Archives des étiquettes : VMWare

VMware Horizon DaaS vs Amazon Workspace

Alors que la guerre du DaaS ne fait que commencer, que le marché global de la virtualisation de postes de travail est estimé à 5,6 milliards de dollars en 2016 (Chiffres du Cabinet 451 Group) et que les questions sont de plus en plus nombreuses, je vous propose une petite comparaison entre deux poids lourds : L’offre d’Amazon et celle de VMware :

1) Amazon

Amazon lançait en décembre dernier son offre WorkSpaces : première offre DaaS (Desktop as a Service)du leader de l’IaaS. Au menu de cette offre un accès au poste de travail hébergé mais en utilisant les services de terminaux de Windows Server 2008 R2 et donc la CAL RDS avec le développement maison d’un look Windows 7 sur le serveur, une méthode pour éviter la couteuse VDA (Virtual Desktop Access) de Microsoft permettant l’usage d’un OS poste de travail type Windows 7 et Windows 8 mais également la possibilité d’exécuter localement la machine virtuelle et dons permettre un mode de fonctionnement local sans réseau. L’offre WorkSpaces est donc limitée aux postes connectés, c’est dommage pour les portables…

2) VMware

VMware va plus loin avec Horizon DaaS, puisque la solution utilise la VDA et permet donc un usage complet sur des machines locales…(voir en détail le billet du blog : VMware annonce la disponibilité de son service Horizon DaaS) pour le même prix qu’Amazon (à partir de 35$ par poste et par mois). Elle permet d’exécuter des machines Windows XP, Windows 7, Windows 8 (en 64 bits) en plus des Windows Server 2008 R2 et 2012.

Capture d'écran 2014-03-29 07.17.15

Amazon n’a sans doute pas dit son dernier mot, et propose des services assez innovants comme la connexion Active Directory avec le site en local via l’établissement d’un VPN entre le site et les services d’hébergements…

Des questions qui ne doivent pas occulter les scénarios d’usages de ces différentes technologies, qui sont loin d’être universels…

Nous reviendrons sur ces différentes fonctions et annonces lors du prochain Briefing Calipia.

[Mission d’étude Calipia] Vmware et le campus de Google hier

Journée dense hier avec l‘Executive Briefing de Vmware. Pour ce qui est des présentations non couverte par les clauses de confidentialité (NDA), nous reviendrons sur les présentations et échanges avec les différents responsables des offres de l’éditeur, à la fois dans une prochaine lettre Calipia (pas celle qui part dans quelques minutes, trop court) et lors du prochain Briefing Calipia. Une offre à la fois très complète qui étend le domaine de compétences habituelles de l’éditeur.

Un petit tour ensuite pour une visite très organisé du Campus Google sous la houlette d’un français qui nous a partagé sa vie dans la société et les méthodes de travail.  En résumé : une société si cool que l’on peut venir avec son chien… mais pas son chat : raison officielle « Google n’aime pas les chats » 🙂

Au programme aujourd’hui : Apple toute la journée.

 

android

Lire la suite

[Mission d’étude Calipia] : Arrivée à San Francisco

Notre mission d’étude en compagnie de clients, débute aujourd’hui. Nous sommes arrivés hier après midi à San Francisco, avec au programme une petite ballade à Santa Cruz, histoire de se recaler pour être prêt aujourd’hui, quoiqu’il est 3h du matin ici et je suis sur le Blog Calipia 🙂 …

Au programme de la journée :

  • Executve Briefing au siège de Vmware à Palo Alto de 9h à 15h,
  • Le Campus de Google à Mountain View ensuite de 15h30 à 17h30

De quoi prendre l’information à la source et alimenter les réflexions stratégiques de chacun.

Salesforce recrute un ancien Microsoft, ancien VMware, ancien Oracle ….

tod_nielsenTod Nielsen rejoint Salesforce en qualité de patron de Heroku, entité acquise en fin 2010, et qui propose une plateforme de développement d’appli mobiles pour l’environnement Salesforce.

Salesforce (SFC) est engagé dans une compétition féroce pour élargir son business, du Saas (son pré carré historique, avec Sales cloud, Service cloud) vers le Paas  avec la plateforme Salesforce (Force.com, heroku, database.com, site.com). Dans ce dernier domaine, SFC est un challenger parmi quelques poids lourds tels Amazon, Google ou Microsoft. Mais un challenger bien décidé à s’imposer, en capitalisant sur ses marchés plus matures, pour développer une offre Paas complète.

Tod Nielsen a un parcours bien rempli sur les 25 dernières années, pendant lesquelles il a successivement occupé divers postes de responsable chez Microsoft, BEA, Oracle, Borland et dernièrement VMWare. Et au titre de ce dernier employeur, Tod Nielsen sait de quoi il en retourne des offres Paas, puisqu’il a été chez Pivotal (l’entité VMware en charge de l’offre Paas) au côté de Paul Maritz  un des acteurs des initiatives autour de Cloud Foundry, la plateforme Paas de VMware.

