Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Quand le patron d’AWS s’en prend à Microsoft…

JassyLors de l’ouverture de sa conférence annuelle re:Invent, Andy Jassy, le CEO d’Amazon Web Services, a fortement critiqué les pratiques de Microsoft en matière de licences et a clairement annoncé qu’AWS visait les activités infrastructures de Microsoft.

« Vous voyez ce retour aux anciennes méthodes de Microsoft où ils ne donnent pas la priorité à ce qui compte pour vous, les clients « , « Les gens en ont marre d’être des pions dans ce jeu.« 

Andy Jassy ne visait pas Microsoft Azure, mais les changements de Microsoft qui limitent les façons dont les entreprises peuvent déployer Windows Server et SQL Server dans le cloud (dont celui d’AWS) en utilisant leurs licences existantes.

Le CEO rappelait que plus de la moitié des installations Windows Server dans le Cloud fonctionnent sur Amazon Web Services, plutôt que sur Microsoft Azure ou sur des plates-formes concurrentes. Voyant cela, Andy Jassy suspecte Microsoft de vouloir changer les règles du jeu : « les nouvelles versions de Windows Server ne peuvent plus fonctionner sur des instances dédiées dans d’autres fournisseurs de Cloud que Microsoft… « .

Ce discours très agressif se fait dans le contexte de la décision du Pentagone d’attribuer son contrat de 10 milliards de dollars (projet JEDI), à Microsoft. Amazon fait appel de la décision, alléguant qu’elle a été indûment influencée par des pressions politiques de la Maison-Blanche et de l’animosité de Trump envers Jeff Bezos…

 

Microsoft supprimera les Blogs Delve en décembre

delve blogsDelve Blogs est une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs d’Office 365 de créer des blogs personnels. Sa fin a été précisée dans une lettre du support Microsoft Premier  du 22 novembre, publiée par un client. Dans le cas du client, il s’agissait d’un problème de liaison, mais au lieu d’offrir une solution, Microsoft a décrit l’arrivée à terme de Delve Blogs :

Les blogs Delve sont retirés. Les blogs Delve ne seront plus disponibles pour la création, et les blogs existants seront éventuellement supprimés.

  • A partir du 18 décembre 2019, les locataires n’auront plus la possibilité de créer de nouveaux blogs Delve.
  • A partir du 18 janvier 2020, la possibilité de créer de nouveaux messages dans les blogs existants de Delve sera désactivée.
  • A partir du 17 avril 2020, les blogs Delve existants seront supprimés et supprimés des profils Delve.

Ces fonctions n’étaient habituellement pas très utilisées, il existe de nombreux outils permettant de réaliser des choses équivalentes dans l’offre Microsoft dont les conversations Teams ou Yammer ou les sites perso SharePoint. Mais aussi des produits dédiés (non Microsoft, mais dont l’hébergement est en standard dans Azure) tels que le leader du secteur : WordPress (que nous utilisons ici pour le blog Calipia 🙂 …

Le cofondateur de WhatsApp milite toujours pour supprimer Facebook…

Brian ActonBrian Acton, le cofondateur de WhatsApp (racheté par Facebook), milite toujours pour supprimer Facebook, c’est ce qu’il a dit lors de son intervention au sommet du 25e anniversaire du magazine Wired. Le tweet original de Brian Acton était apparu au plus fort du scandale de Cambridge Analytica, lorsque le mouvement #DeleteFacebook a balayé le pays, sans beaucoup d’effet en réalité

À l’époque, Brian Acton avait quitté Facebook depuis plus d’un an, se retirant en 2017 pour un conflit avec Mark Zuckerberg concernant la monétisation de WhatsApp, pourtant logique pour rentabiliser l’acquisition… Pour rappel WhatsApp avait été acquis par Facebook pour un montant d’environ 19 milliards de dollars dont 15 milliards en actions Facebook soit environ 350 millions de dollars par employé ! Autant dire que Mr Acton n’a sans doute pas de problèmes financiers.  En tout cas moins que lorsque son entreprise lui appartenait où il réalisait plus de 200 millions de $ de pertes par an. Comment ne pas imaginer que Facebook veuille rentabiliser son acquisition et changer le business model de l’entreprise Whatsapp qui visiblement n’était pas le bon ?

