Archives de Tag: Cortana

[Lettre Calipia] Les assistants vocaux à la conquête des entreprises ?

(article issu de La Lettre Calipia, abonnement gratuit sur demande : calipia.com/lalettre)

La reconnaissance vocale n’est pas une idée neuve. Elle ambitionne depuis des décennies de remplacer le clavier. Il y a plus de 20 ans, la société Lernout & Hauspie, proposait déjà des solutions innovantes et chargées d’espoir pour reconnaitre efficacement la voix humaine et proposer de se substituer au clavier pour écrire un texte. De nombreux fournisseurs se sont alors tournés vers cette société pour intégrer leur solution dans différents systèmes. Microsoft et Apple ont intégré depuis plus de 10 ans des fonctionnalités de reconnaissance vocale à leurs produits. Sans que jamais la voix ne parvienne à̀ s’imposer…

Pourquoi aujourd’hui cette tendance devient-elle plus crédible ? Pour quelles applications ?

Intelligence artificielle et Cloud

Qu’est-ce qui a changé en matière de reconnaissance vocale pour que les systèmes proposés soit maintenant plus performants et plus crédibles ?

La précision des systèmes proposés serait passé de 60% à plus de 90 % en moins de dix 10 ans ! De plus, pas besoin de passer des heures à adapter la reconnaissance vocale à votre voix comme c’était encore le cas en 2009 avec le système intégré à Windows 7. Plus besoin non plus de disposer d’un micro spécifiquement calibré, les outils sont aujourd’hui à la fois plus performants mais aussi capable d’éliminer une bonne partie des bruits parasites.

En octobre 2016 le système proposé par Microsoft avait surpassé pour la première fois en précision (en anglais) une sténo dactylo !

cortana

Deux choses ont changé :

  • Le développement de l’intelligence artificielle et donc la possibilité offerte d’être beaucoup plus précis sur les mots compris en ayant une indication du contexte de la phrase plutôt que de devoir choisir dans l’ensemble du dictionnaire. L’intelligence artificielle permet de plus facilement ignorer les erreurs de dictions des humains et les imprécisions de langages présents dans chaque conversation.
  • L’utilisation du Cloud et donc d’une puissance de calcul bien supérieure à un traitement local.

Lire la suite

#Build2016 : Synthèse du premier jour

Hier (soir pour nous) commençais pour 3 jours l’événement développeurs « Build » de Microsoft à San Francisco (délocalisé comme l’année passée sur les terres des géants du Web est-il besoin de le préciser…).
Que faut-il retenir en synthèse de ce premier jour en 10 points ?

  1. Windows 10 se porte bien avec plus de 270 millions de périphériques qui ont adopté le système. Pas mal ! La stratégie de la gratuité s’est révélée payante pour faire oublier les déboires de Windows 8 et 8.1. Reste à voir ce que feront les entreprises (aucun chiffre de ce coté n’a été communiqué). Autre inconnue : Microsoft va-t-elle poursuivre avec la gratuité du système ? S’il est clair que la mise à jour de cet été sera gratuite pour ceux qui sont déjà sur Windows 10, qu’en sera-t-il pour les autres ? Rappelons-le, à l’heure actuelle, seul les entreprises au travers des contrats de licences en volume et l’abonnement à la Software Assurance, payent cette version.
  2. La mise à jour Redstone de Windows 10 sera bien disponible cet été pour l’anniversaire de la sortie de la première version du système. Nous aborderons dans le prochain Briefing Calipia en juin les différents apports de cette version pour les entreprises.
  3. Malgré les parts de marchés de la déclinaison pour Smartphones (Windows Phone 10) qui fondent comme neige au soleil, Microsoft croit plus que jamais aux applications universelles.
    Preuve en est les nombreuses démonstrations sur ce point et l’annonce de la disponibilité prochaine d’un convertisseur d’applications Desktop Windows en applications universelles (Desktop App Converter – Project Centennial). Ce produit devrait être disponible cet été pour les développeurs qui pourront recompiler leur code avec, nous assure-t-on, que très peu de modifications manuelles à faire… A suivre. Disons que nous sommes un peu échaudé par les annonces des outils portages d’applications iOS et Android de l’année dernière qui se sont soldées par … pas grand chose et des abandons.
  4. Microsoft croit toujours plus à l’usage du Stylet et compte bien pousser son avance (alors qu’Apple vient d’en découvrir les bienfaits avec les déclinaisons « Pro » de ses iPad :)), en proposant tout un tas de nouvelles fonctions et usages ainsi qu’un « Hub » d’applications tirant parti de ce paréphérique accessible à tout moment par un clic. Nous avons assisté à de très belles démonstrations utilisant des combinaisons de touché et de stylet avec en particulier cette version spécifique d’Adobe Illustrator.
  5. La lune de miel de Microsoft se poursuit avec Linux : de belles démonstrations du shell Bash qui arrive sous Windows 10 avec l’aide d’Ubuntu ! Ce n’est pas un détail, ce shell, très populaire chez les développeurs est une arme de plus pour Microsoft pour reconquérir leurs cœurs. Si vous n’en etes pas convaincus, regarder le nombre de Mac dans cette population aux US, dans les sociétés de la Silicon Valley les PCs sont vraiment vraiment très minoritaires.
  6. Les extensions arrivent (vraiment) dans le navigateur Edge de Microsoft avec dès la première beta le célèbre bloqueur de publicité Adblock Plus.
  7. Cortana, l’assistant vocal de Microsoft, intégré à Windows, va étendre ses capacités. Nous avons eu le droit à une très belle démonstration de fonctionnement conjoint avec les évolutions d’Outlook.
  8. La distribution des Kits Hololens aux développeurs a commencé.Nous avons hate de voir les premières applications, après la magnifique démonstration de la semaine dernière sur  la production d’hologrammes à distance.
  9. De nombreuses démonstrations d’intégration applicative et l’annonce d’un Framework pour aider ceci (le Framework Bot) couplant de l’intelligence artificielle épaulée par de l’Azure Machine Learning bien sur. Microsoft mettait en avant également son intégration possible avec l’étoile montante du collaboratif dans la Silicon Valey, à savoir Slack (nous consacrerons une session à ce produit et son positionnement lors du prochain Briefing Calipia en juin)
  10. Grand absent de ce premier jour : Windows Phone. Interrogé par The Verge, Terry Myerson le patron de WIndows et des devices, a dit que « les téléphones Windows ne sont tout simplement pas la priorité de l’entreprise cette année… »
    Mais quand alors ?

