Archives d’Auteur : Stephane Sabbague

Des nouveautés intéressantes à venir dans l’activation d’Office (sur Office 365)

Activation OfficeQuelques nouveautés interessantes sont en train d’être déployées dans toutes les souscriptions Office 365, celles-ci concernent l’installation et surtout l’activation d’Office. Ainsi, si les utilisateurs continueront logiquement à se connecter pour activer Office sur leurs nouveaux périphériques, si un mode dit de connexion unique est activée, Office récupèrera automatiquement les informations d’identification et s’activera.

Dans le cadre d’un abonnement, les utilisateurs peuvent toujours installer et activer les applications Office 365 sur un maximum de 5 PC ou Mac, de 5 tablettes et de 5 smartphones. Auparavant, les utilisateurs qui atteignaient cette limite étaient invités à désactiver une installation existante avant d’activer Office sur un nouveau périphérique. Il fallait pour cela se connecter sur son compte Web, visualiser les déférents périphériques (avec souvent un nom de machine par très explicite comme dans le cas de machine virtuelles par exemple) et les désactiver (en commentant parfois des erreurs. Avec cette nouveauté, Office déconnectera automatiquement l’utilisateur du périphérique le moins récemment utilisé. Petite nouveauté mais assez pratique pour ceux qui jonglent avec les machines de test par exemple (comme nous !).

Un brevet dit « d’intelligence hybride » pour améliorer la collaboration, proposé par Microsoft

Brevet MSMicrosoft vient breveter une approche dite hybride pour gestion des notes en ligne. Le mécanisme détaillé vise à faire de la collaboration sur le contenu un processus beaucoup plus simple et plus intuitif combinant une sorte d’intelligence de la prise de notes collaboratives… Tout un programme.

Microsoft a déclaré que « bien qu’il existe des applications permettant la création de contenu collaboratif, telles que Microsoft Word et Google Docs, le traitement des notes prises en ligne peut devenir un processus complexe et fastidieux, voir contre productif« … Pas très sympathique pour OneNote tout cela 🙂

L’entreprise a breveté un mécanisme de renseignement dit hybride qui via un Bot traiterait les demandes inscrites dans les notes. Le système décrit permettrait non seulement d’insérer des réponses , mais également de diriger des traitements vers d’autres agents spécifiques via des termes de déclenchement tels que « @: demande », ou des expressions plus courantes telles que « recherche », « vérifie ceci « , etc.

En outre, les personnes à qui il a été spécifiquement demandé de répondre pourront également transmettre la question à d’autres personnes, à condition qu’elles ne puissent pas y répondre. Le mécanisme implique intrinsèquement un éventail de collaboration beaucoup plus large, car seul le contenu pertinent est affiché à la personne contactée.

De nombreux autres moyens de communication et d’édition sont donnés en détail dans la documentation de brevet, sans que ceci soit d’ailleurs parfaitement explicite de mon point de vue (ce qui laisse à penser que l’éditeur à déjà des idées assez précises sur la mise en oeuvre de ces technologies dans ces produits !). Nous auront l’occasion de revenir sur ces éléments lors de notre prochaine mission d’étude chez Microsoft à Seattle en octobre prochain.

« Teams n’est pas une menace pour Slack »…

Alors que Microsoft avait annoncé il y a 3 semaines que  Teams, son service de communication destiné aux entreprises, atteignait 13 millions d’utilisateurs actifs quotidiens (devançant ainsi son concurrent Slack, qui compte environ 10 millions d’utilisateurs actifs quotidiens), le PDG de Slack Stewart Butterfield, ne pense pas que ceci soit une menace pour la croissance de son entreprise.

SlackSelon les propos enregistrés par la chaine américaine CNBC lors de la conférence Fortune Brainstorm Tech à Aspen, dans le Colorado, Stewart  Butterfield a déclaré en répondant à une question sur Teams que « si elle repose sur une distribution plus large, je ne pense pas que ce soit vraiment une menace« . Ceci fait référence à la distribution massive que fait Microsoft de Teams  puisque il fait partie d’Office 365, qui compte 180 millions d’utilisateurs actifs par mois, donc autant de clients potentiels pour Teams…

Le PDG de Slack estime qu’une plus petite entreprise peut prendre l’avantage sur les grande si ses produits sont mieux conçus. Il donnait aussi quelques exemples comme  Google+, qui n’a jamais été bien accueilli malgré la forte pression exercée par le géant de la recherche. Il enfonçait le clou en déclarant que « si la concurrence reposait sur la qualité de l’expérience utilisateur, et c’est là que tous les efforts sont déployés, ce serait probablement plus intimidant pour nous« …

Pour rappel Teams est né du refus de Slack de se vendre à Microsoft (pour 8 Milliards de dollars) il y a 4 ans…

L’avenir nous dira qui a raison… pour tenter d’éclaircir cela, nous nous rendons en octobre prochain au siège de Slack à San-Francisco en compagnie de clients (comme tous les ans à la même époque) après un passage à Seattle chez Microsoft en début de semaine, le thème de cette mission d’étude étant l’Environnement Utilisateur.

 

Une nouvelle version majeure de OneDrive pour iOS avec de nouvelles fonctionnalités

Onedrive iOSLa refonte de l’application OneDrive pour iOS fait partie de l’actualisation du design « Fluent Design » que toutes les applications Office sont en train de subir (en particulier les applications Web). Ce design fait écho aux refontes « Material Design » qu’avait effectué Google sur ces applications il y a maintenant 2 ans.