Mr Acton n’est pas le premier dirigeant de Facebook à se prononcer contre l’entreprise après son départ. En 2017, l’ancien responsable de la croissance Chamath Palihapitiya a fait des vagues avec la déclaration : « nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social de la société.« . Après avoir quitté le réseau social, Mr Acton a cofondé la Signal Foundation, l’organisme à but non lucratif à l’origine de l’application de messagerie cryptée utilisée par les journalistes et les défenseurs des droits humains dans le monde entier.

 

Microsoft prépare les développeurs aux périphériques à double écrans

8b64259ac30f1ea54d9befc4b4bbd94e

Après les annonces des nouvelles machines à double écrans, (prévues pour la fin 2020) Surface Neo et Duo, Microsoft met à jour ses recommandations pour les développements Windows (et Android donc) tirant parti de ces machines et de celles d’autres constructeurs qui vont sans doute s’intéresser à ces facteurs de formes.

Dans un article de blog, l’entreprise a présenté ses plans pour introduire un modèle commun pour travailler entre le PC Surface Neo basé sur Windows et le smartphone Surface Duo basé lui sur Android. Ceci afin de proposer une « expérience commune » à l’utilisateur.

af6a09e7c72e12525d8cb6226dd8780a

Dans un premier temps, Microsoft insiste sur le fait que les applications et sites Web existants fonctionneront très bien avec le nouveau matériel (ouf…). Ces applications incluent les applications UWP et Win32 sur le Surface Neo, et les applications Android sur le Surface Duo (dont Google à déjà prévu le mode multi-écran pour les machines de Samsung et Huawei par exemple).

Microsoft dit qu’il est « en train d’identifier les usages et les mises en page applicatives associées sur les PC à double écran pliables pour pouvoir en tirer profit ». C’est la moindre des choses ! Et telle déclaration conforte le fait que l’annonce de début octobre était sans doute un peu précipitée face à la mise à disposition assez lointaine des produits. Annonce sans doute nécessaire en interne pour montrer que l’entreprise ne se laisse pas dépassé par les autres constructeurs qui proposent ce type de matériel dès maintenant (on pense à Samsung, Asus, Lenovo, Xiaomi et Huawei…).

Pour Microsoft, le modèle commun sera construit à partir d’outils et de templates spécifiques à cette plate-forme. Si vous êtes un développeur, vous pouvez demander un accès en beta à ceci en envoyant un email (motivé) à dualscreendev@microsoft.com.  Microsoft devrait en dire un peu plus début de 2020. Et sans doute répondre aux nouveaux matériels qui ne manqueront d’être annoncés lors du prochain CES (du 4 au 10 janvier 2020), nous y serons comme tous les ans 🙂

Le projet « Teleport » de Microsoft pour accélérer la création de containers sur Azure

205AzureContainerRegSteve Lasker, responsable de programme Azure Container Registries chez Microsoft, a levé le voile sur le projet « Teleport » lors d’un keynote au salon Conférence 360 à Orlando. de la semaine dernière. Projet visant à accélérer la mise à disposition des containers sur Azure et répondre ainsi au principal problème que rencontre Microsoft avec cette technologie face à ce que propose Google Cloud Plateform.

Pour bien comprendre ce qui est offert ici, revenons à la promesse des containers. L’un des attraits de cette technologie est la possibilité de les faire tourner presque instantanément à la demande lorsqu’une application cloud a besoin de plus de capacité. Là où le provisionnèrent d’une VM serait beaucoup plus long. Ceci correspond parfaitement aux promesses des Cloud en général et d’Azure en particulier : offrir une montée en charge dynamique et immédiate. Pourtant,  la mise en oeuvre des containers Docker peut être assez lente lorsqu’ils sont utilisés dans un environnement vraiment serverless comme Azure. C’est ce problème que veut résoudre Microsoft avec le projet « Teleport ». Sans surprise, le choix du nom, fait bien référence à Star Trek ! Avec comme objectif ici de « téléporter » instantanément les nouveaux containers dès lors qu’une puissance supplémentaire est requise.

teleportUne partie du problème vient en fait des différences intrinsèques d’attentes entre les machines virtuelles et les containers.

Steve Lasker explique :

 « Les VM ont été construites pour fonctionner dans la durée. On ne s’inquiétaient pas du temps qu’il fallait pour les démarrer lorsque la technologie a été inventée. Dans le framework .NET, nous avions tenu compte de ces contraintes en permettant de pouvoir changer du code à la volée, par compilation dynamique, car la VM devait rester en fonctionnement. Quand on pense aux containers, c’est tout le contraire. Nous pensons au temps pris par le démarrage. cela doit être moins d’une seconde et si ce n’est pas assez rapide, ce n’est pas grave, On en démarre un autre ! « .

