Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Développement cross-plateformes iOS et Android : Google propose la V1 de Flutter

Capture d_écran 2018-12-06 à 11.31.32Google vient d’annoncer la mise à disposition de Flutter 1.0, la première version de sa « boîte à outils » d’interface utilisateur multiplate-forme. Flutter permet aux développeurs de partager une base de code unique entre applications Android et iOS, en mettant l’accent sur la vitesse exécution en opposition à ce que l’on peut faire actuellement avec de l’encapsulation d’applications Web via Phonegap par exemple.

Flutter offre du code multiplate-forme en contournant les interfaces utilisateur natives d’Android et d’iOS. Les applications Flutter s’exécutent sur le moteur de rendu Flutter et le framework Flutter, fournis avec chaque application (un peut à la manière de Powerapp de Microsoft). La plate-forme Flutter gère la communication avec chaque système d’exploitation et peut générer des fichiers binaires Android et iOS avec des widgets d’apparence native.

Google présente ceci comme ce qui se passe pour les développement de jeux sur mobiles avec l’utilisation de moteurs cross-plateforme comme Unity ou Unreal : ces moteurs sont fournis avec le jeu, ce qui lui permet de fonctionner sur plusieurs plates-formes différentes.

Les applications Flutter sont écrites en langage Dart. Il existe des plugins pour Visual Studio Code, Android Studio. Les applications sont livrées avec leur propre ensemble de widgets d’interface utilisateur Flutter pour Android et iOS, les widgets iOS respectant les consignes d’Apple et les widgets Android suivant Material Design de Google.

Bientôt plus de mots de passe ?

Vous connaissiez Windows Hello pour vous authentifier sur votre poste Windows 10, Microsoft a indiqué la semaine dernière qu’il était maintenant possible d’utiliser des périphériques basés sur le protocole standardisé FIDO2 (Fast Identity Online 2.0) avec un compte Microsoft et Windows 10 (version 1809) pour contrôler l’accès des utilisateurs, évitant ainsi l’utilisation d’un mot de passe. Cette fonctionnalité permet l’accès non seulement à Windows 10 mais aussi aux applications Office 365 et Edge.

Capture d_écran 2018-11-28 à 12.13.46Les périphériques FIDO2 pris en charge peuvent être une clé USB avec un lecteur d’empreintes digitales ou un autre type de clé de sécurité type Yubikey par exemple.

La possibilité de travailler avec un compte Microsoft est uniquement disponible pour le marché américain actuellement. Toutefois, il sera disponible dans le monde entier « au cours des prochaines semaines », selon Microsoft.

Microsoft utilise les spécifications WebAuthn et FIDO2 CTAP2, qui nécessitent l’ajout d’une clé privée et d’une clé publique à un périphérique. Les organisations devront disposer d’un module de plateforme sécurisée sur le périphérique pour y stocker ces clés.

Microsoft affirme ainsi être l’un des « premiers au monde à déployer FIDO2 » dans ses produits.

Résumé des nouvelles fonctions annoncées en novembre pour Office 365

Capture d’écran 2018-12-03 à 10.33.40.png

L’actualité la plus importante liée à Office a peut-être été le dévoilement des nouvelles icônes de ses applications, qui présentent un design plus moderne (les icônes n’avaient pas évolué depuis 2013).

Il existe heureusement d’autres améliorations 🙂 que nous listons ici :

  • Word permet de garder une trace des tâches que nous avons dans un document. Ainsi il est possible d’ajouter des éléments à une liste de tâches chaque fois que vous insérez du texte tel que « TODO: terminer ceci » dans le document (à voir comme cela sera traduit en VF). De plus, si vous mentionnez quelqu’un dans une tâche, il recevra un lien vers le e document qui le dirigera directement vers la section qui requiert son attention. Ces fonctionnalités sont aussi disponible pour les utilisateurs insiders sur Mac et devrait parvenir à tous les utilisateurs d’Office 365 d’ici peu.
  • Outlook Web recevra quelques améliorations à partir du mois prochain : il sera possible de se connecter au service de messagerie via outlook.com si vous avez un compte professionnel ou scolaire, cela vous redirigera automatiquement vers la page de connexion de votre organisation.
  • Microsoft Teams : possibilité de désactiver les notifications pour dcertaines heures de la journée et même certains jours de la semaine afin que vous ne soyez pas dérangé pendant le week-end, par exemple. Il permet également aux utilisateurs de planifier des réunions et de rechercher des personnes au sein de l’organisation.

Deux autres fonctionnalités arrivent le mois prochain :

  • Editor dans PowerPoint pour corriger des phrasés maladroits et créer un langage plus naturel.
  • Dans PowerPoint, l’intégration avec Microsoft Forms sera disponible, pour ajouter des questionnaires à une présentation.

 

Microsoft cherche déjà un successeur à son navigateur Edge…

endofedgeCe n’est un secret pour personne, le navigateur Web de Microsoft  introduit avec Windows 10 n’est pas un succès. C’est le moins que l’on puisse dire lorsque l’on voit avec quelle vitesse les entreprises passent d’Internet Explorer à Chrome comme navigateur par défaut… Dans le grand public les chiffres sont encore plus important. Microsoft n’a pas, avec le moteur de rendu EdgeHTML pu rivaliser avec Webkit, moteur conçu par Apple et repris par Google. De plus le manque d’extensions d’Edge, son absence sur les anciennes version de Windows, ou sur mac ont fait le reste.

Windows Central affirme dans un nouveau que Microsoft travaillerait sur un autre navigateur Web, basé cette fois sur le projet open-source Chromium. C’est à dire le même moteur que le navigateur Chrome de Google…Le nom de code du projet est Anaheim.

