Archives des étiquettes : Yammer

Yammer fait (un peu) peau neuve

Microsoft continue de faire évoluer Yammer et de l’intégrer dans son application phare : Teams, comme nous vous en parlions fin avril.

Cette fois c’est l’interface qui devrait pas mal évoluer en prenant en gros le look (Fluent) des applications mobiles. Microsoft a lancé en avant-première publique,  cette nouvelle interface en début de semaine (elle est dispo sur à priori tous les tenants) et se sont les administrateurs qui déciderons (ou pas) de la mettre en oeuvre en beta pour leur utilisateurs.

C’est ce que nous avons fait de notre coté (malgré un usage plutôt très restreint du produit :)). L’option est disponible dans le centre d’administration. Ainsi que le montre la copie d’écran ci-dessous :

Yammer choix

Ainsi les Administrateurs peuvent permettre aux utilisateurs finaux d’accéder au nouveau client Yammer en utilisant le menu dans le portail d’administration de Yammer. Cependant, les utilisateurs peuvent toujours accéder à l’aperçu, même si le commutateur est désactivé. La seule façon d’empêcher l’accès des utilisateurs au nouvel aperçu de Yammer est que les organisations contactent Microsoft…

Et si les utilisateurs n’aiment pas le nouveau Yammer, ils peuvent revenir à la version classique en utilisant une commande proposée dans l’interface comme indiqué dans la copie d’écran ci-dessous :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.54.30

Voici donc une petite idée du nouveau look proposé

Avant :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.55.11

Après :

Capture d’écran 2020-05-13 à 12.56.11

Microsoft précise qu’il a également amélioré le filtrage des conversations dans le nouveau Yammer. Les profils d’utilisateurs exploitent désormais les informations provenant des profils Azure Active Directory.

Yammer vient (encore un peu plus) à Teams

Capture d’écran 2020-04-22 à 08.46.52.png

Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de Yammer en entreprise, Microsoft vient de rendre disponible une nouvelle application, Communautés. Communautés est l’application Yammer pour Teams, qui permet donc d’associer à une équipe dans Teams les informations provenant de communautés Yammer, mais également de poser des questions, publier des infos, créer des petits sondages … qui sont instantanément relayés vers l’ensemble de la communauté Yammer choisie.

Pour installer l’application, il suffit de se rendre dans le magasin d’applications de Teams (accessible via l’icône Applications, en bas de la barre d’outils Teams à gauche de la fenêtre). L’appli est ensuite accessible via cette même barre d’outils.
Capture d’écran 2020-04-22 à 09.02.37.pngCommunautés est disponible pour le moment uniquement sur les applis Teams Windows, MacOS et web. Pour les versions mobiles il va falloir attendre encore un peu.

Pour tous ceux qui n’utilisent pas Teams, il faut noter que Communautés ne « remplace » pas les applications Yammer pour toutes ces différentes plateformes, dont certaines annoncées lors d’Ignite à l’automne 2019 ne sont pas encore disponibles. Il reste bien entendu toujours possible de les utiliser de façon native, sans intégration avec Teams.

Le positionnement de Yammer au cours des dernières années a un peu pâti de la montée en puissance de Teams et des moyens mis en oeuvre par Microsoft pour affirmer ses ambitions avec cette solution. Pour Microsoft, Yammer est plutôt destiné à la communication large bande au sein de l’organisation, quand Teams a plus un rôle au sein d’équipes (qui commence dès 2 personnes pour monter à plusieurs milliers). L’arrivée de l’appli Communautés répond à la double nécessité de fournir une solution mieux intégrée à Teams pour tous ceux qui utilisent Yammer aujourd’hui, et à conforter le rôle de Teams en tant que hub de collaboration et partage. Et selon l’adage bien connu, « abondance de biens ne nuit pas », la combinaison de Teams et Communautés (avec les recouvrements fonctionnels qu’elle apporte) devrait contribuer à fournir une réponse à des besoins toujours plus larges. Ou pas !

