Archives des étiquettes : Windows 10

Microsoft promet plus de transparence dans son processus qualité pour les mises à jour de Windows 10

La communication de Michael Fortin (VP Windows chez Microsoft Corp) s’inscrit dans le contexte de la réédition la semaine dernière de Windows 10 version 1809. Microsoft avait initialement publié Windows 10 version 1809 le 2 octobre, mais  avait plus tard suspendu sa diffusion en raison de problèmes de perte de données pour certains utilisateurs…

Ce qui est en cause est bien entendu le modèle Windows as a Service. Au début de la mise en oeuvre de ce processus, Microsoft avait été poursuivi en justice pour les mises à jour perturbantes du système d’exploitation. Cependant, la société n’a jamais renoncé à son approche de publication plus rapide avec Windows 10. Microsoft a généralement fait valoir que ce rythme de publication plus rapide est nécessaire, à la fois pour des raisons d’innovation et pour des raisons de sécurité. Mais cette pratique est également celle de ses concurrents : Google avec Chrome par exemple, Apple avec iOS, Adobe, etc.

Michael Fortin a expliqué qu’étant donné la complexité de la prise en charge des différentes versions de Windows et d’applications, ainsi que de plusieurs pilotes et types de périphériques, Microsoft a fait des gros progrès avec les mises à jour de Windows 10.

Microsoft serait confrontée pour maintenir la qualité des mises à jour de Windows 10 à prendre en compte plus de 700 millions de périphériques Windows 10 actifs par mois avec plus de 175 millions de versions d’application et le tout sur 16 millions de combinaisons uniques de matériel / pilote ! On Imagine en effet que les scénarios de tests sont importants : c’est aussi la raison d’être des Insinders (Le programme de beta de Microsoft).

Pour appuyer ses déclaration le VP de Microsoft a proposé le graphique suivant, qui indique que le taux d’incidents rapportés par les clients associés aux versions de Windows 10 avait diminué depuis la publication de Windows 10 version 1507 il y a plus de trois ans :

Capture d_écran 2018-11-19 à 11.53.23

Lire la suite

Microsoft dissocie Cortana et Windows Search dans la prochaine version de Windows 10 (19H1)

Microsoft avait annoncé en début d’année son intention de dissocier Cortana de Windows Search. Cette décision a sans doute été prise face au succès très mitigé (c’est le moins que l’on puisse dire) de l'(assistant vocal de Microsoft depuis l’abandon de Windows Phone et le lancement de Windows 10.

Il était déjà possible de supprimer Cortana de recherche de Windows 10 avec quelques modifications dans le registre (si vous ne savez pas comment faire demander le nous dans les commentaires de ce post).

Un tweet du bien connu « Albatross » (à qui l’on doit de nombreuses observations dans les builds insiders de Windows 10), donne un aperçu de la manière dont la séparation fonctionne et de la date à laquelle elle sera finalement disponible pour les utilisateurs : version 19H1, la prochaine mise à jour de fonctionnalités pour Windows 10, dont la publication est prévue pour le premier semestre de 2019.

Capture d_écran 2018-11-13 à 10.04.57
Selon le tweet, le changement permettra à Cortana de « passer d’un accès par survol habituel à un système appelé Conversation Canvas ». Cela signifie que l’assistant numérique devrait  apparaître dans sa propre vue dédiée.

Microsoft republie enfin Windows Server 2019 et Windows 10 version 1809

windows server 2019Il y a bientôt 2 mois, Microsoft annonçait la mise à dispo de Windows Server 2019 et Windows 10 « October Update ». On connait la suite : des bugs en séries qui ont contraint Microsoft à supprimer leur mise en ligne.

Aujourd’hui, elles sont de retour. Microsoft réédite officiellement Windows Server 2019 et Windows 10,  « October Update ».

L’éditeur en profite pour réédite aussi bien sur Windows Server version 1809. Au passage la différence entre Windows Server 2019 et cette dernière réside dans le fait que le premier provient du canal semi-annuel (SAC)  et le dernier du canal de service à long terme (LTSC). Les diffusions LTSC ont lieu tous les trois ans, alors que les diffusions SAC sont, bien, semestrielles. Cela signifie également que les mises à jour sont livrées différemment, étant donné que celles de la version 1809 recevront la prochaine mise à jour, qui devrait maintenant prendre cinq mois.

Les fonctionnalités incluses dans Windows Server 2019 sont celles du canal semi-annuel depuis un moment. Il vise à combler le fossé entre les serveurs sur site et les services Azure dans un environnement hybride. Le Centre d’administration Windows 1809 devrait également être republié dans la foulée.

