Archives des étiquettes : Intune

Le couplage hybride SCCM – Intune sera obsolète dans un an.

C’est donc l’option dite hybride du MDM de Microsoft qui sera bientôt abandonnée.

Cette option utilisant la console Configuration Manager et Intune sera supprimée par Microsoft le 1er Septembre 2019. Officiellement car très peu utilisée. Cette option était une réponse de l’éditeur aux clients désirant opérer le MDM depuis leur système SCCM existant. Microsoft proposait alors une alternative aux concurrents peu présents sur l’administration du poste de travail « classique » (on pense bien sûr aux leaders que sont VMWare Airwatch et MobileIron par exemple).

sccm intuneMicrosoft a vu une baisse constante du nombre d’entreprises utilisant cette fonctionnalité. La société a indiqué que plusieurs de ses clients EMS font maintenant le choix d’une administration full cloud.

Microsoft indique que cette modification n’a pas d’impact sur les clients actuels de System Center Configuration Manager (SCCM) ou pour la gestion des machines Windows 10 dans Configuration Manager.

La migration entre les deux systèmes serait aisée selon l’éditeur qui continuera néanmoins de faire évoluer son système hybride sur l’année à venir. Cela signifie que l’entreprise continuera à produire des correctifs et une assistance pour la gestion des appareils mobiles. Microsoft fournira également des mises à jour pour garantir que les fonctionnalités complètes seront prises en charge sur les versions de système d’exploitation appropriées, telles que les versions à venir d’iOS 12 et la toute nouvelle version d’Android : 9 Pie.

En revanche il n’y aura plus de nouvelles fonctionnalités pour les configurations MDM hybrides à partir de novembre 2018. De plus, à cette date, il ne sera plus possible d’ajouter de nouveaux périphériques à cette configuration hybride. Ces périphériques devront être gérés à l’aide d’Intune sur Azure uniquement.

Il est important de préciser que cette suppression du mode hybride SCCM ne remet pas en cause la stratégie de co-management proposée par Microsoft, avec une évolution à terme sur l’administration via le Cloud donnant la priorité donnée à Azure Active Directory, Intune et Operation Management Suite (OMS) comme colonne vertébrale. Nous avions eu l’occasion de détailler ces évolutions stratégiques et leurs impacts pour les entreprises lors des Briefing Calipia de janvier et juin 2018.

MDM et EMM : Microsoft apparait (enfin) dans le Magic Quadrant du Gartner

Gartner vient de publier hier sont dernier Magic Quadrant pour les solutions EMM (Enterprise Mobility Management) et pour la première fois depuis l’existence de ce comparatif Microsoft (avec Intune et EMS) arrive dans le paysage. Nous avons eu l’occasion lors de nos formations sur ces sujets de prévoir ceci, reflétant les innovation d’Intune et le mode de commercialisation de ce dernier associé avec le package EMS (intégrant Azure Active Directory Premium, Azure Right Management Services et Intune) renforçant son attrait.

Certes Microsoft n’est pas tout en haut, où les acteurs principaux ne changent pas : Airwatch (racheté par VMware), MobileIron, Good, Citrix(avec le rachat de Zenprise) et IBM (fruit de ses rachats de fin 2013 de Fibelink), mais cela progresse et devrait là encore se poursuivre à notre avis dans les prochains mois.

Magic Quadrant EMM 2015

Windows Intune devient Microsoft Intune

Après avoir changé le nom de Microsoft Azure, Microsoft a annoncé que Windows Intune allait à son tour être renommé en  Microsoft Intune.

Ce changement sera effectif lors de la prochaine mise à jour importante de ce service d’administration des périphériques mobiles (actuellement couplé avec System Center Configuration Manager), mise à jour prévue en fin d’année.

Le but est de montrer qu’Intune, qui souffre d’un manque certain de visibilité, n’est pas seulement associé à Windows mais aussi à iOS, ou Android.

 

Mises à jour en rafales : System Center 2012, Intune, Azure

logo System-Center-2012Il était attendu, il est (enfin) disponible. Le SP1 de System Center 2012 va offrir (entre autres) le support de Windows 8 et de Windows Server 2012, qui jusqu’à présent ne pouvaient ni l’un ni l’autre être administrés via System Center 2012.

Ce Service Pack est tout sauf une évolution mineure des briques System Center 2012. De nombreuses fonctions vont être accessibles avec le SP1, entre autres :

  • le back up vers Windows Azure sera possible au travers de System Center Data Protection Manager. Ce service de back up Azure est disponible quant à lui gratuit, en preview. Pas d’info sur le prix ou la date de disponibilité commerciale du service.
  • les utilisateurs de System Center 2012 App Controler vont pouvoir « pousser » des machines virtuelles on premise vers Azure, tout en conservant la possibilité de les administrer depuis une console unique.

La mise  jour d’Intune va quant à elle permettre d’administrer des plateformes mobiles iOS, Windows Phone, Android, Windows RT et Windows 8. Microsoft positionne le couple Intune, System Center 2012 SP1, via la composante Configuration Manager (attention, depuis la sortie de System Center 2012, il n’est plus possible d’acquérir les briques System Center séparément, seules des suites sont disponibles pour gérer les serveurs et les postes, virtuels ou physiques) pour gérer des flottes d’appareils mobiles au sein des entreprises.

En plus des nouvelles fonctions d’Azure couplées au SP1 de System Center 2012 évoquées plus haut, le service de cloud public de Microsoft va bénéficier d’autres évolutions, tels que

  • le service Global Service Monitor, disponible normalement en mars prochain, et qui permettra de tester des sites web hébergées sur Azure, depuis System Center 2012 SP1. Concrètement, ce service Azure utilisera des transactions de test pour mesurer le comportement du site et rapportera ainsi les problèmes potentiels via System Center 2012 Operations Manager.

« Vague D » de Windows Intune : une avancée importante pour la gestion des devices mobiles

Le 18 décembre, Microsoft a rendu disponible la 4ème évolution de sa plate-forme Cloud Windows Intune, intitulée « Wave D » en interne.Windows Intune

Pour rappel, cette plate-forme permet le déploiement d’applications sur des postes Windows, l’inventaire matériel et logiciel, la protection contre les malwares, la supervision 24/7, et l’assistance à distance.

La présente ‘vague D » est une itération importante dans le domaine des MDM, autrement dit du management des devices mobiles ; Elle se démarque en effet des précédentes « waves » par les avancées suivantes :

  • Un changement de fond : dans les précédentes versions d’Intune, la gestion des devices s’effectuait via Exchange Active Sync, certes robuste, mais dont le périmètre d’action est relativement réduit. La vague D introduit un nouvel agent logiciel, disponible pour iOS, Windows Phone 8 et Windows RT ; il vous permet désormais de gérer iPad, iPhone et tablettes Surface de Microsoft !
  • L’intégration poussée avec System Center Configuration Manager SP1 : les entreprises peuvent ainsi choisir de gérer leur flotte de mobiles via SCCM ou Intune ; les perspectives de scénarios d’usage combiné d’Intune et SCCM s’ouvrent de façon intéressante.

Le support d’Android n’est pas encore couvert par cette « wave D ». Toutefois, l’arrivée d’une architecture à base d’agent permet une évolution rapide de Windows intune dans cette direction. Il semblerait ainsi que le support d’Android soit prévu dans la « Wave E » (pas de date), de même que de nouvelles fonctionnalités MDM, qui permettraient à Microsoft  de se positionner – enfin – face aux solutions MDM phares du marché.