Android : free software, mais pas gratuit

Le monde de la téléphonie mobile est en ébullition depuis déjà plusieurs mois, avec de nombreux procès croisés entre tous les acteurs. Le sujet de désaccord ? Android. 2 ensembles s’affrontent. Le premier, rassemblant les tenants de solutions Android, avec Google bien sûr, mais aussi les industriels qui se sont lancés dans la mise sur le marché de solutions intégrant le système de Google. De l’autre, ceux qui considèrent qu’à divers titre leur propriété intellectuelle est violée par Android, et qui donc attaquent en justice les premiers. Le schéma ci-contre illustre les diverses actions aujourd’hui entamée par les parties s’estimant pillées (en bleu à gauche) à l’encontre de ceux qu’ils estiment être les auteurs (ou les receleurs selon les cas) de ces pillages (en vert à droite). Les enjeux sont très importants, financiers bien sûr, directement sous la forme d’amendes, ou de versements de royalties, mais encore sous forme d’échanges croisés de brevets, pour les situations s’y prêtant (potentiel de brevets de part et d’autre, et volonté des 2 parties de trouver un tel accord). Plusieurs éléments de l’actualité récente éclairent les combats en cours.

Les « accords »

Parmi les accords récemment trouvés, ceux de Microsoft et d’un certain nombre d’industriels font encore couler beaucoup d’encre. En effet, Microsoft, aujourd’hui génère des dollars à chaque vente d’une solution (intégrant Android) des industriels ayant accepté de signer un deal avec Microsoft. Très fort ! Pour le moment, Microsoft aurait signé des deals avec des acteurs de moindre importance (Wistron, Onkyo Corporation, General Dynamics et Velocity Micro), mais des discussions sont toujours en cours avec Samsung et HTC, acteurs d’une toute autre importance, à la fois par leur taille, mais aussi par leurs relations de longue date avec la plateforme mobile de Microsoft. Barnes & Noble qui a refusé de signer avec Microsoft, se trouve aujourd’hui engagé dans un bras de fer juridique avec Redmond.

Apple vs HTC

L’International Trade Commission (ITC) américaine vient de rendre un jugement en fin de semaine dernière dans une affaire ouverte en mars 2011 opposant Apple à HTC. Et ce jugement est clairement en défaveur du second, concluant qu’HTC contrevient à 2 brevets du constructeur de Cupertino. Même si l’ITC ne reconnait pas une faute d’HTC sur 20 brevets comme le demandait Apple dans sa plainte, cette conclusion n’en est pas moins un véritable revers pour HTC tout d’abord et plus largement pour Android. En effet, HTC risque d’être amené à devoir payer, cher, le droit d’utiliser ces brevets (si Apple accepte cette possibilité) ou de retirer, purement et simplement, les fonctions utilisant le code incriminé. Par ailleurs, ces 2 brevets en question semblent se rapporter à des éléments au cœur d’Android, et donc cette décision de justice pourrait porter bien plus loin qu’HTC, Motorola semblant se trouver également en ligne de mire.

Cette surchauffe juridique autour d’Android n’a certainement pas encore atteint son paroxysme, et il y a fort à parier que dans les mois à venir, la lutte va encore s’intensifier.

3 Commentaires

  • Décidément, Android (et plus généralement Google, surtout) dérange le monde l’IT. Même avec ces défauts: au delà d’un business Model radicalement différent des autres sociétés citées, force est de constater qu’il attire beaucoup de monde … Moi y compris. Petit à petit, je me laisse séduire par leurs différentes Solutions dont la « gratuité » est un avantage évident. Ceci dit, je ne suis pas dupe, et je sais très bien que cet avantage est rémunéré de façon indirecte via la Publicité.
    Et aujourd’hui, je suis prêt à verser une redevance (faible :-))pour préserver cette originalité.
    PS: je teste également Google+ depuis quelques jours, et clairement, cette alternative à Facebook est excellente

  • Ping : Fermeture de Google Labs | calipia : le blog

  • Ping : Open Source et Google : une relation parfois ambigue | calipia : le blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.