La recherche de Windows 10 bientôt au niveau de celle de Windows 7 ?

Lors du passage de Windows 7 à Windows 8 les utilisateurs habitués à la recherche full text de Windows 7 étaient fortement déçus : la pertinence des résultats et l’espace de recherche était plus que limité (pour ne pas dire plus). Depuis, avec Windows 10 Microsoft communique sur « une meilleure fonction de recherche » , mais attention : meilleure que Windows 8 (et c’est vrai) mais on est, aujourd’hui, encore loin de la pertinence de Windows 7, un comble !

Mais les choses devraient aller (enfin) mieux pour la prochaine version de Windows 10 (prévue pour avril 2019) puisque dans la build insiders 18267 la société introduit un  nouveau mode d’indexation de recherche permettra à Windows de rechercher par défaut tous les dossiers et lecteurs de l’utilisateur, et pas seulement les documents, les images et les vidéos,. Pour activer la nouvelle fonctionnalité d’indexation de la recherche, les utilisateurs doivent accéder à Rechercher dans les paramètres Windows et sous « Rechercher mes fichiers », sélectionner « Amélioré » pour lancer le processus d’indexation.

Le processus d’indexation devrait prendre environ 15 minutes pour être actif, voire plus long si les utilisateurs ont beaucoup de fichiers. Les utilisateurs ont également la possibilité d’exclure un dossier de la recherche en l’ajoutant à la liste Dossiers exclus.

b4ee8524ef383c6e8d98db4832bc196d

Nous reviendrons sur les nouvelles fonction de la version Windows 10 d’octobre et ce qui est prévu pour la version d’avril 2019 lors du prochain Briefing Calipia.

Microsoft confirme sa nouvelle stratégie de gestion en mode Cloud de devices Windows 10 avec Microsoft Managed Desktop

Windows 10 LogoMicrosoft, dans un billet sur le blog Microsoft 365 écrit par Bill Karagounis (General Manager), a confirmé les rumeurs apparues en juillet et concernant un nouveau service pour les périphériques d’entreprise Windows 10 permettant d’avoir une prise en charge de leur gestion en mode SaaS tout au long de leur cycle de vie. Cette offre, basée sur un abonnement mensuel est baptisée Microsoft Managed Desktop (MMD), et regroupe de la vente en ligne de matériel, du provisionning pour l’aspect configuration initiale, des processus et outils de gestion des postes.

MMD

Concrètement une entreprise pourra via MMD acquérir un matériel informatique Windows 10 proposé dans le cadre du service. A la réception du matériel l’utilisateur entre ses informations d’identification (qui ont été provisionnées lors de l’inscription) et le nouvel ordinateur se voit au démarrage automatiquement configuré avec les stratégies de sécurité et de gestion prédéfinies et les applications requises de l’entreprise. Ces matériels seront ensuite pris en charge par Microsoft pour les mises à jour, applications de correctifs etc.

L’offre MMD intégrera de plus une souscription à Microsoft 365 Enterprise (la combinaison de Windows 10 Enterprise, Office 365 et Enterprise Mobility + Security), donc l’ensemble de la suite de licence des offres poste de travail, son administration, sa sécurisation et la gestion d’identités. Sont aussi intégrés des éléments de Windows Analytics pour la supervision en mode Cloud

Microsoft s’engage également pour un cycle de mise à jour de trois ans et le remplacement le lendemain des appareils inclus, ainsi que pour la sécurité, la surveillance, ou le support de bureau 24 X 7 dans le cadre de l’offre MMD.

Le coût de ce service variera en fonction de l’utilisateur, en fonction de la taille du client, du type d’appareil, etc.) et sera probablement proposé lui aussi sous forme de plans (E3-E5).

Concernant les matériels pris en charges, les premiers appareils éligibles seront assez logiquement des ordinateurs de la gamme Surface, mais il est prévu d’ouvrir ce service à d’autres fournisseurs. Dans le même esprit, si Microsoft vendra initialement Microsoft vendra directement le service MMD, il est envisagé de travailler avec des partenaires revendeurs / intégrateurs.

MMD devrait être disponible début 2019 aux USA / Canada /Australie / Nouvelle-Zélande, avec une extension mi 2019 à « plusieurs autres zones géographiques ».

En conclusion ce programme est une assez intelligente façon pour Microsoft de mettre en avant son offre Microsoft 365 dés les premières phases de réflexion des entreprises concernant l’acquisition d’un nouveau poste de travail. Le tout en repackageant des technologies par ailleurs disponibles.

