Archives des étiquettes : Chromebook

Chromebooks : plus de prise en charge des applications Office Android

Un gravier Microsoft dans la chaussure de Google ? Microsoft a confirmé qu’elle cessera de prendre en charge sa suite d’applications Android Office sur Chrome OS à partir du 18 septembre. C’est de bonne guerre dans la lutte de la société vis à vis de son concurrent Google, là ou les Chromebooks gagnent de plus en plus de points y compris dans les entreprises, principalement aux USA.

Attention on parle bien ici des versions Android des apps sur Chrome OS, ces mêmes applications fonctionneront bien évidemment sur les Smartphones Android. Les utilisateurs de Chrome OS, seront désormais redirigés vers l’utilisation des versions web des apps telles qu’Outlook, word, Excel etc. L’idée pour Microsoft est aussi de limiter l’usage de suite qui ne disposent pas forcément d’abonnement Office 365, la société limitait pour cela l’usage de la version gratuite en fonction de la taille des écrans. Pour bénéficier de capacités supplémentaires sur des tailles d’écran non mobiles, comme sur l’iPad Pro et autres il faut donc un abonnement. Le changement pour Chrome OS, cependant, s’applique à tous les utilisateurs, sans restriction (il est vrai que la taille des écrans de ces derniers est pratiquement toujours supérieure à 10 pouces).

Voici la déclaration complète officielle de Microsoft :

« Dans le but de fournir l’expérience la plus optimisée possible aux clients de Chrome OS/Chromebook, les applications Microsoft (Office et Outlook) seront transférées vers des expériences Web (Office.com et Outlook.com) le 18 septembre 2021. Cette transition permet aux clients de Chrome OS/Chromebook d’accéder à des fonctionnalités supplémentaires et premium. Les clients devront se connecter avec leur compte Microsoft personnel ou le compte associé à leur abonnement Microsoft 365. »

Alors oui il est bien possible d’utiliser les applications Web sur Chrome OS, mais les versions web des applications ne sont pas toujours aussi riches en fonctionnalités que les offres natives d’Android. L’inconvénient le plus important est l’absence de prise en charge hors ligne… Si les PWA d’Office et d’Outlook peuvent être installées en tant qu’applications, certaines fonctions, comme la création d’un nouveau document, redirigent les utilisateurs vers le navigateur et donc d’être en ligne…

Le marché du PC en forte croissance et celui des Chromebooks qui explose

Selon le cabinet d’analystes Canalys, le marché mondial des PC a connu son quatrième trimestre consécutif de croissance, avec des livraisons de nouveaux systèmes en hausse de 53,1 % pour le premier trimestre vs le même trimestre en 2020, avec 122,1 millions d’unités vendues. La cause étant bien entendu la pandémie actuelle et le confinement qui ont fortement booster les renouvellements. Mais la surprise de cette étude est sans doute l’énorme progression de 274,6 % pour les Chromebooks de Google, représentant à lui seul 10% des ventes totales à 12 millions d’unités.

Les Chromebooks en général ont affiché un nombre record d’expéditions au premier trimestre 2021, HP, Lenovo, Acer, Samsung et Dell constituant les cinq premiers vendeurs du marché. HP en particulier représente 36,4 % du marché des Chromebooks, soit près du double de sa part par rapport à la même époque l’année dernière.

Si le domaine de prédilection des Chromebooks était l’éducation en particulier pour ses prix moins élevés, nn commence également à voir apparaître quelques Chromebooks haut de gamme destinés aux utilisateurs plus expérimentés, à des prix qui rivalisent avec ceux d’un ordinateur portable Windows à peu près équivalent, voire les dépassent.

Autre avantage pour ces derniers : l’administration centralisée qui à séduit l’éducation, séduit maintenant de plus en plus les entreprises. Nous aborderons tout cela lors d’une session dédiée au Briefing Calipia en juin, n’hésitez-pas à nous rejoindre en ligne.

« Si le secteur de l’éducation représente toujours la majorité des livraisons de Chromebook, leur popularité auprès des consommateurs et des clients commerciaux traditionnels a atteint de nouveaux sommets au cours de l’année dernière »

Brian Lynch, analyste de recherche chez Canalys


Canalys a également publié les chiffres du secteur des tablettes. Samsung, Lenovo et Amazon ont tous enregistré des gains ; Amazon, en particulier, a vu ses livraisons de tablettes augmenter de 197,9 % au cours des 12 derniers mois. Chiffres s’expliquant par la très bonne qualité de la dernière tablette sous Android du fabricant la Fire HD 8 (que nous fournissons au passage pour le prochain Briefing Calipia). Apple a perdu un peu de terrain depuis l’année dernière, avec 38,2 % de part de marché en 2021 contre 38,6 % au premier trimestre 2020, mais il expédie toujours presque deux fois plus de tablettes que son plus proche concurrent. Les nouveautés qu’Apple vient d’annoncer lui permettrons sans doute de gagner quelques points supplémentaires.