Les dernières nouveautés Microsoft 365 en résumé

Plusieurs nouveautés sont arrivée récemment dans l’offre 365. Nous vous parlions la semaine dernière de l’application mobile unifiée Office sur iOS et Android, mais d’autres éléments liés à la collaboration en particulier on été introduit dans la suite Office.

Ainsi dans PowerPoint, le système de commentaires a été amélioré avec la possibilité d’ajouter des commentaires aux objets, d’utiliser des @mentions, et une meilleure découverte des commentaires. Cette fonctionnalité sera en fait disponible dans le courant du mois de mars pour tous les utilisateurs d’Office 365.

Visio bénéficie également d’améliorations en matière de collaboration avec la prise en charge de la co-création en temps réel. Les abonnés aux plans 1 et 2 peuvent accéder au site web de Visio pour commencer. De plus, ces capacités de collaboration sont également activées (nous vous en parlions nier) dans Teams grâce à une nouvelle intégration. De nouveaux dessins Visio peuvent être créés directement dans Teams à partir de l’onglet Fichiers.

Autre nouveauté très interessante (et surtout de meilleur qualité ) : la prise en charge améliorée de la synthèse vocale dans Word. On trouve agilement de nouvelles langues disponibles comme le danois, le néerlandais, le finnois, le suédois, le norvégien et le japonais. Un point marquant dans cette évolution : la prise en charge de la ponctuation automatique. La dictée vocale pour Word en mode Webapp est également disponible pour tous les utilisateurs.

Microsoft lance également une nouvelle mise à jour de OneNote, qui comprend un mode sombre et un encrage amélioré des objets.

Les administrateurs disposent de nouvelles fonctions de personnalisation des ressources. Il est désormais possible de créer une page personnalisée pour les résultats de recherche ou encore de définir quelles seront les fonctionnalités de la liste « Quoi de neuf » qui seront visibles par tous les utilisateurs. Microsoft tente sans doute ici de donner un peu de valeur à cette fonction qui n’est pas très utilisée dans la pratique et donc la pertinence est sans doute questionnable…

Microsoft a même annoncé des nouveautés pour Yammer ! Il est désormais possible de personnaliser le nom du flux « All Company », créer une photo de couverture pour une communauté. Yammer prend également en charge maintenant l’eDiscovery en mode natif. Vous pouvez configurer l’eDiscovery à partir du Centre de sécurité et de conformité une fois que vous avez réglé Yammer en mode natif. Enfin, les fichiers téléchargés vers les communautés Yammer connectées à Office 365 sont désormais stockés dans SharePoint, avec prise en charge de toutes les politiques de sécurité appliquées sur le serveur SharePoint , ce qui gagne en cohérence sur l’offre… Le chantier d’une meilleur intégration entre Teams et Yammer reste néanmoins ouvert.

Microsoft a annoncé également que le nouveau framework de présentation « Fuild » annoncé l’année dernière dans le cadre de la conférence développeurs « Build » est désormais disponible en beta publique pour les utilisateurs professionnels d’Office 365. Il promet selon l’éditeur de « briser les barrières des documents » en permettant de prendre des composants de ces documents dans une application et de les placer dans une autre. Nous aurons l’occasion de parler de tout celà lors du prochain Briefing Calipia du mois de juin prochain.

Pour compléter les mises à jour, il y a la prise en charge de FastTrack et d’App Assure pour le nouveau Microsoft Edge basé sur Chromium.

Entrée en bourse de Slack : une valorisation à 23 milliards de $

Unfurl-Why-SlackL’entrée en bourse de Slack la semaine dernière s’est faite en fanfare : on attendait une valorisation à 16 Milliards de $, c’est 23 milliards de $ que la société est désormais valorisée…

Ce n’était pas gagné d’avance pour cette introduction : beaucoup d’informations circulaient durant les dernières semaines sur les difficultés que rencontrait l’entreprise sur son manque notoire de profits et les difficultés qu’elle rencontrait pour gagner suffisamment d’argent pour couvrir ses dépenses… De plus, la concurrence est très forte sur le domaine avec en numéro 1 Teams de Microsoft qui connait un grand succès, seulement 2 ans après sont introduction. Nous avons pu aussi le constaté lors du dernier Briefing Calipia, où près de 2/3 des sociétés présentes commençaient à utiliser le produit de Microsoft.

