Archives des étiquettes : Microsoft 365

Bonne nouvelle : unification en vue des solutions de sécurité pour Microsoft 365 et Azure…

Microsoft a annoncé, lors de la conférence annuelle Ignite 2020, de nouvelles fonctionnalités de protection contre les menaces mais surtout une unification des solutions de sécurité Microsoft 365 et Azure. C’est plutôt une bonne nouvelle pour éclaircir (un peu) la jungle des produits de l’éditeur, nous avions eu l’occasion de présenter ses derniers et de le positionner fonctionnellement lors du dernier Briefing Calipia de décembre 2019. Nous aurons l’occasion de revenir sur ceci lors du prochain Briefing, dont nous devons fixer les dates et modalité de participation (pas simple compte tenue des évolutions de la crise sanitaire).

Voici donc un petit récapitulatif de ces changements :

Microsoft Defender inclut désormais Microsoft 365 Defender et Azure Defender. Pour rappel il prévient, détecte et répond aux menaces sur les identités, les points d’accès, les applications, la messagerie électronique, l’infrastructure et les plates-formes de cloud, ainsi que les actifs affectés. Microsoft Threat Protection, intégré à Microsoft 365 Defender.

Microsoft Defender Advanced Threat Protection, devient Microsoft Defender for Endpoint et protège maintenant tous les principaux systèmes d’exploitation :

  • Pour Android : il offre une protection contre le phishing, permet une analyse proactive des applications et fichiers malveillants, bloque l’accès aux ressources de l’entreprise pour atténuer l’impact des violations et donne aux équipes de sécurité une visibilité sur les menaces mobiles et les alertes via le centre de sécurité.
  • Pour iOS : il offre une protection contre le phishing et les accès Web.
  • Pour macOS : (en beta actuellement) il offre une gestion des menaces et des vulnérabilités.

On retrouve également les services « Defender » pour Office 365 et Azure séparément sous forme de 3 services :

  • Microsoft Defender pour Office 365 : auparavant appelé Office 365 Advanced Threat Protection, Microsoft Defender pour Office 365 aide à protéger les comptes de messagerie prioritaires et est maintenant disponible en beta pour les équipes de sécurité afin de donner la priorité à la protection des personnes les plus visibles et les plus ciblées de l’organisation.
  • Microsoft Defender for Identity : auparavant appelé Azure Advanced Threat Protection, Microsoft Defender for Identity continuera de fournir une protection hybride contre les menaces d’identité.
  • Azure Defender : pour la protection unifiée des ressources hybrides (y compris les machines virtuelles, les bases de données, les conteneurs et l’IoT), Azure Defender reprend les fonctions de protection de l’Azure Security Center. Cette nouvelle version devrait arrivée cette semaine.

Microsoft Secure Score est maintenant disponible pour tous

secure-score-homepage-newMicrosoft Secure Score est maintenant disponible pour tous les abonnés  dans le portail Microsoft 365 Security Center. Pour rappel, ce service donne un « score de sécurité global » d’une organisation par rapport à des organisations similaires. Les scores sont donnés pour l’identité, les données, les appareils, les applications et l’infrastructure. Ils peuvent être visualisés sous forme de graphique dans le temps, montrant une amélioration ou une dérive par rapport aux objectifs. Enfin, les organisations peuvent voir le nombre de tâches de sécurité qui restent à accomplir pour parfaire leur protection.

Cette version est à l’origine un produit qui a évolué à partir de l’ancien produit Office 365 Secure Score, qui venait de surveiller uniquement les solutions Office 365. Le nouveau Microsoft Secure Score surveille Microsoft 365 et Azure.

En février dernier, lors de l’annonce du nouveau Microsoft Secure Score, Microsoft avait promis de prendre en charge Azure Active Directory, Cloud App Security et Microsoft Defender Advanced Threat Protection. Dans l’annonce faite par Microsoft à l’occasion de sa conférence partenaires, la société a admis que certains des produits et services de ne sont pas encore encore intégrés, comme par exemple, l’Identity Secure Score.

Microsoft a également ajusté certains de ses critères pour générer les fameux conseils et  actions d’amélioration : Une action d’amélioration doit maintenant réduire le risque certes mais surtout doit être mesurable par l’automatisation. Logiquement, les conseils d’amélioration qui ne répondent pas ces critères ont été supprimés.

Microsoft Secure Score serait particulièrement aussi utile en ce moment pour les entreprise ayant des employés à distance avec des appareils qui ne sont pas conformes. Ce qui doit nécessiter logiquement l’usage du service Microsoft 365 Advanced Threat Protection.

Suivez ce lien pour plus d’informations sur le service.

De nouvelles « mini-suites » dans la famille Microsoft 365

La famille Microsoft 365 continue de s’agrandir, avec l’annonce de la disponibilité commerciale de 3 mini suites :

  • Microsoft 365 E5 Information Protection & Governance
  • Microsoft 365 E5 eDiscovery & Audit
  • Microsoft 365 E5 Insider Risk Management

Ces 3 mini suites combinées constituent la nouvelle version de l’offre Microsoft 365 E5 Compliance, qui fait elle-même partie du plan Microsoft 365 E5. C’est donc une histoire de poupée russe :).

