Archives de Catégorie: Productivité

Premières applications Teams accessibles via Office.com

Microsoft avait annoncé au début du mois de mars 2021, lors d’Ignite, la preview d’un SDK à l’attention des développeurs Teams pour produire des apps accessibles non seulement via les applis Teams, mais aussi sur Office.com ou Outlook. Depuis le 31 mars dernier, les premières applis développées (ex Zoho ou Mural) avec ce SDK sont désormais accessibles en preview.

L’avantage est pour les utilisateurs d’avoir une expérience unifiée quelque soit la plateforme, et pour les administrateurs de pouvoir gérer de manière centralisée cette mise à disposition directement depuis le centre d’administration de Teams, alors que sinon il faut établir les autorisations dans les centres d’admin des différents environnements.

Pour activer cette possibilité, l’administrateur Teams doit d’abord autoriser la mise à disposition de l’appli en question, qui supporte ce mode (ici Zoho dans les copies d’écran), via le centre d’administration de Teams.

Ensuite tout utilisateur pourra via Office.com en mode web, accéder à l’appli ainsi mise à disposition.

Pendant la phase de preview, Microsoft précise que » Le déploiement de l’aperçu de ces nouvelles fonctionnalités a commencé pour les utilisateurs inscrits au programme Microsoft 365 Targeted Release ou qui sont membres du programme Office Insiders et ont Outlook pour Windows installé à partir du canal bêta.« 

Canaux partagés de Teams : preview publique à fin mars

Après les canaux standards et les canaux privés, Microsoft vient d’annoncer que la fonction Teams Connect, permettant de créer des canaux partagés (Shared charnels) dans Teams, sera disponible en preview publique à partir du 30 mars 2022, et sera inclus dans les abonnements Office 365/Microsoft 365 Business, Enterprise et Education.

Les shared channels vont rendre possible le partage d’infos (conversations, planification de meeting, partage de documents, co-édition de fichiers ou collaboration via des apps) avec des personnes extérieures à son organisation, sans nécessiter au préalable d’avoir intégré ces personnes dans une équipe mise ne place spécifiquement pour permettre le partage. Cette option de passage par une équipe fonctionne mais elle a 2 contraintes essentielles : tout d’abord tout ce qui est dans l’équipe est partagé, ce qui n’est pas forcément souhaité, et d’autre part pour les invités elle implique un switch de tenant (entre leur tenant propre et celui de l’organisation qui les invite), qui manque clairement de flexibilité dans son usage quotidien.

Les shared channels s’appuient sur un nouveau mode de collaboration Azure AD, le B2B Direct Connect, qui facilite la collaboration entre membres d’organisations Azure AD différentes.

Évènement Microsoft autour de Windows et la collaboration le 5 avril…

Microsoft vient d’annoncer un évènement virtuel le 5 avril sous la houlette de Panos Panay, vice-président exécutif et Chief Product Officer. Au programme Windows et les outils de collaborations. Et devinez quoi : l’accent sera mis sur les bénéfices en situation de travail « hybride », le mot magique sera donc là ouf !

Microsoft présentera sans aucun doute les dernières évolutions de Windows 11 que l’éditeur aborde maintenant, je cite comme : « le système d’exploitation pour le travail et l’apprentissage en mode hybride ». Alors « hybride » pourquoi ? et bien cela fonctionne sur des PC portables, donc bien adapté au usages « hybrides », on peut utiliser Teams,…hum… je serais curieux de voir en quoi c’est plus adapté que Windows 10 au travail « hybride », mais bon… tout est hybride alors pourquoi pas 🙂

Plus sérieusement et en dehors de ces considérations marketing, l’éditeur devrait en profiter pour faire le point sur les évolutions en matière de sécurité d’une part avec le nouveau Defender, mais aussi sur les nouveautés apportées en matière de collaboration autour du nouvel Outlook (nom de code Monarch) qui est déjà dispo sous Mac depuis plus de six mois et qui devrait arriver sous peu sous Windows.