Le marché des PC de bureau (fixe), en comparaison, a reculé de 4 % au cours des deux dernières années, même s’il a connu une légère reprise au cours de l’année 2020. Il serait facile de mettre cette baisse des ventes sur le compte de la pénurie de puces qui affecte la fabrication de produits électroniques dans le monde entier depuis le début de l’année dernière – si l’offre ne peut pas répondre à la demande, il faut s’attendre à une baisse de la demande – mais les estimations de Canalys montrent que la baisse a commencé au quatrième trimestre de 2019.

Chromebooks : plus de prise en charge des applications Office Android

Un gravier Microsoft dans la chaussure de Google ? Microsoft a confirmé qu’elle cessera de prendre en charge sa suite d’applications Android Office sur Chrome OS à partir du 18 septembre. C’est de bonne guerre dans la lutte de la société vis à vis de son concurrent Google, là ou les Chromebooks gagnent de plus

Chrome OS : des évolutions interessantes

Alors que les Chromebooks continuent de gagner des parts de marché, y compris dans les entreprises, Google ajoute quelques fonctions intéressantes dans la dernière mise à jour de Chrome OS qui est en cours de déploiement. Fonctionnalité phare : Google annonce que une fonction de sous-titres en direct qui sera ajoutée à « la plupart » des

Des Chromebooks sous ARM : retour aux sources ?

Les principaux Chromebooks du marché sont devenus au fil des ans quasiment tous sur plateforme Intel, alors que l’OS était issu à l’origine d’un développement axé sur un usage sur processeurs faible consommation et ARM en particulier. Seulement voilà, les constructeurs se sont orienté sur ce qu’ils savaient intégrer de mieux : à savoir la

Des Chromebooks sous ARM : retour aux sources ?

Les principaux Chromebooks du marché sont devenus au fil des ans quasiment tous sur plateforme Intel, alors que l’OS était issu à l’origine d’un développement axé sur un usage sur processeurs faible consommation et ARM en particulier. Seulement voilà, les constructeurs se sont orienté sur ce qu’ils savaient intégrer de mieux : à savoir la plateforme Intel (Processeurs et Chipsets). Aujourd’hui Acer frappe assez fort avec un nouveau modèle tournant sur le processeur ARM de Qualcomm.

Acer a donc annoncé le tout premier Chromebook à utiliser la plateforme Snapdragon. Il s’agit du Chromebook Spin 513, qui intégré donc un Snapdragon 7c. Cela signifie qu’il est doté de fonctionnalités que seul un SoC ARM peut offrir : à savoir la 4G. C’est le même paris que fait Microsoft pour sa tablette Windows Pro X, mais cette fois sous une version spécifique de Windows pour ARM qui ne dispos que d’une base applicative bien réduite… Nous en reparlerons lors du prochain Briefing Calipia en décembre.

Le Chromebook Spin 513 ne pèse que 1,2 Kgs et promet une autonomie de 14 heures. Il dispose d’un écran HD de 13,3 pouces et la charnière à 360° qui fait de lui un convertible.

Sans surprise ce modèle cible les étudiants (secteur ou les chrome books font un tabac outre-atlantique) mais aussi les entreprises qui commencent à adopter sérieusement les Chromebooks, là encore principalement aux US.

Le Chromebook Spin 513 sera disponible en Amérique du Nord en février à partir de 399,99 $, mais il y a aussi un Chromebook Enterprise Spin 513, qui sera disponible en mars pour 699,99 $. Sur ce modèle Acer intégrera des fonctions d’administration à distance et de blocage de l’appareil en cas de perte ou de vol.

Acer a également annoncé une machine sous Chrome OS mais fixe, (sous plateforme Intel cette fois) : La Chromebox CXI4, qui utilise des processeurs Intel de 10e génération, jusqu’à un Core i7. Il peut également être acheté avec une mise à jour Chromebox Enterprise. La Chromebox CXI4 sera disponible en Amérique du Nord au premier trimestre à partir de 259,99 $, et la Chromebox Enterprise CXI4 sera disponible à partir de 409,99 $.

