Archives des étiquettes : Azure

Microsoft annonce un super calculateur

Lors de sa conférence développeurs Build (qui s’est tenue en ligne la semaine dernière), Microsoft a présenté un supercalculateur, positionné (selon Microsoft) dans le top 5 mondial des configurations de ce type. Destiné aux travaux dans le domaine de l’intelligence artificielle, conçu avec le spécialiste du domaine OpenAI, et pour son usage exclusif, ce supercalculateur est doté de caractéristiques impressionnantes, avec plus de 285 000 coeurs de CPU, 10 000 GPU et 400 gigabits par seconde en termes de connectivité pour chaque GPU. Cette méga configuration est (bien entendu) hébergée dans Azure.

Une telle puissance à disposition devrait permettre de pouvoir s’attaquer à des questions encore plus ambitieuses en termes de Deep Learning, autorisant ainsi de travailler sur des modèles capables de s’entrainer sur des très grandes quantités de données non étiquetées.

Microsoft a noué dans les derniers mois de nombreuses collaborations avec la société OpenAI, structure à but non lucratif basée à San Francisco et qui veut promouvoir une IA au service de tous.

Une nouvelle génération de la solution Azure VMware en beta

azure vmwareEn aout dernier en collaboration avec Dell Microsoft avait lancé ses VMware Solutions, permettant aux utilisateurs d’exécuter des VM natives VMware sur Azure sur huit régions. Microsoft vient d’annoncé la beta de sa solution VMware Azure de nouvelle génération, qui promet une extension et une migration des VM locales vers le cloud, à la fois rapides et économiques. Approuvé par VMware, le sera exploité et soutenu directement par Microsoft.

 « VMware et Microsoft ont un partenariat de longue date et un héritage commun en matière de soutien à nos clients. Aujourd’hui plus que jamais, il est important que nous nous réunissions et que nous les aidions à créer une stabilité et une efficacité pour leurs entreprises. La nouvelle solution Azure VMware donne aux clients la possibilité d’utiliser la même base VMware en Azure que celle qu’ils utilisent dans leurs centres de données privés. Elle fournit un modèle d’exploitation cohérent qui peut accroître l’agilité et la résilience de l’entreprise, réduire les coûts et permettre une expérience de développement native pour tous les types d’applications« .Sanjay Poonen, PDG de VMware

vmware-cloudLe service sera VMware Cloud Verified, garantissant que toutes les fonctionnalités de VMware seront fournies . Les outils VMware pourront être utilisés pour le processus de migration vers le cloud. Il s’agit notamment de vSphere, HCX, NSX-T et vSAN, avec l’option supplémentaire de HCX Enterprise qui aide au processus de migration en direct en masse.

Par ailleurs, l’extension d’Azure Hybrid Benefit à VMware Solution apportera également aux utilisateurs une valeur ajoutée supplémentaire à leurs investissements dans les licences sur site de Windows Server et SQL Server. En plus des avantages tarifaires, ces utilisateurs pourront également bénéficier de trois ans de mises à jour de sécurité étendues gratuites pour les versions 2008 de Windows Server et de SQL Server. Enfin, des instances réservées avec des options d’un et de trois ans sur des hôtes dédiés seront également disponibles. De quoi énerver un peu plus les concurrents : Amazon et Google en tête !

Actuellement, la nouvelle génération de la solution VMware Azure est disponible en avant-première dans les régions Azure des États-Unis et de l’Europe de l’Ouest.

Les dépenses liées au cloud ont atteint 31 milliards de dollars au premier trimestre 2020 (un record)

Canalys Q12020Selon la dernière étude de Canalys les dépenses liées au cloud computing ont augmenté de 34,5 % sur une année glissante au dernier trimestre (1er trimestre 2020) par rapport donc aux 23,1 milliards de dollars pour la période correspondante de l’année dernière. Les chiffres du premier trimestre 2019 étaient eux-même en augmentation de 39,3 % par rapport à l’année précédente donc les dépenses globales en dollars continuent d’augmenter très fortement même si le taux de croissance ralentit.

Canalys attribue une partie de cette croissance des dépenses en services d’infrastructure dans le cloud du fait du passage soudain au télétravail avec l’épidémie du COVID-19. Il est clair que les utilisateurs et les entreprises ont été nombreux à se tourner vers les services basés sur le cloud. Netflix a doublé ses prévisions de nouveaux clients au cours du dernier trimestre, tandis que Microsoft a annoncé qu’elle avait augmenté de 70 % sa base d’utilisateurs actifs quotidiens pour Teams, qui atteint désormais 75 millions. La plateforme de vidéoconférence Zoom, quant à elle, a vu sa base d’utilisateurs passer de 10 millions en décembre à plus de 200 millions en mars, et enfin Google Meet a dépassé les 100 millions d’utilisateurs actifs par jour – avec 3 millions de nouveaux utilisateurs par jour.