Cette nouvelle version est assez réussie en terme d’interface qui est plus épurée et beaucoup plus lisible à mon avis, alors oui, il y a pas mal de petits oublis parfois assez gênants comme l’impossibilité de créer des listes de diffusion dans les contacts (obligé de passer par l’interface web) ou encore, autre exemples : plus de compteurs de messages dans la boite de réception… Mais globalement cette interface est plutôt très sympa.

Etant donné que c’est un évènement Entreprise, Microsoft abordera peut-être les dernières évolutions en matière de Cloud PC, qui pour le coup répond bien à la promesse de travail hybride…

Réactions contre le remplaçant de Movie Maker…

Nous vous en parlions en fin de semaine dernière, Microsoft avait promis un remplaçant pour Movie Maker avec Clipchamp, société et produit que l’éditeur avec acheté en fin d’année dernière. Ce produit devant être intégré tel quel dans Windows 11 (ce que l’on trouve dans les previews du système).

Revenons en arrière pour comprendre ce qui a mis en émoi la toile ce week end à ce sujet (à relativiser je pense avec les évènements actuels ô combien plus important, mais bon)

Windows Movie Maker est l’une des applications Windows historique que Microsoft avait mis avec ses systèmes d’exploitation pour répondre aux besoins basiques de création vidéo. Malheureusement, en 2017, Microsoft a mis fin à Windows Movie Maker au profit de l’application Microsoft Photos intégrant la prise en charge de la vidéo. Le problème c’est que cet outil, n’est pas vraiment à la hauteur de son prédécesseur, avec une interface confuse et des fonctions boiteuses, pour ne pas dire plus… Alors la nouvelle d’un remplaçant dans Windows 11 avec Clipchamp avait attiré des commentaires positifs.

La découverte du produit a néanmoins été un concert de mécontentement pour les utilisateurs. Pour rappel cette application (avant et après son rachat par Microsoft) compte plus de 17 millions d’utilisateurs enregistrés, et de nombreuses entreprises et sociétés utilisent Clipchamp pour leurs besoins en matière d’édition vidéo. Clipchamp est une application web qui peut utiliser l’accélération matérielle en local pour le traitement et le rendu des vidéos. Elle est aussi disponible en tant que programme autonome sur Windows, Chromebook et iOS et plutôt bien notée.

Mais alors où est le problème ?

Et bien le prix, oui le prix. Car fini à priori le produit complet et intégré (je dis pas gratuit, car on comprend bien que cela ne serait le cas que pour Windows 11 qui lui a été acquis en OEM le plus souvent). Bien que Clipchamp soit une application gratuite, vous devez souscrire à un abonnement mensuel pour bénéficier de toutes ses fonctionnalités. On aurait pu imaginer que Microsoft aurait pu rendre Clipchamp gratuite pour les utilisateurs de Windows 11.

Une application stockée sous Windows 11 qui nécessite un abonnement séparé ressemble à s’y méprendre aux logiciels d’essais ou Crapware qui pullulent sur les PC achetés dans le grand public et qui en général sont une trappe à la performance du poste, quand ils ne sont pas tout simplement un vrai calvaire à désinstaller… Dommage effectivement que Microsoft tombe dans ce jeu.

Osons croire que la messe n’est pas dite et que l’éditeur sera plus avisé en offrant ce soft. D’autant plus que les versions intégrées et beaucoup plus complètes existent sur Mac et vendu avec sans surcoût…

Un avant-goût de Mesh for Teams ?

Il y a 1 an, au début 2021, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle plateforme de réalité mixte : Microsoft Mesh. Plateforme ayant pour objectif de permettre à des personnes éloignées physiquement de se retrouver dans des expériences holographiques collaboratives et plus immersives.

En novembre dernier, nous vous en parlions au dernier Briefing Calipia, Microsoft a annoncé que Mesh sera intégré à Teams pour des réunions, conversations, appels et la collaboration. Et ceci selon l’éditeur dès le premier semestre 2022, en version beta. Cette implémentation ne devrait pas nécessiter obligatoirement d’équipement particulier, comme un casque de réalité virtuelle ou mixte type Hololens de l’éditeur pour fonctionner. Mais être actif à partir de votre seule webcam, ainsi que Microsoft en faisait des démonstrations. On serait alors dans ce mode avec de simple avatars animés.