Google ajoute les bureaux virtuels à Chrome OS

chromebooksLa dernière version de Chrome OS (version 77, actuellement en cours de déploiement sur les Chromebooks) ajoute des bureaux virtuels. Il sera donc possible de basculer entre quatre bureaux différents avec leurs propres dispositions d’applications. Cette nouvelle fonction existe sous Linux depuis des lustres tout comme sous MacOS lui aussi issu d’Unix. Cette fonction, très pratique pour simuler du multi écran par exemple, faisait parti des nouveautés de Windows 10.

Google a repris ici les gestes de MacOS (avec Mission Control), en glissant depuis le pavé tactile vers le haut on affiche toutes les fenêtres en mode « Vue d’ensemble », Pour créer un nouveau bureau virtuel, Google s’inspire cette fois de Windows 10 avec un bouton dans le coin droit intitulé «Nouveau bureau» (il est en haut chez Google et en bas chez Microsoft…), ceci créer un nouvel espace dans lequel on peut faire glisser des fenêtres. Comme sur mac, on peut utiliser quatre doigts pour basculer entre les bureaux virtuel.

Google ne met pas en avant pas cette fonctionnalité sur son blog ChromeOS, mais met plutôt l’accent sur d’autres choses comme les «clics automatiques», une fonctionnalité d’accessibilité qui permet de déclencher un clic de souris en plaçant le pointeur de la souris sur un objet spécifique… On retrouve également dans les fonctions mises en avant : une meilleur gestion des comptes Google pour Chrome OS et la suppression du support de Flash.

 

Chromebooks : le projet « Campfire » visiblement abandonné

HP ChromebookAlors que les Chromebooks gagnent de plus en plus de parts de marchés y compris en entreprise (nous y reviendrons dans le détail lors du prochain Briefing Calipia qui commence dans 3 semaines : raison de plus pour ne plus tarder à vous y inscrire 🙂 ), Google semble abandonner son projet d’exécution de Windows 10 sur ces machines.

Nous vous parlions de ce projet en aout dernier. Selon les rapports, la fonctionnalité dont le nom de code était « Campfire » aurait été nommée « Alt OS » et nécessiterait jusqu’à 40 Go de stockage pour permettre le double démarrage. C’est donc beaucoup, mais ce n’est sans doute pas la raison de l’abandon possible : dans les derniers builds de Chrome OS et à propos des Chromebooks il est clairement indiqué maintenant par Google que l’installation de Windows 10 est fortement déconseillée.

Une pratique logique pour Google qui ne l’est pas rappelons le pour Apple qui met en oeuvre les technologies « Boot Camp » avec tous les drivers pour pouvoir installer Windows 10 sur un Mac…

#CES2019 : nouveau Chromebook : Dell Inspiron Chromebook 14 2-en-1

Le marché des Chromebooks aux USA se porte bien, même très bien si l’on en croit les derniers chiffres IDC. Les usages de ce type de machines ont évolué du monde de l’éducation vers petit à petit le monde de l’entreprise. Un succès pour Google qui attire de plus en plus de constructeurs avec des modèles plus originaux.

Dell chromebookPour preuve ce nouveau modèle chez Dell : l’Inspiron Chromebook 14 qui avait été annoncé à l’IFA cette année. En plus de l’exécution de Chrome OS et de la pléthore d’applications Web qui l’accompagnent, il s’agit également d’un convertible prenant en charge les applications Android avec un réel mode tablette (avec stylet intégré au châssis) qui rend certaines de ces applications plus utilisables en mode tablette (ce qui n’est pas toujours le cas des autres modèles que nous avions testés).

C’est justement dans ce mode tablette que Google veut faire la différence avec Windows 10. En effet, le mode tablette de ce dernier n’a jamais réellement décollé. Les principaux usage des tablettes Surface Pro sont… en mode portable et très rarement sans leur clavier… C’est d’autant plus important pour Google que l’éditeur délaisse depuis quelque temps Android pour le format tablette (il a abandonné les produits sous la marque Google et supprimé les pages « Tablettes » sur le site Android) lui préférant ChromeOS.

Autant le dire tout de suite, la machine Dell est très sympa à l’usage, y compris pour certaines applications Android (attention à ce qu cela résolution et le format de ces dernières soit bien adapté). L’Inspiron Chromebook 14 2-en-1 est également doté d’un processeur Intel Core i3, de (seulement) 4 Go de RAM et de 128 Go de stockage intégré. Il a un écran full HD de 14 pouces mais surtout il est proposé à un prix assez bas pour ce type de machine : moins de 600 $

Windows 10 bientôt supporté sur les Chromebooks ?

