Archives des étiquettes : Office 365

Microsoft proposera des outils de migration de G Suite vers Office 365

Office 365La guerre entre Microsoft et Google est déclarée depuis longtemps et face à la monté en puissance de G Suite dans les entreprises, Microsoft devrait annoncer prochainement un plan d’envergure pour lutter contre le géant de Mountain View. Dans ce cadre Microsoft prévoit de lancer au second trimestre 2019 des outils de migration conçus pour aider les entreprises à passer plus facilement de la G Suite à Office 365, ou plus précisément Exchange Online.

Les outils de migration incluront la possibilité de transférer les données de courrier électronique, de calendrier et de contacts de la plate-forme de Google à celles de Microsoft.

Vous pouvez déjà déplacer des mails  en utilisant la technologie IMAP existante, mais les nouveaux ajouts apportés ici offriraient un meilleur support pour le transfert du calendrier et des contacts.

Le Directeur du marketing Exchange de Microsoft, Greg Taylor, insiste sur la sécurité que permettra d’offrir de tels outils : « Notre objectif principal est d’améliorer la sécurité des données client de bout en bout. Nous voulons nous assurer que les données du client sont elles-mêmes sécurisées au fur et à mesure de leur déplacement, qu’elles ne font pas un arrêt inattendu de la mise en attente en cours de route et que l’authentification utilisée pour y accéder est solide et fiable. »

Les deux concurrents d’Exchange Online sont, bien entendu Google avec Gmail et G Suite mais aussi, et c’est sans doute la principale source d’inquiétude de Microsoft sur le plus long terme,  la « marginalisation » du mail avec l’apparition de nouveaux modes de communications comme Slack, Facebook Workplace, etc... d’où les investissements conséquents sur Teams, sans que l’urbanisation des outils offerts par Office 365 ne soit du coup très clair pour les équipes de Redmond…

Nous reviendrons sur ces sujets lors du prochain Briefing Calipia qui commence à Lille le 23 novembre.

Microsoft améliore les conditions d’usage d’Office 365 Famille et Personnel

Office 365Microsoft a annoncé qu’à partir du 2 octobre, les limites du nombre de périphériques sur lesquels Office 365 Famille ou Personnel peuvent être installés disparaitront.

Pour rappel selon les conditions actuelles de l’abonnement à Office 365 Famille (99 euros TTC par an), l’installation des applications de la suite – Word, Outlook, Excel et autres – est possible sur dix appareils ou sur deux appareils pour cinq utilisateurs distincts. Quant à l’abonnement à Office 365 Personnel (69 euros TTC/an) dont les droits d’utilisation sont accordés à une seule personne, il limite le nombre d’appareils à deux au maximum.

Ces limites disparaissent donc, mais chaque utilisateur couvert par l’bonnement ne pourra se connecter que sur cinq appareils simultanément, ce qui convenons en n’est pas trop contraignant.

Autre bonne nouvelle, l’abonnement Office 365 Famille permettra de couvrir un utilisateur de plus (six au lieu de cinq). Chacun disposant de 1 To de stockage OneDrive, ce qui fera un total de 6 To par abonnement.

On arrive donc pour l’abonnement Office 365 Famille à un total de 30 appareils actifs simultanément. Et ce pour 99 € par an. Mais pour les petits malins qui souhaiteraient profiter de l’aubaine, rappelons que les droits accordés aux abonnés ne permettent pas d’utiliser les applications pour générer du contenu à des fins commerciales.

La suppression des limitations d’appareils pour les abonnements grand public et l’ajout du sixième utilisateur à l’abonnement Office 365 Famille devrait précéder de peu le lancement, début octobre, d’Office 2019 pour Windows et MacOS.

