Face à la menace des Chromebooks, Microsoft baisserait largement les prix (OEM) de Windows

C’est ce que Bloomberg avance en tout cas. Les licences Windows en OEM (habituellement de l’ordre de 50 $) passeraient à 15$ pour les petits modèles de PC (comprenez ceux qui sont directement menacés par les Chromebooks de Google). Une baisse sur le papier qui serait de 70%, sans doute moins dans la réalité car Microsoft sous forme de budget marketing aux constructeurs quelques 20$ par licence, somme qui disparaitrait maintenant.

Si cette info peut faire sourire pour ceux ne croyant pas à la percée des Chromebooks et des applications Google installées obligatoirement sur ces deniers et n’offrant que cette alternative pour un usage type bureautique, Microsoft semble prendre, à juste titre à mon avis, la menace au sérieux. Notre dernière visite au CES nous a montré des matériels largement mis en avant (bien plus que les matériels Windows 8 au passage) par les fabricants. Allez prendre un café au Starbuck du coin là bas et vous découvrirez une démocratisation galopante de ces machines.

Les Chromebooks ne sont actuellement pas murs, à mon avis, pour être (même pour le particulier) une machine principale, tant l’offre logicielles est incomplète. Mais en seconde machine (le positionnement d’une tablette avec clavier en fait), la machine peut-être nettement plus convaincante…

Pour en revenir à la baisse de prix de Windows pour ce type de configuration, la recette ne sera sans doute pas suffisante pour Microsoft. Le niveau de prix d’un OS ne garanti pas le succès de ce dernier (ou sinon Linux aurait dépassé depuis longtemps les 1%de parts de marchés  sur le poste de travail :)). Le premier chantier (et pas des moindres) du nouveau CEO de Microsoft sera de réinventer Windows 8 au delà que quelques réglages cosmétiques…

Advertisements

À propos de Stephane Sabbague

Stéphane Sabbague est Président et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Au travers des activités de Calipia, Il anime de nombreuses formations et conférences. Ingénieur de formation, Stéphane a débuté sa carrière chez IBM France, il a occupé ensuite chez Microsoft, durant 11 ans, différents postes ventes et marketing, dont les dernières années celui de Directeur de la division Marketing Produit.

Une Réponse vers “Face à la menace des Chromebooks, Microsoft baisserait largement les prix (OEM) de Windows”

  1. Ce qui est sur, c’est que l’usage grandissant des smartphones et tablettes démocratise à vitesse grand V l’idée d’un OS light, transparent, au démarrage instantané, au fonctionnement simple et à la maintenance invisible. Microsoft, suite à l’échec de Windows RT, n’a toujours guère d’alternative au terminal light connecté Web. Ce terminal s’avèrera crucial un jour pourtant, afin de généraliser des logiciels hostés et loués (chez Ms), à l’ère de la 5G, quand les très hauts débits seront disponibles partout, et les puissantes infras cloud aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s