Archives des étiquettes : Edge

Pas bête : une extension Outlook est disponible en béta pour Edge

Pas bête, Microsoft vient de rendre disponible (en béta) une extension à son navigateur Edge qui permet d’avoir une interface minimal d’Outlook, un peut comme si l’on utilisait un mobile.

L’extension, qui peut être téléchargée depuis la boutique de modules complémentaires Microsoft Edge ici, vous permet d’utiliser Outlook directement dans n’importe quel onglet du navigateur sans ouvrir une nouvelle fenêtre. Après l’avoir téléchargé, une icône pour Outlook sera visible dans la barre d’adresse, et lorsque vous vous connectez, vous pourrez obtenir une vue de vos mails, calendrier, contacts et tâches, (mais pas les boites communes en revanche, tout au moins dans cette version). Les fonctionnalités sont les suivantes :

  • Accéder aux comptes professionnels ou personnels
  • Lire, envoyer et gérer des e-mails et recevoir des notifications de nouveaux e-mails.
  • Créez des événements, consultez les événements à venir et participez à des réunions en ligne.
  • Créer, suivre et gérer des tâches
  • Gérer les contacts.

Attention également cette extension ne peut être téléchargée que sur Microsoft Edge et n’est pas compatible avec d’autres navigateurs partageant le même moteur de rendu comme Google Chrome… C’est de bonne guerre.

SECURITE : Prise en charge de la technologie CET dans Microsoft Edge

La version 94 de Microsoft Edge bénéficiera de la prise en charge de la technologie CET (Control-Flow Enforcement Technology). En gros cela signifie qu’Edge sera protégé contre les pirates qui utilisent son code contre lui en modifiant les processus et les comportements pour des attaques furtives et très difficiles à détecter. CET bloquera les opérations de modification du flux.

Ce changement a été annoncé dans la roadmap Microsoft 365 qui précise :

« Microsoft Edge commencera à prendre en charge un mode de navigation encore plus sûr qui utilise un flux de contrôle dépendant du matériel pour les processus de navigation sur le matériel pris en charge (Intel 11e génération ou AMD Zen 3). Vous pouvez désactiver le CET en manipulant les options d’exécution des fichiers d’image (IFEO) à l’aide de la stratégie de groupe.« 

Comme indiqué cette prise en charge de la technologie CET n’est active que pour certains processeurs. Elle ne s’applique donc qu’à vous si vous possédez déjà ou prévoyez d’acquérir les derniers et meilleurs processeurs d’AMD et d’Intel. Cette fonctionnalité devrait être disponible en septembre prochain.

Edge 91 : Des nouveautés interessantes

Microsoft vient de publier comme prévu Edge 91 dans le canal bêta, donc à l’heure de ce post (qui qui ne devrait pas durer, canaux Dev et Beta sont actuellement sur la même version. Cette version est interessante car de nouvelles fonctions sont mises en oeuvre. On retrouve ainsi :

  • Le mode de lecture amélioré,
  • de nouveaux thèmes de couleurs intégrés aux paramètres d’apparence,
  • un moyen d’accéder rapidement aux pages de gestion de l’historique et des favoris via les menus déroulants respectifs,
  • des options d’apparence des onglets dormants,
  • de nouvelles options d’impression,
  • Des changement sur les fonction « historique des prix » sur ce que l’éditeur appelle « l’expérience de Shopping » etc.

Mais ce qui est le plus notable dans cette version et sans doute le plus attendu, c’est le déploiement complet de la fonction Password Monitor. Nous aurons l’occasion de revenir sur ces fonctions et leur positionnement concurrentiel face à des outils dédiés lors du prochain Briefing Calipia en juin.

Étant donné que la mise à jour vient de commencer à être distribuée aux utilisateurs, il se peut qu’elle ne s’affiche pas tout de suite pour tout le monde et elle sera téléchargée en arrière-plan dès qu’elle sera disponible. Vous pouvez également forcer la vérification d’une mise à jour en allant dans Paramètres > À propos de Microsoft Edge. Sans surprise le canal Des devrait lui voir apparaitre la version 92 dans quelques jours / heures…

Pas bête : une extension Outlook est disponible en béta pour Edge

Pas bête, Microsoft vient de rendre disponible (en béta) une extension à son navigateur Edge qui permet d’avoir une interface minimal d’Outlook, un peut comme si l’on utilisait un mobile. L’extension, qui peut être téléchargée depuis la boutique de modules complémentaires Microsoft Edge ici, vous permet d’utiliser Outlook directement dans n’importe quel onglet du navigateur