[Office 365] Vous pourrez bientôt empêcher le transfert des invitations de réunions dans Outlook

logooutlookAvec cette fonctionnalité en cours de déploiement sur les plateformes Office 365, les organisateurs de réunions pourront contrôler si les participants sont autorisés à inviter d’autres personnes à une réunion. Dit autrement, Cette fonctionnalité permettra aux organisateurs d’empêcher le transfert d’une réunion. Et donc d’éviter de se retrouver dans une réunion avec des tas de personnes que vous ne connaissiez pas ou que vous ne désireriez pas inviter…

Concrètement, lors de la création d’une réunion le transfert sera autorisé par défaut mais l’organisateur pourra choisir de modifier le paramètre « Autoriser le transfert ».

Cette fonction, ne sera disponible dans un premier temps que pour OWA ou Outlook 2016 pour Windows. Les utilisateurs des autres versions (iOS, Mac, Android) n’auront donc pas accès à cette fonctionnalité. Néanmoins, si ces derniers tentent de transférer l’invitation à la réunion, le transfert sera empêché et le participant recevra un message de non-remise (NDR) indiquant: que la transmission est interdite.

Attention néanmoins : cette fonction sera possible pour tout participant dont la boîte aux lettres se trouve dans Office 365, Exchange Server 2016 ou Exchange Server 2019. Les participants sur des versions antérieures d’Exchange Server ou des services tiers ne pourront pas être empêchés de transférer les invitations.

Pour les réunions existantes, rien ne changera avec cette mise à jour – elles resteront des réunions pouvant être transmises. Si l’on veut bénéficier de cette fonction sur ces dernières il faudra mettre à jour la réunion existante afin d’empêcher le transfert.

Microsoft n°1 du marché SaaS

Capture d'écran 2018-08-24 11.21.27

Selon le dernier rapport publié par le cabinet Synergy sur les parts de marché du secteur SaaS (Software as a Service), Microsoft continue sa course en tête devant Salesforce et Adobe. Pour Synergy ce marché pèse 20 milliards de dollars par trimestre (+32% de croissance) et les croissances des 5 premiers acteurs conservent un rythme très soutenu. Les perspectives restent également très favorable au SaaS, puisque toujours selon Synergy, seules 15% des dépenses logicielles des entreprises sont consacrées à ce mode cloud, promettant donc de belles marges de progression pour les années à venir.

Pour Microsoft, Office 365 se taille bien sûr la part du lion sur ce marché SaaS, chaque nouvelle étude confirmant sa progression sur le marché des entreprises. Lors de l’annonce des résultats du 4ème trimestre de son année fiscale 2018 (clos au 30 juin dernier), Microsoft a indiqué avoir réalisé un CA de près de 7 milliards de dollars (pour un CA global trimestriel de 30 milliards) sur son segment Commercial Cloud (regroupant Office 365, Dynamics 365 et Azure), en progression de 53% sur le même trimestre de l’année précédente. Si Microsoft n’a pas donné la répartition entre Office 365, Azure et Dynamics 365, les diverses analyses aboutissent toutes à une part très majoritaire d’Office 365, un CA Azure de l’ordre de 2 milliards (pour une croissance estimée de 80% !!). De quoi nourrir un certain optimisme du côté de Redmond.

 

Microsoft Sway (pour iOS) c’est bientôt fini

Microsoft a annoncé la suppression de Sway sur iOS qui ne sera plus disponible sur le Store Apple à partir du 19 octobre prochain, il forcément de même pour les mises à jours qui n’existerons plus passé cette date. A partir du 17 décembre, l’application sera fermée et les utilisateurs seront orienté vers la version Web.

Capture d_écran 2018-08-22 à 17.39.39Ceci dit cela risque de ne pas choquer grand monde. Sway, application de la famille Office 365, avait pour objectif de donner un coup de jeune à Powerpoint en combinant Web et animations automatiques… Ceci dit l’outil à eu du mal à trouver son public pour plusieurs raisons que nous soulignons à son lancement en 2014 :

  • Utilisation en mode connecté obligatoire : mais problème, nous n’avons pas toujours une excellente connexion internet lorsque nous déroulons des présentations. Intervenir lors d’un séminaire par exemple et reposer uniquement sur une connexion internet pour faire sa présentation est encore risqué de nos jours. Un backup hors connexion est toujours appréciable…
  • La masse de présentations Powerpoint existantes dont beaucoup de diapositives sont réutilisées est un frein au développement d’alternatives , fussent-elle promue par Microsoft lui même.

