Google ajoute les bureaux virtuels à Chrome OS

chromebooksLa dernière version de Chrome OS (version 77, actuellement en cours de déploiement sur les Chromebooks) ajoute des bureaux virtuels. Il sera donc possible de basculer entre quatre bureaux différents avec leurs propres dispositions d’applications. Cette nouvelle fonction existe sous Linux depuis des lustres tout comme sous MacOS lui aussi issu d’Unix. Cette fonction, très pratique pour simuler du multi écran par exemple, faisait parti des nouveautés de Windows 10.

Google a repris ici les gestes de MacOS (avec Mission Control), en glissant depuis le pavé tactile vers le haut on affiche toutes les fenêtres en mode « Vue d’ensemble », Pour créer un nouveau bureau virtuel, Google s’inspire cette fois de Windows 10 avec un bouton dans le coin droit intitulé «Nouveau bureau» (il est en haut chez Google et en bas chez Microsoft…), ceci créer un nouvel espace dans lequel on peut faire glisser des fenêtres. Comme sur mac, on peut utiliser quatre doigts pour basculer entre les bureaux virtuel.

Google ne met pas en avant pas cette fonctionnalité sur son blog ChromeOS, mais met plutôt l’accent sur d’autres choses comme les «clics automatiques», une fonctionnalité d’accessibilité qui permet de déclencher un clic de souris en plaçant le pointeur de la souris sur un objet spécifique… On retrouve également dans les fonctions mises en avant : une meilleur gestion des comptes Google pour Chrome OS et la suppression du support de Flash.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.