SECURITE : Prise en charge de la technologie CET dans Microsoft Edge

La version 94 de Microsoft Edge bénéficiera de la prise en charge de la technologie CET (Control-Flow Enforcement Technology). En gros cela signifie qu’Edge sera protégé contre les pirates qui utilisent son code contre lui en modifiant les processus et les comportements pour des attaques furtives et très difficiles à détecter. CET bloquera les opérations

Les composants du navigateur Microsoft Edge arrivent discretement dans Microsoft 365…

Que vous ayez choisi de standardiser sur le navigateur Chrome de Google, sur Firefox, Opera, Brave ou autre, et que vous disposez d’un abonnement Microsoft 365 Apps, vous aurez dans quelques temps des composantes du navigateur Edge tout de même installé sur vos postes ! On apprend que commence à fournir des fonctionnalités nouvelles ou

Les composants du navigateur Microsoft Edge arrivent discretement dans Microsoft 365…

Que vous ayez choisi de standardiser sur le navigateur Chrome de Google, sur Firefox, Opera, Brave ou autre, et que vous disposez d’un abonnement Microsoft 365 Apps, vous aurez dans quelques temps des composantes du navigateur Edge tout de même installé sur vos postes !

On apprend que commence à fournir des fonctionnalités nouvelles ou améliorées qui s’appuient sur la composante de rendu HTML de Microsoft Edge, WebView2. Par exemple, les fonctions Room Finder et Meeting Insights dans Outlook.

Microsoft justifie cet apport :

« En utilisant WebView2, nous pouvons plus facilement fournir à vos utilisateurs des fonctionnalités Office qui ont le même aspect et la même convivialité sur toutes les plateformes. En retour, cette expérience cohérente aide vos utilisateurs à apprendre et à utiliser ces fonctionnalités sans avoir à apprendre les nuances d’Office sur chaque plate-forme de périphérique. »

Ceci devrait être disponible à partir du 1er avril pour les machines Windows 10 (à partir de la version 2101). Microsoft ne donnant pas d’indication pour les autres postes.

Microsoft précise que l’usage de WebView2 n’installe pas le navigateur complet Microsoft Edge sur l’appareil et n’exige pas que Microsoft Edge soit installé sur l’appareil et qu’aucune modification n’est apportée à la sélection du navigateur par défaut de l’utilisateur ! Ouf.

« Les applications Office, ainsi que les modules complémentaires d’Office, commenceront à offrir des fonctionnalités qui reposent sur WebView2. Si le Runtime WebView2 n’est pas installé sur l’appareil, vos utilisateurs ne pourront pas utiliser les fonctionnalités Office et les add-ins qui reposent sur WebView2. Par conséquent, nous vous recommandons d’autoriser l’installation du Runtime WebView2 sur les appareils fonctionnant sous Windows dans votre organisation. »

Microsoft Edge gagne du terrain face à Google Chrome

La stratégie de Microsoft avec le nouveau navigateur Edge basé sur Chromium semble être gagnante. Alors que, comme Patrick le disait lundi, le site Netmarketshare tire sa révérence pour ce qui est des analyses des parts de marché des navigateurs, il publiait sa dernière analyse : en octobre 2020, Microsoft Edge a désormais une part de marché de 10,22 % sur le marché des PC. la part de marché de Microsoft Edge est passée de 8,84% en septembre à 10,22% en octobre. Il a dépassé de 3% un autre navigateur vedette : Firefox.

Encore plus impressionnant, si l’on compare à la même période en 2019, il double quasiment sa part de marché.

La recette semble être simple :

  • Fournir un navigateur compatible 100% avec Google Chrome : et pour cause c’est le même moteur auquel Microsoft collabore activement. Cette compatibilité s’étend aussi bien sûr aux extensions (même si la visite du Chrome Web Store indique que cela nécessite le navigateur de Google :)).
  • Fournir un navigateur multi-plateforme : obligatoire dans un monde où Windows ne domine plus les usages, les périphériques mobiles sont tous sur Android ou iOS, le Mac représente en gros 10% des machines, et Linux environ 2 %.
  • Fournir une meilleure intégration avec le système d’information : on pense en particulier à l’intégration de l’AD et des outils de déploiement et d’administration.
  • Cerise sur le gâteau, mais de plus en plus importante : le navigateur de Microsoft est sans doute plus respectueux de la vie privée que celui de Google 🙂 Même si dans ce domaine, les plus inquiets se tourneront sans doute vers des navigateurs comme Brave par exemple.

