Tag Archives: Android

Une nouvelle version enrichie d’Outlook sur iOS et Android

introducing-outlooks-new-and-improved-calendar-2bAprès avoir annoncée l’arrêt de l’application Sunrise, application et société fournissant un calendrier intelligent rachetée en février 2015 (à des français); pour le 13 septembre, Microsoft a mis à jour son application Outlook pour iOS et Android de nouvelles fonctions issues de Sunrise.
Au programme :

  • Reconnaissance des mots tapés pour en déduire un meeting, son heure et son lieu
  • Affichage des icons des participants dans la liste des meetings
  • Affichage du plan pour le RDV (via bing bien sur)
  • etc.

Manque encore quelques fonctions qui étaient dans Sunrise, comme l’intégration avec des services tiers le gestionnaire de listes / d’idees Trello  ou encore le planificateur d’itinéraires Tripit par exemple.

 

Google Play sur Chrome OS

A défaut de faire fusionner ses OS mobiles et poste de travail (Android et Chrome OS), Google devrait proposer l’exécution des applications Android sur ses Chromebooks et donc offrir le Play Store sur la plateforme Chrome OS.

Play Store Chrome OSCe n’est pas idiot pour d’une part permettre à la plateforme poste de travail de bénéficier de l’immense Logithèque Android mais aussi permettre d’étendre les capacités hors connexion des Chromebooks. Effet de bord nous aurons donc du coup une version de Microsoft Office qui serait disponible sur Chrome OS 🙂

Reste à voir la qualité et l’usage de telles applications : il faut que la résolution soit bonne (identique au Chromebook concerné) mais également que ce dernier soit tactile (il een existe beaucoup), la souris étant souvent mal gérée.

A suivre en tout cas dans les mois à venir…

(source Arstechnica)

[Pratique] Accéder aux boites aux lettres partagées d’Exchange ou Office 365 depuis un iPad ou une tablette Android

Si vous utilisez des boites aux lettres partagées, vous le savez sans aucun doute : impossible d’accéder depuis le client de mail iOS ou Android aux boites aux lettres partagées qui ne sont pas vues comme un compte de messagerie en tant que tel (bonne nouvelle néanmoins elles ne nécessitent pas de licences du coup). Impossible également de gérer ceci depuis le client officiel Outlook pour iPhone, iPad ou Android.

La réponse du support Microsoft pour pouvoir lire les messages de ces boites aux lettres partagées est alors le suivant : « associez une licence à ces boites et rajouter le compte ensuite comme un nouveau compte de messagerie » … un peu dommage tout de même de payer une licence utilisateur pour corriger ce qui est plutôt une limitation proche du bug, non ?

Ceci dit, il y a une solution, pas des plus ergonomique, que nous partageons avec vous qui utiliser Outlook Web Access (OWA) pour ces plateformes mais en deux étapes.

Il est en effet possible de rajouter l’accès aux boites aux lettres partagées sous OWA, mais uniquement sous OWA lancée sur PC ou Mac, les versions mobiles des navigateurs ne supportant pas ces fonctions ! (Qui a dit que le client Web était universel ?). Mais bonne nouvelle, l’ajout depuis un navigateur sous PC ou Mac est mémorisé lors que l’utilisation d’OWA sur plateforme mobile. Alors voici donc ce qu’il faut faire en deux étapes :owa

  1. Se connecter sur votre boite aux lettre depuis un navigateur sur PC ou Mac via OWA. Accéder au menu contextuel de votre boite de réception en cliquant sur le bouton droit de la souris et demander d’ajouter un dossier partagé. Choisissez le nom de la boite aux lettres partagée, répéter l’opération pour toutes les boites.
  2. Sur votre tablette iOS ou Android, connectez-vous à votre OWA. Et vous voyez maintenant les différentes boites aux lettres partagées 🙂

(Remarque : ceci marche également sur un iPhone)

C’est la petite fonction qui me manquait pour tester des vacances sans PC ou Mac mais simplement avec mon iPad (une première pour moi) tout en gardant l’accès aux informations du bureau, y compris la possibilité de modifier du code sur notre site Web avec l’excellent outil « Coda » sur iPad.

Je partagerais avec vous,  si cela vous intéresse, la liste des programmes pro et perso installés sur mon iPad pour véritablement me passer (occasionnellement) de PC ou de Mac 🙂

SmartPhones : Windows en chute (encore)…

Ce n’est pas une surprise, la plateforme mobile de Microsoft peine à convaincre et voit son avenir s’assombrir de plus en plus. Difficile pour un produit américain qui ne parvient pas à convaincre sur son territoire d’envahir le monde…

La dernière étude du cabinet Kantar traduit ceci en chiffre de parts de marchés, que nous avons comparés à la même période l’année dernière.

