Archives des étiquettes : Samsung

Un nouveau moniteur « intelligent » chez Samsung

Pas bête : Samsung vient de sortir un moniteur intelligent largement inspiré de ses Smart TV qui fonctionnent sous Tizen OS. Il reprend certaines fonctionnalités de ses téléviseurs. Le moniteur tente de combiner les fonctions pro et perso, un cible interessante en cette période de confinement.

Côté pro, il est logiquement possible de connecter son PC au moniteur en utilisant le HDMI, mais le modèle M7 haut de gamme (32M70A) peut également se connecter via USB Type-C, transportant à la fois le signal DisplayPort, des données et une puissance allant jusqu’à 65W pour alimenter la machine par exemple. Mais là ou les choses deviennent plus intéressantes, c’est que si vous utilisez un téléphone Samsung, le protocole DeX sans fil est pris en charge, ainsi que des fonctionnalités telles que la fonction Tap View et la mise en miroir de l’écran. Ce moniteur est aussi une petite machine d’appoint : il exécute ainsi les applications Office de Microsoft à partir du cloud pour une édition rapide en y connectant un clavier externe et cerise sur le gâteau il fait office de terminal d’accès distant en permettant de prendre en charge l’accès distant à un PC…

Côté perso, comme pour ses produit TV, il fonctionne avec les composants « Smart TV » Samsung et donc met à disposition les applications comme Netflix, Apple TV, France TV, Plex, etc… On retrouve aussi la prise en charge du Wifi AC (Wifi 5), Airplay 2, et intégré deux haut-parleurs de 5W. EN gros une vrai Smart TV de dernière génération. la plateforme TV intelligente de Samsung, de sorte que des applications comme Netflix, HBO, etc. sont toutes disponibles sur le moniteur lui-même grâce à la prise en charge du Wi-Fi 5 et aux deux haut-parleurs 5W intégrés. il existe deux grandes variantes. Le modèle M7 disponible en résolution 4K et 32 pouces, c’est celui qui prend en charge l’USB-C. Le modèle M5 ne prend en charge que le Full HD et est disponible en modèles 27 et 32 pouces.

Il est actuellement disponible en Asie, aux USA et au Canada, il devrait arriver chez nous d’ici la fin de l’année. En revanche pas d’information est disponible dès aujourd’hui aux États-Unis, au Canada et en Chine, et d’autres pays suivront avant la fin du mois. Pour l’instant, il existe deux grandes variantes. Le modèle M7 est disponible en résolution 4K et n’est disponible qu’en taille 32 pouces, en plus de la prise en charge de l’USB Type-C. Le modèle M5 ne prend en charge que le Full HD et est disponible en modèles 27 et 32 pouces. Actuellement, le moniteur n’est listé que sur le site web de Samsung pour les solutions d’affichage professionnelles, donc pas de prix public…

Lancement officiel du Surface Duo : on connait ses caractéristiques et son prix (et cela pique)…

Capture d’écran 2020-08-13 à 07.35.32Comment attendu avec même un poil d’avance sur les rumeurs, Microsoft vient de lancer officiellement son smartphone double écran sous Android, il est en précommande et sera dispo le 10 septembre aux USA (bloqué sur l’opérateur ATT).

L’appareil est visiblement assez sympathique d’aspect, le poids (250 g) les dimensions (145.2 mm (hauteur) x 186.9 mm (largeur) x 4.8 mm (épaisseur) une fois ouvert), sont assez cohérente avec un ratio de visualisation de 3×2. Coté stockage on retrouve deux options : 128 Go et 256 Go. Une belle machine donc mais… côté prix cela pique un peu !

Même ceux qui pensaient que la machine serait chère (gamme Surface oblige), n’avaient pas atteint le prix que propose Microsoft dans leurs spéculations (1000 $ était le prix max selon les plus pessimistes). Microsoft annonce son produit à 1400 $ (Hors Taxes)…

Or la bête est visiblement belle, le marketing « Surface » fonctionne à merveille, le design du site Microsoft reprend celui de l’annonce d’un nouvel iPhone (ou Xiaomi :)), mais soyons taquin, c’est un smartphone Android de milieu de gamme, ou pour être plus sympa, haut de gamme de l’année dernière…

Capture d’écran 2020-08-13 à 07.33.24Il a un processeur Snapdragon 855 (la puce phare de Qualcomm mais de… 2019), 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Il ne supporte pas la 5G, pas de Wifi 6, pas d’NFC, écran AMOLED avec une très bonne densité de pixels (401 ppi), mais seulement du 60 Hz (Pas 90 ou 120 comme chez les concurrents). L’appareil photo est un simple objectif de 11MP avec une ouverture de f/2.0, plus proche de l’entrée de gamme que du milieu de gamme. Amusant : il est en retrait du dernier smartphone haut de gamme produit par Microsoft, le Lumia 950 🙂 (sorti il y a cinq ans maintenant). Dommage que Microsoft n’ai pas continué dans la voie des Lumia coté capteurs (et intégration) photo..

