Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Microsoft pourrait abandonner l’appellation Office 365 au profit de Microsoft 365

Office 365Vous le savez Microsoft 365 est le groupe d’abonnements de Microsoft destiné aux entreprises incluant Office 365, Windows 10 et EMS (Enterprise Mobility + Security). À la fin de l’année 2018, des rumeurs ont commencé à se faire jour selon lesquelles la société Redmond travaillerait sur une référence unique destinée aux consommateurs intégrant l’ensemble tout comme Microsoft 365, histoire de passer en mode locatif Windows comme dans les entreprises… Rien d’officiel encore mais certains utilisateurs ont vu leur abonnement Office 365 renommer en Microsoft 365, idem pour des abonnement Office 365 Proplus devenus Microsoft 365 ProPlus.

SI cela venait à se confirmer, cela ressemble juste a une refonte de l’appellation. Pas de différences fonctionnelles. En effet il n’est pas rare que des utilisateurs confondent les deux solutions, donc autant simplifier l’ensemble. Cela ne signifie pas contrairement à ce que l’on peut entendre ici et là que Microsoft rendrait l’abonnement à Windows obligatoire pour le grand public !

Dropbox veut réinventer le dossier partagé

Dropbox se cherche un avenir au delà du simple outil (toujours à l’heure actuelle le plus performant) de synchronisation de fichiers. Ce n’est pas nouveau, avec Dropbox Paper l’entreprise tentait de sortir du terrain du « fichier », sans trop de réussite commerciale il est vrai. Cette fois l’entreprise de San Francisco veut ni plus ni moins que de repenser l’utilisation des dossiers partagés. Et c’est loin d’être idiot.

Dossier partagé DropBoxDropbox a ainsi annoncé la disponibilité de Dropbox Spaces, une nouvelle vision des dossiers partagés. La fonctionnalité transforme les dossiers partagés en espaces de travail où vous pouvez collaborer avec d’autres (un peu comme le proposait SharePoint à ses débuts). Il utilise l’intelligence artificielle pour mettre le focus sur les tâches importantes et offre de nouvelles fonctions bien pensées. L’une de ces fonctions est par exemple l’intégration d’HelloSign, qui vous permet de signer des documents sans quitter l’espace partagé.

Mais Dropbox Spaces permet également de rechercher des images, même avec des descriptions floues, si vous ne connaissez pas le nom du fichier, vous pouvez alors obtenir des aperçus des fichiers.

Un peu comme ce que propose Microsoft Delve dans Office 365, Dropbox a ajouté « des temps forts d’équipe« , des suggestions de contenu et l’intégration de rendez-vous. Sans surprise, ces suggestions de contenu utilisent l’intelligence artificielle pour suggérer le contenu. L’intégration des rendez-vous permet de préparer des réunions en attachant et partageant du contenu suggéré pour votre réunion, il facile aussi un peu comme OneNote la prise de note en communs dans ces espaces. Enfin,  vous pourrez ajouter au dossier partagée des descriptions d’ensemble, des listes de tâches à faire et ajouter des jalons : cela doit sans doute vous rappeler les espaces Sharepoint 🙂

Dans les futures mises à jour, l’intégration de Trello et Dropbox Transfer devraient être ajoutés. Dropbox Transfer vous permettra d’envoyer des fichiers volumineux avec un mot de passe à d’autres utilisateurs, plus simplement que la fonction déjà très bien faite de « demande de fichiers » que nous utilisons régulièrement par exemple pour collecter des photos ou des documents de plusieurs personnes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Dropbox, qui dispose d’une page dédiée à toutes les nouvelles fonctionnalités.

OneDrive Personal Vault est maintenant disponible

onedriveMicrosoft avait annoncé cet été l’arrivée prochaine de « OneDrive Personal Vault« , une fonctionnalité destinée aux fichiers sensibles. Aujourd’hui, l’éditeur annonce la fin de déploiement de cette dernière, au nouveau mondial.

Qu’est-ce que OneDrive Personal Vault ?

C’est en fait une sorte de coffre-fort au sein même de OneDrive. Vous ne pouvez y accéder qu’avec une méthode d’authentification forte ou une authentification à deux facteurs. Cela pourrait être un classique code SMS, ou biométrique, tel que par exemple ce que Microsoft propose avec Windows Hello.

Les fichiers de ce coffre-fort personnel sont chiffrés à l’aide de BitLocker et vous ne pourrez pas les partager. Si vous souhaitez le faire, vous devez les déplacer hors de Personal Vault. Vous pourrez cependant numériser des documents et prendre des photos directement dans Personal Vault.

Personal Vault est désormais disponible sur tous les comptes OneDrive Entreprise. Si vous disposez d’Office 365, Vous n’aurez pas de limitation de taille pour ce coffre fort en dehors bien sur de la limite du plan de stockage dans son ensemble. En revanche si vous utilisez des forfaits OneDrive gratuits ou limités à 100 Go, vous ne pouvez y stocker que trois fichiers.