En France, alors que la plateforme voyait ses ventes soutenues par les téléphones d’entrée de gamme (qui ne sont plus d’actualité avec le 950), la chute est spectaculaire :

Kantar France

Avec un passage de 14,2 % à 7,4 %.

La situation en valeur absolue est bien sur pire aux USA et en Chine :

Kantar USA

Kantar Chine

LA faute bien sur à la pauvreté du catalogue application comme toujours. Catalogue qui malgré les efforts financier de Microsoft continu de s’appauvrir. Avec un Apple sur le haut de gamme, et un Android qui couvre tout le reste du spectre, il y a t-i-il une place pour un troisième larron ? Vu la frénésie de Microsoft pour développer des applications sur iOS et Android, l’éditeur de Redmond à sans doute donné la réponse…

Outil de portage Android vers Windows : Microsoft jette l’éponge

AstoriaVous vous souvenez des outils de portage d’applications annoncés il y a moins d’un an lors de la conférence Build en avril 2015 ? Pour rappel il y avait :

  • Le Projet Islandwood, pour le portage des applications iOS vers Windows Universal Apps
  • Le projet Centennial, pour le portage des applications Win32
  • Le projet Westminster, pour le portage des Web Apps
  • et bien sur le projet Astoria pour l’émulation des applications Android.

L’abandon du sous système Android dans les dernières mises à jour de Windows Mobile 10, confirme l’abandon du projet.

Ceci dit, nous avons déjà eu l’occasion de dire ce que nous pensions de tels outils et sur leur capacités à changer la donne en matière de richesse applicative sur les stores : Blackberry ont été les premiers à permettre l’exécution d’applications Android sur leur BB10, avec le résultat que l’on connait :(. Nous pronostiquions la même chose pour Microsoft. Visiblement, ils lachent cette option. Il faut dire que les développeurs ne se bousculaient pas vraiment pour tester ces outils…

Quel sort sera réservé aux autres projets de portage, iOS en particulier ? On ne peut pas dire que celà fasse frémir en tout cas le Store Windows …

Bientôt une distribution Android signée Microsoft ?

Si Windows Phone est assez populaire en Europe, en particulier dans le grand public compte tenue des prix assez attractifs des mobiles, il n’en est pas de même aux Etats Unis où le système de Microsoft ne dépasse pas la barre des 4% de parts de marché. Cette situation est assez délicate a gérer pour l’éditeur. Difficile pour un acteur américain de ne pas réussir sur son marché domestique, marché donnant plus que jamais le « La » de l’ensemble de sa stratégie.

C’est un bruit qui revient très régulièrement : l’éditeur de Redmond préparerait sa Lanceur Android Microsoftpropre distribution Android en concurrence avec celle de Google mais également face aux distributions alternatives populaires telles que Cyanogen ou Oxygen par exemple.

Cette fois c’est directement la VP et « Chief Experience Officier » Julie Larson-Green qui à laissé planer le doute en réponse au journal The Australian Business Review : en répondant à la question du journaliste : « Nous irons là où sont nos clients, ». Microsoft dispose en effet de toutes les briques pour réaliser cette tache :

  • des accords avec Cyanogen,
  • la disponibilité des applications Office sous android,
  • la beta maintenant active de Cortana,
  • les services Bing en beta également,
  • Un lanceur d’application en beta (en image ci-contre)
  • Les API de ses plateformes de développement

Le tout collant à merveille avec la nouvelle stratégie d’ouverture de la société.

Réponse dans les semaines à venir avec le succès ou pas des nouveaux Lumia aux US…

Google renforce ses Chromebooks avec les applications Android

Bien que les Chromebooks aient le vent en poupe, en particulier outre-atlantique où les ventes sont au beau fixe et où les constructeurs ne cessent de mettre en vente de nouveaux modèles, le périphérique de Google souffre néanmoins du problème d’un fonctionnement hors connexion très perfectible : plus grand chose n’est alors réellement disponible…

Google avait plusieurs solutions pour résoudre ce problème.

La première était de développer de nouvelles applications et engager les développeurs à le suivre, chose tout à fait réalisable compte tenu du niveau de vente de ces machines, mais globalement assez lent à mettre en place.

