Archives de Catégorie: IoT

Bientôt des plaques d’immatriculation digitales ?

capture d_écran 2019-01-22 à 19.05.51Dans tous les projets de véhicules autonomes, si il existe bien un élément qui ne change pas par rapport à toutes nos anciennes générations, c’est la plaque d’immatriculation avec son numéro et un petit logo de la région, du pays, ou comme aux US, la devise de  l’état.

Une start up californienne, Reviver Auto, pense que ceci doit changer et qu’il est temps d’introduire du digital dans ce petit objet. Après la Californie l’été dernier, le Texas, la Floride et maintenant l’état du Michigan (le paradis de la voiture aux US), viennent de légaliser la plaque d’immatriculation digitale. Il s’agit en fait d’une sorte de tablette connectée, fixée à l’emplacement de la plaque, qui affiche bien sûr le numéro du véhicule, mais avec des possibilités infinies (par exemple, si le véhicule est volée, la plaque affiche alors VOLEE, en gros, rouge, clignotant). Neville Boston, le CEO de Reviver Auto considère d’ailleurs son produit « moins comme une plaque d’immatriculation digitale, et plus comme un portail de communication ».  :):) Bref, quand la transformation digitale s’empare de tous nos objets, on en reste baba…

Le cout de cette solution n’est pas neutre, et va vraisemblablement tempérer l’envie des plus emballés parmi nos lecteurs : comptez 500 dollars pour l’achat avec un an de connexion réseau (LTE) inclus, ajouter 99$ pour les années suivantes !

#CES2019 Les DashCams se connectent

Capture d_écran 2019-01-03 à 10.57.00Vous connaissez les Dashcams, ces caméras embarquées dans votre véhicule. Une caméra embarquée est donc un appareil placé dans la voiture et qui vous permet de filmer la route lorsque vous conduisez. Les accidents de la route ont beau être inattendus, ils ne sont pas inhabituels. C’est pourquoi de plus en plus de conducteurs équipent leurs véhicules d’une caméra embarquée, afin de disposer d’un témoin objectif pendant leurs trajets. Dans certaines voitures (Tesla par exemple) les caméras déjà embarquées dans le véhicule sont maintenant exploitables pour visualiser à posteriori les films.

La société Nextbase, leader mondial de ce type d’appareil dévoile au CES sa gamme inédite « Series 2 Dash Cam » qui gagne des fonctions innovantes en connectant ses appareils. On trouve ainsi la possibilité de déclencher automatiquement un SOS d’urgence si elle détecte un accident. La synchronisation automatique des données avec un appareil mobile. Mais aussi la possibilité de piloter la caméra via un assistant vocal Amazon Alexa intégré.

Les prix des caméras embarquées Nextbase commencent à 70 €  et vont jusqu’à 300 € pour une caméra avec résolution 4k. On en trouve bien entendu des moins chères sur internet, mais attention à la qualité en particulier l’ouverture et la résolution. Ces éléments sont important pour l’exploitation du film en particulier si l’on veut récupérer le numéro de plaque d’immatriculation en cas d’accident.

 

#CES2019 Alexa, dis moi où tu t’intègres ?

La montée en puissance d’Amazon Alexa se confirme CES après CES. Pour l’édition 2019 c’est un espace complet dans l’espace conférence du Venetian qui présente un showcase de diverses intégrations d’Alexa.

Parmi celles ci :

  • Des lunettes de vue connectées proposées par la société North, assez discrètes et qui projette des éléments holographiques (texte ou image), le toit intégré à Alexa
  • Dans un usage plus entreprise, cette pieuvre Polycom pour animer des réunions avec des interlocuteurs distants
  • De nombreux accessoires pour la voiture comme cet adaptateur USB pour une prise allume cigare et qui intégre Alexa d’une seule pression
  • Même des PC sous Windows 10 (adieu Cortana …)
  • Et bien entendu, des cafetières, frigo, purificateur d’air ambiant

Google s’affiche dans le reste du salon avec cette année de nombreuses mentions d’intégration aux diverses solutions présentées sur les stands, mais Alexa garde sans conteste son avance.n

#CES2019 La montre Withings avec ECG

Après Apple et sa dernière Apple Watch Séries 4 qui permet de réaliser des Electrocardiographes, voici la nouvelle venue de Withings présentée au CES. Son principe est identique à celui de l’Apple Watch : pour produire une analyse, il suffit d’appuyer sur le bouton de la montre pendant 20 secondes, et l’ECG s’affiche sur l’application Health Mate de votre smartphone.

Petite différence avec la montre d’Apple, celle ci dispose de 12 mois d’autonomie. La disponibilité à la vente est indiquée pour le printemps 2019, sans plus de précision. Et quant à la question centrale de la possibilité d’utiliser cette fonction en France aucune information (pour rappel, la fonctionnalité ECG de l’Apple Watch n’est pas validé sur les montres utilisées en France dans l’attente de la validation des autorités de santé compétentes).

#CES2019 – Pour un monde « evergreen »

La technologie au service d’un monde plus vert ? C’est ce que propose la société française Urban Canopee avec une solution pour combattre les effets du réchauffement climatique en milieu urbain. Présentée sous une nouvelle forme de mobilier urbain, la solution d’Urban Canopee est constituée de pots connectés (Sensopee) et équipés d’un ensemble de tuteurs en corolles (d’où le nom de cette partie : Corolle), qui vont permettre de planter des végétaux, le tout pouvant former des allées ombragées, recouvertes de verdure. Urban Canopee représente la région Ile de France au CES, alors peut-être allons nous découvrir de telles aménagements sous peu en région parisienne.

#CES2019 Pour ceux qui n’ont pas la mémoire des noms

La société OrCam présente au CES un nouveau produit : MyMe. Il s’agit d’un petit appareil doté d’un appareil photo de 12 mpixels qui se porte comme une broche ou un pins (cf la photo ci dessous)

Il ne s’agit pas ici d’un énième appareil photo qui prend des images en continu. Le MyMe effectue une prise de vue toute les minutes, et va en fait capturer les visages des personnes qui apparaissent dans la photo et les comparer, grâce à des algorithmes de Machine Learning, aux visages connus. Si le match est positif l’utilisateur reçoit une notification sur son smartphone l’informant du nom de la personne. Si l’interlocuteur n’est pas connu, l’utilisateur pourra plus tard l’identifier via l’app MyMe sur son smartphone.

L’app MyMe associée à l’appareil permet à l’utilisateur de visualiser les rencontres de la journée, ainsi qu’une forme de tableau de bord global permettant de « comptabiliser » le temps passé avec ses interlocuteurs.

SI toutes les autres caméras wearable ont jusqu’à présent peu réussi à s’imposer, en particulier à cause du fait que très vite on se retrouve noyé sous des flots d’images inutiles, le MyMe apporte une solution de Machine Learning intéressante. Malgré tout, il n’est pas du tout certain de pouvoir réussir là où les autres acteurs ont échoué, pour la même raison (que faire face à une multitude portraits scannés), mais aussi pour des questions de protection de la vie personnelle. Sur ce dernier point, OrCam indique que les photos ne sont pas remontées dans un cloud, mais restent en local sur le MyMe ou le smartphone.

Pour mesurer l’utilité réelle il faudra attendre mars 2019, date de commercialisation indiquée par OrCam. Pour tous ceux qui seraient impatients de tester cette nouvelle solution, connectez-vous sur sur KickStarer (encore 3 jours), et participez pour 200 dollars, ce qui représente une réduction de 50% par rapport au tarif public de lancement.

« Entrées précédentes Derniers articles »