Archives des étiquettes : Office 365

Microsoft enrichi Teams pour le monde éducatif

Microsoft vient de rendre public de nombreuses nouveautés pour Teams plutôt orientées pour le mode de l’éducation et le plus particulièrement les enseignants.

L’onglet Assignations sert désormais de liste de tâches à effectuer, présentant le travail restant à réviser ou à noter pour les enseignants, ainsi que les dates d’échéance à respecter pour les étudiants. Les enseignants peuvent maintenant voir comment les devoirs apparaissent pour les élèves et les noter en un clic.

1_ListViewMicrosoft annonce également une intégration plus étroite avec des outils populaires dans le monde de l’éducation que sont le célèbre service de contrôle de plagiat Turnitin et Immersive Reader dont l’intégration avec OneNote fait référence. En outre, les applications éducatives telles que Kahoot, application de quiz très utilisé dans l’éducation (concurrente d’un des usages de Klaxoon) ou encore Flipgrid issu de la start-up américaine Vidku, racheté en juin par Microsoft, qui présente son service Flipgrid comme l’alliance d’Instagram et de Snapchat pour les salles de classe) et bien d’autres peuvent désormais partager du contenu directement avec Teams.

Mais cette liste de nouveautés n’est pas exhaustive, de nombreuses autres fonctionnalités ont également été ajoutées comme :

  • La possibilité donnée aux enseignants de voir ce que voient les étudiants
  • D’attribuer le contenu d’applications éducatives  à l’aide du bouton Partager avec Teams.
  • De passer en revue le travail des étudiants plus rapidement
  • D’obtenir un classement immédiat
  • De détecter le plagiat en une étape avec Turnitin
  • De créer plus simplement des carnets de notes
  • Etc.

Tous le détails de ces améliorations est ici. Pour rappel Teams est inclus à Office 365 for Education, qui est gratuit pour les établissements éducatifs.

HUP (Microsoft Home Usage Program) : Office 365 ou rien

Office 365Au plein coeur de l’été Microsoft change les règles pour son programme HUP (Home Usage Program). Le programme qui permettait aux employés d’acheter à bas coûts Office Pro dès lors que l’entreprise avait signé avec Microsoft un Accord Entreprise ou disposait de plus de 2000 licences Office 365 E3 ou E5. Ainsi il était possible d’acquérir Office 2019 (en mode perpétuel) par exemple pour une quinzaine d’euros.

Maintenant, seule l’achat d’un abonnement annuel Office 365 sera possible avec une réduction de 30% sur le prix public. C’est donc sans surprise beaucoup moins interessant qu’auparavant…

Dit autrement : les licences perpétuelles qui étaient proposées : Office Professional Plus 2019 et Office Home and Business 2019 ne sont donc plus disponibles. Vous ne pourrez désormais acheter qu’un abonnement à Office 365 Personnel ou Office 365 Home avec la réduction de 30%.

Des nouveautés intéressantes à venir dans l’activation d’Office (sur Office 365)

Activation OfficeQuelques nouveautés interessantes sont en train d’être déployées dans toutes les souscriptions Office 365, celles-ci concernent l’installation et surtout l’activation d’Office. Ainsi, si les utilisateurs continueront logiquement à se connecter pour activer Office sur leurs nouveaux périphériques, si un mode dit de connexion unique est activée, Office récupèrera automatiquement les informations d’identification et s’activera.

Dans le cadre d’un abonnement, les utilisateurs peuvent toujours installer et activer les applications Office 365 sur un maximum de 5 PC ou Mac, de 5 tablettes et de 5 smartphones. Auparavant, les utilisateurs qui atteignaient cette limite étaient invités à désactiver une installation existante avant d’activer Office sur un nouveau périphérique. Il fallait pour cela se connecter sur son compte Web, visualiser les déférents périphériques (avec souvent un nom de machine par très explicite comme dans le cas de machine virtuelles par exemple) et les désactiver (en commentant parfois des erreurs. Avec cette nouveauté, Office déconnectera automatiquement l’utilisateur du périphérique le moins récemment utilisé. Petite nouveauté mais assez pratique pour ceux qui jonglent avec les machines de test par exemple (comme nous !).

« Teams n’est pas une menace pour Slack »…

Alors que Microsoft avait annoncé il y a 3 semaines que  Teams, son service de communication destiné aux entreprises, atteignait 13 millions d’utilisateurs actifs quotidiens (devançant ainsi son concurrent Slack, qui compte environ 10 millions d’utilisateurs actifs quotidiens), le PDG de Slack Stewart Butterfield, ne pense pas que ceci soit une menace pour la croissance de son entreprise.

SlackSelon les propos enregistrés par la chaine américaine CNBC lors de la conférence Fortune Brainstorm Tech à Aspen, dans le Colorado, Stewart  Butterfield a déclaré en répondant à une question sur Teams que « si elle repose sur une distribution plus large, je ne pense pas que ce soit vraiment une menace« . Ceci fait référence à la distribution massive que fait Microsoft de Teams  puisque il fait partie d’Office 365, qui compte 180 millions d’utilisateurs actifs par mois, donc autant de clients potentiels pour Teams…

Le PDG de Slack estime qu’une plus petite entreprise peut prendre l’avantage sur les grande si ses produits sont mieux conçus. Il donnait aussi quelques exemples comme  Google+, qui n’a jamais été bien accueilli malgré la forte pression exercée par le géant de la recherche. Il enfonçait le clou en déclarant que « si la concurrence reposait sur la qualité de l’expérience utilisateur, et c’est là que tous les efforts sont déployés, ce serait probablement plus intimidant pour nous« …

Pour rappel Teams est né du refus de Slack de se vendre à Microsoft (pour 8 Milliards de dollars) il y a 4 ans…

L’avenir nous dira qui a raison… pour tenter d’éclaircir cela, nous nous rendons en octobre prochain au siège de Slack à San-Francisco en compagnie de clients (comme tous les ans à la même époque) après un passage à Seattle chez Microsoft en début de semaine, le thème de cette mission d’étude étant l’Environnement Utilisateur.