La seconde solution est plus astucieuse, elle consiste tout simplement à permettre l’exécution d’applications Android (fonctionnant elles Off-line) sur ChromeOS via un Runtilme, l’ARC (Android Runtime for Chrome). De quoi booster rapidement le catalogue applicatif. Encore faudra-t-il bien évidemment que ces dernières s’adaptent à la résolution du poste mais aussi à la présence systématique cette fois du clavier.

L’idée est loin d’être bête, et à défaut d’essayer de faire converger les OS (Chrome OS et Android), peut apporter une solution à court terme.

A suivre…

Google I/O : Synthèse de annonces d’hier soir

Festival d’annonces au Google I/O hier soir. Pour rappel la grande messe annuelle des développeurs Google commençait hier soir (matin à San Francisco). Beaucoup de nouveautés annoncées. Nous en résumons ci dessous les principales, sachant que comme toujours avec Google, il faudra vérifier leur réel déploiement : beaucoup d’éléments majeurs annoncés l’année dernière ne sont jamais sorti ou sont encore en éternelle bêta…  Des exemples ? Android TV, Android Studio, Android Device Manager,…

Material Design

Mais une fois cette mise en garde énoncée, passons aux 7 principales annonces :

  1. Android One : un nouveau programme destiné aux fabricants de téléphones pour les pays émergents qui permettra de mettre en place Android avec des exigences minimales coté hardware. De quoi obtenir des téléphones d’entré de gamme sans être bas de gamme… Tout un programme c’est le cas de le dire. Les smartphones de ce programme devront posséder deux ports SIM, un port carte SD, un écran d’au moins 4,5 pouces, un tuner FM et leur prix ne devra pas dépasser 100 dollars.
  2. Material Design : Vaste programme d’unification des interfaces de Google entre les différents types d’appareils (smartphones, tablettes, montres navigateur  Chrome ou Chromebook. Au programme du « Flat Design » popularisé par iOS7 et Windows 8 / Phone. Cette unification devrait aussi permettre à Google de convaincre les développeurs de plus de cohérence dans les interfaces des différentes applications et voire demain (on peut rêver…) la suppression des surcouches opérateurs et constructeurs ?
  3. Android TV : Le retour ! Contrairement à l’année dernière et à l’échec du projet Q, Google ne parle plus ici de boitier mais de solution intégré aux différentes télévision qui devra remplacer leur systèmes propriétaires. Des fabricants tels que Sharp, Sony et Philips ont annoncé leur adhésion à ce programme. Quid des leaders du secteur, l’incontournable Samsung mais également LG ? Mystère, seront-ils prêt à abandonner leur surcouche (Android pour l’un et WebOS pour l’autre) ?
  4. Android Auto : la réponse de Google au programme Car Play d’Apple. Rien de très neuf par rapport aux annonces du CES dernier. Une interface tactile bien sur mais aussi la commande vocale largement utilisée. Des partenariats plus important en nombre que chez Apple avec entre autre, Renault-Nissan, Audi, Ford, Fiat, WW, Volvo, Hyndai… autour de l’Open Automotive Alliance créé par Google pour Android auto. Pour rappel certains comme Hyundai, Audi ou Volvo sont aussi alliés à Apple, et Ford à Microsoft… Alors bientôt du dualboot intégré au démarrage du véhicule  ? 🙂
  5. Android Gear : Le système Android pour les montres connectés de Google à largement été dévoilé, et démontré sur 3 modèles : une montre LG, une Samsung Gear (encore une !) et la très attendue Moto 360 de Motorola. Cette dernière est visiblement très réussie, son écran magnifique. A voir la finition en particulier logicielle de l’ensemble (nous avons souvent été enthousiasmés par ces engins, mais très déçu par l’usage) En tout cas la barre est haute maintenant pour Apple !
  6.  Android L : 4.5 ou 5.0 ? La nouvelle version d’Android encore bien secrète, uniquement quelques démonstrations et une preview aujourd’hui pour les développeurs. Au programme en vrac : l’interface qui adoptera « Material Design », des économie d’énergie avec un mode « battery saver », des notifications plus fluides,…
  7. Chromecast : après un rappel du succès de l’adaptateur au niveau mondial, Google annonce des mises à jours coté logiciel avec la possibilité de faire du déport d’écran depuis les terminaux Android (version 4.4) et de changer les flux de photos en image de fond… autant dire pas grand chose de neuf, mais pour un petit adaptateur à 35 € c’est déjà pas si mal.