L’application dispose maintenant d’un look plus proche de celui de l’application Outlook, avec un champ de recherche situé au centre. On retrouve ainsi une ergonomie assez cohérente et disons le tout de suite, cela facilite grattement la lisibilité et la cohérence du contenu proposé.

Parmi les nouvelles fonctions, on retrouve une vue améliorée des fichiers «Récents» qui affiche désormais les fichiers récemment consultés, y compris les derniers fichiers PDF visualisés. OneDrive pour le Web avait également reçu une fonctionnalité similaire dans le cadre de son actualisation l’année dernière. Et pour ceux qui accèdent et annotent sur des PDF en déplacement, l’expérience  a été améliorée. Les options incluent désormais des actions rapides en bas pour les stylos, les surligneurs et la gomme facilitant le balisage des documents PDF. Ces modifications se répercuteront également sur la version Android de l’application. On retrouve ainsi un mode assez similaire à ce qu’IOS 13 devrait proposé en natif avec son application Note.

L’application reçoit également des mises à jour de la fonction «signature», qui comprend une zone de signature plus grande et le lissage de l’écriture manuscrite au stylet. Le gestionnaire de fichiers permet désormais aux utilisateurs de parcourir leurs documents récents, leurs pièces jointes, etc., tout en leur permettant de partager des liens.

Azure Security Center for IoT est disponible

Azure Security Center for IoT est la solution proposée par Microsoft pour prévenir l’exploitation de failles de sécurité dans les déploiements d’objets connectés. Pour rappel, Security Center est, comme son nom l’indique, le système de gestion de la sécurité de l’infrastructure de l’entreprise, qu’il soit sur site, sur Azure ou via un autre fournisseur de cloud. Cette surveillance multiplateforme est également facilitée par des partenariats d’interopérabilité tels que celui annoncé par Microsoft avec Oracle au début de l’été.

Comme nous l’expliquions lors du dernier Briefing Calipia en juin dernier, Security Center for IoT exploite les informations de «plus de 6 000 milliards de signaux que Microsoft collecte chaque jour» et classe les différents risques identifiés en fonction de leur importance. Il peut également identifier d’éventuelles erreurs de configuration, voire des paramètres non sécurisés.

Cette offre complète l’offre déjà bien établie pour l’IoT de l’éditeur, nous vous avions proposé un panorama complet de cette dernière lors du Briefing Calipia de décembre 2018, faisant suite à notre mission d’étude d’octobre dernier sur ce sujet. On retrouve ainsi dans cette offre des technologies telles qu’Azure Sphère, Azure IoT Central ou encore la plateforme IoT Edge. L’éditeur met donc le turbo pour finaliser son offre face à AWS.

Vous pouvez en savoir plus sur Azure Security Center sur le portail Azure.

Microsoft arrêtera Skype Entreprise Online en 2021

teams vs skypeMicrosoft abandonnera Skype Entreprise Online en juillet 2021 et le remplacera sans surprise par Microsoft Teams en tant que produit par défaut pour les réunions et la collaboration. Ce n’est pas une surprise certes, mais c’est la première fois qu’une date est donnée.

Alors que Skype Entreprise sera disponible jusqu’au 31 juillet 2021, Microsoft commencera à intégrer, pour les nouveaux clients Office 365, Teams comme option par défaut pour les réunions et les appels de discussion à partir du 1er septembre de cette année. Le service grand public de Skype et Skype Entreprise Server, le service destiné aux entreprises on premise, ne seront pas affectés par l’annonce d’hier. Mais nul doute que leurs jours sont comptés, comme toutes solutions on premise de ce type…Chez Microsoft et ailleurs.

Pour rappel Skype Entreprise est l’outil de réunion le plus populaire de Microsoft depuis des années, alors même que la version grand public marque le pas depuis pas mal de temps également (face à la concurrence de Whatapps, Facebook Messenger, FaceTime, etc.. Pour rappel l’acquisition de Skype par Microsoft en 2011 avait été l’un des plus importants achat de son histoire, pour un prix de 8,5 milliards de dollars.

Les ventes de PC à la hausse au second trimestre 2019

Pour le second trimestre consécutif les ventes de PC sont à la hausse. C’est en tout cas les conclusion des enquêtes trimestrielles d’IDC et Gartner.

Si les deux instituts ne sont pas d’accord sur la croissance, ils sont d’accord sur le trio de tête : Lenovo, HP et Dell. Remarquons au passage l’excellente performance de la société chinoise qui a considérablement progressé depuis sa revente par IBM. Souvenez-vous IBM revendait sont activité PC pour 1,7 Milliards de $ alors que cette dernière perdait des parts de marché depuis des années et était dans le rouge. Pas sur que sur le long terme, Big Blue est eu le nez creux…

Les chiffres d’IDC :

PC 2T 2019 IDC

Les chiffres assez différents de Gartner :

Chiffres PC 2T 2019

Grosses différences entre les deux organismes pour Acer et Apple qu’ils voit avec plus de 10% d’écart au niveau de leurs croissances respectives… On s’interroge tout de même sur les méthodes et le périmètre des machines concernées.

Pour ceux qui ne voient que les oracles de ces organisations, il est toujours bon de rappeler pour les plus âgés que Gartner avait prévu la victoire d’OS/2 face à Windows (P=0,8 dans le jargon Gartner soit 80% de chance)… 🙂

« Entrées précédentes Derniers articles »