Slack a utilisé un processus dit de « direct lisiting » pour son entrée en bourse, ce qui signifie que la société elle-même n’a pas levé d’argent lors de l’introduction en bourse, mais a tout simplement laissé ses actions commencer à se négocier à la Bourse de New York. Avec succès donc ! Slack est le dernier d’une série d’introductions en bourse de sociétés technologues cette année, après des Pinterest, Lyft où encore Uber. Si Pinterest a été un succès également, Lyft et Uber ont eu du mal à impressionner les investisseurs depuis leur introduction en bourse.

Pour la petite histoire, Slack est presque arrivé par erreur ! Stuart Butterfield, le dirigeant et fondateur de l’entreprise (récemment reçu en mai dernier par Emmanuel Macron) avec créé un outil de communication interne pour sa nouvelle startup de jeux vidéo. Mais devant le succès d’usage en interne,  Stuart Butterfield s’est rendu compte qu’il pourrait y avoir une belle opportunité pour lancer un outil de communication en externe. Et tandis que Microsoft rachetait à la même époque Yammer, le chouchou de la communication de la Silicon Valley, Slack naissait et enthousiasmait les mêmes sociétés abandonnant peu à peu Yammer…

Yammer est toujours vivant… et le stockage arrive enfin en Europe !

Capture d’écran 2019-05-22 à 10.06.30C’est à l’occasion de la conférence SharePoint à Las Vegas qui à débuté cette semaine que Microsoft vient d’annoncer que son produit de Réseau Social d’Entreprise Yammer évolue en proposant enfin (à peine 4 ans de retard…) une localisation du stockage en Europe.

Microsoft a également  présenté une nouvelle fonctionnalité permettant aux employés de poser des questions et aux administrateurs de groupe et noter les principales réponses, en vue de réduire les échanges répétitifs. À cette fin, les groupes Yammer peuvent activer un chatbot qui répond automatiquement aux requêtes fréquemment posées automatiquement.

Microsoft a également annoncé hier le déploiement d’e-Discovery à tous les clients utilisant des groupes Yammer connectés à des groupes Office 365.

La conférence a aussi été l’occasion pour lancer dans Microsoft 365 E5 de nouvelles fonctionnalités de stockage permettant d’archiver des données tierces dans Microsoft 365. ce qui complète le service de gestion des enregistrements. On retrouve également des modèles d’apprentissage automatique prêts à l’emploi qui permettent d’identifier le contenu «douteux» pour un examen ultérieur par les administrateurs.

Nous reviendrons sur ces fonctions lors du prochain Briefing Calipia.

Microsoft termine la transition (des fonctionnalités) de Skype Entreprise Online vers Teams

Teams logoAprès avoir révélé à la fin de l’année dernière qu’il envisageait de remplacer Skype Entreprise par Teams, Microsoft a annoncé que l’ensemble des fonctions offertes par Skype Entreprise (sous Office 365) sont maintenant accessibles sur Teams.

Nous avons déjà eu l’occasion lors de différents Briefings Calipia d’analyser la stratégie de Microsoft autour de Teams, à la fois vis à vis de ses concurrents comme Slack, Facebook Workplace, mais aussi ses concurrents internes : Yammer et Skype Entreprise. Pour ce dernier la messe est dite et un abandon à plus court terme est de plus en plus envisageable. Concernant Yammer, le peu d’entrain avec lequel Microsoft fait évoluer son service est significatif. On se dirige donc avec une clarification de l’offre chez l’éditeur…

Tout ceci dans un contexte où de nouveaux concurrents très performants, comme Zoom.us par exemple dans le secteur de la vidéo conférence, marquent des points importants aux USA et commence à en marquer en Europe.

