Archives d’Auteur : Patrick Barriere

Microsoft repousse la fin de support de certaines éditions de Windows 10 version 1709

Capture d’écran 2020-03-23 à 12.15.54Microsoft vient d’annoncer que la date de fin de support de Windows 10 1709 (sortie en octobre 2017) était reportée au 13 octobre 2020, au lieu du 14 avril 2020, soit 6 mois de plus pour recevoir les patches de sécurité.

Si cette décision ne mentionne pas le COVID 19, le message évoque le contexte actuel et indique que ce report vise à ne pas surcharger les équipes IT de façon inutile en ce moment difficile.

 

Nouveautés pour Teams et usages en hausse

Capture d’écran 2020-03-19 à 17.39.05.png

44 millions de Daily Active Users pour Teams, en hausse de 12 millions sur les seuls 7 derniers jours, c’est le chiffre communiqué par Jared Spataro, Corporate Vice President for Microsoft 365, dans un billet posté hier sur un blog Microsoft. Spataro indique également que ce bond en avant est causé par l’épidémie de COVID-19, qui a boosté les usages du télétravail de façon mondiale.

Au-delà de ces chiffres, dont il n’y a bien sûr pas de raison de pavoiser compte tenu du contexte,  Microsoft indique également une série de nouveautés dans et autour de Teams qui devraient arriver d’ici la fin 2020, parmi lesquelles :

  • la suppression en temps réel de bruits perturbateurs, comme une frappe sur le clavier un peu forte (j’en sais quelque chose, on me reproche çà tout le temps :)), ou un aspirateur qui fonctionne en arrière-plan
  • l’introduction d’un pictogramme « je lève la main », qui permet à un participant à une réunion Teams de signaler qu’il/elle souhaite prendre la parole
  • l’introduction d’un mode offline ou à faible bande passante, qui permet de lire les messages de chat et d’écrire des réponses, même sans connexion internet.
  • l’intégration de l’application Bookings dans Teams
  • la disponibilité au 1er avril 2020 (aux US pour le moment) d’une offre Microsoft 365 Business Voice, destinée aux PME et qui introduit avec Teams des fonctions complètes de téléphonie.

Intégration Teams / Skype (grand public) c’est parti !

Capture d’écran 2020-03-13 à 08.50.49.pngSelon la roadmap Microsoft 365, la fédération Teams avec Skype va commencer à se déployer ce mois ci, et le déploiement devrait être terminé dès avril 2020. Il est ici question du service grand public Skype, la fédération avec Skype Entreprise étant déjà opérationnelle.

Microsoft a choisi de désactiver par défaut cette option, et les administrateurs devront donc passer par le centre d’admin d’Office 365 pour l’activer.

Slack publie ses résultats 2020

La société de San Francisco a publié la semaine dernière ses résultats pour le 4ème trimestre et pour la totalité de son année fiscale 2020 (close le 31 janvier 2020), ce qui donne pour l’année complète  :

  • CA : 630,4 millions de dollars (+57% versus l’année 2019)
  • résultat net : -541 millions de dollars (vs -138 M$ en 2019)

image.png

Ce qui plombe le résultat net sur 2020 provient en fait de l’explosion de la catégorie Operating Expenses avec :

  • un triplement des dépenses de R&D (de 157 à 457 M$)
  • +72% sur les dépenses Sales & Mkt (de 234 à 402 M$)
  • +133% sur les dépenses General & Administrative

En termes de business pour l’année 2020, quelques chiffres également données lors de l’annonce des résultats, avec 110 000 clients payants (+25% vs un an avant), dont 893 clients à plus de 100 000 USD de CA annuel (+55%) et 70 clients à plus de 1 million de dollars de CA annuel (+79%).

La compétition fait rage avec Microsoft (et Teams), et on la voit très clairement apparaitre dans ces résultats, en particulier avec le montant des opération expenses, qui illustre les investissements engagés par Slack pour rester dans la compétition face à Microsoft et ses poches profondes. Cette course avec Redmond est également apparue lors du call de présentation des résultats, avec Stewart Butterfield (CEO et fondateur de Slack) qui y est revenu à plusieurs occasions. Ainsi S.Butterfield a indiqué que 4 des 5 plus gros deals gagnés par Slack dans le dernier trimestre, l’ont été face à Teams. Il mentionne aussi un deal gagné chez un retailler américain (sans pour autant donner le nom du client concerné :)), qui après avoir déployé 10 000 Slack, est parti sur un déploiement Teams pour 30 000 postes, et qui devant les difficultés rencontrées lors de ce déploiement Teams a finalement décidé de faire marche arrière et de revenir sur Slack pour l’ensemble de ses collaborateurs. Nous parlions ici même du choix fait par IBM au profit de Slack.

