Archives des étiquettes : Edge

Microsoft présente de nouvelles spécifications open-source pour le développement d’applications Edge

Selon le CEO de Microsoft, Satya Nadella, l’Edge Computing est l’avenir de l’informatique. Nous revenions il y a quelques mois lors du Briefing Calipia de décembre 2018 sur la stratégie de l’éditeur en la matière.

L’Open Application Model (OAM), développé à l’origine par Microsoft et Alibaba Cloud comme projet de l’Open Web Foundation, est une spécification pour la construction d’applications natives sur Kubernetes. Deux projets sont ainsi donné : Rudr et Dapr.

Edge Open SourceCoté Rudr : Mary Jo Folley nous apprend que le celèbre The Waking Cat (@h0x0d) a publié sur Twitter le repo GitHub pour OAM. Il a également posté un lien vers Rudr, une implémentation d’OAM, qui est actuellement en alpha et conçue pour permettre aux utilisateurs de déployer et de gérer des applications sur n’importe quel cluster Kubernetes avec des préoccupations distinctes des développeurs et opérateurs d’applications, comme décrit sur GitHub.

« OAM est une spécification pour décrire les applications de sorte que la description de l’application est séparée des détails de la façon dont l’application est déployée et gérée par l’infrastructure, » ont déclaré les responsables de Microsoft dans leur billet du 16 octobre. Contrairement aux modèles PaaS (platform-as-a-service) plus traditionnels, l’OAM est agnostique par rapport à la plate-forme, selon les responsables. Même si Rudr est construit au dessus de Kubernetes, il n’est pas étroitement lié à Kubernetes.

L’objectif de Microsoft est bien d’amener OAM à une implémentation de Kubernetes sur GitHub sans tenir compte des fournisseurs. Et avec le temps, Microsoft pourrait faire d’OAM un service géré, comme le fait actuellement Alibaba.

Coté Dapr : Microsoft décrit ceci comme un ensemble de  » blocs de construction de microservices pour le cloud et l’Edge Computing  » il se veut également agnostique. LDapr prendra en charge « tous les langages de programmation et frameworks », et qu’il sera accessible par des interfaces de programmation HTTP ou gRPC standard : « Dapr est complètement agnostique, ce qui signifie que vous pouvez exécuter vos applications localement, sur n’importe quel cluster Kubernetes, et dans d’autres environnements d’hébergement avec lesquels Dapr s’intègre. Cela permet aux développeurs de créer des applications de microservices qui peuvent fonctionner à la fois sur le cloud et sur le périphérique sans changement de code  »

 

Edge Chromium utilisé par Microsoft pour le moteur Bing

Vous connaissez Bingbot ? C’est en fait le nom du robot d’exploration (dit spider) du moteur de recherche Bing de Microsoft. Comme Googlebot (Google), il explore (on appelle cela un crawler) le Web en cliquant sur des liens pour partir à la recherche de pages afin de créer l’index de Bing.
On apprend de notre ami et ex collègue Fabrice Canel, que Bingbot utilisera maintenant la nouvelle version d’Edge et sera continuellement mis à jour vers la dernière version du navigateur à l’avenir.

Microsoft par la bouche de son directeur de programme, affirme que ces changements créeront moins de fragmentation du Web et faciliteront la vie des référençants. Le rendu Bingbot des pages Web à l’aide de Microsoft Edge sur Chromium crée une compatibilité entre les robots d’exploration Web, garantissant la prise en charge de tous les frameworks JavaScript. Un signal fort envoyé également pour le pérennité du nouveau navigateur.

Fabrice Canel, directeur de programme principal de Microsoft-Bing, déclare ainsi :

fabrice canel« En adoptant Microsoft Edge, Bingbot rendra désormais toutes les pages Web en utilisant la même technologie de plate-forme Web sous-jacente déjà utilisée aujourd’hui par Googlebot, Google Chrome et d’autres navigateurs Chromium. Il sera ainsi plus facile pour les développeurs de s’assurer que leurs sites Web et leur système de gestion de contenu fonctionnent avec toutes ces solutions sans avoir à passer du temps à étudier chaque solution en profondeur. En dévoilant notre nouvelle technologie de rendu de pages Web Bingbot, nous assurons moins de problèmes de compatibilité SEO et augmentons la satisfaction de la communauté SEO. »

Ce changement interviendra au cours des prochains mois à mesure que Bingbot passera progressivement à Microsoft Edge. Les propriétaires de sites n’ont rien à craindre. Des tests seront effectués pour s’assurer que les sites peuvent être rendus de manière dynamique avant de passer à Microsoft Edge.