Le problème est que sous Android, la concurrence se positionne actuellement à un autre niveau. Mais il est vrai que les caractéristiques techniques ne font pas tout et l’intégration reste un facteur clé, ce n’est pas Apple qui dirait le contraire…

Alors oui, il y a un double écran, et Microsoft citera les prix des Samsung Galaxy Fold ou Huawei Mate X qui atteignent les 2000 $, voir plus pour le Huawei, mais on parle ici d’écrans souples sans charnières, et le prix vient selon les constructeur de là. Le produit de Microsoft dispose de deux écrans séparés reliés par une charnière. On est donc bien plus proche des produits de LG par exemple qui fait cela depuis quatre générations d’appareils maintenant. Le dernier en date (que nous avions découvert au CES cette année et maintenant en vente) est le LG V60, un appareil sous Snapdragon 865 qui prend en charge la 5G, coûte 800 dollars… Et les autres caractéristiques techniques sont aussi supérieures, dont la photo par exemple : 3 capteurs présents (capteur principal grand angle 64 Mpx, f/1.8, 27mm, capteur ultra grand-angle 13 Mpx, f/1.9, 12mm, capteur Tof 0.3 Mpx, f/1.4). La différence de prix ne vient pas non plus des matériaux utilisés : Verre et aluminium côté LG…

Lire la suite

Pas bête du tout : Samsung propose d’autres usages pour ses emballages…

Eco-Packaging-for-Lifestyle-TV-Lineup_1Pour peindre un peu en vert ses activités, Samsung a annoncé que ses produits TV Lifestyle, notamment The Frame, The Serif et The Sero, seront emballés dans du carton ondulé préformé, ce qui permettra aux clients de réutiliser et de recycler plus facilement les matériaux. Cet  emballage utilise une matrice de points sur chaque côté du carton, ce qui permet aux clients de couper facilement les boîtes et de les utiliser à d’autres fins. Samsung suggère aux utilisateurs de transformer les emballages en petites tables ou maisons pour animaux de compagnie !

C’est pas idiot et  Samsung va fournir un manuel rempli de codes QR qui renvoient à des instructions pour construire des choses à partir du carton.

Kangwook Chun, vice-président exécutif et chef de l’équipe de stratégie produit de l’activité d’affichage visuel de Samsung Electronics, a commenté cette idée de réutilisation innovante :

« Les consommateurs sont plus enclins à acheter auprès d’une marque qui partage les mêmes fondamentaux et valeurs qu’eux, et avec notre éco-emballage, nous pensons pouvoir offrir à nos clients une nouvelle expérience qui considère l’environnement comme un moyen important de s’exprimer« . Kangwook Chun, vice-président stratégie produit

Pour attirer l’attention sur l’emballage, Samsung s’est associé au magazine britannique Dezeen pour lancer un concours de design mondial qui débute. Les deux sociétés récompenseront les designs les plus uniques et les plus pratiques et les incluront dans leur manuel d’éco-emballage.

Ne soyons pas dupe, c’est aussi pour se donner bonne conscience. Mais c’est tout de même une initiative interessante !

Les promesses du Graphène bientôt tenues ?

grapheneCela fait des années que nous entendons parler des avantages du graphène. La première fois en ce qui nous concerne c’était chez Microsoft Corp lors d’un voyage d’étude à Redmond où l’éditeur nous parlait de la masse de brevets qu’il déposait sur le matériau promis à un. bel avenir. Nous étions en 2014. Nous sommes en 2019 et même s’il ya eu des développements prometteurs dans les laboratoires, les produits actuels utilisant cette technologie sont quasiment inexistants… Les choses pourraient changer à cour terme, en particulier dans le domaine de l’énergie et des batteries de smartphones.

Si l’on en croit Evan Blass, responsable de nombreuses indiscrétions chez Samsung, il annonce que le coréen disposera d’un téléphone doté d’une pile au graphène dans un an ou deux. Les caractéristiques sont interessantes : la batterie devrait pouvoir charger à 100% en moins d’une demi-heure, elle offrirait des capacités supplémentaire pour un cout de production inférieur (une fois la production de masse atteinte).