Le flux audio sera utilisé pour animer le visage. Vous évitant même de démarrer votre vidéo pour disposer d’un avatar. Ultérieurement, c’est à renfort de technologies d’IA que les expressions faciales et mouvements seront affinés.

Mesh pour Teams sera ainsi accessible depuis des smartphones et ordinateurs portables classiques. Sans surprise, pour aller plus loin dans l’expérience immersive en 3D sans surprise un casque sera requis. Sans que l’éditeur ne présente explicitement sa solution matérielle après les incertitudes actuelles sur l’avenir d’Hololens.

Mais si vous êtes impatient, et vous désirez tester l’usage de ce type de chose avant leur mise à disposition par Microsoft, il existe des solutions. En particulier l’utilisation de Snap Camera qui intercepte le flux vidéo de votre webcam pour vous transformer en avatar et présenter se dernier dans votre application de visio.

Nous vous expliquons tout ceci sur cette petite vidéo, issue de notre toute nouvelle chaine Youtube.

Windows 11 : Movie Maker revient :)

L’année dernière Microsoft rachetait la société et le produit Clipchamp. Maintenant l’éditeur prévoit d’intégrer cette application directement dans Windows 11. Cette application est une sorte de Movie Maker, en mieux.

L’application permet donc le montages des vidéos, leurs découpages, et l’enregistrement vidéo de l’écran. On retrouve sans surprise des lignes de temps avec différentes pistes pour réaliser tout ceci à la manière des principaux outils du marché. Comme pour ses concurrents Microsoft proposera des modèles et une bibliothèque de filtres, de transitions, de médias libres de droits et des styles pour permettre aux gens de créer des vidéos avec un support audio multipiste.

Originalité : Microsoft a intégré un générateur de synthèse vocale alimenté par Azure pour permettre aux créateurs d’utiliser des voix off en 70 langues.

L’application sera préinstallée sur l’ensemble des machines Windows 11, une solution intégrée et gratuite enfin de retour sur Window après Movie Maker. de quoi aussi rivaliser avec Apple qui propose ses outils en standard sur tous les macs.

[Démo] Premiers tests de Microsoft Loop

Nous vous proposons dans une petite démonstration de voir comment tester les premières composantes de Microsoft Loop. Mais avant cela revenons peut-être sur ce qu’est Microsoft Loop, ses objectifs et ses sources d’inspiration.

Vous connaissez peut-être les travaux de Tiago Forte , personne passionnée d’optimisation et de productivité personnelle qui en 2019 a établi le concept de second cerveau digital, ou comment des outils digitaux peuvent réduire notre charge mentale mais aussi optimiser nos processus créatifs.

Pour résumer, on pourrait dire que si la technologie est en constante évolution, le processus créatif reste le même :

  • On capture des informations du monde extérieur
  • On les organise de manière à les trouver et à les utiliser facilement
  • On distille tout cela pour extraire les meilleures idées
  • Et puis on les exprime à l’oral, sur papier, on les enseigne, etc…

Les objectifs de nos outils digitaux sont toujours les mêmes si on résume : 

  • Eviter de devoir se souvenir de tout, externaliser en quelque sorte une partie de notre mémoire. 
  • « Un assistant personnel à la mémoire infaillible, toujours disponible pour nous servir nos meilleures idées au meilleur moment »… 
  • Et ainsi se concentrer sur le moment présent, en réduisant notre charge mentale

Pour réaliser ceci, il y a actuellement de multiples applications pour chaque besoin qui s’attaquent à des angles différents :

  • Gestion de tâches
  • Prise de notes,
  • Gestion de projets
  • Gestion via des bases de données

Avec donc au programme de multiples formats de stockage voire de fichiers.