A l’issue de cette publication, l’action Slack a perdu 20% en entrée ce vendredi. La cause en est bien sûr à chercher dans le trou d’air subi par tous les marchés cette semaine. Mais de façon plus spécifique, les investisseurs ont considéré que les prévisions de Slack pour 2021 n’étaient pas suffisamment élevées. Par ailleurs, ces mêmes analystes avaient aussi des attentes supérieures pour Slack en considérant que la société allait bénéficier de la très forte montée en puissance du télétravail, à cause de la pandémie de Coronavirus.

 

Contrat JEDI : le DoD demande à réévaluer certains aspects du contrat

Le méga contrat JEDI (10 milliards de dollars) accordé à Microsoft en octobre 2019, a suscité l’ire d’AWS qui a lancé une action en justice contre cette décision, jugée partiale et motivée, selon AWS, par la haine de Trump vis à vis de Jeff Bezos.

Selon une info relayée par Mary-Jo Foley, le Département de La Défense américain a soumis le 12 mars dernier une demande en justice pour obtenir un délai de 120 jours pour « reconsidérer certains aspects de la décision contestée de l’agence« .  Le DoD indique que cette demande fait suite à la décision préliminaire d’une cour de justice fédérale de bloquer temporairement l’exécution du contrat, décision rendue en février 2020 dans le cadre de l’action intentée par AWS.  La demande de renvoi du 12 mars indique aussi que, si la justice lui accordait ce délai de 120 jours, le DoD pourrait réévaluer sa décision concernant tout ou partie du contrat contesté !

Bref, tout peut encore changer !

Bing ouvre un site pour le suivi du Covid19

Capture d’écran 2020-03-16 à 07.58.56.png

Le coronavirus est au centre de toutes les discussions et bénéficie d’une couverture médiatique quasiment sans précédent. Le site ouvert par Bing (bing.com/covid) offre une vue géographique du déploiement du virus dans le monde.  Pas d’analyse associée, juste une vue chiffrée de l’expansion du virus, et l’accès à un flux d’actualités par pays. L’avantage du site est sa simplicité d’usage et de lecture.
Les données sont agrégées à partir de sources faisant autorité comme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC)

25% des souscriptions Office 365 passent par Microsoft 365

Capture d’écran 2020-03-12 à 13.22.28.png Microsoft 365 (package accessible sous différentes plans de souscription) est LA solution phare de l’éditeur, par laquelle Microsoft pousse ses pions dans 3 domaines :

  • productivité avec Office 365
  • infra avec Windows 10
  • sécurité et mobilité avec EM+S (Enterprise Mobility + Security)

Selon les éditions Microsoft 365 considérée, le plan Office 365, l’édition Windows 10 et le set fonctionnel mobilité + sécurité sont différenciés.

Microsoft met beaucoup d’emphase sur cette offre, et ses efforts semblent commencer à porter leurs fruits, puisque selon Jared Spataro (Microsoft Corporate Vice President of Microsoft 365 Marketing), plus de 25% des nouvelles souscriptions Office 365 sont en fait intégrées à des souscriptions Microsoft 365.

Microsoft communiquait (jusqu’à présent) sur les 3 composantes de Microsoft 365. Ainsi au cours du dernier trimestre de l’année civile 2019, Microsoft a indiqué que :

  • Office 365 représente (octobre 2019), plus de 200 millions de MAU (Monthly Active Users).
  • Quant à EM+S, fin 2109 Microsoft a communiqué sur plus de 127 millions de postes (soit +35% sur l’année précédente).
  • Windows a quant à lui réalisé une croissance annuel de 25% .

Jared Spataro a donc fourni un métrique supplémentaire concernant Microsoft 365, et il met en avant la capacité de cette offre à « tirer » de nouveaux usages (et les licences associées), et à convertir l’image de Windows dans l’esprit de nombre de clients, pour passer d’un logiciel de commodité, mis à jour une fois tous les 5 ans (même si l’acquisition de la licence se faisait via un AE), à une souscription avec des mises à jour régulières et continues. Et ce n’est pas le moindre des mérites de Microsoft 365 !

« Entrées précédentes Derniers articles »