Archives d’Auteur : Patrick Barriere

Fin de migration pour les 190 000 PC de Microsoft

source : Microsoft

Microsoft vient de publier un message sur son blog Windows IT Pro pour donner quelques précisions sur la migration de son parc de PC vers Windows 11. L’ensemble du projet s’est déroulé sur 5 semaines pour les 190 000 PC concernés, et a été un succès à 99%, ce qui en ferait le déploiement le plus simple jamais réalisé par l’entreprise. Pour utilisateurs dont les PC n’ont pas été reconnus aptes à supporter la dernière mouture de Windows, ils continueront à tourner sur Windows 10 en attendant le prochain changement de machine pour gouter les joies de Windows 11.

Selon le message publié, la communication et la readiness (formation/information) des utilisateurs ont été clé pour la réussite du projet. Microsoft a donc pour cela mobilisé tous ses canaux internes : Yammer, les FAQ, Microsoft SharePoint, le courrier électronique, Microsoft Teams, sa page d’accueil interne, afin de convaincre ses utilisateurs des mérites de la nouvelle plateforme et de la simplicité et rapidité de la migration.

D’un point de vue plus technique Microsoft s’est également appuyé sur certaines de ses solutions pour cela, en particulier :

  • l’appli PC Health Check, pour que les utilisateurs autotestent leurs machines pour valider sa capacité à passer sur Windows 11
  • Update Compliance et la fonction d’analyse des terminaux de Microsoft Endpoint Manager pour évaluer le parc.
  • Microsoft Power BI pour mesurer le succès et partager les apprentissages au fur et à mesure de la mise à niveau
  • Le service de déploiement de Windows Update for Business pour automatiser la mise à niveau,
  • Enfin, en relation avec les OEM, Windows Autopilot afin de s’assurer que tous les nouveaux appareils soient préchargés avec Windows 11.

Plus de détail sur l’ensemble du projet est accessible ici.

L’application Microsoft Teams de retour dans le store Microsoft

Après un premier passage qui n’a pas laissé un souvenir impérissable dans les esprits (en 2018 et limité à Windows 10 S), Microsoft annonce, via une nouvelle entrée dans la roadmap Microsoft 365, la prochaine arrivée dans le Microsoft Store d’une application Teams.

Comme l’indique le message sur la roadmap, la GA devrait avoir lieu en mai prochain, demain donc. L’appli devrait quant à elle, fonctionner pour les comptes grand public, entreprise et école pour Windows 10, mais seulement entreprise et école pour Windows 11, toujours selon les notes de la roadmap. Cette différence est due au fait que sur Windows 11, Microsoft a intégré une appli Teams pour du chat, grand public uniquement, ce qui nécessite d’installer sur son poste Windows 11 l’appli Teams « classique » pour communiquer via son compte entreprise par exemple. Une situation qui va clairement compliquer les usages de Teams sur Windows 11 …

Microsoft change les noms des services Microsoft 365 de conformité des données

Dans un mouvement dont Microsoft est familier, Redmond vient d’annoncer un nouveau changement de noms de certains de ses services, et ce sont aujourd’hui principalement les services Microsoft 365 relatifs à la conformité qui sont touchés.

Ce rebranding vise à aligner l’ensemble de l’offre Microsoft concernant les services de compliance et de gouvernance des données autour de la marque Purview. Initialement lancée sous la gamme Azure Purview à l’automne 2021, l’ensemble des services sont maintenant brandés Microsoft Purview (on a déjà connu ce glissement :)). Viennent s’y ajouter une certains nombres de services Microsoft 365 taggés « Compliance ». La liste des modifications des changements de noms est ainsi fournie par Microsoft :

Le regroupement des services Microsoft 365 de conformité avait été effectué par Microsoft en 2021 sous le nom Microsoft Compliance, disponible sous forme de services élémentaires (tels Insider Risk Management, Information Protection and Governance), de la suite Microsoft 365 E5 Compliance ou directement intégré au plan Microsoft 365 E5.

Public Preview de SQL Server 2022 en approche

source : Microsoft

Microsoft vient de rappeler que suite à l’annonce de SQL Server 2022 lors d’Ignite en novembre 2021, la preview public devrait être ouverte dans les semaines qui viennent (avant la mi 2022), pour une sortie commerciale en fin d’année. En conséquence, il n’est plus possible de s’inscrire au programme Early Adopter (EAP).

