Visite en réalité virtuelle de la pyramide de Cheops : à voir absolument !

Capture d’écran 2019-07-12 à 09.18.11.png

Les techniques de réalité virtuelle, augmentée, mixte sont aujourd’hui en plein développement, nous vous en parlons ici même dans ce blog (ici,  ou encore ici). Il n’est toutefois pas toujours facile de tester dans un cas réel ce que ces solutions apportent. C’est pour cela que la visite en réalité virtuelle de la pyramide de Cheops proposée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris est une opportunité à ne pas manquer.

Dans cette visite, les participants par groupe de 6 maximum, accompagnés d’un guide, vont être équipés d’un masque de réalité virtuelle Oculus, un peu « amélioré », d’un sac à dos contenant un ordinateur portable, et vont ensuite dans cette tenue évoluer pendant 45 minutes autour et dans la grande pyramide de Cheops (4500 ans). La principale amélioration apportée sur le masque est l’ajout de caméra qui permettent aux participants de non seulement voir la réalité virtuelle qui leur est proposée, mais également de visualiser les autres membres de leur groupe via un avatar à forme humaine portant le nom de la personne concernée.  Un des grands plus de cette solution, c’est que pendant la visite, les participants se déplacent au sein d’un vaste espace de la cité de l’architecture (au bout de la magnifique galerie des moulages, autre excellente raison d’aller là bas !). Lorsqu’on approche d’un mur (physique) de la salle, des raies rouges s’affichent dans le masque invitant donc à ne pas aller plus loin). On a donc une expérience beaucoup plus riche qu’en restant fixe avec un casque de VR sur la tête !

Cette visite à la Cité de l’Architecture est la partie grand public d’un vaste projet scientifique, ScanPyramids, qui a débuté fin 2015 sous l’autorité du ministère des antiquités de l’Egypte et qui vise à explorer la pyramide de Cheops et celle de Kefren (le fils du premier) qui recèlent de très grands mystères encore aujourd’hui. Le projet ScanPyramids est coordonné par l’Institut HIP (Heritage Innovation Preservati) et fédère des universités du monde entier (Le Caire, Nagoya, Aix-Marseille, Laval), des industriels (dont Dassault Systèmes, Schneider Electric, Suez) et des centres de recherche (tels le CNRS et le CEA). Le projet ScanPyramids utilisent plusieurs technologies non destructives pour explorer l’intérieur des pyramides basées sur les muons (particules proches du point de vue de la physique des électrons mais avec une masse 200 fois plus importante). Compte tenu de leur masse, les muons traversent la matière avec des trajectoires rectilignes, et selon la matière ou le vide rencontré certaines caractéristiques des particules évoluent. Le CEA a ainsi disposé à l’extérieur de la face Nord de la pyramide un téléscope à muons qui permet de capturer les muons après leur traversée de la pyramide et après analyse des infos enregistrées par l’appareil, de « dessiner » une vue dans la masse de la pyramide. Les équipes japonaises ont de leur côté utilisé des plaques « muon »-sensibles disposées à l’intérieur de l’ouvrage pour obtenir de l’information sur le contenu de la pyramide.

Capture d’écran 2019-07-12 à 09.44.50

Une des grandes découvertes du projet ScanPyramids est un vaste espace vide au sein de l’ouvrage. Pour le moment pas plus de caractérisation concernant cet espace, qui bien sûr suscite un intérêt énorme de la part des archéologues et des scientifiques. Des points d’entrée supplémentaires ont été identifié également, sans savoir vers quels espaces ils donnent accès au sein de la pyramide.  Bref, beaucoup de questions encore posées, et une équipe projet qui espère pouvoir maintenant par exemple, envoyer des drones explorer des galeries d’accès, dont seuls les quelques premiers mètres sont visibles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.