 

Les nouveautés à venir dans le navigateur Edge

EdgeL’équipe de développement du navigateur Edge Chromium de Microsoft a partagé certaines informations sur les améliorations qui arriveront dans Edge au cours des prochains mois, tout en soulignant certaines des modifications déjà apportées, telles que l’ajout du mode sombre et une meilleure gestion des paramètres de confidentialité.

Pour le mois de septembre, l’un des changements les plus notables concerne les améliorations apportées à l’expérience de défilement, souvent critiquée par rapport à celle proposée par l’ancienne version d’Edge (moteur EdgeHTML), elle devrait donc être plus graduelle et moins saccadée (uniquement sous Windows, sous Mac le défilement ne présente pas ce problème) . Il y aura également une option pour bloquer la lecture automatique des médias dans les pages Web, option que l’on retrouve sur d’autres navigateurs.

Le gros des changements se fera en octobre, avec en particulier la prise en charge de la prise de note manuscrite dans les fichiers PDF, la possibilité d’utiliser ses images en tant qu’image d’arrière-plan sur la page Nouvel onglet, etc. Voici la liste complète :

  • Notes manuscrites sur des PDF
  • Lorsque vous vous connectez au navigateur, votre photo de profil de connexion sera mise à jour (correction de bug).
  • Lorsque vous avez plusieurs profils, meilleure gestion de l’ouverture des liens et des pièces jointes dans le profil approprié (correction de bug là encore).
  • Une option pour définir vos propres photos comme image d’arrière-plan sur la page Nouvel onglet
  • Possibilité d’activer la recherche dans le magasin d’extensions du navigateur (le comble c’est qu’il fallait utiliser le navigateur de Google pour le faire !)
  • Un correctif pour les utilisateurs qui recevaient une notification «Administrateur détecté» (leur conseillant de fermer et de relancer le navigateur en mode non-admin) chaque fois qu’ils lancent Edge
  • Déploiement ClickOnce d’applications Windows à partir de pages Web
  • Meilleur prise en compte des applications PWA (Progressive Web Apps)

Lire la suite

Un nouvelle fonction bien pensée dans Edge : les Collections

C’est une fonction qui avait été à l’origine annoncée  lors de la conférence des développeurs Build en mai dernier. Cette fonctionnalité « Collections » est maintenant disponible en beta dans le navigateur Edge Chromium de Microsoft (canal Canary donc). Cette fonction permet de collecter des données sur les différents sites Web que vous visitez et les annoter. Cela peut être interessant dès lors que vous préparez un sujet de réflexion ou pour du brainstorming par exemple. Pour ma part je suis habitué à utiliser l’excellent logiciel Pocket et regrette régulièrement que des annotations ne soit pas possibles… D’autre utilise OneNote et son Web Clipper pour cela, mais il faut reconnaitre qui le produit n’arrive pas à la cheville de Pocket pour la capture de données sur le Web (trop d’erreurs et une pagination souvent fantaisiste).

Capture d’écran 2019-08-21 à 12.15.48Comment cela fonctionne ? C’est assez simple la première chose à faire est de commencer une nouvelle collection en ajoutant la page actuelle sur laquelle vous vous trouvez. Vous pouvez également faire glisser des images, du texte et des liens depuis les sites Web que vous visitez. Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit sur le contenu et l’ajouter à une collection via un menu contextuel.

Vous pouvez ensuite ajouter à votre collection des notes, la réorganiser ensupprimant des éléments. Vous pouvez même exporter votre collection vers Excel. Ce qui aura pour effet de vous créé un tableau avec toutes les références.  L’exportation n’est disponible que pour Windows 10 et macOS pour le moment, mais arrivera bientôt sous Windows 7 et Windows 8.x.`

Capture d’écran 2019-08-21 à 12.15.12Mais attention pour utiliser cette fonction vous devez tout d’abord l’activer en allant dans les paramètre (tapez Edge: // flags dans la barre d’adresse) , en recherchant ensuite « Collections » et en l’activant la fonction. Une fois que c’est fait, une nouvelle icône apparaît à droite de la barre d’URL, et c’est disponible…

La lecture vocale arrive sur Edge (et c’est plutôt de très bonne qualité)

Microsoft a publié des versions betas edge chromiumde ses navigateurs Edge basés sur Chromium, qui présente de nombreuses améliorations dont l’inévitable thème sombre très à la mode actuellement dans tous les produits mais aussi de nombreux correctifs. Mais cette  dernière version a également introduit la prise en charge de la synthèse vocale pour la lecture des pages web.