Conférence Windows 10 du 21 janvier : une synthèse en 10 points

« Le prochain Chapitre », c’est ainsi que Microsoft avait sous-titré sans conférence de presse d’hier soir. Effectivement c’est sans doute plus qu’un simple chapitre si l’on analyse les 2h de présentations. Beaucoup de choses, pas toutes prêtes pour être exploitées, mais de belles perspectives…

Que faut-il retenir des annonces de Microsoft hier soir en synthèse ? Nous vous proposons 10 points qui sont, selon nous, les éléments essentiels du flot d’informations donné hier par l’éditeur, ces sujets seront traités dans le détail dans notre prochain ouvrage « La Synthèse 2015 de l’offre Microsoft pour les entreprises » à paraitre aux environs du 20 février.

1. La nouvelle interface de Windows 10

Alors que l’interface de Windows 8 hésitait entre mode tablette et bureau classique, et alors même que ce dernier avait plutôt la préférence des utilisateurs, Microsoft change en profondeur le mode de fonctionnement de son interface. Ainsi dès lors que nous aurons à faire avec une tablette de moins de 8 pouces, l’utilisateur se retrouvera avec une interface semblable à celle d’un gros Windows Phone, pour une tablette plus grande, sans présence de clavier, la barre traditionnelle du bureau classique apparaît. Rajoutez un clavier (ou sur un PC traditionnel) et l’interface ressemble plus à celle de Windows 7 que Windows 8, avec il est vrai, comme nous l’avions vu dans les précédentes bétas des applications Modern UI qui s’exécutent dans des fenêtres indépendantes et un menu Windows (le grand retour) disposant en plus de « tuiles » applicatives au choix de l’utilisateur.

L’interface apparaît ainsi beaucoup plus cohérente dans son approche, nous étions les premiers à critiquer l’approche schizophrène de celle de Windows 8. Un exemple parlant également : le nouveau panneau de contrôle de réglage des préférence système enfin unifié et lisible…

Windows 10

2. Les applications « Universelles »

C’est sans doute la grande idée de cette version 10 : les applications universelles qui devraient s’exécuter à la fois sur un très grand écran (voir nous en parlerons plus loin la nouvelle « Surface Hub ») et un petit Smartphone. Même code source, avec bien entendu un binaire différent, différence de processeurs oblige (entre des ARM et des x86, le jeu d’instruction n’est évidemment pas le même et au minima, une recompilation s’impose !). Coté concurrence, Apple et Google poussent depuis longtemps (3 ans) les applications universelles entre SmartPhones et Tablettes, Microsoft va plus loin en intégrant le poste traditionnel (ce qui n’est pas le cas d’Apple : iOS est différent d’OSX sur les Mac et de Google : Android et différent de ChromeOS sur les Chromebook).

Microsoft en a profité pour montrer quelques applications Office Mobile pour sa plateforme Windows 10, qui grosso modo reprennent les fonctions et look de la version pour iPhone et iPad (elle aussi universelle).

Une bonne chose donc, le principal enjeux pour Microsoft sera donc de convaincre les développeurs d’adhérer à son nouveau modèle de programmation. Là encore tout dépend du succès grand public qu’aura ou pas le système pour que ces derniers suivent (ou pas) l’éditeur ainsi que les moyens que mettra le géant de Redmond pour aider et convaincre son écosystème…

Office

Lire la suite