Mais si l’utilisation du cloud a augmenté,  les grands projets d’entreprise tels que les migrations SAP, les déploiements de cloud hybrides et les « autres projets de transformation » ont été mis en veilleuse. Cette approche prudente des nouvelles dépenses pourrait contrer une partie de la croissance observée dans le cloud. Ceci traduit aussi assez bien les derniers résultats trimestriels de Microsoft, excellents et surtout coté Azure (augmentation de 59 % des recettes d’Azure au dernier trimestre) et Office 365, sans surprise. Amazon n’était pas en reste : le leader mondial  a franchi pour la première fois la barre des 10 milliards de dollars, soit une augmentation de 33 % par rapport à l’année précédente.

Microsoft investit dans la 5G

Capture d’écran 2020-03-27 à 12.27.41Microsoft a annoncé le 26 mars dernier avoir acquis la société Affirmed Networks, spécialisée dans les services 5G, opérant une offre de réseaux mobiles virtualisés. Les enjeux de la 5G sont importants pour Microsoft, qui y voit un potentiel de développement d’Azure en particulier, et des services IoT, pour intégrer des services Edge computing avec les prochains réseaux 5G.

Affirmed Networks, dont le siège est à  Acton, dans le Massachusetts, propose ses solutions à différents opérateurs (Orange, AT&T et Vodafone sont ainsi cités sur le site de l’entreprise, affirmednetworks.com) et revendique plus de 100 clients dans 76 pays.

Contrat JEDI : le DoD demande à réévaluer certains aspects du contrat

Le méga contrat JEDI (10 milliards de dollars) accordé à Microsoft en octobre 2019, a suscité l’ire d’AWS qui a lancé une action en justice contre cette décision, jugée partiale et motivée, selon AWS, par la haine de Trump vis à vis de Jeff Bezos.

Selon une info relayée par Mary-Jo Foley, le Département de La Défense américain a soumis le 12 mars dernier une demande en justice pour obtenir un délai de 120 jours pour « reconsidérer certains aspects de la décision contestée de l’agence« .  Le DoD indique que cette demande fait suite à la décision préliminaire d’une cour de justice fédérale de bloquer temporairement l’exécution du contrat, décision rendue en février 2020 dans le cadre de l’action intentée par AWS.  La demande de renvoi du 12 mars indique aussi que, si la justice lui accordait ce délai de 120 jours, le DoD pourrait réévaluer sa décision concernant tout ou partie du contrat contesté !

Bref, tout peut encore changer !

FIDO2 disponible en beta pour l’AD en environnement hybride

ThinC-AUTH_smNous avions une session consacré aux environnements sans mot de passe via l’initiative FIDO2 lors du dernier Briefing Calipia. Nous vous parlions à cette occasion de la mise en oeuvre de ces fonctions dans un environnement Microsoft (Azure et Office 365) et donc Azure AD.

Aujourd’hui, Microsoft franchit une nouvelle étape dans l’expansion de l’authentification sans mot de passe en présentant en beta publique la prise en charge des clés de sécurité FIDO2 pour les dispositifs et ressources Azure AD joints dans des environnements hybrides. Sans surprise c’était une demande très forte des clients pour ne pas dépendre d’une seule authentification dans le Cloud.

La mise en oeuvre nécessite :

  • Un patch Windows Server pour les contrôleurs de domaine (Server 2016/Server 2019).
  • Windows Insider Builds 18945 ou plus récent.
  • La Version 1.4.32.0 ou plus récente d’Azure AD Connect.
  • En plus du lancement de l’avant-première publique,

la société a également annoncé la disponibilité de nouvelles clés de sécurité FIDO2 de ses partenaires. Comme par exemple la clé USB Thin-C avec stockage de Ensurity Technologies et la clé USB-C Goldengate de eWBM Inc.

La liste complète des dispositifs compatibles est disponible en suivant ce lien.

Microsoft veut avant tout séduire les développeurs internes aux entreprises

developpeursEn réponse à une question de Keith Weiss, analyste financier de Morgan Stanley, lors de la dernière conférence Analyste de Microsoft, le PDG de Microsoft, Satya Nadella est revenu sur les actions réalisées par Microsoft à destination développeurs depuis l’acquisition majeure de GitHub en 2018.

Satya Nadella a insister sur la stratégie et le  fonctionnement cohérent entre Visual Studio, Azure DevOps et GitHub, faisant de l’offre Microsoft une approche unique pour tous les types de développements. Alors que la plupart des discours de Microsoft mettent l’accent sur Azure en général ou l’intelligence artificielle. Le patron de Microsoft  aime à souligner qu’il y a plus d’ingénieurs/développeurs de logiciels dans le secteur non technologique qu’il n’y en a dans le secteur technologique lui-même et qu’il convient aussi de leur fournir les meilleurs outils possibles et ceci quelque soit les plateformes utilisées.

« Nous ne nous concentrons pas seulement sur Azure. Pour les développeurs qui utilisent notre chaîne d’outils, ils peuvent cibler n’importe quel Cloud, n’importe quel périphérique« , a déclaré Nadella. « Nous voulons rester fidèles à cette philosophie de l’open source, GitHub, et utiliser les meilleurs outils« . Cerise sur le gâteau, le même Satya Nadella a aussi assuré que les outils de développement sont aussi pour Microsoft une source de revenus importante à forte marge… Nous voila rassuré 🙂

« Entrées précédentes