Cette fonctionnalité ne fonctionne pas en local mais exploite les Microsoft Cognitive Services Speech d’Azure, le système proposant 24 voix de synthèse vocale dans 21 langues ! Autant le dire tout de suite c’est très réussi, la lecture est fluide et agréable, on est très loin des voix synthétiques ou saccadées.

Cette fonction dite d’accessibilité lit le contenu du texte sélectionné ou de la page entière à partir du haut de façon intelligente, en sautant le cas échéant les publicités (mais pas les légendes des photos). Alimentées par des réseaux de neurones dit « profonds », ces voix sont les voix les plus naturelles qui soient actuellement disponibles, elles sont échantillonnées à 24kbps et sont donc très claires.

le mode edge chromiumPour essayer ces voix, vous pouvez lancer n’importe quel site Web (ici sur le site du Monde) puis allez dans le menu « … » en haut et cliquer sur l’option «Lire à haute voix». Lorsque la fonction est active, la barre de menus située en haut offre des options pour choisir une voix particulière et régler le débit.

Bonus : ces voix ont été exposées aux développeurs via l’API JavaScript « SpeechSynthesis» permettant ainsi à des applications d’en tirer parti dans Edge.

Plus d’informations sur le blog Edge.

Edge Chromium prêt pour l’entreprise

Edge EntrepriseMicrosoft a annoncé que son nouveau navigateur Edge (basé sur Chromium) était prêt pour des tests en entreprise cette information arrive moins de 2 jours après que le mode IE soit désormais disponible, de quoi ravir les clients cherchant une alternative à Internet Explorer qui permet de supporter le Web moderne. Pour rappel le mode IE, permet d’ouvrir des sites Web dans Internet Explorer au sein d’un nouvel onglet dans Edge, ceci rendant l’expérience pour fluide et transparente pour les utilisateurs en entreprise.

Microsoft annonce également que les stratégies de groupe sont également prises en charge et que vous pouvez élécharger des modèles de stratégie directement à partir du site Edge Insider. Vous pouvez également obtenir des packages de déploiement complets hors connexion aux formats MSI ou PKG pour Windows et macOS. Fonctionnalités très demandés, les stratégies de groupe permettent de contrôler les mises à jour, en les mettant en pause sur une version spécifique. Edge prendra également en charge la gestion des appareils mobiles via des produits Intune ou autre MDM. Edge intègre également Microsoft Defender SmartScreen et intégrera bientôt, Application Guard, Azure AD Conditional Access et Microsoft Information Protection. 

Pour rappel également, fonction très interessante pour les entreprises : il est possible de connecter à Edge avec votre compte AD (Azure AD uniquement). Microsoft Search est également pris en charge, ce qui permet d’effectuer des recherches au sein de l’entreprise (Intranet) directement à partir de la barre d’URL.

 

Microsoft Edge (canal Canary) peut ouvrir des sites web dans Internet Explorer.

edge chromiumAfin de se démarquer des autres navigateurs basés sur le moteur Chromium, Microsoft avait annoncé (nous en parlions lors du dernier Briefing Calipia) la mise en oeuvre du mode IE. Le fonctionnement sera relativement simple : si vous avez un site web qui nécessite Internet Explorer et ne disposant pas de code adapté à Chromium, il ouvrira ce site dans un onglet spécifique réservé aux site IE. Il existe désormais un indicateur que vous pouvez activer dans Edge (dans sa dernière build Canary 77.0.200.0 et supérieur) pour activer l’intégration Internet Explorer.

Pour ce faire, il suffit de taper dans la barre « edge://flags » et cherchez « Enable IE Integration », dans la longue liste des paramètres, puis positionner l’indicateur sur « Activate ». Sans surprise ceci n’est pas disponible sur toutes les plateformes (Mac, ARM) car bien entendu cela utilise le composant IE qui doit être installé sur le système.

Capture d’écran 2019-06-26 à 07.44.09

Cela aura pour effet d’ajouter une option « Afficher cette page à l’aide d’Internet Explorer » à la section « Autres outils » du menu. Pour le moment, il lance uniquement Internet Explorer avec la page que vous essayez d’ouvrir, au lieu de l’inclure dans un onglet . Il semble tenter de l’ouvrir dans Edge, en affichant un message indiquant que votre version d’IE ne prend pas encore en charge le mode IE et qu’elle doit être mise à jour, mais celà devrait changer dans les semaines à venir.