Microsoft travaille sur une version spécifique du système d’exploitation pour les Robots (ROS) pour Windows 10

Microsoft a rejoint le consortium industriel ROS, qui vise à étendre les fonctions du système pour faciliter la création d’applications robotiques industrielles. Microsoft collabore avec Open Robotics et le consortium industriel ROS pour une intégration à Windows 10.

ROS est avant tout un SDK (kit de développement logiciel). Il offre un ensemble de bibliothèques et d’outils permettant de concevoir des robots complexes. Alors que ROS pour Linux existe déjà, Microsoft se devait pour parfaire sa stratégie IoT de le fournir pour Windows. Le noyau de ROS avait déjà été porté sur Windows le mois dernier, des extensions pour permettre aux développeurs d’utiliser Visual Studio ainsi que divers services d’intelligence artificielle et de cloud, notamment Azure Cognitive Services, Windows Machine Learning, Azure IoT Cloud, sera disponible.

rosonwindowsLors de la ROSCon 2018, Microsoft a présenté un robot Robotis Turtlebot 3 exécutant la version de ROS connue sous le nom de « Melenia Morenia« .
Microsoft explique que « Le robot exécute Windows 10 IoT Enterprise sur un NUC Intel Coffee Lake à l’aide d’un nouveau noyau ROS qui exploite Windows Machine Learning avec accélération matérielle ». Microsoft a également présenté un environnement de simulation de ROS s’exécutant dans Azure et des robots virtuels connectés à un système d’orchestration et contrôlé via Azure IoT Hub.

Nous aurons sans doute l’occasion d’approfondir cela lors de notre mission d’étude de la semaine prochaine sur le thème de l’IoT et l’IA. Nous serons chez Microsoft à Redmond  vendredi 12 octobre toute la journée. Nous discuterons de ceci également lors du prochain Briefing Calipia.

Certaines éditions de Windows 10 seront supportées plus longtemps (mais rien n’est simple)

Windows 10 Logo.PNGComme vous le savez probablement, deux fois par an (au printemps et à l’automne) Microsoft propose une nouvelle itération stabilisée de son système d’exploitation Windows 10, qualifiée de « feature release ». La prochaine sera disponible en octobre et comme toutes les « features release » devait avoir une durée de support de 18 mois.

Cette stratégie consistant à forcer les entreprises à adopter une stratégie d’évolution en continu de leurs postes de travail, a certes une certaine cohérence puisqu’elle permet de garantir une certaine prédictibilité du code utilisé, ce qui limite les risques liés à l’application des correctifs et donc augmente la sécurité et la stabilité des ordinateurs concernés. C’est la notion de « Modern Desktop » que l’on retrouve dans toute communication Microsoft, mais elle pose un certain nombre de problèmes pour les entreprises dont les procédures et outils ne sont pas forcément adaptés à un rythme aussi rapide de mises à jour. Et ce, même si Microsoft fait évoluer ses outils de déploiement et plus globalement d’administration, pour s’adapter à ce nouveau paradigme, avec la notion de « Modern IT » (que nous avons analysé lors d’une présentation du Briefing Calipia de janvier).

Donc pour faire simple les entreprises jugent le rythme des mises à jour majeures de Windows 10 trop rapide, et hésitent à franchir le pas et migrer leur parc sous Windows 7, même avec la fin programmée du support de cet OS en janvier 2019.

Face à ce problème Microsoft a annoncé une année supplémentaire de support pour les « features update » de Windows 10.

Mais dans le détail les choses se compliquent un peu puisque ce passage de 18 à 30 mois de support ne concerne que les éditions Entreprise et Education, avec quelques subtilités :  

  • Toutes les versions actuellement supportées sont éligibles à cette extension de support (versions 1607, 1703, 1709, and 1803).
  • Dans le futur, seules les « feature updates » proposées à l’automne (dont la prochaine – version 1809) seront supportées 30 mois, les versions mises à disposition au printemps restant sur un support de 18 mois.

Windows 10 - evolutions support.PNG

En gros pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué. D’autant qu’il aurait été assez logique de ne pas exclure de cette extension de support l’édition Windows 10 Professionnel utilisée par de nombreuses PME/PMI, et que garder une synchronisation du support avec Office 365 Pro Plus n’aurait pas été aberrant…

Mais cette évolution va tout de même dans le bon sens pour éviter des situations ou Microsoft étendait au coup par coup le support aux utilisateurs de Windows 10 Entreprise et Education, comme en 2017 avec l’ajout de six mois de support supplémentaire (de 18 à 24 mois) pour Windows 10 1511 ou en février 2018 avec la décision de faire de même pour Windows 10 1607, 1703 et 1709.

« Entrées précédentes