Surprise : Linkedin utilise (aussi) la plateforme de visioconférence BlueJeans, pour le meilleur sans doute, mais surtout pour le pire…

linkedin KKKOn apprend dans un article qui fait la une de The Verge, que l’entreprise californienne, propriété de Microsoft, utilise Bluejeans (et pas Teams ?), mais pour le coup c’est un détail à coté de l’usage qui en a été fait cette semaine…

LinkedIn a organisé une réunion publique sur la justice raciale à la suite de l’assassinat de George Floyd. Le forum était censé être l’occasion pour les employés de se réunir et de discuter de la manière dont ils pourraient se soutenir mutuellement. Au lieu de cela, la conversation est devenue soudainement raciste, car les gens ont utilisé la fonction de commentaire anonyme du chat vidéo de Bluejeans pour des propos racistes et mettre en doute les protestations.

Et non, toute la Californie et tous les employés de la Silicon Valley ne sont pas des anti-Trump. Il a (nettement moins tout de même si on se réfère au score des Républicains dans l’état) chez des gens très éduqués des partisans. C’est clairement ce qui était révélé dans cette conférence vidéo, dont les propos tomberaient peut être sous le coup de la loi dans notre pays.

The Verge nous apprend que la réunion, organisée donc sur la plateforme de vidéoconférence BlueJeans, s’appelait « Standing together » et avait pour but de donner aux employés de LinkedIn l’occasion de discuter de l’inclusion. Rosanna Durruthy, vice-présidente de la diversité de la société, a parlé avec un groupe d’employés de leurs expériences en matière de préjugés et a expliqué comment leurs collègues pourraient être de meilleurs alliés. Jusque là tout allait bien jusqu’au moment où les propos de certains ont évolués…

« Ce n’est pas seulement un problème « blanc » à résoudre. Les « Noirs » ont la responsabilité d’aider les Blancs à les aider » et d’ajouter : « Les noirs sont plus souvent tués par des hommes noirs que par des flics blancs. Mettre les policiers en cause ne peut pas servir d’excuse pour continuer à être une victime. La communauté noire a encore un chemin à parcourir pour trouver la paix en elle-même »…

Est-ce une surprise que de tels propos surviennent ? Non pas vraiment dès lors que dans ce forum vidéo les commentaires anonymes étaient autorisés (à l’origine pour libérer la parole…).

« Ce n’est pas surprenant qu’il y ait des personnes racistes dans une entreprise qui est à 48% blanche« , a déclaré un employé à The Verge. « Mais ce qui m’a le plus troublé, c’est qu’il s’agissait d’un événement en réponse aux protestations, coparrainé par notre groupe de soutien aux employés noirs. Donc pour eux, insérer ces commentaires ici était significatif« .

Ryan Roslansky

Hier, le PDG de Linkedin Ryan Roslansky a envoyé une note au personnel pour évoquer « la douleur et la frustration qu’ils ont ressenties face aux commentaires épouvantables partagés dans les questions-réponses« . Il a ensuite partagé cette note publiquement sur LinkedIn. Il a reconnu que le fait d’autoriser les employés à partager leurs commentaires de manière anonyme avait été une erreur, et que cela ne se reproduirait plus… Si seulement cela résolvait le problème…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.