise à jour en continu de Microsoft, à la LTSC (Long Term Servicing Channel) de la solution d’administration de systèmes de Microsoft. Les versions mises à disposition dans le LSTC, tous les 2 ou 3 ans, sont précédées de versions intermédiaires (SAC : pour Semi Annual Channel) touts les 6 mois, selon une procédure initialisée au début de l’année 2018  (avec la SAC 1801).

MAIS ÇA C’ETAIT AVANT ! Après 2 ans de fonctionnement sur ce mode, Microsoft annonce donc aujourd’hui l’arrêt des SAC. La raison invoquée est le feed back des clients qui ont indiqué que les rythmes de mise à jour semi annuelle, avec 18 mois de support pour chaque SAC, n’était pas adapté pour des solutions comme System Center. Message reçu donc par Microsoft, qui indique qu’à partir de cette nouvelle LTSC, tous les 6 mois des Update Rollups seront mis à disposition, sans limitation à 18 mois de support. System Center 2019 sera quant à lui aligné sur le rythme historique de support Microsoft (5 ans de support standard et 5 ans de support étendu).

 

Ouverture des 2 premiers data centers de Microsoft en Afrique

Capture d’écran 2019-03-08 à 08.52.18.pngQuand on parle des data centers des grandes plateformes internet, le continent africain était jusqu’à présent aux abonnés absents. Les choses changent, puisque depuis le 6 mars 2019, Microsoft a ouvert 2 data centers en Afrique du Sud, à Cape Town et Johannesburg. Ces centres hébergeront l’ensemble d l’offre cloud de Microsoft (Azure, Office 365, et Dynamics 365), mais dans un premier temps seuls Azure est offert, Office 365 devrait arriver au cours du 3ème trimestre 2019, et Dynamics au cours du 4ème. Pour consulter les services Azure disponibles sur cette région : https://azure.microsoft.com/fr-fr/global-infrastructure/southafrica/.

AWS a de son côté annoncé l’ouverture d’un centre dans la région de Cape Town pour la première moitié de 2020.

En panne d’applications sur son Store, Microsoft augmente la part de revenus pour les développeurs

Microsoft a annoncé aujourd’hui la mise à jour de son accord de partage des revenus sur le Microsoft Store. Ainsi dans le meilleur des cas les développeurs conserveront 95% des revenus de l’application, tandis que Microsoft gardera que les 5% restants.

Pour rappel les pratiques d’Apple et de Google sur leur store sont de 70% pour les développeurs et 30% pour eux…

Microsoft espère bien rendre son store plus attractif avec de telles pratiques. Mais attention toutefois pour bénéficier des 95% il faut que l’utilisateur arrive sur l’application en direct sur le store, donc que la communication de cette dernier soit faite par le développeur et pas Microsoft. Dans le cas contraire, si par exemple on recherche l’application depuis le store la rémunération ne sera que de 85% pour le développeur, ce qui n’est déjà pas si mal par rapport à Google et Apple !

En outre, Microsoft indique que la nouvelle structure de tarification ne s’applique qu’aux achats d’applications sur des ordinateurs Windows 10, Windows 10 Mobile (il est resté ?) et Surface Hub. Il exclut tous les jeux et tous les achats sur Xbox. Les jeux restent au même partage 70/30 qu’avant.

Microsoft Managed Desktops s’étend aux PC Dell, HP

Capture d’écran 2019-03-06 à 11.07.50.pngAnnoncé en septembre dernier, le service Microsoft Managed Desktop présente une nouvelle facette des offres de services de Microsoft pour le monde de l’entreprise. Avec ce service en mode souscription, Microsoft propose de mettre à disposition et gérer des postes de travail équipés de Microsoft 365 (la collection de Windows 10 Enterprise E3, Office 365 E3 et EM&S E3). Dans le cadre du service Microsoft prend en charge le support 24/7 des appareils déployés.

Lors de son annonce, seules les Surface Pro étaient prises en charge. Depuis la semaine dernière Microsoft étend cette prise en charge à certains matériels de Dell et de HP.

A noter que dans le cadre de MMD, les PC avec des builds Insiders ne sont pas supportés. De même les applications métiers installées sur les poste de travail restent en dehors du périmètre de support proposé par Microsoft

Comme lors de son lancement, le service MMD reste limité aux USA, Canada, UK et Australie.

 

 

Création de tables Excel à partir de photos

Annoncée lors du dernier Ignite en septembre 2018, cette nouvelle fonctionnalité commence à être rendue disponible, d’abord sous Android. A partir d’une simple photo d’un tableau de chiffre, ou d’une capture d’écran contenant un tableau de chiffres, par reconnaissance d’image, les données seront injectées, de façon éditable, dans un tableau Excel. Magique, quoi ! Cette nouvelle capacité s’appuie sur de l’IA et n’arrive pas toute seule puisque Microsoft annonçait également lors d’Ignite des nouveautés additionnelles, telle que la fonction Idées, déjà disponible pour les clients  Office 365 (Mac OS et Windows) qui propose (encore en préversion pour le moment) des idées de tableaux à partir des données de nos tableaux.

Capture d’écran 2019-03-04 à 13.09.16.png

Microsoft annonce Azure Kinect DK

Capture d’écran 2019-02-27 à 10.45.10.pngProfitant du MWC à Barcelone, Microsoft a donc rendu public et ouvert les précommandes pour cet appareil bénéficiant d’une double  ascendance : Azure et Kinect.  L’Azure Kinect Developer Kit contient l’appareil et le kit de dev. L’appareil embarque une caméra de 1 MP, un réseau de microphones 360˚, une caméra RVB 12MP de haute qualité et un capteur d’orientation pour la création de modèles de vision et de speech. Il mesure un peu moins de 13 cm de long et 4 cm d’épaisseur.  La Kinect avait fait son apparition il y a quelques années avec la xBox, avant de disparaitre en tant que hardware autonome. L’an dernier Microsoft avait annoncé le Project Kinect for Azure, qui est donc aujourd’hui même précommandable pour 399$, et propose une seconde vie à la Kinect. La techno embarquée est la même que celle d’HoloLens 2.

Avec l’Azure Kinect Microsoft propose une solution qui va permettre de capturer image/video/son pour les intégrer au sein d’applications développées pour Azure et ses services d’IA (services cognitifs). Il sera possible de synchroniser plusieurs Azure Kinect pour obtenir des points de vue complémentaires.

« Entrées précédentes Derniers articles »