Même si Microsoft clame haut et fort que l’abandon de Sway sur iOS n’annonce pas la fin du service, l’application prend du plomb dans l’aile et à mon avis un abandon pur est simple est sans doute déjà programmé… Ceci dit je pense que pas beaucoup de clients vont annuler leur abonnement Office 365 pour cela 🙂

Microsoft consolide ses Roadmaps

Capture d_écran 2018-08-17 à 09.37.44À partir de mi-septembre, Microsoft consolidera ses feuilles de route sur le modèle de la feuille de route Office 365. Cette dernière deviendra donc la feuille de route Microsoft 365 et sera déplacée vers un nouveau site. Elle reprendra toutes les informations et fonctionnalités actuelles de la feuille de route Office 365 existante, mais inclura en plus les fonctionnalités de Microsoft 365, de Windows 10, d’EMS (Enterprise Mobility Suite) et d’Azure.

Avec cette nouvelle feuille de route Microsoft 365, il sera possible :

  • D’utiliser plusieurs nouveaux filtres de recherche tels que «produit», «instance de cloud» et «plate-forme».
  • D’afficher des informations supplémentaires sur les fonctionnalités, notamment si la fonctionnalité est déployée dans une version spécifique, ou encore la vue sur instances de cloud spécialisées.
  • De s’abonner au flux RSS des nouvelles fonctions pour être informé en temps réel et rediffuser en interne ce flux par exemple filtré sur les fonctions mises en oeuvre dans l’entreprise. Ceci est possible aussi pour les hébergeurs tiers.

Les autres changements seront les suivants:

  • L’URL Office 365 existante (https://products.office.com/business/office-365-roadmap) sera remplacée par une nouvelle URL avec une redirection automatique.
  • La catégorie « précédemment publié » deviendra la catégorie « lancé ». Les fonctionnalités lancées resteront dans la catégorie « lancé » pendant six mois après leur mise en ligne.

 

Google dope G Suite à l’IA pour tenter de rattraper Microsoft

A l’occasion de sa conférence Google Cloud Next qui s’est tenue du 24 au 26 juillet à San Francisco, le Google a détaillé comment il comptait infuser de l’IA dans sa suite bureautique professionnelle, mais aussi renforcer la sécurité et permettre une gestion régionale des données.

Le but étant clairement de se positionner auprès des entreprises comme une offre attractive face à Office 365. Pour rappel il y a aujourd’hui quatre millions d’organisations qui utilisent G Suite, soit un million de plus qu’il y a un an, et bien que les deux ne sont pas vraiment comparables, Office 365 rassemble actuellement 135 millions d’utilisateurs payants mensuels.

Voici un résumé des annonces qui sont plus largement décrites dans un billet de blog de Google.

Les utilisateurs Gmail auront accès à l’outil Smart Compose dans les prochaines semaines. Google l’avait déjà annoncé lors de la conférence Google I/O en mai. Cette brique d’IA se nourrit du comportement de l’utilisateur pour faire ensuite des propositions de phrases ou d’adresses email souvent utilisées. Du machine learning est également ajouté à Docs, en version bêta, pour la correction grammaticale.

GSuite Smart-compose

Smart Reply est dans la même veine. Intégré dans le client de messagerie Inbox by Gmail depuis 2015, il l’est aussi à Google Allo et le sera prochainement à Hangouts Chat. Le système est fondé sur deux réseaux neuronaux artificiels pour analyser les messages les plus urgents et formuler, dans chaque cas, trois propositions : trois réponses rapides ou trois accroches.

GSuite smart-reply

Lire la suite

« Entrées précédentes