Archives des étiquettes : Edge

Officiel : Edge sera basé sur Chromium

edge chromiumNous vous en parlions la semaine dernière alors que ce n’était qu’une rumeur, c’est maintenant officiel : le nouveau moteur du navigateur Edge de Microsoft sera basé sur Chromium, c’est donc bien la fin de EdgeHTML.

Microsoft compte bien avec Chromium résoudre les problème d’incompatibilité de son navigateur. C’est une stratégie très interessante pour éviter aux entreprises de passer massivement sur le navigateur de Google en tentant plus ou moins facilement de limiter la collecte d’informations personnelle de ce dernier

De plus Microsoft s’engage à contribuer à Chromium, comme c’est la règle pour un moteur Open Source et ce qui aura également un impact sur les autres navigateurs, notamment Google Chrome bien sur, mais aussi Opera, etc. La société a également annoncé qu’elle continuerait à offrir une compatibilité ascendante avec les sites exclusivement pour IE, qui ne sont pas si rares en Intranet.

Mais ce qui est peut-être le plus intéressant, c’est que Microsoft affirme que «Edge sera désormais livré et mis à jour pour toutes les versions de Windows prises en charge et à une cadence plus fréquente». Cela signifie quelques choses. D’une part, toutes les versions prises en charge incluent Windows 7 et 8.1, et la société a même annoncé son intention d’utiliser son navigateur sur macOS. On se souvient que Microsoft avait abandonné le Mac pour son navigateur (Internet Explorer) en 2006… en 2007 sortait l’iPhone pour lequel Apple avait du developper son propre navigateur (Safari) basé sur Webkit, dont Chromium est le descendant ! Cela signifie également qu’Edge sera enfin séparé du système d’exploitation.

Microsoft a mentionnée  qu’il travaille également pour supporter l’ARM64. Nous devrions voir ARM64 pris en charge par d’autres navigateurs basés sur Chromium… dont Google Chrome (une bonne nouvelle là encore pour Microsoft).

Autre bonne nouvelle : l’équipe Microsoft en charge de ce nouveau projet indique qu’elle compte bien travailler sur le support des extensions du navigateur Chrome dans Edge en s’appuyant sur Chromium ainsi que les PWA.

 

Microsoft cherche déjà un successeur à son navigateur Edge…

endofedgeCe n’est un secret pour personne, le navigateur Web de Microsoft  introduit avec Windows 10 n’est pas un succès. C’est le moins que l’on puisse dire lorsque l’on voit avec quelle vitesse les entreprises passent d’Internet Explorer à Chrome comme navigateur par défaut… Dans le grand public les chiffres sont encore plus important. Microsoft n’a pas, avec le moteur de rendu EdgeHTML pu rivaliser avec Webkit, moteur conçu par Apple et repris par Google. De plus le manque d’extensions d’Edge, son absence sur les anciennes version de Windows, ou sur mac ont fait le reste.

Windows Central affirme dans un nouveau que Microsoft travaillerait sur un autre navigateur Web, basé cette fois sur le projet open-source Chromium. C’est à dire le même moteur que le navigateur Chrome de Google…Le nom de code du projet est Anaheim.

Microsoft en aurait donc terminé avec EdgeHTML ?  Difficile de savoir si l’entreprise est en train de supprimer purement et simplement Edge ou si elle remplace simplement le moteur de ce dernier… Microsoft a récemment soumis au projet Chromium (Open source) l’ajout de la prise en charge de Windows 10 sur ARM… Un autre signe dans le même sens.

Cela modifierait également les règles applicables aux applications soumises au Microsoft Store. Pour le moment, pour soumettre un navigateur à la boutique, EdgeHTML doit être sous le capot (tout comme la soumission d’un navigateur sur iOS qui doit contenir le moteur de Safari Webkit). Si la société change le moteur de rendu sur Edge Google pourrait soumettre Chrome à la boutique s’il le souhaite.

Une autre alternative serait que Microsoft garde tel quel son navigateur Edge et fournisse un 3 ème navigateur avec Windows 10 en plus d’Edet et n’oublions pas Internet Explorer (présent principalement pour le mode de compatibilité)… Nous verrons probablement ce navigateur basé sur Chromium dans la prochaine mise à jour de la fonctionnalité de Windows 10.

Navigateurs en entreprise : Google en passe de gagner son pari

Cela fait des années maintenant que la plupart des entreprises se demandent par quoi elles vont bien remplacer Internet Explorer. Sans surprise compte tenu de ses parts de marchés dans le grand public, Google Chrome est un excellent candidat.

padie
Le navigateur de Google détient entre 40 et 60% des parts de marché toutes plateformes confondues selon les différents instituts (source Wikipédia). Très loin donc devant Internet Explorer et Edge situés de 4,7 à 8,5 % à eux deux.
Seulement voilà, le géant californien n’a pas forcément bonne presse en matière de vie privée. L’effort que font les entreprises pour anonymiser les navigations de leurs utilisateurs risque d’en partir. C’est pourquoi à minima elles sont nombreuses à bloquer l’authentification possible de leurs utilisateurs sur les plateformes de Google. Ces derniers perdent donc des fonctionnalités (comme bien sûr la synchronisation des favoris) mais gagnent ainsi (un peu) en confidentialité.
Mais le grand responsable de ce succès de Google est avant tout… Microsoft. L’entreprise de Redmond a laisser doucement disparaitre son navigateur, tout d’abord en s’endormant sur ses lauriers quand ce dernier trônait à 90% de parts de marchés, pour oublier de le rendre plus performant et surtout moins omnipotent et enfin l’abandonner au profit d’une solution n’existant dans un premier temps que sur un nouvel OS : Windows 10. Stratégie ô combien risquée lorsque très majoritairement les entreprises sont encore sous Windows 7.
L’absence de l’éditeur sur les périphériques mobiles (ou son arrivé trop tardive avec Edge pour iOS et Android) a achevé ses ambitions.  C’est maintenant un Chrome (qui au passage gagne lui aussi en embonpoint) qui se voit prendre la place d’Internet Explorer sans que visiblement beaucoup de considèrent réellement le successeur désigné de Microsoft : Edge.
Cette étape gagnante pour Google est elle annonciatrice d’autres victoires ? On pense en particulier aux Chromebooks demain et aux services SaaS de la firme… A suivre

Editeur HTML 5 : Adobe propose son outil en beta

La guerre qui oppose HTML5 à Flash (et Silverlight dans une moindre mesure compte tenu des taux de pénétration moins élevé de ce dernier sur le marché) vient de prendre un nouveau tournant. C’est cette fois Adobe lui même (éditeur de Flash et des outils l’accompagnant, rappelons-le) qui propose un outil assez interessant en beta sur son site labs.adobe.com. Adobe Edge, c’est son nom, est un éditeur HTML 5 basé sur le Webkit d’Apple et Google, très proche du mode de fonctionnement de Flash Pro, qui propose de réaliser des animations HTML5 utilisant CSS3 et Javascript (en utilisant qui plus est jQuery). Premiers applications, bien sur : les publicités (qui sont à la source également des revenus tirés de Flash). De quoi réaliser du contenu Web dynamique pour les plateforme mobile iOS et Android par exemple.

Adobe est fidèle à sa stratégie de développement sur « tous les écrans » et ne réserve plus cela au seul portage de Flash.

Deux versions en beta sont proposées  : pour Mac OSX et pour Windows 7.