Que cette innovation vienne de Samsung n’est pas très surprenant car la société expérimente des piles au graphène depuis des années. En 2015, elle avait annoncé avoir réussi à concevoir des batteries deux fois plus puissantes que les batteries au lithium en fusionnant graphène et silicium. En 2017, elle avait présenté des prototypes offrant une augmentation de 45% de la capacité à taille équivalente et une vitesse de charge cinq fois supérieure à celle des batteries lithium-ion…

Une telle technologie pourrait donner un gros avantage concurrentiel au constructeur, si cette fois au moins la promesse est tenue…

Samsung s’associe à VMware pour proposer de l’accès distant sur ses téléviseurs.

Samsung joue sur ces forces et veut faire du téléviseur le hub central du foyer ou pourquoi pas du bureau. Il vient ainsi d’annoncer, une nouvelle fonctionnalité dite d’accès distant conçue pour connecter votre téléviseur à votre PC, votre tablette ou votre smartphone. L’idée est que les utilisateurs puissent contrôler le contenu plus facilement de leur machine sur leur Smart TV, et que vous puissiez même connecter un clavier et une souris à cette dernière.

Samsung Remote Access

Il sera possible d’afficher le contenu de la machine sur le grand écran du téléviseur (comme le proposait la fonctionnalité DeX de Samsung, qui n’a pas connu le succès escompté) mais sans connexion filaire obligatoire (une sorte de Miracast plus riche qui gère le retour USB, à la manière de ce que proposait Microsoft avec sa propre clé Miracast, abandonnée maintenant).

Mais Samsung propose en plus un autre mode d’accès distant, pour lequel il s’est associé avec VMware autour du produit Horizon de ce dernier pour permettre aux utilisateurs « d’accéder facilement à divers programmes, applications et services cloud installés sur plusieurs appareils connectés directement via leur écran de télévision« , c’est en tout cas ce que promet, Hyogun Lee, le vice-président exécutif de Visual Display Business de Samsung Electronics. Il devrait ainsi être possible d’utiliser cette fonctionnalité pour collaborer avec quelqu’un qui ne se trouve pas dans la même pièce.

L’accès à distance sera disponible sur les téléviseurs de Samsung en 2019, bien qu’il soit difficile de savoir lesquels… Sans doute plus d’informations au CES la semaine prochaine.

Android : Samsung se démarque toujours un peu plus de Google

La lune de miel entre Samsung et Google est terminée depuis pas mal d’années. S’il fallait une seule preuve : alors que Samsung représente le plus gros volume de smartphones Android en Entreprise, le constructeur Coréen ne veut pas entendre parler de l’initiative Android Enterprise Program du géant de Mountain View (programme qui a fait l’objet d’une présentation lors du dernier Briefing Calipia de décembre 2018). Toujours pas à ce jour de Samsung dans les terminaux recommandés. Huawei, Nokia, Sony, Motorola, … mais pas de Samsung.

Lors de sa conférence développeurs en novembre, Samsung a dévoilé son smartphone pliable, ses plans pour ses écrans avec finalement un encoche mais t elle a également partagé sa dernière version d’Android avec sa nouvelle interface : One UI, s’éloignant un peu plus encore de Material Design, l’interface de référence de Google !

Bien que l’on ait beaucoup parlé de cette mise à jour, nous n’avions rien sous la main pour voir à quoi cela ressemble. Samsung vient de publier une vidéo promotionnelle présentant One UI et ses améliorations visuelles.

La mise à jour promet de montrer aux utilisateurs uniquement ce dont ils ont besoin, facilitant ainsi la navigation dans l’interface utilisateur. La société a également séparé de nombreux menus en deux parties: une zone d’affichage et une section interactive. Outre les nouvelles icônes, il existe également le mode sombre, qui permettra également de préserver la batterie de ses écrans AMOLED.