Les jours qui viennent vont sans doute permettre d’éclaircir ces annonces et nous reviendrons sur tout cela lors des prochaines formations Smartphones et Tablettes à la rentrée :

FC1401 Quels Smartphones en entreprise : iOS, Android ou Windows Phone ? Quelle stratégie et quels outils pour l’après BlackBerry ?
FC1405 Tablettes en entreprise : en 2014, quelle stratégie pour quels usages ?Les offres, le déploiement et les retours d’expériences.

TechEd de Houston : du Cloud en veux-tu en voilà !

Comme nous l’indiquions dans un précédent post, le TechEd US 2014 s’est ouvert hier à Houston.TechEd2014Houston

Et comme l’ont relevé les participants, la session d’ouverture a été exclusivement dédiée à Microsoft Azure, et à ses évolutions. Nous reviendrons abondamment sur le sujet lors du prochain Briefing Calipia, car l’actualité est de fait particulièrement riche.

Qu’on en juge par les différentes annonces de cette session plénière :

  • Azure RemoteApp : disponible désormais en preview, il s’agit du projet « Mohoro » positionné comme la solution DaaS de Microsoft ; au final, RemoteApp propose pour l’instant des scénarios de publication d’applications, via la publication de serveurs virtuels supportant les apps sur les services IaaS d’Azure. Dans la preview, une seule image virtuelle est disponible : Windows Server 2012 R2 avec Office 2013 Pro Plus. Lorsque l’utilisateur se logue sur le portail Azure RemoteApp, il choisit son client qui descend en click-to-run (client Windows 8.1), ou alors il peut choisir un client Android, iOS et OSX (Remote desktop). Sur le client client Windows, l’expérience utilisateur peut sembler locale si la latence réseau n’est pas trop importante.
  • Azure ExpressRoute : en disponibilité générale, ce service permet de créer des connexions privées entre des infrastructures sur site et sur Azure, à faible latence réseau, grande vitesse, et avec des fonctionnalités de sécurité et de disponibilité particulières.
  • Azure Files : il s’agit littéralement de fonctions de partages de fichiers entre VM, via le protocole SMB ou par APIs Windows standards. Cette fonctionnalité était très demandée par les développeurs, notamment pour le partage d’éléments de sites Web entre VM.
  • Azure Site Recovery : appelée jusqu’à présent Hyper-V Recovery Manager, cette solution permet la réplication de VM et services sur Azure en cas de problème sur un site principal. Il s’agit d’une réelle évolution, car la fonction embrasse le site dans son entier, au delà de la réplication de machine virtuelle.
  • Antimalware for Azure : en preview, cette solution permet le déploiement d’agents anti-malware sur des services et VM Cloud; il s’agit d’un portage de la solution Security Essentials dans le Cloud.
  • Office for iPad remote Management from Windows iTune : Microsoft prévoit ainsi d’enrichir sa plate-forme inTune pour le management d’Office sur toutes les plates-forme mobiles iOS et Android.
  • Fonctions de Data Loss Prevention pour SharePoint Online et OneDrive for Business, pour les clients des plans E3 Office 365 : cela avait été pré-annoncé lors de la précédente conférence SharePoint
  • Chiffrement de données dans Office 365 : à partir de juin, Microsoft déploiera une nouvelle technologie de chiffrement qui permettra à ses clients Office 365 de chiffrer les documents stockés dans SharePoint Online et OneDrive for Business avec leurs propres clés.

Bref, une longue liste de nouveautés, qui n’est certainement pas close à se stade du TechEd !

Parts de marché des Smartphones en France (mars 2014)

Kantar Worldpanel vient de publier son étude trimestrielle sur les parts de marchés des différents OS de Smartphones dans le monde et en France en particulier. Sans surprise la domination mondiale d’Android est forte et se maintient à environ 70% de parts de marchés, sans surprise Blackberry s’écroule à 2% en revanche, petite montée pour Apple qui gagne 1% à 19,2% durant ce trimestre alors qu’aucune nouveauté n’était présente, et petite baisse de 2 % pour Microsoft durant la même période pour s’établir à 8,1%.

En France si l’on regarde ces chiffres que l’on compare cette fois-ci sur un semestre, Android est en mars 2014 à 65% (en baisse sur six mois de 3%), iOS est à 23,4% (en hausse de 8%) et Windows Phone à 8,3% (en baisse de 2,4%).

Capture d'écran 2014-04-28 17.40.23