Archives de Catégorie: Actualité

La bataille des navigateurs peut reprendre…

navigateursGoogle avait largement gagné la bataille, Chrome et son moteur de rendu HTML (basé sur Webkit, le projet Open Source initié par Apple) ont envahit les différents navigateurs, au point de contraindre le W3C d’abandonner son standard de juré pour le standard de fait qu’est devenu le produit de Google.

En son temps Microsoft avait gagné la guerre du navigateur avec Internet Explorer au prix d’une accusation d’abus de position dominante (en intégrant à l’époque gratuitement Internet Explorer à Windows) qui fut dévastatrice pour la société, obligée de mettre le frein sur de nombreuses innovations. Récemment Bill Gates évoquait ce point pour expliquer pourquoi l’entreprise a raté la vague de la mobilité et des périphériques mobiles en particulier.

Et puis Internet explorer n’a pas évolué, pire il a pris de l’embonpoint, un peu comme ce mâle autrefois svelte qui reste maintenant sur le canapé une bière à la main, télécommande et cacahouètes accessibles…

maleEt le concurrent est arrivé. Google Chrome à d’abord conquis les développeurs (avec des extensions bien pensés) puis les particuliers, les mobiles et enfin les entreprises.

Les différents navigateurs ont opté petit à petit pour le moteur de Google Chrome.

evolution des navigateurs

Et Microsoft lui aussi a abandonné son moteur propriétaire pour passer sur Chromium. Et bonne nouvelle, le nouvel Edge est maintenant disponible pour Windows et Mac depuis la semaine dernière. Ses ambitions sont énormes : reconquérir le monde de l’entreprise en particulier. Et il dispose à vrai dire de très bons atouts. Dont le premier est d’être 100% compatible avec Chrome de Google… sans être Google, et donc sans potentiellement pister ses utilisateurs. L’intégration avec Azure AD pour la connexion des utilisateurs et d’autres avantages tels que par exemple « les collections » (ces possibilités de lire des articles que l’on a sélectionnés à la manière de Pocket).

Avec la disponibilité du produit, vient le temps des tests officiels et là aussi, bonnes nouvelles pour Microsoft : le navigateur est rapide, plus rapide que ses concurrents en moyenne. VentureBeat a réalisé des tests (qui mettent en oeuvre le moteur de rendu mais aussi les capacité de traitement CSS et JavaScript), ils sont assez clair :

  • Test Sunspider : Edge 1er (Google 2ème, Firefox loin derrière)
  • Test Octane : Google 1er (Edge 2ème, Firefox 3ème)
  • Test JetStream : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test MotionMark : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test Speedometer : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test Basemark : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test WebXPRT : Firefox 1er (Edge 2ème et Google 3ème)

Reste à convaincre les entreprises de faire le pas. les outils d’administration offerts seront sans doute un plus, mais face à la communauté importante (et fidèle) des développeurs utilisant Google Chrome, les choses ne seront pas si simple.

Celui qui a court terme risque bien d’en faire les frais, c’est Firefox, qui vit sous perfusion financière de Google (pour mettre son moteur de recherche par défaut sur le navigateur). La fondation vient en effet la semaine dernière d’annoncer la suppression de 70 postes dans son organisation… pas simple non plus de rester indépendant…

 

L’écologie comme avantage concurrentiel…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAvec les annonces récentes de neutralité (et mieux) carbone des 2030 sur toutes ses activités et un rattrapage de sa consommation depuis sa création en 2050, Microsoft utilise l’argument écologique comme avantage concurrentiel et… il a bien raison.

Je m’insurge souvent sur des propos pour une meilleure « responsabilité digitale » qui confondent consommation et bénéfices : en gros qui mesure une dépense énergétique du digital dans l’absolu (exemple : une recherche sur Google coûte x en CO2) sans en mesurer les bénéfices ou le coût des alternatives (se déplacer dans plusieurs lieux pour trouver l’information recherchée)… Or souvent les moyens non digitaux sont très loin d’être vertueux, bien au contraire. De tels propos confortent souvent les conservatismes de tous poils et renforcent le « c’était mieux avant ». Et bien non. Ce n’était pas mieux avant quand on détruisait des forêts, produisait du plastique à gogo pour faire des pailles, des stylos jetables, etc. Il ne faut pas confondre abus et utilisation. Tout est comme toujours, dans la nuance.

Mais revenons en à l’annonce de Microsoft et ses engagements. Elle poursuit deux objectifs : 

  1. Montrer que l’utilisation du Cloud peut-être plus respectueuse de l’environnement et beaucoup plus que de l’informatique locale. C’est aussi pourquoi l’éditeur vient de rendre disponible son calculateur d’empreinte carbone.
  2. Prendre une longueur d’avance sur ses concurrents en les forçant au minima a se positionner à leur tour.

Bien joué ! Et pour la bonne cause. Sans être naïf, je pense que c’est plutôt une excellente nouvelle pour tous et si elle fait tomber encore un peu plus les freins de certains sur le Cloud c’est aussi une bonne chose.

