Archives des étiquettes : Firefox

Protection de la vie privée : DuckDuckGo a décidé de rendre accessible son outil de gestion des données de traçage

Vous connaissez sans aucun doute le moteur de recherche DuckDuckGo qui préserve votre confidentialité. Il a franchi une nouvelle étape en offrant une expérience web plus privée aujourd’hui avec le lancement de son radar de suivi. Ainsi que son extension (qui fonctionne sur Chrome, Safari, Firefox ou Edge) pour limiter les données de traçage des utilisateurs :

Duckduckgo(exemple ici sur le site du monde.fr depuis mon poste avec Edge Chromium)

DuckDuckGo a également rendu la ressource open source et a partagé la manière dont les particuliers, les développeurs et les chercheurs peuvent utiliser l’outil : accessible sur Github.

Les créateur de l’outil expliquent pourquoi ils mettent à disposition ce dernier est les outils associés :

Lorsque nous avons décidé d’ajouter la protection des traqueurs, nous avons constaté que les listes de traqueurs existantes étaient pour la plupart gérées manuellement, ce qui signifie qu’elles étaient souvent périmées et jamais complètes. Et, pire encore, ces listes cassent parfois des sites web, ce qui entrave leur adoption par le grand public. Ainsi, au cours des deux dernières années, nous avons construit notre propre ensemble de données de traqueurs en nous basant sur un processus d’exploration qui ne présente pas ces inconvénients. Nous l’appelons DuckDuckGo Tracker Radar. Il est généré automatiquement, mis à jour en permanence et testé en permanence.

L’éditeur donne également sur son site des informations sur les sociétés à l’origine des multiples traceurs utilisés. Sans surprise Google et Facebook arrivent largement en tête 🙂

most-common-trackers-on-websites3

La bataille des navigateurs peut reprendre…

navigateursGoogle avait largement gagné la bataille, Chrome et son moteur de rendu HTML (basé sur Webkit, le projet Open Source initié par Apple) ont envahit les différents navigateurs, au point de contraindre le W3C d’abandonner son standard de juré pour le standard de fait qu’est devenu le produit de Google.

En son temps Microsoft avait gagné la guerre du navigateur avec Internet Explorer au prix d’une accusation d’abus de position dominante (en intégrant à l’époque gratuitement Internet Explorer à Windows) qui fut dévastatrice pour la société, obligée de mettre le frein sur de nombreuses innovations. Récemment Bill Gates évoquait ce point pour expliquer pourquoi l’entreprise a raté la vague de la mobilité et des périphériques mobiles en particulier.

Et puis Internet explorer n’a pas évolué, pire il a pris de l’embonpoint, un peu comme ce mâle autrefois svelte qui reste maintenant sur le canapé une bière à la main, télécommande et cacahouètes accessibles…

maleEt le concurrent est arrivé. Google Chrome à d’abord conquis les développeurs (avec des extensions bien pensés) puis les particuliers, les mobiles et enfin les entreprises.

Les différents navigateurs ont opté petit à petit pour le moteur de Google Chrome.

evolution des navigateurs

Et Microsoft lui aussi a abandonné son moteur propriétaire pour passer sur Chromium. Et bonne nouvelle, le nouvel Edge est maintenant disponible pour Windows et Mac depuis la semaine dernière. Ses ambitions sont énormes : reconquérir le monde de l’entreprise en particulier. Et il dispose à vrai dire de très bons atouts. Dont le premier est d’être 100% compatible avec Chrome de Google… sans être Google, et donc sans potentiellement pister ses utilisateurs. L’intégration avec Azure AD pour la connexion des utilisateurs et d’autres avantages tels que par exemple « les collections » (ces possibilités de lire des articles que l’on a sélectionnés à la manière de Pocket).

Avec la disponibilité du produit, vient le temps des tests officiels et là aussi, bonnes nouvelles pour Microsoft : le navigateur est rapide, plus rapide que ses concurrents en moyenne. VentureBeat a réalisé des tests (qui mettent en oeuvre le moteur de rendu mais aussi les capacité de traitement CSS et JavaScript), ils sont assez clair :

  • Test Sunspider : Edge 1er (Google 2ème, Firefox loin derrière)
  • Test Octane : Google 1er (Edge 2ème, Firefox 3ème)
  • Test JetStream : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test MotionMark : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test Speedometer : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test Basemark : Edge 1er (Google 2ème, Firefox 3ème)
  • Test WebXPRT : Firefox 1er (Edge 2ème et Google 3ème)

Reste à convaincre les entreprises de faire le pas. les outils d’administration offerts seront sans doute un plus, mais face à la communauté importante (et fidèle) des développeurs utilisant Google Chrome, les choses ne seront pas si simple.