D’un point de vue fonctionnelle, ces 3 mini suites comprennent :

  • Information Protection & Governance : automatisation de l’étiquetage des informations (sensibilité), DLP étendue (chat Teams), analyse et contrôle du Shadow IT (via la CASB – Cloud Access Security Broker – Microsoft Cloud App Security), support des solutions BYK et HYOK
  • Insider Risk Management : gestion des risques tels la fuite de données sensibles, la fraude, le délit d’initiés ou les diverses violations de réglementation, par des collaborateurs ou des sous traitants. Les solutions mises en oeuvre vont des barrières éthiques (Information Barriers) au Customer lockbox en passant par l’analyse des informations sur tous les supports (fichiers, chats, audiio, vidéo….) et la gestion des accès privilégiés.
  • eDiscovery & Audit : au travers des services fournis, collecte et analyse en temps réel des diiférents supports de communication et de collaboration pour identifier l’ensemble des informations permettant de répondre rapidement (et à moindre cout) à touts demande d’enquetes (loi, réglementation ou règles internes de l’entreprise).

Ces mini suites arrivent sur le marché en même temps que Microsoft réorganise son portefeuille de solutions Microsoft 365, l’enrichit de nouvelles fonctionnalités et en même temps proposent une granularité plus fine à ses solutions pour permettre à chaque entreprise de sélectionner le package fonctionnel de services adapté à ses besoins. L’effet financier de la suite (ie dès 3 composants, le prix du bundle est plus attractif) fera le reste. Ou pas !

 

Microsoft renomme certains plans Office 365 en Microsoft 365

Capture d’écran 2020-03-31 à 10.11.24.pngNous en parlions il y a quelques mois dans ce blog, et Microsoft vient de le confirmer : certains plans Office 365 vont désormais s’appeler Microsoft 365.

Dans un post de Jared Spataro,  Corporate Vice President for Microsoft 365, publié le 30 mars, Microsoft annonce des changements pour certains de ses plans Office 365, essentiellement ceux destinés aux PME. Les changements de dénomination annoncés pour le 21 avril 2020 sont :

  • Office 365 Business Essentials devient Microsoft 365 Business Basic.
  • Office 365 Business Premium devient Microsoft 365 Business Standard.
  • Microsoft 365 Business devient Microsoft 365 Business Premium.
  • Office 365 Business et Office 365 ProPlus deviennent tous 2 des Microsoft 365 Apps. Microsoft ajoute que selon les cas, il pourra être ajouté les expressions “for business” et  “for enterprise” pour les distinguer !

Ces changements n’affectent ni le prix ni les fonctions intégrés à ces services. A noter également que ces changements accompagnent ceux annoncés pour les plans grand public d’Office 365, pour lesquels Microsoft a aussi annoncé qu’ils seraient désormais taggés Microsoft 365. Ces dernières annonces ont été faites par Yusuf Mehdi, Corporate Vice President, Modern Life, Devices & Research, le 30 mars dernier.

Pour toutes celles et ceux qui depuis plusieurs années maintenant avaient bien associé aux différents plans Microsoft 365 le triptyque : Office 365 / Windows 10 / EM+S (ou au moins quelques fonctions de gestion d’appareils), il va falloir « désapprendre », puisque désormais certains plans dénommés Microsoft 365 ne seront plus construits sur ce triptyque…

Microsoft effectue ces changements de nom car Office 365 reste encore dans l’esprit de beaucoup de clients trop lié à la suite bureautique Office (Word, Excel, PowerPoint..), alors qu’il est de fait que les plans Office 365 vont aujourd’hui pour la plupart bien au delà (on pense bien sûr aux services Exchange, Teams, SharePoint et autres Stream ou Planner). Le futur dira si ces changements de noms permettront de mieux faire passer le message de valeur et les usages associés auprès des utilisateurs.

Introduction de nouvelles offres Office 365 pour les « Firstline workers »

Capture d’écran 2020-03-25 à 11.40.33Microsoft poursuit sa stratégie de déploiement d’offres Office 365 et Microsoft 365 pour tous catégories d’utilisateurs (à la maison et dans les organisations) , avec l’annonce ce 19 mars (pour une disponibilité le 1er avril 2020) d’une réorganisation de son portefeuille de solutions Microsoft 365 et Office 365 pour les Firstline Workers (les plans préfixés F) :

  • les « anciennes » souscriptions Microsoft 365 F1 et Office 365 F1 sont renommées en Microsoft 365 F3 et Office 365 F3, sans modification de prix
  • introduction d’une nouvelle souscription Microsoft 365 F1, avec des fonctionnalités réduites par rapport aux précédentes.

Comparaison des plans Firstline :

Capture d’écran 2020-03-25 à 11.54.09.png

Le nouveau plan Microsoft 365 F1 n’inclut pas la fourniture d’un service de mail « classique », et les échanges devront dans ce cadre se faire dans Teams, qui  permettra également de créer ou de rejoindre des réunions.

