Fin de la pluie des résultats Q4 2021 pour les Gafams

La publication des résultats trimestriels s’est donc terminée hier 3 février avec ceux d’Amazon. Le moment est donc venu pour une petit récap.

Globalement les trimestres se suivent et se ressemblent. Même si on sait que les arbres n’atteignent jamais le ciel on reste toujours sidéré par les progressions affichées par les géants du numérique. Quasiment aucun segment n’est en reste sur ces hausses vertigineuses : ventes aux entreprises et au grand public, hardware, software, services, équipements de datacenter, équipements utilisateurs, réseaux… Ni la pandémie ni les difficultés d’approvisionnement en composants ne semblent peser sur leurs activités !

Seule Meta a reçu un accueil très mitigé, avec un résultat net en recul, des indicateurs de fréquentation de ses plateformes en légère baisse (une première pour l’entreprise depuis sa création). L’avertissement lancé par David Wehner, le CFO (Chief Financial Officer) de Meta, lors de l’annonce des résultats, d’un probable manque à gagner de 10 milliards de dollars sur le revenu publicitaire en 2022 à cause du méchant Apple et des nouvelles règles imposées sur iOS, ont fini de doucher l’enthousiasme.

La synthèse ci dessous illustre cette situation :

Voyons le détail par entreprise.

Microsoft

Le quatrième trimestre de l’année 2021 (le second de l’année fiscale 2022 pour Microsoft) continue donc sur la tendance des précédents, avec un CA et un résultat net qui dépassent les niveaux attendus, et constitue un record : le premier trimestre à dépasser les 50 milliards en CA. La croissance est au rendez-vous sur les 3 segments business, permettant à l’entreprise d’annoncer de nouveaux records :

  • Microsoft Cloud : 22,1 milliards de dollars (+32%), soit un run rate annuel de 88 milliards de dollars. Si cette catégorie ne correspond pas à un segment business, on y trouve Azure, Microsoft 365, Dynamics 365, LinkedIn).
  • 270 millions de MAU (Monthly Active Users) pour Teams (vs les 250 M annoncés en aout 2021)
  • Activités liées à la sécurité : 15 milliards de dollars (+45%)
  • Au niveau mondial, plus de 1,4 milliards d’appareils équipés de Windows 10 ou Windows 11

Concernant ses principales offres, Microsoft ne communique pas les chiffres en $, mais les progressions en %. Azure affiche ce trimestre 46% de croissance après 4 trimestres passés au dessus de la barre des 50%. A noter aussi la belle et surprenante progression de 25% de Windows OEM, alors même que Gartner communique sur une baisse de 5% des ventes de PC sur le 4ème trimestre 2021 au niveau mondial …

Apple

Boostés par ces nouveaux produits, en particulier les iPhones 13 et les nouveaux Mac au silicium Apple, les résultats de l’entreprise de Cupertino sont impressionnants, avec un nouveau trimestre largement au dessus des 100 milliards de dollars, et des croissances encore à 2 chiffres malgré les niveaux absolus atteints :

Du côté des offres, l’iPhone reste toujours le poids lourd du portefeuille avec 62% du CA global et une croissance de 9% sur le même trimestre de l’an dernier. Les Macbook au silumicum d’Apple ont également doppé les ventes qui passent au dessus des 10 milliards de dollars. Les services continuent également leur croissance, +24% à près de 20 milliards de dollars, confirmant ainsi leur statut de numéro 2 en terme de revenu pour l’entreprise.

Alphabet

un trimestre au-delà des attentes des analystes pour Alphabet, avec une croissance tirée par la publicité et les services cloud. Le salit du revenu de l’entreprise selon ses business :

  • Google Services : Ce segment représente l’essentiel des revenus d’Alphabet (69,4 sur 75,3 milliards), et « l’essentiel de cet essentiel » vient de la publicité pour 61,2 milliards de $ (via surtout le moteur de recherches et YouTube).Les services et produits du segment Google Services sont Android, Chrome, le matériel, Google Maps, Google Play, Search, et YouTube. Google Services est toujours le seul segment qui dégage des bénéfices (près de 26 milliards de dollars sur ce quatrième trimestre 2021, pour les 20,6 au total de l’entreprise). La publicité représente sur ce trimestre 83,5% du CA total, et certainement l’intégralité des bénéfices.
  • Google Cloud : avec 45% de croissance et un CA de 5,54 milliards $, GCP reste toujours derrière Microsoft et AWS mais continue à tracer sa route avec régularité. A ce rythme de croisière, c’est un business de plus de 20 milliards de dollars par an pour Alphabet ! Mais qui reste encore malgré tout un investissement, avec 890 millions de dollars de pertes opérationnelles pour ce trimestre. La publicité continue encore de financer GCP…

Alphabet a également publié les premiers chiffres concernant l’année 2021 complète, avec des niveaux de CA et de net record, qui ont doublé en 3 ans !

Meta (Facebook)

Les chiffres publiés par Meta ont très largement déçu avec une chute de 8% de son résultat net sur ce trimestre, provoquant une baisse de 20% du cours de l’entreprise après la clôture des marchés, pour tomber à -26% le lendemain. La publicité pèse 32,64 milliards de dollars, soit 97% du CA total. L’entreprise a évoqué les nouvelles règles d’Apple sur iOS pour justifier une moindre croissance de son revenu publicitaire sur ce trimestre et surtout son CFO, David Wehner, a indiqué que ces règles pourraient couter 10 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2022 !

Meta a également annoncé ses résultats pour l’année 2021, qui montrent quand même une progression de 36% du CA, de 35% du net/CA à 33% pour l’année 2021 !

Pour la première fois, Meta dévoile une segmentation de son revenu, entre 2 catégories principales :

  • Family Apps : qui comprend Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp et d’autres services. Essentiellement les revenus de la publicité toutes plateformes confondues.
  • Reality Labs : qui comprend le matériel, les logiciels et le contenu grand public liés à la réalité augmentée et virtuelle.

Cette distinction permet de faire apparaitre en clair le montant des investissements que réalise l’entreprise sur son nouveau vecteur stratégique (AR/VR), soit plus de 10 milliards de dollars sur l’année 2021. Tout ceci est financé par la pub (tout comme pour Alphabet) !

Autre information qui a plombé les résultats de Meta, celle d’une baisse (certes infinitésimale !) du nombre d’utilisateurs actifs, tels que l’entreprise les comptabilise (Daily et Monthly Active User, sur Facebook et sur l’ensemble des plateformes de la famille) :

Les croissances indiquées sont celles par rapport au même trimestre de l’année d’avant. Mais le plus ennuyeux pour Meta c’est la stagnation (voir en fait de très légères baisses) par rapport aux chiffres du trimestre précédent (Q3 2021). Et ces baisses, certes faibles, puisqu’on parle de 4 millions sur près de 2 milliards de DAU, représentent une première pour l’entreprise depuis sa création.

Amazon

La loi des grands nombres s’applique à Amazon (comme à Apple), qui affiche pour la première fois depuis 2017 une croissance sur son revenu Q4 à un seul digit (9%). Difficile de rester sur des croissances à 2 chiffres lorsque les nombres concernés sont largement supérieurs à 100 milliards. L’action d’Amazon a pris 14% après l’annonce des résultats.

AWS a vu son revenu croître de 39% à près de 18 milliards de dollars, soit un run rate annuel de 72 milliards.

L’entreprise publie également ses résultats pour l’année complète 2021, avec un CA qui atteint le niveau exceptionnel de 470 milliards de dollars (à titre de comparaison, ceci représente le double du PIB du Portugal ou 1/4 de celui de l’Italie !!).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.