 

Yammer, première victime collatérale de Microsoft Teams ?

Teams, semble reprendre l’essentiel des fonctionnalités de Slack, avec en plus une intégration visiblement assez réussie avec le reste des composants d’Office 365 (en particulier l’annuaire bien sur mais aussi l’agenda et skype). Ceci constitue indéniablement un plus par rapport au produit de la startup californienne.

capture-decran-2016-11-03-a-08-59-11

Mais si l’on se souvient que lors du rachat par Microsoft de Yammer, ce chouchou des Startups américaines avait été abandonné au profit d’un nouvel arrivant « Slack », ne risque-t-il pas d’arriver la même chose dans l’offre Microsoft à Yammer qui risque fort de se faire cannibalisé par « Teams » ? Très intéressant en tout cas à observer… Nous reviendrons sur tout celà dans moins d’un mois lors du prochain Briefing Calipia qui commence le 30 novembre à Aix.

Etape importante dans l’intégration Yammer/Office 365

Ce mois de juillet est une étape importante dans la démarche d’intégration, pour ne pas dire de fusion, de Yammer dans Office 365.

Certes, rien de très « visible » pour l’instant du point de vue des entreprises clientes, puisqu’il s’agit d’une réorganisation des équipes de développement. … néanmoins clé pour l’avenir :

Il faut en effet savoir que depuis le rachat de l’entreprise il y a deux ans, Microsoft avait laissé une grande autonomie aux équipes de développement Yammer, qui sont restées basées à San Francisco. Pour faciliter le travail avec les équipes de Redmond, un groupe nommé « Yammer North » avait été créé il y a un an pour coordonner les efforts de part et d’autre.Yammer-Office365

Aujourd’hui, l’organisation change profondément :

  • L’un des co-fondateurs de Yammer, David Sacks, a quitté le groupe le 23 juillet
  • Les équipes de développement sont fusionnées avec les équipes Office 365 et Outlook, sous la direction du Corporate Vice President Rajesh Jha. Et celui-ci délègue à San Francisco un manager direct, Kristian Andaker, pour prendre les rênes des équipes d’ingénieries locales.

Au vu de la feuille de route démontrée par Microsoft depuis la conférence SharePoint de Las Vegas (Mars 2014), que nous avons détaillé lors de dernier Briefing (et également dans les formations FC1403 et FC1404), cette réorganisation apparaissait indispensable !

Jive cherche un repreneur : ca bouge dans le monde des Réseaux Sociaux d’Entreprise

Un nouvelle importante dans le petit monde des Réseaux Sociaux d’Entreprise : l’éditeur Jive a engagé une banque d’investissement (Qatalyst Partners) pour l’aider à trouver un acheteur.

Jive

Jive peine en effet au niveau financier, n’ayant jamais fait de bénéfice depuis 2011, date de son entrée en bourse ; or cette entreprise est un acteur clé dans le domaine très concurrentiel des Réseaux Sociaux Sociaux d’Entreprise (RSE), qui a connu ces 3 dernières années un phénomène de concentration important.

A ce jour, peu d’acteurs sortent réellement du lot :

  • Microsoft bien sûr, qui avec le rachat de Yammer, son investissement sur Office 365, ses plate-formes on-premise, Dynamics, est très bien placé dans la course.
  • Salesforce.com, avec Chatter et son savoir-faire métier, son positionnement SaaS lui permettant d’avancer rapidement, a aussi un avenir brillant.
  • Jive est aujourd’hui considéré comme le 3ème leader du marché des RSE.

Derrière, la concurrence peine à s’imposer réellement, ou décline :

  • IBM, avec Connections, perd progressivement du terrain, même s’il est encore considéré par le Gartner comme un Leader de ce marché.
  • Google, Telligent (qui a racheté Zimbra), Cisco (WebEx Social), BlueKiwi (Atos), LifeRay, sont également en retrait.