Cette nouvelle version de SQL Server va sans surprise proposer son lot de nouveautés et d’améliorations dans les 3 grands domaines désormais classiques pour toute nouvelle version de SQL Server, que sont les performances, l‘intégration Azure et la sécurité. Selon Microsoft, le programme EAP a mis en évidence une liste de 10 features qui ont été les plus testées, parmi lesquelles :

  • Analyses en temps quasi réel avec Azure Synapse Link
  • Reprise après sinistre transparente et gérée grâce à la fonction Link pour Azure SQL Managed Instance, permettant de mettre en place rapidement un environnement de reprise dans Azure.
  • l’authentification Azure Active Directory.
  • Azure SQL Datables Ledger, une blockchain pour garantir l’inviolabilité des données

Plus d’info à partir de la preview, et d’ici là on peut retrouver les premiers éléments sur cette page dédiée.

Premières applications Teams accessibles via Office.com

Microsoft avait annoncé au début du mois de mars 2021, lors d’Ignite, la preview d’un SDK à l’attention des développeurs Teams pour produire des apps accessibles non seulement via les applis Teams, mais aussi sur Office.com ou Outlook. Depuis le 31 mars dernier, les premières applis développées (ex Zoho ou Mural) avec ce SDK sont désormais accessibles en preview.

L’avantage est pour les utilisateurs d’avoir une expérience unifiée quelque soit la plateforme, et pour les administrateurs de pouvoir gérer de manière centralisée cette mise à disposition directement depuis le centre d’administration de Teams, alors que sinon il faut établir les autorisations dans les centres d’admin des différents environnements.

Pour activer cette possibilité, l’administrateur Teams doit d’abord autoriser la mise à disposition de l’appli en question, qui supporte ce mode (ici Zoho dans les copies d’écran), via le centre d’administration de Teams.

Ensuite tout utilisateur pourra via Office.com en mode web, accéder à l’appli ainsi mise à disposition.

Pendant la phase de preview, Microsoft précise que » Le déploiement de l’aperçu de ces nouvelles fonctionnalités a commencé pour les utilisateurs inscrits au programme Microsoft 365 Targeted Release ou qui sont membres du programme Office Insiders et ont Outlook pour Windows installé à partir du canal bêta.« 

Bientôt un navigateur DuckDuckGo pour Mac OS

Le célèbre canard à noeud pap’, symbole du moteur de recherche qui s’est fait une spécialité de protéger la confidentialité de nos actions sur Internet, est en train de mettre à disposition une application navigateur web pour Mac OS. Après les applis mobiles (iOS et Android), DuckDuckGo s’attaque donc à nos ordinateurs, en commençant par les machines d’Apple.

Avec cette nouvelle appli, DuckDuckGo promet bien sûr les bénéfices de ses fonctions de recherche et de navigation respectant la confidentialité de l’utilisateur, telles qu’on les retrouve déjà sur les plateformes mobiles (blocage de traceurs et de cookies, un effacement des données de navigation et fermeture de tous les onglets en un clic (Fire Button…), le tout activé par défaut.

DuckDuckGo promet également une navigation très rapide : « en utilisant le moteur de rendu de sites Web intégré à votre ordinateur (le même que celui utilisé par Safari) et en bloquant les traceurs avant leur chargement (contrairement aux principaux navigateurs), vous bénéficiez d’une navigation très rapide. ».

Pour avoir accès à la preview de l’appli, il faut au préalable s’inscrire sur la liste d’accès via les applis mobiles de DuckDuckGo.

Malgré les polémiques en France, Microsoft accélère dans le secteur de la santé

La sélection en 2019 de Microsoft comme hébergeur du Système National des Données de Santé (SNDS), la plateforme de référence des données de santé des français, a déclenché un feu nourri contre ce choix, mettant en avant la nécessaire souveraineté en la matière et donc l’impossibilité de confier à un acteur US ce rôle d’hébergeur, même certifié Hébergeur de Données de Santé. Début 2022, le gouvernement a retiré la demande d’autorisation d’hébergement du SNDS qu’il avait formulé auprès de la CNIL, mettant en pause tout déploiement sur l’infra Microsoft.

Pour autant, Microsoft continue à avancer sur ce secteur qu’il a jugé stratégique, de la santé, avec le Microsoft Cloud for Healthcare. Ainsi ce sont récemment 2 annonces qui ont été faites dans cette direction, l’une autour de capacités intégrées à Teams et destinées au front line workers de la santé, et l’autre concernant Azure Health Data Services, une plateforme pour la gestion et l’analyse de diverses formes de données sur les patients.

Fonctions Teams pour les frontline workers de la santé

Selon Microsoft, les usages de Teams ont explosé (+560%) dans le secteur de la santé, entre mars 2020 et novembre 2021. L’entreprise vient donc de communiquer sur tout un ensemble de fonctions dédiées additionnelles, certaines disponibles immédiatement ou en preview, de la prise de rdv, à la collecte d’infos pour préparer le rdv, en passant par la mise à disposition de tableaux de bord pour piloter ces rdv en ligne, ou l’intégration avec des solutions tierces. Ces capacités s’adressent essentiellement aux professionnels.