Selon un rapport publié par le site XDA-Developers.com, Google travaillerait pour permettre un dual boot sur ses Chromebooks. Ce projet dont le nom de code serait « Campfire ».

chromebooksBien entendu ceci est possible maintenant que tous les Chromebooks sont sur plateforme Intel.

XDA précise aussi que ce ne sont pas les seuls Pixelbooks qui seraient concernés mais bien la quasi totalité des machines. Cette fonctionnalité serait transparente et ne nécessiterait pas d’activer le mode développeur.

Pourquoi une telle fonctionnalité ? Google ne croirait-il pas suffisamment en son système ?

A mon avis pas du tout. Google ne ferait que suivre le modèle d’Apple qui offre sur chaque Mac la possibilité de démarrer en Windows (fonction Boot Camp). Ceci ayant pour conséquence de « rassurer » les acheteurs qui à tout moment peuvent utiliser Windows, sans pour autant qu’ils le fassent 🙂

Amusant enfin, mais logique: Google aurait besoin de passer le processus de certification matérielle de Microsoft pour Windows 10 avant qu’une telle fonctionnalité puisse être mise sur le marché, mais les développeurs de xda pensent que cela pourrait se produire plus tôt que prévu.

Les applications Android tourneront sur les nouveaux Chromebooks

Cela pourrait changer un peu la donne sur le marché du poste de travail en entreprise, marché ou les Chromebooks de Google sont largement absent pour ne pas dire totalement. C’est maintenant officiel : les prochains Chromebooks pourront exécuter les applications Android, de quoi d’une part élargir le catalogue de ces machines qui marquent des points aux US (en particulier sur le marché de l’éducation) mais dont l’usage est marginal chez nous.

HP ChromebookLes utilisateurs de Chromebooks auront ainsi accès enfin à un fonctionnement Offline et pourquoi pas à Microsoft Office avec la version Office pour Android de l’éditeur de Redmond !

Aller, dans quelques temps le géant de Mountain View pourrait aussi remplacer les 40 000 Macbook de son siège social… Cela apporterait un peu de crédit aux Chromebooks pour un usage dans les entreprises non ? 🙂

Google renforce ses Chromebooks avec les applications Android

Bien que les Chromebooks aient le vent en poupe, en particulier outre-atlantique où les ventes sont au beau fixe et où les constructeurs ne cessent de mettre en vente de nouveaux modèles, le périphérique de Google souffre néanmoins du problème d’un fonctionnement hors connexion très perfectible : plus grand chose n’est alors réellement disponible…

Google avait plusieurs solutions pour résoudre ce problème.

La première était de développer de nouvelles applications et engager les développeurs à le suivre, chose tout à fait réalisable compte tenu du niveau de vente de ces machines, mais globalement assez lent à mettre en place.

La seconde solution est plus astucieuse, elle consiste tout simplement à permettre l’exécution d’applications Android (fonctionnant elles Off-line) sur ChromeOS via un Runtilme, l’ARC (Android Runtime for Chrome). De quoi booster rapidement le catalogue applicatif. Encore faudra-t-il bien évidemment que ces dernières s’adaptent à la résolution du poste mais aussi à la présence systématique cette fois du clavier.

L’idée est loin d’être bête, et à défaut d’essayer de faire converger les OS (Chrome OS et Android), peut apporter une solution à court terme.

A suivre…

Windows à l’assaut des Chromebooks

Lors de sa conférence partenaires, Kevin Turner, le COO de Microsoft a fait une intervention défendant vigoureusement Windows. En substance, l’éditeur ne veut absolument pas laisser le champs libre sur l’entrée de gamme aux Chromebook.

Kevin Turner a donc révélé l’arrivée prochaine de plusieurs machines au pricing très agressif :

  • Une machine HP « Stream », donc on ne connait pas les spécifications, sera vendue d’ici quelques mois à 199$
  • Acer et Toshiba prévoient des machines à 249$, basées sur des processeurs Celeron, et des écrans 15.6 et 11.6 pouces

Acer-Toshiba

  • Kevin Turner a enfin indiqué qu’HP devrait sortir des versions 7 et 8 pouces de sa machine « Stream », à tenez-vous bien, 99$, fonctionnant toujours sous Windows.

Microsoft s’affirme ainsi comme un acteur très …virulent, face à Google ; reste à comprendre jusqu’où HP sera gagnant ici !?

 

« Entrées précédentes