Départ du CEO et fondateur de Slack

Stewart Butterfield, le créateur de Slack et encore CEO jusqu’en janvier, vient donc d’annoncer son départ de l’entreprise, moins de 2 ans après l’annonce du rachat par Salesforce. Depuis l’intégration officielle de Slack dans Salesforce, il y a un an, la première avait conservé son indépendance et son organisation au sein du géant du CRM. Stewart Butterfield a lancé le développement de la solution Slack il y a 10 ans, après avoir s’être au préalable « fait la main » en confondant des solutions comme Glitch ou Flickr.

Dans le message envoyé par S.Butterfield en interne pour annoncer son départ, il indique que 2 autres dirigeants historiques de Slack, proches de lui quittent également l’entreprise (Jonathan Prince, SVP en charge du marketing et de la communication depuis 2019, et Tamar Yehoshua la Chief Product Officer depuis janvier 2019). Hasard du calendrier, en tout cas c’est ce qu’affirme S.Butterfield dans son message, son départ n’a rien à voir avec celui de Bret Taylor le co-CEO de Salesforce. Tous 2 avaient été des acteurs essentiels lors des négos sur le rachat de Slack.

Ce départ qui en soi n’est pas forcément étonnant, et plutôt dans la logique des choses, est plus problématique dans le contexte plus général du leadership chez Salesforce. Après l’annonce du départ de Bret Taylor, il y a quelques jours Mark Nelson , le CEO de Tableau, autre entreprise acquise par Salesforce en 2019, vient d’annoncer son départ moins d’un an et demi après sa prise du job. Toujours chez Tableau, les CMO (Chief Markeing Officer) et CDO (Chief Data Officer) ont quitté l’entreprise au cours de l’année passée. Tout ceci au milieu d’une attention soutenue des investisseurs qui souhaiteraient que Salesforce améliore sa rentabilité qui est très loin de celle de ses concurrents, Microsoft et autres.

Nous pourrions de nouveau entendre parler de Slack dans les semaines à venir, avec une possible enquête ouverte par la Commission Européenne suite à la plainte de Slack en 2020 pour pratiques non concurrentielles de Microsoft concernant l’intégration de Teams sans surcoût. Slack demande que Teams soit extrait de Microsoft 365 et proposé en solution indépendante avec un tarif équitable (pour ses concurrents). A suivre donc !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.