Archives des étiquettes : Windows 10

Microsoft réservera 7 Go d’espace de stockage sur votre PC pour garantir les mises à jour de Windows 10

Windows 10 LogoL’allocation d’espace réservé de 7 Go entrera en vigueur avec la nouvelle fonctionnalité de « Stockage réservé » mise en oeuvre dans la prochaine version de Windows 10 (1903,  version de printemps du « canal semi-annuel » de Microsoft). Cette version est prévue pour Avril 2019. Cependant, cette nouvelle fonction est disponible en test depuis jeudi dernier pour les « Insiders ».

Le stockage réservé sera automatiquement introduit sur les appareils livrés avec la version 1903 pré-installée ou sur ceux où la 1903 sera installée proprement. Nous ne devrions pas avoir besoin de configurer quoi que ce soit, ce processus s’exécutera automatiquement en arrière-plan. Microsoft précise : « Les périphériques mis à niveau vers Windows 10 version 1903 de la manière habituelle à savoir via Windows Update lorsque 1903 y est disponible (et NON via une nouvelle installation) n’obtiendront pas la fonctionnalité de stockage réservé. Vous devez soit acheter un nouvel appareil sur lequel 1903 est déjà installé, soit effectuer une nouvelle installation pour que le stockage réservé fonctionne. »

Si l’on comprend bien l’intérêt d’avoir ce stockage réservé pour être sur de la bonne application future des mises à jours, ce dernier comprend aussi des contraintes : ainsi les utilisateurs de Windows 10 sur lesquels la fonctionnalité de stockage réservé est installée ne pourront pas la supprimer. L’éditeur indique qu’ils auront certaines fonctionnalités pour « réduire la quantité d’espace réservé » sans plus de précisons à l’heure actuelle si ce n’est que « cet espace pourrait être ajusté en fonction de données de diagnostic ou de commentaires« .

Néanmoins, depuis quelques mois, Microsoft a réduit la taille des paquets de ses mises à jour. Il a également annoncé qu’il abandonnait la livraison des pilotes d’imprimante avec les mises à jour afin de gagner de l’espace ceci à partir de Windows 10 version 1809.

Officialisation de la Sandbox Windows pour la prochaine version de Windows 10.

Nous vous parlerions il y a quelques temps (aout 2018), Microsoft avait prévu une fonctionnalité de Sandbox pour la prochaine version (19H1) de Windows 10. Cette fonction baptisée « InPrivate Desktop » à l’époque (nom de code « Madrid ») est officielle maintenant et sera baptisée « Windows Sandbox ». Elle fera partie des éditions Windows 10 Pro et Enterprise, et permettra donc de créer « un environnement de bureau temporaire et isolé » où les utilisateurs peuvent exécuter des logiciels potentiellement suspects.

Windows Sandbox Screenshot - openTechniquement ce Sandbox Windows est une machine virtuelle qui repose sur les technologies utilisées dans les conteneurs Windows. Il utilise une nouvelle technologie que Microsoft appelle « planificateur intégré », qui permet à l’hôte de décider du moment où il s’active. Petite précision : cette fonctionnalité nécessite également le mode 64 bits ainsi que les fonctionnalités de virtualisation activées dans le BIOS.

Plus d’informations sur la fonctionnalité Sandbox Windows sont disponibles dans cet article du blog Windows.

Bientôt plus de mots de passe ?

Vous connaissiez Windows Hello pour vous authentifier sur votre poste Windows 10, Microsoft a indiqué la semaine dernière qu’il était maintenant possible d’utiliser des périphériques basés sur le protocole standardisé FIDO2 (Fast Identity Online 2.0) avec un compte Microsoft et Windows 10 (version 1809) pour contrôler l’accès des utilisateurs, évitant ainsi l’utilisation d’un mot de passe. Cette fonctionnalité permet l’accès non seulement à Windows 10 mais aussi aux applications Office 365 et Edge.

Capture d_écran 2018-11-28 à 12.13.46Les périphériques FIDO2 pris en charge peuvent être une clé USB avec un lecteur d’empreintes digitales ou un autre type de clé de sécurité type Yubikey par exemple.

La possibilité de travailler avec un compte Microsoft est uniquement disponible pour le marché américain actuellement. Toutefois, il sera disponible dans le monde entier « au cours des prochaines semaines », selon Microsoft.

Microsoft utilise les spécifications WebAuthn et FIDO2 CTAP2, qui nécessitent l’ajout d’une clé privée et d’une clé publique à un périphérique. Les organisations devront disposer d’un module de plateforme sécurisée sur le périphérique pour y stocker ces clés.

Microsoft affirme ainsi être l’un des « premiers au monde à déployer FIDO2 » dans ses produits.

Pour Microsoft le futur PC d’entreprise sera « toujours connecté »

Depuis quelques mois Microsoft vante les mérite d’un PC « Always Connected » qui serait selon l’éditeur le futur du poste de travail en entreprise. Il avait déjà poussé ce concept avec Qualcomm, il y a plus d’un an avec les PC Windows 10 sous ARM, sans succès au regard des performances (et des prix) proposé sur ce type de machines. Aujourd’hui encore, avec l’intégration des processeurs 850 de chez Qualcomm les performances sont très moyennes pour ne pas dire plus, en émulation x86. L’émulation x86 est pourtant un élément clé au regard de la faiblesse du Store Windows d’applications ARM.

Always ConnectedLors de la WinHEC (Conférence sur l’ingénierie matérielle Windows) de Microsoft à Tapei, les dirigeants de Microsoft ont de nouveau insisté sur les bénéfices des dispositifs « Toujours connectés ».