Pour faciliter aussi son adoption, il est à noter que Edge est désormais préinstallé avec Windows 10 October 2020 Update ou une version plus récente et qu’une nouvelle annonce dans la barre des tâches encourage les gens à essayer (puis adopter ?) Edge. C’est de bonne guerre quand Google installe systématiquement Chrome sur ses Chromebooks, et le moteur de Chrome sur les machines Android…

Nouvelle fonction de capture Web dans Edge

Vous faites peut-être parti des utilisateurs de la version alpha d’Edge dite « Canary » ? Dans ce cas, vous avez peut-être remarqué la nouvelle fonction de « capture Web » ? Comme son nom l’indique, cette fonction permet aux utilisateurs de faire une capture d’écran d’une page web sur le navigateur et de copier l’image dans un presse-papiers ou de l’enregistrer. Elle imite en partie la fonctionnalité qui était présente dans l’ancien Edge et qui permettait aux utilisateurs de capturer et d’annoter sur le web.

L’outil se trouve dans le menu Paramètres en haut à droite et peut également être fixé à la barre d’outils. En sélectionnant l’icône, l’écran passe automatiquement en mode capture, où l’utilisateur peut facilement faire glisser l’outil pour choisir exactement ce qu’il veut capturer. L’outil est également accessible par le raccourci clavier Ctrl+Maj+S.

Microsoft indique qu’il travaille à l’ajout de nouvelles fonctionnalités telles que la possibilité d’ajouter des annotations sur les captures d’écran, de mettre en évidence des sections, de capturer la page web entière, et même d’annoter tout en faisant défiler les captures d’écran. A la manière de ce que l’on peut déjà faire avec l’outil capture en standard sous Windows. Pour l’instant, cependant, les deux seules options disponibles sur l’outil de sélection sont les commandes « Copier » et « Aperçu ». L’écran de prévisualisation offre en outre des options pour enregistrer, partager ou copier l’image.

Cette petite nouveauté s’intégrèrent dans le portage progressif que réalise Microsoft des fonctionnalité de l’ancien Edge vers la version Chromium.

Edge en navigateur par défaut sur iPhone et iPad…c’est (bientôt) possible

Vous pouvez désormais changer votre navigateur par défaut dans iOS 14 (pour rappel la version finale devrait arriver dans les jours/semaines ? qui viennent), mais cette fonctionnalité était exclusive à Google Chrome. En fait, elle commence à se généraliser, Microsoft ayant mis à jour son navigateur Edge pour qu’il prenne en charge cette fonctionnalité.

Une fois que vous avez changé de navigateur par défaut, tous les liens doivent s’ouvrir, qu’ils proviennent de votre application de messagerie électronique par défaut, (qui au passage peut également être modifiée dans iOS 14, Apple ne nous avait pas habitué à tant d’ouverture 🙂) ou d’une autre application.

Pour l’instant, seuls Google Chrome et Microsoft Edge prennent en charge cette nouvelle fonctionnalité dans iOS 14. Les navigateurs comme Firefox, Opera ,etc. n’ont pas été mis à jour pour la prendre en charge, pas plus que les applications de messagerie électronique comme Outlook et Gmail. Il est également probable que lorsque iOS 14 et iPadOS 14 seront mis à la disposition du grand public, dans quelques semaines/jours ? il y aura de nombreuses mises à jour d’applications pour prendre en charge toutes leurs nouvelles fonctionnalités.

Pour l’instant, elle est réservée aux utilisateurs de la version bêta (via TestFlight donc).

Edge en fera encore plus avec les PDF

logo edgeLe navigateur vedette de Microsoft se débrouille déjà pas mal avec les PDF en proposant des fonctions d’édition originales , mais cela va aller encore plus loin. l’éditeur a publié une mise à jour de sa feuille de route pour le lecteur de PDF intégré au navigateur Edge. On retrouve aussi parmi les fonctions les plus demandées :

  • Le défilement beaucoup plus fluide. ceci était disponible dans l’ancienne version d’Edge dite « Legacy » et était promis pour Edge Chromium depuis le début.
  • L’équipe travaille également à l’élaboration d’une table des matières, qui peut être utilisée pour visualiser et naviguer dans un PDF.
  • Dans le service d’édition, il y aura également un mode de surlignage que vous pourrez utiliser en sélectionnant du texte pour le mettre en évidence.
  • Vous pourrez également ajouter des notes de texte à un fichier PDF.
  • Le support des signatures numériques est également prévu.