 

Edge Chromium progresse rapidement

Capture d’écran 2019-04-04 à 08.05.02Microsoft semble avoir mis (enfin) l’accélérateur  pour son navigateur Edge. La version Chromium en développement vient de suivre les évolutions du moteur (version 76) et l’éditeur a ajouté des fonctions interessantes :

  • La vérification orthographique est maintenant activée par défaut pour tout le monde.
  • Les téléchargements, les extensions, les favoris, l’historique et les paramètres ont tous des couleurs et une mise à jour actualisées.
  • La fonction « Lire à voix haute » sélectionnera par défaut l’une des nouvelles voix.
  • La logique des liens rapides sur la page Nouvel onglet a été mise à jour. Tout site que vous ajoutez ou modifiez manuellement restera dans la liste, à moins que vous ne le supprimiez, tandis que d’autres sites continueront de se mettre à jour en fonction de votre historique de navigation.
  • Ajout de la prise en charge du décodage audio Dolby AC3 / E-AC3 pour certaines sources de lecture multimédia.
  • Vous pouvez maintenant trier les favoris par nom dans la page de gestion des favoris en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’arrière-plan de la page et en choisissant « Trier par nom ».
  • Les favoris dans la barre des favoris peuvent maintenant être réorganisés à l’aide des touches ALT + SHIFT + GAUCHE / ALT + SHIFT + DROITE.
  • Lors de l’affichage de l’historique, vous pouvez maintenant filtrer par plage de temps, puis effectuer une recherche dans les résultats filtrés.
  • Lors de l’affichage de l’historique, CTRL + A sélectionnera désormais tous les éléments de la liste actuelle.
  • D’autres améliorations touchent le mode « Sombre » que Microsoft souhaite ajouter dans une prochaine version.

Si vous avez installé les versions PC ou Mac (cette dernière autant fuité juste après sa présentation à la Build la semaine dernière) vous pouvez les mettre à jour automatiquement ou en allant sur edge://settings/help (Build 76.155 ce lundi matin).

Nous reviendrons sur l’ensemble de ses fonctions et plus généralement les alternatives crédibles en entreprise à Google Chrome lors du prochain Briefing Calipia. Inscrivez-vous si ce n’est pas déjà fait !

La beta d’Edge Chromium 32 bit est dispo

edge chromiumVous pouvez maintenant l’installer sur un PC 32 bits la version Chromium d’Edge. Auparavant, il était uniquement disponible pour Windows 10 et 64 bits.

Il n’est pas encore officiellement supporté sous Windows 7 et 8, même si le logiciel fonctionne visiblement. Aucune nouvelle en revanche sur les versions officielles ainsi que pour MacOS.

Nous reviendrons lors du prochain Briefing Calipia sur les alternatives crédibles à Google Chrome et cette tendance d’usage de navigateurs basés sur le moteur Chromium. Microsoft n’est pas le seul et d’autres alternatives existent comme Iridium par exemple. Le principe est toujours le même : garantir une très bonne compatibilité avec le système de référence : Chrome sans en avoir les inconvénients : le système de mouchard de Google…

La beta d’Edge Chromium est dispo : un petit point sur les fonctionnalités

La beta avait fuitée il y a quelques semaines sur le net, nous l’avions installée. Elle est maintenant disponible pour tous en suivant le lien Microsoft.

Capture d’écran 2019-04-09 à 08.57.42

Elle est dispo sous 3 formes : en « Beta » (mis à jour toutes les 6 semaines environ), en mode « Dev » avec une mise à jour hebdomadaire ou comme pour Google Chrome un mode Canary avec des mises à jours journalières.

Sans surprise, nous avions pu le dire, le nouveau navigateur ressemble beaucoup à Google Chrome. Il existe toutefois quelques différences découvertes par « WalkingCat » dans une série de diapositives issues de Microsoft. Ont note toute une série de fonctionnalités de Google désactivées ou remplacées. bien sûr des services directement liés à Google, tels que Google Now, Cloud Print, la gestion des appareils Chrome OS, Google Cloud Storage, le fuseau horaire de Google Maps, etc.

Capture d’écran 2019-04-09 à 09.02.45
Microsoft a également apporté ses propres améliorations au navigateur :

  • PlayReady DRM est l’un de ces logiciels, qui permet de prendre en charge la diffusion en continu 4K, par exemple à partir de Netflix (Edge était le seul navigateur à supporter cela).
  • Un meilleur support de l’ARM64
  • Nouvel algorithme pour la gestion de durée de vie de la batterie,
  • Intégration des éléments de sécurité propre à Microsoft (sans que l’on en connaisse les détails aujourd’hui)
  • Nouvelles fonctions d’accessibilité
  • Des modifications  plus cosmétiques comme les polices de caractères, de la disposition des éléments…

Nous reviendrons sur cela lors du prochain Briefing lors qu’une session spécifiques aux navigateurs.

« Entrées précédentes Derniers articles »