Celui qui a court terme risque bien d’en faire les frais, c’est Firefox, qui vit sous perfusion financière de Google (pour mettre son moteur de recherche par défaut sur le navigateur). La fondation vient en effet la semaine dernière d’annoncer la suppression de 70 postes dans son organisation… pas simple non plus de rester indépendant…

 

Microsoft l’Addon Windows Defender Application Guard pour Chrome et Firefox

Microsoft a annoncé la sortie d’une extension Windows Defender Application Guard pour Chrome et Firefox. Il réservé au Insiders (Beta testeurs) pour le moment, mais il sera bientôt disponible pour tout le monde.

Capture d’écran 2019-03-18 à 10.51.54Cela fonctionne de la même façon que l’extension intégrée d’Edge, en comparant l’URL cible à une liste de sites Web de confiance. S’il s’avère que vous naviguez vers un site non approuvé, celui-ci s’ouvrira dans le navigateur Microsoft Edge en « mode bac à sable ». Dans ce mode, vous pouvez accéder à n’importe quel site Web, qu’il soit fiable ou non, en isolation complète, donc sans possibilité de nuire à l’intégrité du système système.

Une fois l’extension installée, une page de destination de Windows Defender Application Guard s’affichera à l’ouverture de Chrome ou de Firefox. L’icône Windows Defender apparaît dans le navigateur et vous pouvez démarrer une session Application Guard en cliquant dessus et en entrant une URL.

Vous pouvez accéder à ces extensions en suivant les liens ci-dessous :

Firefox supportera les extensions Webkit

Les « standards de fait »  ont toujours fait la loi en informatique, TCPIP vs OSI, SMTP vs X400, XML vs EDI, etc. La liste est longue et continuera sans doute de grandir encore…html5

Coté HTML5 et CCS3, le standard de fait est bel et bien Webkit (moteur de rendu inventé par Apple pour Safari, mis en OpenSource et exploité par Chrome et son fork Blink.

Après Opéra qui avait annoncé l’abandon de son propre moteur il y a 2 ans pour Webkit, puis Microsoft et son nouveau navigateur Edge qui propose une compatibilité maximale avec Webkit, laissant de coté la compatibilité IE et les standards de juré, c’est au tour de Firefox d’annoncer que son moteur « Gecko » va supporter de plus en plus d’extensions Webkit.

Il est vrai qu’à l’heure du développement mobile Web, il est de plus en plus difficile de donner de la voix face à Webkit (utilisé nativement sur iOS et Android…)

Firefox toujours plus dépendant de Google

La fondation Mozilla (éditrice du navigateur gratuit Firefox) publiait ses résultats hier. Elle vient d’annoncer que des revenus, en très forte croissance, ont atteint 311 millions de dollars ce qui leur permet donc de financer leurs développements et donc leurs développeurs.

Des résultats qui font aussi apparaitre qu’ils proviennent à 90% d’un seul et même client : Google ! La firme a versée 304,5 millions de dollars de royalties en 2012, contre 161,9 millions en 2011. Une dépendance financière qui peut faire réfléchir sur la neutralité affichée par cet acteur 🙂

Navigateurs : la poussée de Google Chrome en images

Depuis sa naissance en 2008, le navigateur Google Chrome n’en fini pas de progresser, si bien que certains commencent à redouter une position dominante dans certains pays.

The Economist propose quelques images assez impressionnantes qui montrent la progression du navigateur de Google dans le monde. Ces données sont issues de StatCounter (qui traque plus de 3 millions de sites Web). Les chiffres ne sont toutefois pas les même pour Net Applications qui lui, analyse les visites de 40 000 sites, mais représenterait plus le monde de l’entreprise : Dans ce cas Google Chrome ferait jeu égal avec Internet Explorer dans le monde.

navigateurs Aout 2013Les images par pays de la progression donnent cela :

Lire la suite

Navigateurs : Chrome passe devant IE !

Statcounter a publié ses statistiques pour juillet 2012 : pour la première fois au niveau mondial Chrome passe devant IE avec plus de 34% versus 32% de parts de marché. Même écarts en Europe mais avec un Firefox qui passe aussi devant IE (respectivement 30% pour Chrome, 29% pour FireFox et 28% pour IE). En France, le navigateur de Microsoft reste en tête (une très courte tête : 0,5%) face à Chrome mais est derrière Firefox (respectivement 29%, 28,5% et 31,5%).

En prime Statcounter a créé une petite animation pour visualiser les évolutions des parts de marchés des navigateurs. Force est de constater que Microsoft n’arrive toujours pas à réduire sa baisse.

 

« Entrées précédentes