En 2019 Microsoft présentait le Framework Fluid introduisant les « Unités de productivité  » qui peuvent être partagées et travaillées indépendamment d’une application mère. Fin 2021 Microsoft présentait un outil utilisant ce Framework : Microsoft Loop, largement inspiré de l’outil phénomène : Notion. Un peu à la manière de la construction de Teams largement inspiré dans un premier temps de Slack.

Microsoft Loop se compose, et là encore les utilisateurs de Notion ne seront pas dépaysés, d’espaces, de pages et de composants. A ceci Notion ajoute les modèles, mais ceux ci risquent bien d’être présents aussi demain dans Loop…

Premier Test de Loop

Aujourd’hui il est possible simplement de tester les premières composantes de Loop. Pour ce faire, en l’absence d’application Loop à proprement parlé, il suffit d’aller dans une conversation Teams et de choisir le picto Loop en bas. On visualise alors les composants disponibles actuellement. Une fois rempli vous pouvez envoyer ceci simplement, et nous pouvons alors collaborer sur le post.

Cet élément créé peut maintenant être accessible indépendamment de Teams. Ainsi en cliquant sur  l’élément on ouvre alors le navigateur avec le fichier éditable sur Office.com. Remarque au passage : toute modification sera reflétée en temps réel sur le composant dans la conversation Teams.

Comme dans Notion là encore, en tapant un / vous accédez au menu d’intégration de composants : sélection de dates par exemple, ou tableau par exemple que l’on peut créer et modifier à loisir les colonnes. Aujourd’hui très peu de composants sont disponibles, mais gageons que demain, Microsoft s’efforce de remplir cette liste.

Mais où est stockée cette page ?

Réponse : dans notre OneDrive pointant sur nos fichiers Teams, on peut le voir simplement en cliquant en haut en sur l’élément. Nous accédons alors à Onedrive et découvrons le fichier d’extension .fluid qui contient la page Loop. En cliquant sur le fichier nous affichons sans surprise la page dans Office.com. Remarquons au passage que nous pouvons partager cette page comme tout fichier OneDrive à la limite actuellement du seul partage interne à l’entreprise…Limitation que je n’ai pas évidemment sur mes autres fichiers Onedrive.

Microsoft planifie que ces composants pouront demain s’exécuter dans une application Loop à part entière mais aussi dans les autres applicaton Office, comme outlook par exemple. Ce qui sera sans doute une force vis-à-vis de Notion. De plus on imagine aussi que de nombreux autres composants seront disponibles et pourquoi pas aussi, comme c’est le cas sur Teams, des composants externes à l’entreprise, fonction que l’on trouve aujourd’hui dans Notion là encore.

Alors Loop sera-t-il un succes pour Microsoft, sur le modèle de Teams ?

Microsoft a indéniablement de grandes forces, comme l’intégration avec Office 365 bien sùr et des composants intégrés s’appuyant sur le Graph Microsoft 365. Mais attention le succès de Notion, repose sur sa légèreté, à charge pour Microsoft de ne pas tomber dans une application « Usine à Gaz » qui est parfois le biais de l’entreprise.

Microsoft ajoute Glint à Viva

Microsoft continue d’étendre sa plateforme d’expérience employé (EXP), avec l’annonce de l’intégration des services de Glint à Viva. Glint est une entreprise acquise par Microsoft en 2018, 2 ans donc après le rachat de LinkedIn, spécialisée dans les solutions RH pour organiser, analyser les feedbacks et optimiser l’engagement des collaborateurs. Depuis son rachat par Microsoft, Glint était intégré à LinkedIn. L’introduction de Viva et du concept de plateforme d’expérience employé au sein des offres Microsoft, l’entreprise de Redmond est en train de structurer son portefeuille de solutions autour de ce concept et de l’offre Viva qui le représente.

Accessible dès à présent via un bundle de services Viva + Glint, les services de Glint seront intégrés nativement à Viva en 2023, et rejoindront les autres composantes de l’EXP (Insigth, Topics, Learning, Connections et le dernier arrivé Ally.io). Les clients existants de Glint pourront d’ici là continuer à utiliser la solution au travers des services de LinkedIn.