À l’heure actuelle, One UI n’est disponible qu’en version bêta, mais beaucoup pensent qu’il fera ses débuts officiels avec la sortie prochaine du Galaxy S10 dont la sortie pourrait être avancée au CES : réponse dans 3 semaines, nous y seront 🙂

[Rumeur] Samsung présentera son téléphone pliable au prochain CES

samsunggalaxyxLes fuites semblent bien orcherstrées, Samsung a besoin de clamer haut et fort qu’il continue d’innover. C’est le sens de cette annonce du coréen si longtemps en avance (le prochain CES se déroulera à partir du 6 janvier 2019 pour la presse et les analystes (et nous y seront comme tous les ans)).
Le constructeur Coréen éternel rival d’Apple doit communiquer sur ce terrain pour exister face au californien mais aussi et surtout (c’est plus nouveau) face aux constructeurs chinois Huawei et Xiaomi qui le supplante maintenant régulièrement en matière d’innovations et même de vente.
Le téléphone présenté par Samsung sera plus proche du prototype et le constructeur ne s’attend sans doute pas à des ventes massives. Le Galaxy X, si c’est bien comme cela qu’il s’appellera devrait se vendre à près de 2000 $ !

#CES2016 : prise en main de la nouvelle tablette Pro S de Samsung

Une petite prise en main rapide hier de la nouvelle tablette de Samsung sous Windows 10  (la Pro S), basée en gros sur le format de la Surface de Microsoft avec housse clavier.

IMG_0657_DxOElle est très légère et surtout très fine (moins 700 gr), L’écran est magnifique (c’est un SuperAmoled), le prix devrait être le même que le modèle Core M3 de la Surface Pro 4 soit 1000 € mais avec clavier. Neowin publie un petit comparatif :

Samsung Pro S

Microsoft Surface Pro 4

Prix

€999

€999

CPU

Dual-core Intel Core M 2.2GHz

Intel Core m3

RAM

4GB

4GB

SSD

128GB

128GB

Ecran

12-inch Super AMOLED @ 2160×1440

12.3-inch PixelSense Display @ 2736×1824

Réseau

Wifi ac, Bluetooth 4.1

Wifi ac, Bluetooth 4.0

Batterie

5200 mAh

5100 mAh

OS

Windows 10 Home

Windows 10 Pro

Poids

693g

766g

Clavier Inclus Option(€149.99)

Smartphones : montée en puissance fulgurante de Xiaomi

Selon le dernier rapport de du cabinet d’études Kantar Worldpanel, le constructeur chinois Xiaomi (dont le nouveau nom, plus international, est « Mi »), connait une croissance de ses ventes fulgurante sur le marché chinois, au point d’avoir désormais dépassé Apple.

Pus précisément, l’étude menée de Janvier à Mai montre les faits suivants :Xiaomi

  • Samsung reste leader sur le marché chinois avec 23% de parts de marché.
  • Apple perd sa deuxième place avec 16% de pdm, face à Mi qui dispose désormais de 21% de pdm.
  • 70% des consommateurs ayant acheté Mi avaient déjà un Smartphone.
  • 20% disposaient déjà d’un Smartphone Mi, ce qui dénote un attachement et une bonne image de la marque.
  • Beaucoup de « switchers » venant de différentes marques : Apple (5%), Samsung (17%), Nokia (18%) et 21% viennent de 5 grandes marques locales (Huawei, ZTE, Lenovo, Coolpad, OPPO).

Mi a donc réussi à séduire les personnes possédant un Smartphone, en créant une réelle image de marque, ainsi qu’une expérience utilisateur attrayante, notamment sur les scénarios navigation web, de mobile shopping, de navigation GPS et de TV en ligne.

L’entreprise a été créée par Jei Jun à Singapour en 2010, et pense désormais à l’international : Mi veut ainsi s’étendre sur l’Inde, la Russie, le Brésil, la Malaisie, La Thailande, le Vietnam, la Turquie, le Mexique, et les Philippines.

Au vu de la vitesse de croissance de cet acteur, il est clair qu’il mérite toute notre attention !

Nouvelle alliance autour des objets connectés

Intel, Samsung, Dell, mais aussi Broadcomm, Atmel et Wind River, viennent d’annoncer la création d’un consortium pour l’intégration et la communication des objets connectés : L’Open Interconnect. L’objectif est ici de permettre à des objets connectés de communiquer facilement entre eux quelque soit le système d’exploitation qu’ils utilisent (Android, iOS, Tizen bien sur, Windows ou autres).

Cette alliance proposera un framework Open Source que devront respecter les fabricants.

Open Internconnect

Cette alliance répond à l’initiative lancée par Microsoft, la Linux Fondation, LG, Sharp et Panasonic visant à faire la même chose autour du projet AllSeen. Une solution également Open Source.

Le combat s’organise donc pour se partager l’énorme gâteau qui devrait représenter plus de 200 milliards d’objets d’ici 2020.

« Entrées précédentes