Pour mémoire, un employé Firstline est défini par Microsoft comme n’utilisant pas un ordinateur dédié, c’est à dire un appareil doté d’un écran supérieur ou égal à 10,1 pouces, et utilisé à plus de 60% par le même utilisateur, sur une période de 90 jours.

Nouveautés pour Teams et usages en hausse

Capture d’écran 2020-03-19 à 17.39.05.png

44 millions de Daily Active Users pour Teams, en hausse de 12 millions sur les seuls 7 derniers jours, c’est le chiffre communiqué par Jared Spataro, Corporate Vice President for Microsoft 365, dans un billet posté hier sur un blog Microsoft. Spataro indique également que ce bond en avant est causé par l’épidémie de COVID-19, qui a boosté les usages du télétravail de façon mondiale.

Au-delà de ces chiffres, dont il n’y a bien sûr pas de raison de pavoiser compte tenu du contexte,  Microsoft indique également une série de nouveautés dans et autour de Teams qui devraient arriver d’ici la fin 2020, parmi lesquelles :

  • la suppression en temps réel de bruits perturbateurs, comme une frappe sur le clavier un peu forte (j’en sais quelque chose, on me reproche çà tout le temps :)), ou un aspirateur qui fonctionne en arrière-plan
  • l’introduction d’un pictogramme « je lève la main », qui permet à un participant à une réunion Teams de signaler qu’il/elle souhaite prendre la parole
  • l’introduction d’un mode offline ou à faible bande passante, qui permet de lire les messages de chat et d’écrire des réponses, même sans connexion internet.
  • l’intégration de l’application Bookings dans Teams
  • la disponibilité au 1er avril 2020 (aux US pour le moment) d’une offre Microsoft 365 Business Voice, destinée aux PME et qui introduit avec Teams des fonctions complètes de téléphonie.

25% des souscriptions Office 365 passent par Microsoft 365

Capture d’écran 2020-03-12 à 13.22.28.png Microsoft 365 (package accessible sous différentes plans de souscription) est LA solution phare de l’éditeur, par laquelle Microsoft pousse ses pions dans 3 domaines :

  • productivité avec Office 365
  • infra avec Windows 10
  • sécurité et mobilité avec EM+S (Enterprise Mobility + Security)

Selon les éditions Microsoft 365 considérée, le plan Office 365, l’édition Windows 10 et le set fonctionnel mobilité + sécurité sont différenciés.

Microsoft met beaucoup d’emphase sur cette offre, et ses efforts semblent commencer à porter leurs fruits, puisque selon Jared Spataro (Microsoft Corporate Vice President of Microsoft 365 Marketing), plus de 25% des nouvelles souscriptions Office 365 sont en fait intégrées à des souscriptions Microsoft 365.

Microsoft communiquait (jusqu’à présent) sur les 3 composantes de Microsoft 365. Ainsi au cours du dernier trimestre de l’année civile 2019, Microsoft a indiqué que :

  • Office 365 représente (octobre 2019), plus de 200 millions de MAU (Monthly Active Users).
  • Quant à EM+S, fin 2109 Microsoft a communiqué sur plus de 127 millions de postes (soit +35% sur l’année précédente).
  • Windows a quant à lui réalisé une croissance annuel de 25% .

Jared Spataro a donc fourni un métrique supplémentaire concernant Microsoft 365, et il met en avant la capacité de cette offre à « tirer » de nouveaux usages (et les licences associées), et à convertir l’image de Windows dans l’esprit de nombre de clients, pour passer d’un logiciel de commodité, mis à jour une fois tous les 5 ans (même si l’acquisition de la licence se faisait via un AE), à une souscription avec des mises à jour régulières et continues. Et ce n’est pas le moindre des mérites de Microsoft 365 !

Des nouveautés dans Microsoft 365

Microsoft 365Microsoft vient d’annoncer quelques nouveautés interessantes dans la mise à jour de Microsoft 365 (déploiement en cours ce mois).

Tout d’abord, on trouve des amélioration pour les « cols bleus » comme la fonction Talkie-walkie qui avait été annoncée au début de l’année comme un moyen de communiquer plus facilement. La mise en place de codes SMS uniques pour la connexion et la déconnexion des appareils partagés. Enfin, en ce qui concerne Teams, les tâches ont été remaniées pour offrir de nouvelles fonctionnalités comme  un meilleur contrôle de la gestion des utilisateurs.

On retrouve logiquement aussi le nouveau navigateur Edge (Chromium) comme navigateur par défaut.

Microsoft met aussi l’accent sur « La nouvelle expérience de recherche » qui intègre le contenu dans le Cloud et tente de notre point de vue rattraper le niveau atteint pas Windows… 7 !

Microsoft profite de cette mise à jour pour annoncer la mise en place de nouveaux datacenters en Suisse, éléments très importants pour convaincre les helvétiques d’investir un peu plus dans le Cloud…