Azure Health Data Services

Cette offre PaaS (Platform as a Service) est au coeur du Microsoft Cloud for Healtcare. L’entreprise vient donc d’annoncer le 15 mars dernier, son passage en disponibilité générale. Azure Health Data Services vise à offrir un stockage sécurisé de données de santé (Protected Health Information) dans le cloud. Ces données sont multiples (textes, imagerie, structurées ou pas), accessibles au travers d’API dédiées, avec des capacités intrinsèques spécifiques (par exemple d’anonymisation des données, gestion de données d’imagerie) ou proposées sur Microsoft Azure (par exemple les workloads de Machine Learning, Deep Learning).

Canaux partagés de Teams : preview publique à fin mars

Après les canaux standards et les canaux privés, Microsoft vient d’annoncer que la fonction Teams Connect, permettant de créer des canaux partagés (Shared charnels) dans Teams, sera disponible en preview publique à partir du 30 mars 2022, et sera inclus dans les abonnements Office 365/Microsoft 365 Business, Enterprise et Education.

Les shared channels vont rendre possible le partage d’infos (conversations, planification de meeting, partage de documents, co-édition de fichiers ou collaboration via des apps) avec des personnes extérieures à son organisation, sans nécessiter au préalable d’avoir intégré ces personnes dans une équipe mise ne place spécifiquement pour permettre le partage. Cette option de passage par une équipe fonctionne mais elle a 2 contraintes essentielles : tout d’abord tout ce qui est dans l’équipe est partagé, ce qui n’est pas forcément souhaité, et d’autre part pour les invités elle implique un switch de tenant (entre leur tenant propre et celui de l’organisation qui les invite), qui manque clairement de flexibilité dans son usage quotidien.

Les shared channels s’appuient sur un nouveau mode de collaboration Azure AD, le B2B Direct Connect, qui facilite la collaboration entre membres d’organisations Azure AD différentes.

Microsoft 365 Emissions Impact Dashboard

Dans le cadre des actions entamées par Microsoft depuis plusieurs années maintenant pour réduire l’impact environnemental de ses services, tout en continuant à innover à grande vitesse, l’entreprise de Redmond vient de rendre disponible en preview l’ Emissions Impact Dashboard for Microsoft 365.

Cette preview s’adresse à toute entreprise disposant de licences Microsoft 365, nécessite un abonnement Power BI Pro (ou la version d’essai gratuite) pour ensuite mettre à disposition une série d’indicateurs liés à ces licences Microsoft 365, comme par exemple les émissions de carbone, la répartition des énergies consommées, les économies d’émissions de GES réalisées grâce au passage sur le cloud .. Ce nouveau Dashboard suit celui concernant Azure, dont l’expansion avait été annoncée en octobre 2021.

Dans le billet de blog annonçant la review, Microsoft indique que celle ci préfigure la disponibilité générale du futur service SaaS, Microsoft Cloud for Sustainability, dont l’Emissions Dashboard fera partie.

Flexera 2022 State of the Cloud report : Microsoft devant AWS

Pour la 11ème année de suite, Flexera, entreprise américaine spécialisée dans les solutions de gestion IT, vient republier son rapport annuel sur l’état du cloud, une mine d’information sur l’évolution des usages du cloud dans les entreprises.

Si l’édition 2021 mentionnait le resserrement en tête du classement, avec Microsoft Azure sur les talons d’AWS, le millésime 2022 affirme qu’Azure vient de passer devant AWS :

Selon les chiffres publiés par Flexera, c’est dans le secteur Entreprise (plus de 1000 employés) que Microsoft a conquis la position de leader, dans le SMB (moins de 1000) c’est toujours AWS qui tient la corde.

Parmi les autres principaux enseignements de ce cru 2022 :

  • le multicloud reste le standard, à 89% des répondants, et à 80% de l’hybride.
  • si dans cette vaste majorité d’usages multicloud, la répartition des apps entre différents restent le première utilisation (45%) , le DR multicloud s’est particulièrement développé cette année pour arriver juste derrière (44%).
  • pour 2022, c’est toujours la maitrise des couts cloud qui restent l’initiative #1 pour toutes les entreprises consultées (59%).
  • sans surprise, les 2 premiers critères utilisés pour mesurer la réussite d’un projet de migration cloud sont respectivement les économies financières réalisées (74%), et la vitesse de mise à disposition de nouveaux services/produits (68%).

Comme pour les éditions précédentes, l’étude a été réalisée sur un panel de 753 participants, représentant des entreprises de toutes tailles, et au 2/3 aux USA.

« Entrées précédentes Derniers articles »