Pour réussir dans ces luttes engagées, SFC n’hésite donc pas à recruter des pointures aux expériences variées. Ainsi début 2012, Vivek Kundra est embauché, alors CIO de l’administration américaine, pour un poste d’Executive Vice President en charge des marchés émergents. Puis en septembre 2012, Patrick Pelata, ex Directeur des Opération de Renault, en charge de l’initiative des « voitures connectées », devient Executif Vice President et CAO (Chief Automotive Officer).

On connait l’appétit de Salesforce pour le rachat de sociétés qui viennent grossir son portefeuille de services, mais la société fondée par Marc Benioff mène une tactique identique pour pourvoir ses postes d’exec, allant chercher les talents à l’extérieur, sans complexe vis à vis des plus gros.

Changement de patron chez ARM

arm warren east

Warren EAST

En juillet prochain, soit 2 mois après Intel, ARM change de boss. Le CEO actuel,Warren EAST (à gauche), en place depuis 12 ans, va prendre une retraite bien méritée au vu des résultats de la société ces 10 dernières années.

Simon SEGARS, l’actuel Président d’ARM, prendra sa place. Agé de 45 ans, Simon SEGARS est un homme du sérail qui a précédemment servi ARM au poste de VP Engineering à l’époque du design d’architecture de quelques processeurs ARM de première génération.

Concernant le remplaçant de Paul Ottellini chez Intel, les rumeurs vont fort et mettent plutôt un externe à la place de CEO d’Intel. Les noms actuellement en v ogue : Pat Gelsinger, CEO de VMWare, rien de moins, et ancien collaborateur d’Intel jusqu’en 2009, ou Sanjay Jha l’ancien co-CEO de Motorola et CEO de Motorola Mobility qu’il a quitté à l’époque du rachat par Google.

 

VMware lance sa suite Horizon, intégrant les technologies AppBlast et Octopus

Après une longue période de maturation, VMware vient de lancer sa suite Horizon pour les postes de travail, conçue pour prendre en charge les problématiques de mobilité, de BYOD.VMware Horizon Suite

La suite est constituée de 3 composantes :

  • VMware Horizon Workspace : ce composant repose tout d’abord sur VMware App Manager, qui permet de construire des magasins applicatifs, regroupant aussi bien des applications internes à l’entreprise que disponibles en SaaS ; ce composant gère les problématiques de sécurité, d’authentification SSO. Horizon Workspace intègre également des services d’administration et d’accès aux données, applications et postes de travail virtuels; cette partie est notamment directement issue du projet Octopus, que VMware positionnait jusqu’alors comme un « Dropbox entreprise ».
  • VMware Horizon Mirage : offre des services de gestion centralisée des postes de travail, selon une vision par couche virtualisée (OS, applications, environnements utilisateurs). Ce composant serait directement issu de la solution Wavona, acquise par VMware en mai 2012.
  • VMware View, en version 5.2. Parmi les nouveautés importantes de cette version, le support partiel de la technologie AppBlast, que VMware avait démontré en 2011 (ici, ici et ).

VMware va pousser agressivement sa suite. Pour s’en convaincre, il suffit déjà d’en regarder la tarification : View seul est proposé à 203€ par utilisateur, Mirage et Workspace à 122€ chacun (par utilisateur), alors que la suite est proposée à « seulement » 244€ par utilisateur…

 

VMware serait prêt à filialiser ses activités PaaS

logo vmwareDans un nouvel effort pour bootstraper son offre PaaS (Cloud Foundry Platform as a Service, GemStone, SpringSource Java frameworks…), VMWare serait dont en passe d’annoncer la création d’une filiale d’EMC (la société mère de VMware), qui pourrait compter 1 000 employés, et qui reprendrait l’ensemble de ces produits

Cette séparation entre les activités historiques de VMware de virtualisation, VMWare et VSphere, fortement rémunératrices et sur lesquelles VMware est reconnu, de celles sur lesquelles la société doit encore faire ses preuves (PaaS) vis à vis de Microsoft Azure ou Amazon Web Services, doit permettre à VMware de se concentrer sur son cœur d’activité et  la nouvelle entité de faire preuve d’imagination et de flexibilité pour développer ses nouvelles offres. Un enjeu que VMware dans sa structure actuelle n’a pas réussi à relever, pour hisser son image et ses offres cloud computing au niveau de celles de virtualisation, sur lesquelles son image de leader et indiscutable.

Dès l’été dernier, le départ de Paul Maritz de son poste de CEO de VMware pour devenir patron de la stratégie d’EMC, avait été interprété comme un signe de cette évolution de structure. Il semblerait que la société soit maintenant proche de l’annonce effective de cette filialisation, avec Paul Maritz à la tête de la nouvelle structure.

« Entrées précédentes