Les périphériques Always Connected sont des PC mobiles ARM et Intel avec réseau cellulaire intégré LTE pouvant utiliser la technologie SIM ou eSIM pour gérer cette connectivité. Bien que la majorité des PC de Microsoft et de ses partenaires n’incluent toujours pas la technologie LTE intégrée, les responsables de Microsoft prévoient que cela changera.

L’ordinateur portable deux-en-un Surface Go de Microsoft avec LTE intégré vient d’être disponible aux USA. Et récemment, Lenovo a dévoilé le premier PC équipé de la puce Snapdragon 850, le Yoga C630 WOS. La semaine dernière, Samsung a suivi avec le Galaxy Book2 basé lui aussi sur un Snapdragon 850. Qualcomm a fait l’un des principaux arguments de vente du Snapdragon 850 avec ses vitesses LTE améliorées, affirmant que le nouveau processeur accélérera les choses de 20% : ceci sera-t-il suffisant ? Pas si sur…

La connectivité permanente est donc un élément essentiel que Microsoft conseille aux constructeurs d’intégrer dans de nouveaux périphériques, tout comme Windows Hello pour l’authentification, Cortana pour la reconnaissance vocale, etc.

 

 

Microsoft promet plus de transparence dans son processus qualité pour les mises à jour de Windows 10

La communication de Michael Fortin (VP Windows chez Microsoft Corp) s’inscrit dans le contexte de la réédition la semaine dernière de Windows 10 version 1809. Microsoft avait initialement publié Windows 10 version 1809 le 2 octobre, mais  avait plus tard suspendu sa diffusion en raison de problèmes de perte de données pour certains utilisateurs…

Ce qui est en cause est bien entendu le modèle Windows as a Service. Au début de la mise en oeuvre de ce processus, Microsoft avait été poursuivi en justice pour les mises à jour perturbantes du système d’exploitation. Cependant, la société n’a jamais renoncé à son approche de publication plus rapide avec Windows 10. Microsoft a généralement fait valoir que ce rythme de publication plus rapide est nécessaire, à la fois pour des raisons d’innovation et pour des raisons de sécurité. Mais cette pratique est également celle de ses concurrents : Google avec Chrome par exemple, Apple avec iOS, Adobe, etc.

Michael Fortin a expliqué qu’étant donné la complexité de la prise en charge des différentes versions de Windows et d’applications, ainsi que de plusieurs pilotes et types de périphériques, Microsoft a fait des gros progrès avec les mises à jour de Windows 10.

Microsoft serait confrontée pour maintenir la qualité des mises à jour de Windows 10 à prendre en compte plus de 700 millions de périphériques Windows 10 actifs par mois avec plus de 175 millions de versions d’application et le tout sur 16 millions de combinaisons uniques de matériel / pilote ! On Imagine en effet que les scénarios de tests sont importants : c’est aussi la raison d’être des Insinders (Le programme de beta de Microsoft).

Pour appuyer ses déclaration le VP de Microsoft a proposé le graphique suivant, qui indique que le taux d’incidents rapportés par les clients associés aux versions de Windows 10 avait diminué depuis la publication de Windows 10 version 1507 il y a plus de trois ans :

Capture d_écran 2018-11-19 à 11.53.23

Lire la suite

Microsoft dissocie Cortana et Windows Search dans la prochaine version de Windows 10 (19H1)

Microsoft avait annoncé en début d’année son intention de dissocier Cortana de Windows Search. Cette décision a sans doute été prise face au succès très mitigé (c’est le moins que l’on puisse dire) de l'(assistant vocal de Microsoft depuis l’abandon de Windows Phone et le lancement de Windows 10.

Il était déjà possible de supprimer Cortana de recherche de Windows 10 avec quelques modifications dans le registre (si vous ne savez pas comment faire demander le nous dans les commentaires de ce post).

Un tweet du bien connu « Albatross » (à qui l’on doit de nombreuses observations dans les builds insiders de Windows 10), donne un aperçu de la manière dont la séparation fonctionne et de la date à laquelle elle sera finalement disponible pour les utilisateurs : version 19H1, la prochaine mise à jour de fonctionnalités pour Windows 10, dont la publication est prévue pour le premier semestre de 2019.

Capture d_écran 2018-11-13 à 10.04.57
Selon le tweet, le changement permettra à Cortana de « passer d’un accès par survol habituel à un système appelé Conversation Canvas ». Cela signifie que l’assistant numérique devrait  apparaître dans sa propre vue dédiée.

Microsoft republie enfin Windows Server 2019 et Windows 10 version 1809

windows server 2019Il y a bientôt 2 mois, Microsoft annonçait la mise à dispo de Windows Server 2019 et Windows 10 « October Update ». On connait la suite : des bugs en séries qui ont contraint Microsoft à supprimer leur mise en ligne.

Aujourd’hui, elles sont de retour. Microsoft réédite officiellement Windows Server 2019 et Windows 10,  « October Update ».

L’éditeur en profite pour réédite aussi bien sur Windows Server version 1809. Au passage la différence entre Windows Server 2019 et cette dernière réside dans le fait que le premier provient du canal semi-annuel (SAC)  et le dernier du canal de service à long terme (LTSC). Les diffusions LTSC ont lieu tous les trois ans, alors que les diffusions SAC sont, bien, semestrielles. Cela signifie également que les mises à jour sont livrées différemment, étant donné que celles de la version 1809 recevront la prochaine mise à jour, qui devrait maintenant prendre cinq mois.

Les fonctionnalités incluses dans Windows Server 2019 sont celles du canal semi-annuel depuis un moment. Il vise à combler le fossé entre les serveurs sur site et les services Azure dans un environnement hybride. Le Centre d’administration Windows 1809 devrait également être republié dans la foulée.

« Entrées précédentes