Enfin de l’innovation sur la gamme Surface. Le résumé complet des annonces.

Capture d’écran 2019-10-02 à 19.30.52De très nombreuses annonces sur la gamme Surface ce soir. Il était 10 heures à New York, 16h en France, Microsoft annonçait comme tous les ans à la même époque les nouveautés de sa gamme Surface. Alors que faut-il retenir en résumé ?

Surface Laptop

Les annonces ont commencé avec les Surface Laptop : nouveaux modèles de 3ème génération en 13,5 et 15 pouces maintenant. Pour ce tout nouveau modèle 15 pouces, Microsoft utilise un chipset AMD personnalisé basé sur le Ryzen 7. Microsoft l’appelle le Microsoft Surface Edition d’AMD Ryzen et indique qu’il s’agit du chipset le plus rapide de tous les ordinateurs portables de sa catégorie selon Microsoft, ainsi que processeur mobile le plus rapide jamais créé par AMD. Il contient également le coeur graphique AMD Radeon RX Vega 11. Parmi les évolutions, on retrouve également un chargeur qui permettrai d’obtenir 80% de la batterie en une heure seulement. L’appareil est également livré avec un trackpad 20% plus grand.Capture d’écran 2019-10-02 à 19.29.07

L’ordinateur portable Surface sera disponible en platine, en noir et dans une nouvelle couleur de gris (une sorte de taupe je pense). Le modèle 13,5 pouces commencera à 999 $ et le modèle 15 pouces à 1 199 $. Les deux sont disponibles en pré-commande aujourd’hui et seront officiellement lancés le 22 octobre. Pas de précisions pour la France actuellement, mais celà ne devrait par tarder.

Surface Pro 7

Un simple rafraichissement de la gamme Surface Pro avec le modèle 7 (comme ce qui était prévu et que nous évoquions) au programme les nouveaux processeurs Intel (on s’en doutait), de l’USB-C, on s’en doutait aussi. Et des démonstrations sur scène d’usage malin avec Office et de l’édition in-situ dans Excel par exemple ou Word, qui nous aurions pu faire avec la gamme existante.

Capture d’écran 2019-10-02 à 19.32.15La Surface Pro 7 est donc équipée d’un Intel Core de 10e génération, plus précisément des processeurs Ice Lake 10 nm. Il a jusqu’à 1 To de stockage et 16 Go de RAM. Cet affichage a également la même résolution et le même format d’image qu’auparavant, vous obtenez donc 2736×1824 pixels au format 3: 2, avec 267 PPI. En termes de design, cela ressemble  aux modèles Surface Pro précédents, avec les mêmes coques épaisses autour de l’affichage. Coté connectivité, le seul changement majeur est que le connecteur DisplayPort a été remplacé par un port USB de type C, il reste le port Surface Connect, un port USB de type A et un emplacement pour une carte microSD. Enfin, il prend également en charge le Wi-Fi 6 (intégration avec le Chipset Intel).

Lire la suite

De (très) nombreuses améliorations arrivent dans Teams

Capture d’écran 2019-10-01 à 18.11.38Décidément Microsoft met visiblement les bouchées doubles dans le développement de Teams. les nouvelles fonctions arrivent en masse au fil des mois. Nous serons la semaine prochaine aux US en particulier chez Microsoft (mais aussi chez Slack et d’autres acteurs) pour discuter de cela avec quelques clients.

Les nouveautés sont donc encore nombreuses ce mois, en voici quelques unes qui sont assez intéressantes :

  • Nous aurons maintenant la possibilité de faire des écritures croisées sur plusieurs canaux, c’est-à-dire la possibilité de publier un message sur plusieurs canaux à la fois. La fonctionnalité a été annoncée pour la première fois en juillet et prend également en charge la modification. Par conséquent, si vous modifiez un message posté, il sera mis à jour sur tous les canaux auxquels vous l’avez envoyé. C’est assez interessant pour envoyer par exemple des messages communs sur plusieurs canaux sans avoir besoin comme c’était le cas de dédoublé les messages. Le fait que cela soit possible en modification indique bien que seul le pointeur sur le message est dupliqué.
  • On retrouve également des améliorations sur le filtrage des discussions en permettant de rechercher le nom d’une personne afin de rechercher chaque groupe, réunion ou discussion individuelle que vous partagez avec elle, ou encore des mots-clés permettant de rechercher des canaux et des groupes. Vous pouvez également filtrer les messages non lus, par exemple. C’est le paradoxe de Teams : plus la communication circule plus il convient de structurer un peu l’ensemble par des fonctions plus puissantes. Ces filtres sont donc salutaires !
  • Il devient (enfin) possible de désactiver les notifications pour les conversations dans les canaux, tout comme dans les discussions. Vous pouvez également activer les notifications pour une conversation spécifique au sein d’un canal, même si ce canal est masqué. De cette façon, vous ne serez notifié que pour une nouvelle activité dans cette conversation spécifique, plutôt que pour l’ensemble du canal. Là encore cela devrait éviter la sur notification qui est souvent de mise avec cet outil.
  • La messagerie vocale offerte dans Teams  a également reçu quelques améliorations, telles que la possibilité de transférer un appel directement vers elle comme on le fait régulièrement avec Skype Entreprise (et la softphonie active). Mais ce n’est pas tout : les utilisateurs peuvent désormais configurer divers paramètres, y compris les règles de réponse aux appels, la langue des messages d’accueil, la configuration du message d’accueil «absent du bureau» et la personnalisation du moteur de synthèse vocale pour les messages d’accueil classiques et les messages d’absence du bureau.