Microsoft en aurait donc terminé avec EdgeHTML ?  Difficile de savoir si l’entreprise est en train de supprimer purement et simplement Edge ou si elle remplace simplement le moteur de ce dernier… Microsoft a récemment soumis au projet Chromium (Open source) l’ajout de la prise en charge de Windows 10 sur ARM… Un autre signe dans le même sens.

Cela modifierait également les règles applicables aux applications soumises au Microsoft Store. Pour le moment, pour soumettre un navigateur à la boutique, EdgeHTML doit être sous le capot (tout comme la soumission d’un navigateur sur iOS qui doit contenir le moteur de Safari Webkit). Si la société change le moteur de rendu sur Edge Google pourrait soumettre Chrome à la boutique s’il le souhaite.

Une autre alternative serait que Microsoft garde tel quel son navigateur Edge et fournisse un 3 ème navigateur avec Windows 10 en plus d’Edet et n’oublions pas Internet Explorer (présent principalement pour le mode de compatibilité)… Nous verrons probablement ce navigateur basé sur Chromium dans la prochaine mise à jour de la fonctionnalité de Windows 10.

OneDrive : encore de nouvelles fonctions

onedriveNous vous en parlions, Microsoft a enrichi l’offre OneDrive un peu plus tôt dans le mois. Et ce n’est pas terminé : de nouvelles fonctions arrivent toujours principalement pour compenser le retard pris vis à vis des concurrents tels que Dropbox ou Box.

On retrouve ainsi la  possibilité de bloquer le téléchargement des fichiers que vous partagez. De plus il est possible d’associer des droits (DRM) aux fichiers permettant par exemple d’interdire aux utilisateurs de copier les fichiers en question, de les imprimer ou encore de coller du contenu dans d’autres applications… Une fenêtre s’affichant alors pour préciser les droits nécessaire.

La fonction MyAnalytics (intégrée elle aussi à Office 365 depuis quelques années), propose ainsi une fonction qui vous permet de voir ce qui se passe dans vos fichiers (en particulier les accès). Microsoft indique que des améliorations ont été apportées pour que le nombre de vues soit précis.

Enfin, le téléchargement de l’appareil photo pour OneDrive Entreprise sur Android est désormais disponible pour tout le monde. Il fonctionne comme sur OneDrive grand public, en téléchargeant automatiquement les images de votre appareil. L’application OneDrive ne se connecte toutefois d’utiliser qu’à un seul compte à la fois (contrairement à Dropbox). Vous devrez donc choisir entre votre compte personnel et votre compte professionnel pour télécharger vos photos.

Cloud Hybride : Amazon lance son offre sur site !

Capture d_écran 2018-11-29 à 12.12.48Alors que ce déroule actuellement à Las Vegas l’évènement AWS Annuel « re:Invent » édition 2018, Amazon vient d’annoncer un composant majeur de son offre pour la mise en place de solutions hybride : une offre sur site : AWS Outposts.

Il y a maintenant 2 ans l’entreprise avait annoncé un partenariat avec VMware et l’entreprise à mis en place il y a quelques mois une offre : VMware Cloud on AWS. L’entreprise va encore plus loin aujourd’hui en proposant son propre matériel sur site avec AWS Outposts.

AWS Outposts est une offre entièrement gérée (à la manière d’Azure Stack chez Microsoft) et comprend des racks de calcul et de stockage configurables permettant d’exécuter le calcul et le stockage sur site et de se connecter au reste du cloud AWS pour les autre services, en particulier PaaS offert par AWS..

Cette offre est disponible en deux options, la première par le biais de VMware Cloud on AWS et la seconde donc en natif AWS.

La première option s’adresse aux clients souhaitant utiliser les fonctions et l’infrastructure VMware pour exécuter leur infrastructure : ils utiliseront donc VMware Cloud on AWS.

La seconde option d’adresse aux clients qui préfèrent utiliser les mêmes API que celle du cloud AWS, mais sur site : il utiliserons AWS Outposts.

Pas beaucoup d’information en tout cas n’ont été révélées pour l’instant sur  le service qui sera offert par les deux partenaires sur ces offres, même si le modèle qui a été mise en place avec l’offre WMware Cloud on AWS  semble être la bonne piste.

Nous aborderons tout ceci bien sur lors de cette édition du Briefing Calipia (il reste des places pour Mercredi prochain à Nantes, et jeudi à Paris) lors d’une session justement consacrée à AWS et L’hybride…

Microsoft rachète FSLogix pour accélérer la mise à dispo d’Office 365 en virtualisation.

Capture d_écran 2018-11-28 à 09.54.47Microsoft avait annoncé au début de l’année une offre de VDI  Windows, qui permet aux utilisateurs d’exploiter une solution Windows 10 multi-utilisateurs dans Azure. Cette fonctionnalité devrait permettre de configurer une machine complète avec Windows et Office 365 en quelques minutes, mais ce n’est toujours pas disponible (vous pouvez vous inscrire pour être averti de la possibilité de la prévisualiser ceci sur le site Web de Microsoft).

Brad Anderson et Julia White, les VP Microsoft 365 et Azure, ont annoncé que le géant de Redmond procédait à une nouvelle acquisition la société FSLogix, (basée en Géorgie au x USA). « FSLogix est une plate-forme de provisionnement d’applications qui facilite la virtualisation en réduisant le temps et les ressources nécessaires » .

Concrètement les clients Office 365 ProPlus devraient ainsi bénéficier d’une vitesse accrue dans le temps de chargement des profils utilisateur. Interessant quand on sait que les applications Office sont très souvent virtualisées en entreprise.

« Entrées précédentes Derniers articles »