Pour les containers, un certain nombre de couches doivent être chargées avant de pouvoir commencer. Les organisations qui utilisent des containers sur des serveurs, en utilisant Kubernetes par exemple, peuvent pré-cacher certaines couches sur une machine virtuelle afin que des conteneurs supplémentaires puissent être démarrés rapidement. Mais problème : cela ne fonctionne pas dans un environnement serverless comme Azure…

L’approche du Projet Teleport repose en gros, sur le fait que les datacenters Azure disposent de réseaux internes très rapides et que chaque couche devrait être compressée pour arriver dans une mise en marche dans un délai très court. Ensuite, le système s’appuie sur la mémoire locale et le CPU pour décompresser la couche…

Si ce projet vous intéresse vous pouvez demander une inscription au programme beta en remplissant ce formulaire.

 

Enfin de nouvelles fonctions de recherche dans la prochaine version de Windows 10 (20H1) ?

Windows 10 20H1Avec Windows 10 1903, Microsoft avait fait tester par les « Insiders » un nouveau paramètre de recherche Windows appelé « Enhanced Mode« , qui était conçu pour étendre les recherches mais aussi mettre à niveau le système par rapport à ce qui de notre point de vue fonctionnait mieux avec la version 7 de Windows !

Windows Search, puisqu’il s’agit de lui est conçu pour indexer automatiquement les documents, les images, les vidéos et le bureau des utilisateurs. Les utilisateurs également ont la possibilité de personnaliser les emplacements de recherche manuellement ou en cliquant sur « Enhanced Mode » d’étendre automatiquement l’indexation à tous les dossiers et lecteurs.

Cependant, les testeurs avaient constaté que ces nouvelles capacités de recherches entraînaient souvent une utilisation excessive du processeur et des disques. Microsoft a revu son algorithme de recherche pour éviter ces pics de consommations.

Dans ce nouveau build (le 190025) de Windows 10, Microsoft a ajouté son nouvel algorithme pour détecter l’utilisation et l’activité élevées du disque. Microsoft devrait déployer 20H1 pour tous les utilisateurs au printemps 2020.

Nous reparlerons de tout cela lors du prochain Briefing Calipia qui commence la semaine prochaine. Rejoignez-nous si cela n’est pas déjà prévu !

Outlook.com et OWA sont disponibles sous forme d’une PWA (et c’est une bonne nouvelle !)

Microsoft vient de rendre disponible Outlook.com et OWA (Outlook Web Access) sous forme d’une application PWA (Progressive Web Apps).

OWA en PWA

Concrètement ceci permet à n’importe quel utilisateur Outlook d’installer l’application Web dans Windows, MacOS ou Chrome OS et d’autres plates-formes qui supportent nativement les PWAs. C’est une alternative interessante à l’application de bureau Outlook Windows parfois trop riche ou au client Windows Mail (qui fait partie de Windows 10) pour le coup un peu léger… C’est bien sûr très interessant en particulier pour les Chromebooks qui ne disposent pas du tout d’Outlook !

Les PWA, de par leur nature, sont des sites Web, mais ils incluent des fonctions de mise en cache, de notification et de fonctionnalité d’arrière-plan pour les faire ressembler davantage à des applications traditionnelles. Nous parlons de tout cela dans le prochain Briefing Calipia en expliquant comment cela fonctionne en particulier pour le développement d’applications mobiles internes.

Microsoft a lentement adopté les PWA pour les applications Windows depuis l’année dernière, et Outlook est sans doute un signe annonciateur de nouvelles applications comme par exemple le reste de la suite Office… de quoi utiliser tout cela sur des Chromebooks…
Si vous utilisez un navigateur Chromium comme Chrome ou Brave, alors le support Outlook.com est en ligne dès maintenant. Vous pouvez simplement « installer » Outlook.com depuis la barre d’adresse, et il sera traité comme s’il s’agissait d’une application native sous Windows ou macOS.

Microsoft expérimente également la prise en charge de Gmail, Google Drive et Google Calendar sur Outlook.com. Le fabricant du logiciel a confirmé à The Verge la semaine dernière qu’il « expérimente avec un petit groupe d’utilisateurs Outlook.com » pour l’intégration.

« Entrées précédentes Derniers articles »