Du nouveau aussi pour les réunions en ligne : Lire la suite

Le plein de nouveaux outils pour Microsoft 365 et Azure

Capture d’écran 2019-09-23 à 17.52.28Microsoft a annoncé de nouvelles mises à jour autour d’Office 365 et Azure à destination des administrateurs.  On trouve ainsi :

De nouveaux modèles pour le centre d’administration Microsoft 365.

Le portail d’administration Microsoft 365 inclut désormais des modèles pouvant être enregistrés, ce qui facilite la configuration de l’accès Office 365 pour les utilisateurs. Les modèles peuvent être créés à l’aide de la page « Utilisateurs actifs » du portail ou après qu’un administrateur ait configuré l’accès pour un utilisateur Office 365.

Les nouveaux modèles simplifient les choses car les mêmes paramètres peuvent être utilisés pour des groupes d’utilisateurs définis au sein d’une organisation. les services Office 365 commenceront à accéder aux modèles dès maintenant, mais la fonctionnalité sera plus largement déployée « au cours des prochains mois », selon Microsoft.

Security Policy Advisor d’Office 365 ProPlus en version finale

Microsoft a annoncé que son « Security Policy Advisor Office 365 ProPlus » est maintenant disponible, il était en version préliminaire depuis avril. Pour rappel cet outil, nous vous en parlions lors du dernier Briefing Calipia, propose des suggestions sur les politiques de sécurité à utiliser et offre un tableau de bord indiquant comment les stratégies de sécurité existantes affectent les utilisateurs.

Capture d’écran 2019-09-23 à 17.47.11

Nouvelle version de l’outil de diagnostics de pages SharePoint Online

Microsoft a annoncé la sortie de la version 2.0.1 de son outil de diagnostic de pages pour SharePoint Online. La principale amélioration réside dans sa capacité à « évaluer les pages SharePoint modernes et classiques dans SharePoint Online », et identifier simplement les pages ayant de mauvaises performances sous-optimales, (ce que l’on fait simplement avec les fonctions d’Audit du navigateur Chrome par exemple) mais surtout en proposant des suggestions de correction. Pour rappel cet outil ne fonctionne pas avec SharePoint Server installé localement.

Lire la suite

Le fondateur de Byton aurait démissionné à cause de l’ingérence du gouvernement chinois… sans blague ?

Nous vous parlions il y a peu de Byton et de la sortie prochaine (enfin on l’espère) de sa voiture électrique. Mauvais joueur, Carsten Breitfeld, fondateur et ancien PDG de la start-up Byton, a déclaré avoir quitté la société cette année parce que le gouvernement chinois exerçait une influence excessive après l’investissement dans sa société du premier constructeur automobile du pays, First Auto Works (FAW). Sans blague ?

« Si le gouvernement chinois entre dans votre société, il exerce, dans une certaine mesure, une influence ou un contrôle, c’est ce qu’il a fait et nous ont poussé dans une direction qui n’était pas conforme à ce que je pensais que nous devrions faire. »

bytonA quoi s’attendait Monsieur Breitfeld ? Sans doute à des roses sans les épines ? Les choses auraient elles pu être différentes ? L’accord avec FAW donnait la crédibilité qu’il recherchait pour Byton et un accès plus simple aux fournisseurs, mais en contre partie de ces avantages il y avait sans doute un peu d’ingérence…Chine ou pas, et comme dans toutes les alliances.

Amusant que ce monsieur découvre cela maintenant alors qu’il baigne dans cet environnement depuis pas mal de temps. Monsieur Breitfeld a fondé Byton en 2017 après une longue carrière chez BMW, où il était responsable du programme « i » du constructeur (dont la fameuse i3). Byton a son siège en Chine et des bureaux à Munich et dans la Silicon Valley.

Ces propos prennent tout leur sens lorsque l’on apprend que M. Breitfeld, récemment devenu le nouveau PDG de la startup en difficulté, Faraday Future (qui n’a jamais rien sorti après de multiples promesses…), a fait ces commentaires lors d’un événement organisé fin septembre au siège de Faraday Future à Los Angeles…

 

« Entrées précédentes Derniers articles »