Amazon cherche à mettre des bâtons dans les roues de Microsoft

Trump AWSAmazon poursuit ses efforts pour modifier la décision du département de La Défense américain dans le cadre du contrat Cloud de 10 Milliards de $ attribué à Microsoft (JEDI). Pendant que la bataille judiciaire se déroule, Amazon veut empêcher Microsoft de commencer à construire l’infrastructure Cloud du Département de la Défense.

Amazon va demander une injonction préliminaire pour empêcher Microsoft d’accomplir toute tâche importante dans le cadre du JEDI, selon un nouveau document de la cour publié lundi dernier. La demande d’Amazon sera soumise d’ici le 24 janvier, selon les documents du tribunal, le jour même où Microsoft et le gouvernement américain doivent déposer leurs premiers arguments contre les revendications d’Amazon. Une décision sur cette demande  le 11 février, date à laquelle Microsoft devait commencer à travailler sur le projet.

Nous vous en parlions, moins de deux semaines après que Microsoft ait remporté le contrat, Amazon avait intenté sa poursuite et demandait à la cour d’ordonner au ministère de la Défense de réévaluer les offres. Dans les documents du tribunal, Amazon a accusé Trump d’avoir influencé le DoD dans sa décision. Amazon affirme que l’attribution du projet JEDI est  » impossible à évaluer séparément et indépendamment de la détermination maintes fois exprimée par le Président de  » baiser Amazon « , selon les termes du Président lui-même « .

Pendant ce temps, Microsoft serait en train de préparer son processus d’embauche pour ce contrat et de travailler sur les autorisations de sécurité pour ses ingénieurs.

#CES2020 Le ThinkBook Plus de Lenovo est doté d’un écran E Ink sur le dessus

Nous avons eu l’occasion de tester le nouvel ThinkBook Plus de Lenovo,  lors du dernier CES. Une belle machine assez astucieuse, mais pour quels usages ?

L’écran E Ink de grande taille (10,8 pouces) se trouve donc sur la coque de l’ordinateur portable et est donc principalement conçu pour être utilisé lorsque l’ordinateur est fermé. Lenovo envisage de l’utiliser pour afficher des résumés lorsque l’ordinateur est transporté entre deux réunions, par exemple. L’écran peut afficher des éléments tels que les événements du calendrier et les informations météorologiques voire d’autres choses.

Cela rappellera à certains un portable ASUS qui permettait sous Windows Vista à l’époque d’afficher quelques informations du même type sur la coque, sans avoir connu le succès. Ceci était largement considéré comme un gadget. A voir ce qu’il adviendra de cette machine à une époque où ce types d’informations sont accessibles sur son smartphone ou sa montre…

Microsoft prévoit de supprimer progressivement le Store Windows 10 Entreprise et Education…

store entrepriseLe Microsoft Store (initialement connu sous le nom de Windows Store), est l’app store en ligne de Microsoft  intégré à Windows 10. En 2015, Microsoft a commencé à tester quelques déclinaisons : Le Microsoft Store Entreprise et le Microsoft Store Education. Le Store Entreprise et le Store Education ont été conçus pour les administrateurs qui souhaitaient mettre des applications à la disposition de leurs utilisateurs en dehors du canal normal du Windows Store dans Windows 10. Ils permettent aux administrateurs de mettre les applications Store à la disposition de leurs utilisateurs pour l’acquisition et la distribution de volumes, et fournissent un moyen de distribution personnalisé par secteur d’activité uniquement au sein d’une organisation particulière tout comme le fait les principaux fournisseurs de MDM.

Alors que Microsoft peine à essayer de convaincre les développeurs de créer des applications Universelles pour Windows (UWP) qui seraient mises à jour et distribuables uniquement via le Microsoft Store. Les développeurs ne jugent pas nécessaire de porter leurs applications Win32 existantes en UWP et préfère consacrer leurs ressources au développement d’applications pour iOS et Android (comme d’ailleurs le fait Microsoft lui même : il n’existe toujours pas d’application Office UWP dignes de ce nom, ce qui pose d’ailleurs des problèmes pour leur stratégie de Windows sur processeur ARM…).

D’après la bien informée Mary Joe Folley, il semble bien que l’équipe en charge des Stores Windows ait décidé que le Store Entreprise et le Store Education seront définitivement dépréciés d’ici la fin de l’exercice financier actuel, c’est-à-dire le 30 juin 2020…

#CES2020 BTU Protocol : une application pédagogique de la Blockchain

Nous avons la semaine dernière réalisé une petite interview de Vidal Chriqui le fondateur de BTU Protocol. Il présentait en plus de la technologie (nous en avions déjà parlé l’année dernière) son application offrant possibilité de réserver des Hotels et location de voiture en récupérant une partie de la transaction dédiée habituellement aux intermédiaires type Booking.com ou Expedia par exemple…

BTU Protocol est donc une solution que vise à désintermédier les intermédiaires eux-mêmes , et offrir aux parties prenantes d’une réservation, les hôteliers et les clients, un bénéfice direct. Cette approche offre à la fois une introduction à la blockchain et aux cryptomonnaies associées, de façon simple et pédagogique. Elle évite aussi le caractère souvent spéculatif des cryptomonnaies, puisqu’associée à un objet réel : une réservation d’hotel

Rendez-vous sur les stores pour installer l’application sur iPhone ou sur Android

« Entrées précédentes Derniers articles »