Face à Microsoft et SalesForce, Jive était donc jusqu’à présent perçu au niveau mondial comme le 3ème larron, de telle sorte que son rachat pourrait en partie redistribuer les cartes:

  • Dans un premier temps, c’est une bonne nouvelle pour Microsoft, Salesforce, voire IBM, qui peuvent considérer avec joie l’essoufflement de Jive.
  • Mais à plus long terme, l’acquéreur pourrait venir jouer le trublion dans le cercle très fermé des acteurs clés.

Oracle, SAP auraient déjà été approchés, mais en vain pour l’instant.

A suivre !

 

Flot d’annonces à la Conf SharePoint 2014 : SharePoint 15, Office Graph, Oslo, OneDrive for Business standalone, etc.

La conférence SharePoint 2014 a lieu cette semaine à Las Vegas, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Microsoft n’a pas fait les choses à moitié : les 8000 présents ont eu droit à une intervention de Bill Clinton pour l’ouverture, suivie de celles de Jared Spataro, et Jeff Teper, le « père » de SharePoint.

La première journée a été en sus l’occasion d’un flot d’annonces importantes :

  • La prochaine version majeure « on-premise » de SharePoint – SharePoint 15 –  est dorénavant prévue pour 2015, de même que pour Exchange ; c’est une surprise car les informations circulant jusqu’à présent laissaient entendre 2014. En contrepartie, les services packs permettront manifestement d’apporter de nouvelles fonctionnalités au fil de l’eau, à l’instar du très récent SP1 de SharePoint 2013.
  • Le cloud est par contre à l’honneur, l’annonce d’Office Graph, dont l’objectif est de mettre en avant pour chaque utilisateur le contenu le plus pertinent au sein de l’organisation hébergée dans Office 365 ; il s’agit d’une extension du concept d’Enterprise Graph de Yammer. Derrière se cache ce que l’on appelle du « machine learning », et des concepts avancés d’analyses de contenus et d’interaction entre personnes
  • l’utilisation d’Office Graph pourra s’effectuer via des applications, dont l’une, proposée par Microsoft, porte le nom de code d’Oslo ; cette application présente des contenus sélectionnés selon différents type de vues, telles que des cartes, à la manière de Flipboard. Cette fonctionnalité est prévue pour la 2ème moitié de 2014, dans Office 365.

Oslo1

Oslo2

  • Une autre fonctionnalité importante d’Office Graph s’appelle Group, similaire aux groupes de Yammer : l’idée est de fournir une vue unifiée de personnes, conversations, calendriers, emails, et fichiers, transversalement à Office 365; il s’agit donc d’un type de communauté exploitant les capacités des différents piliers d’Office 365 au delà de SharePoint et Yammer. Ces Groupes pourront être visualisés et accédés depuis Outlook, par exemple.
  • Inline Social est une autre application d’Office Graph, permettant de démarrer des conversations sur les documents hébergés dans OneDrive for Business (anciennement SkyDrive Pro).
  • Office 365 Video Portal est une autre annonce autour d’Office 365, et comme son nom l’indique, il s’agit d’un portail de gestion et streaming vidéo
  • Autre information d’importance, l’annonce d’une version standalone de OneDrive for Business, dés le 1er avril : 25 GO de stockage par personne pour 2,5$ par personne (promo). Tous les clients actuels de d’Office 365 SkyDrive Pro profiteront automatiquement de OneDrive Pro for Business. Et les clients on-premise de SharePoint 2013 pourront également en profiter, via l’installation du SP1. De nouvelles fonctionnalités vont être progressivement ajoutées à cette offre en 2014 (Data Loss Prevention, chiffrement, audit et reporting, capacités accrues, etc.
  • Bien d’autres choses ont été annoncées également : des capacités de développement rapide d’applications métiers sous SharePoint dans Office 365, des nouvelles APIs pour OneDrive, des extensions aux content types, etc.

Nous reparlerons abondamment de toutes ces annonces lors du prochain Briefing, mais aussi lors de notre prochaine formation SharePoint FC1403 !

« Entrées précédentes