Coté sécurité, des améliorations ont été apportées aux PDF via  Microsoft Information Protection. Vous allez pouvoir voir les étiquettes de sensibilité, et vous pourrez consulter les fichiers protégés d’autres organisations.

Enfin, Microsoft promet des améliorations en matière d’accessibilité, comme le fait de remplir des formulaires à l’aide de lecteurs d’écran.

Avec ce lot de fonctions on peut se demander ce qu’il restera au lecture original d’Adobe !

 

Edge-Chromium : nouvelle fonction de regroupement des onglets et de partage

logo edgeRécemment, Google a déployé dans son navigateur Chrome en beta (dans le canal Canay donc) une fonction de regroupement d’onglets. Comme son nom l’indique, le groupe d’onglets permet aux utilisateurs de regrouper les onglets pour un flux de travail spécifique. Bien que la même fonction puisse logiquement être activée sur Edge, Microsoft a créé une extension séparée réaliser la même chose mais aussi partager les liens des sites web.

Appelée « Group Tabs & Share » en anglais, cette extension a récemment été publiée par Microsoft sur le store des modules complémentaires d’Edge. L’extension permet aux utilisateurs de regrouper des onglets et de copier leurs URL mais pas seulement, elle permet aux utilisateurs d’exporter des URL en masse sous forme de fichiers HTML, CSV et JSON qui peuvent être partagés avec d’autres personnes en utilisant différentes plateformes de médias sociaux ou en utilisant tout bêtement le courrier électronique. Vous pouvez télécharger l’extension à partir des modules complémentaires Edge. Une fois installée, vous pouvez cliquer sur l’extension et sélectionner les sites web que vous souhaitez partager et copier les URL ou l’exporter sous forme de fichier HTML, CSV ou JSON. Si l’extension ne vous intéresse pas et que vous souhaitez essayer uniquement les groupes d’onglets sur Edge, vous pouvez l’activer en tapant :

« edge://flags/#tab-groups » dans la barre d’adresse.

Cliquez ensuite sur le menu déroulant et sélectionnez « enable ».

Onglets Edge

Puis redémarrez le navigateur.
Cela devrait activer les groupes d’onglets sur Edge et vous pouvez les essayer en cliquant avec le bouton droit de la souris sur un onglet du navigateur. Les groupes d’onglets sont déployés sur Google Chrome et Microsoft Edge depuis lundi.

Les extensions Microsoft Editor Edge et Chrome sont disponibles en beta

Rédacteur MicrosoftNous vous en parlions,  Microsoft a annoncé le changement de marque des services Office 365 Home mais aussi un ensemble d’autres fonctionnalités et services à venir. Microsoft a également annoncé de nouvelles fonctionnalités avec Microsoft Editor qui permettent de vérifier les fautes d’orthographe et de grammaire dans les applications Office et sur le web. Ces extensions Microsoft Editor pour Chrome et Edge sont maintenant disponible en beta en suivant ce lien (à lancer dans Edge ou Chrome).

EditorUne fois installée, une icône de l’éditeur est placée sur la barre d’outils de l’un ou l’autre des navigateurs. Les utilisateurs peuvent se connecter à leurs comptes Microsoft ou aux comptes qu’ils utilisent pour leurs abonnements Office par le biais du navigateur. Les abonnés à Office bénéficient de fonctions de qualité supérieure telles que les « Analyses avancées », tandis que les utilisateurs disposant d’un compte Microsoft simple, bénéficient de fonctions standard de vérification de la grammaire et de l’orthographe.

En plus des fonctions Orthographe, Grammaire et Analyse Avancée, les utilisateurs peuvent également activer l’extension pour afficher les synonymes des suggestions orthographiques à partir des paramètres de l’éditeur. Il existe également une option permettant de désactiver la vérification sur les sites pour lesquels vous ne souhaitez pas que l’éditeur vérifie activement les erreurs. L’extension sera également désactivée automatiquement sur les sites ayant un « contenu sensible » (reste à connaitre l’algorithme qui est e derrière cela) ou ceux dont la vitesse de chargement est lente.

Attention contrairement à ce qui est annoncé pour Word et Outlook cette extension ne permet pas (actuellement ?) aux utilisateurs de choisir entre plusieurs suggestions de phrases.

« Entrées précédentes