 

Les configurations Office peuvent maintenant être enregistrées dans le cloud de Microsoft

Office 365L’outil de personnalisation Office pour Office 365, permet maintenant aux administrateur de la plateforme de sauvegarder les fichiers de configuration dans le cloud Microsoft pour une utilisation ultérieure, notamment via une simple URL.

Cette amélioration permet de « créer, modifier et accéder à vos configurations de déploiement à partir d’un emplacement central« , a expliqué Microsoft dans une annonce la semaine dernière. Plus besoin donc de se rappeler où les fichiers de configuration sont stockés, ils peuvent ainsi facilement être récupérés et modifiés.

Pour rappel, l’outil de personnalisation Office fait partie du service de configuration du client Office 365 il est accessible ici : https://config.office.com. Cet outil est utilisé pour personnaliser les produits Office, en particulier ceux qui exploitent la technologie de mise à jour en continu, telle qu’Office ProPlus. Sans surprise, les configurations Office 365 sont enregistrées en tant que fichiers XML qui peuvent maintenant être téléchargés.

Il existe également une option pour obtenir un lien direct dit « URL anonyme » dans l’interface de personnalisation Office sur ces fichiers de configuration de façon à pouvoir par exemple les utiliser en ligne de commande dans le Microsoft Deployment Tool.

Microsoft ajoute des services de migration de Google Suite vers Office 365

Capture d’écran 2019-04-23 à 14.40.06Microsoft a annoncé que dans quelques semaines, le Centre d’administration Exchange dans Office 365 va permettre de déplacer le calendrier, les contacts et les données de messagerie de Google G Suite vers le service Office 365.

Le processus est néanmoins assez complexe et comprendra plusieurs étapes, dont les première qse font à l’aide des outils de backup Google légèrement détournés de leurs usages 🙂 Une fois ces étapes terminées, vous pouvez utiliser le Centre d’administration Exchange ou Exchange Online PowerShell pour déplacer des éléments de Google G Suite vers Office 365. Ce processus est décrit dans ce document Microsoft.

Plusieurs scénarios sont envisagés pour réaliser cette migration : il est ainsi possible de tout déplacer en même temps mais aussi de réaliser une migration avec coexistence, qui a lieu sur une période de temps plus longue. Dans tous les cas, Microsoft recommande de déplacer les utilisateurs par lots, par exemple en regroupant certains départements.

Mais attention, il faudra être patient car ce ne sont que 2 Go de données par boite aux lettres et par jour qui pourront être transférés ! Cette limitation quotidienne proviendrait des outils que Google met en place et que Microsoft utilise…

Attention également, cette migration ne sera pas complète : certaines données de Google G Suite ne seront pas migres. Des éléments tels que les filtres, les règles, les réponses automatiques, les paramètres de vacances, les calendriers partagés et les réservations de salles ne migreront pas… Il ne sera possible de déplacer que trois adresses électroniques par contact, etc.

Cette nouvelle fonctionnalité de migration, lorsqu’elle sera disponible, apparaîtra sous « Onglet Migration dans le Centre d’administration Exchange ».

Microsoft prépare la suppression de la boite « courrier pêle-mêle » d’Outlook… et c’est dommage

Capture d’écran 2019-02-21 à 12.02.34Ce n’était pas une surprise, Microsoft l’avait annoncé depuis plus d’un an, la fonctionnalité « Courrier pêle-mêle » d’Outlook couplé à Office 365 va disparaitre dans moins d’un an : à compter du 31 janvier 2020. L’éditeur propose avec le « courrier prioritaire » des fonctions soit disant équivalentes. Autant le dire tout de suite, ce n’est pas le cas pour moi, où la pertinence des ces fonctions sont très en retrait de l’usage parfait que j’ai avec « Pêle-mêle », qui permet de « filtrer » plus de 150 mails par jour en moyenne sur ma boite avec très peu de faux positifs et inversement. Alors que ce n’est pas le cas de « la boite prioritaire ». Mais bon il faut bien se faire une raison, la fonction va disparaitre. Il en va ainsi des services Clouds… Microsoft n’est pas le seul à agir de la manière, Google ayant par le passé montré la voie. Est-ce une excuse ?

Concrètement la firme de Redmond continue de mettre « Pêle-mêle » à la disposition des clients Office 365 jusqu’au 31 janvier 2020 mais pour préparer son retrait, ils viennent de désactiver la fonctionnalité par défaut pour les nouveaux utilisateurs et aussi  pour les utilisateurs ayant très peu utilisés cette fonction (moins de 12 courriels par mois déplacés vers le dossier). Il reste possible toutefois, pour tous de réactiver cette fonction.

« Entrées précédentes