Nouvelle intégration Teams dans OneDrive…

Microsoft travaille sur la mise ne oeuvre d’une nouvelle section « Your Teams » intégrée à OneDrive, proposant comme son nom l’indique un raccourci aux fichiers Teams. Tout est dans tout et réciproquement…

Dans la pratique, Microsoft devrait ajouter une section « More Places » à OneDrive, et à partir de là, vous pourrez « trouver et travailler avec tous vos fichiers dans Teams« , selon Microsoft. Il s’agirait d’un changement par rapport à la version actuelle de OneDrive sur le Web, où vous obtenez une section « Fichiers de discussion Microsoft Teams » et « Données Microsoft Teams » dans la rubrique « Mes fichiers ».

Ces nouvelles fonctionnalités sont d’abord répertoriées sur la feuille de route de Microsoft 365, et dans ce cas, il s’agit de Feature ID 88912. Elle a été affichée pour la première fois le 4 février, et Microsoft espère que la section « Your Teams » dans OneDrive sera lancée en avril 2022. Bien sûr, comme les autres fonctionnalités sur lesquelles Microsoft travaille, tout le monde ne le verra pas tout de suite une fois disponible.

Avec des raccourcis dans tous les sens (allez faire un tour déjà sur OneDrive Entreprise / Sharepoint) il s’agirait de mon point de vue de simplifier déjà les raccourcis existants sur OneDrive Entreprise, car on finit quand même par se perdre un peu dans les liaisons… La première étape serait sans doute de clarifier une fois pour toute les liaisons avec Sharepoint et les interfaces web (multiples) qui vont avec, on a vraiment l’impression que Microsoft n’arrive pas (et pour cause…) à couper le cordon avec Sharepoint. Alors de nouveaux raccourcis pourquoi pas mais si on faisait un peu le ménage dans ceux existants, non ? S’inspirer du fonctionnement / interface de Dropbox ne serait vraiment pas un luxe…

Nouvelles fonctions de Teams pour les salles de sous-commission.

Microsoft propose une nouvelle mise à jour pour Teams qui permet de simplifier la gestion et la création de salles de sous-commission (Breakout Session). Parmi les nouvelles fonctionnalités, nous aurons la possibilité de réaffecter les participants afin de s’assurer que les bonnes personnes se trouvent dans les salles de réunion en cours de ces dernières et s’assurer la persistance de l’affectation, pour. que les mêmes personnes soient intégrées dans les sessions suivantes.

Cette fonction sera accessible logiquement aux seuls organisateurs. Cette fonction était très attendue pour les personnes utilisant ces salles de sous-commission car jusqu’à présent il fallait relancer les réunions pour intégrer les nouveaux… Autre chose, avec les affectations persistantes, les organisateurs peuvent gagner du temps en choisissant qui participe à quoi, et ceci en une seule fois.

Lorsque vous choisissez les participants que vous souhaitez inclure dans une réunion, vous remarquerez que l’interface a été mise à jour. Microsoft précise :

Lorsque les organisateurs sélectionnent Affecter les participants dans le panneau droit des salles de réunion, une fenêtre distincte s’ouvre avec une vue plus large de tous les participants et salles. Les organisateurs peuvent trier par participants ou par salles, et sélectionner plusieurs participants pour l’attribution des salles. Imaginez que vous puissiez accélérer le processus d’affectation en trouvant rapidement le(s) bon(s) participant(s) ou la(les) salle(s) et en effectuant des affectations multiples à l’aide des cases à cocher. « 

D’autres fonctionnalités incluses dans cette mise à jour permettrons de définir des tiers pour les salles de pause, d’ajouter jusqu’à 10 gestionnaires de salles de pause et de créer des salles de pause et des tâches d’affectation des participants avant la réunion. Microsoft a déclaré que les fonctionnalités ci-dessus sont disponibles dans un premier temps uniquement pour les versions de bureau de Teams.

« Entrées précédentes Derniers articles »