SQL Server 2012 : la tête dans les nuages !

Denali, nom de code de la prochaine version de SQL Server, n’a plus lieu d’être. Cette prochaine version, attendue à l’horizon du second semestre 2012, s’appellera SQL Server 2012. Jusque là, pas vraiment de surprise.

Cette annonce a été faite dans le cadre du PASS Summit 2011 qui s’est tenu récemment à Seattle, évènement consacré à SQL Server et aux solutions Microsoft de BI (Business Intelligence). Face à l’explosion actuelle du volume de données (pas près de ralentir, si l’on en croit les analystes, tels qu’IDC qui prévoit une multiplication par 44 d’ici 2020), Microsoft réaffirme sa volonté d’être un des tous premiers acteurs sur le marché de la gestion des données, dans l’entreprise, mais aussi dans le cloud. Parmi les principales annonces faites au PASS Summit, voici un court résumé des nouveautés qui illustrent cette volonté :

  • dans le domaine des Big Data (prise en compte de données non structurées et de grandes tailles), qui agite depuis plusieurs mois le tous les acteurs (voir les annonces récentes d’Oracle et d’IBM en la matière), Microsoft se devait d’être présent. C’est (ce sera) chose faite, avec l’annonce de l’intégration d’un service Hadoop dans Windows Server et Windows Azure, avec les premières versions béta (CTP) disponibles en fin 2011 (Windows Azure) et en 2012 (Windows Server).  Développé par la fondation Apache, concédé sous licence Apache 2.0, Hadoop est un framework logiciel pour supporter des applications distribuées fortement utilisatrices de données de gros volume. Toujours autour d’Hadoop, Microsoft a rendu disponible les versions finales des connecteurs Hadoop pour SQL Server et Parallel Data Warehouse (download ici).
  • dans le domaine des outils BI pour les utilisateurs, Microsoft proposera avec SQL Server 2012, Power View (connu sous le nom de code Crescent). Cet outil, destiné à l’utilisateur final, permet de visualiser et créer des rapports très interactifs et visuels. Il s’agit d’un complément aux Reporting Services de SQL Server. Dans la lignée d’un Power Pivot arrivé avec SQL Server 2008 R2, Power View vise à renforcer le message Microsoft sur « la BI en libre service maitrisé« . Microsoft investit également le champs de la BI Mobile, puisqu’avec POwer View qui s’appuie sur des interfaces tactiles, apparaitront des Apps pour devices mobiles, comme l’iPad, Windows Phone et Android (voir cette démo mise en ligne sur le site wmpower.com).
  • dans la domaine du Cloud, Microsoft avance dans plusieurs directions. Tout d’abord faire de SQL Server 2012, LA plateforme de référence de gestion de données, dans l’entreprise ET dans le Cloud, avec à la clé, la possibilité pour une entreprise de construire une application qui pourra accéder aux données de façon homogène et transparente, que ces données soient dans l’entreprise ou dans le Cloud. D’autre part, Microsoft travaille pour continuer à enrichir SQL Azure, et faire bénéficier cet environnement des fonctions avancées de la version SQL Server. Enfin, Microsoft enrichit son offre de services autour des services de données sur la Marketplace de Windows Azure. Offerts au travers du composant DataMarket de la MarketPlace de Windows Azure, ces services permettent à des clients d’avoir accès  à des sources de données externes à l’entreprise (les trouver, les essayer et les acheter), et pouvoir ainsi mener des analyses de données qui ne soient plas limitées au périmètre de leur entreprise. On trouvera ainsi sur ce DataMarket des informations géographiques, démographiques, financières, juridiques …
Microsoft joue gros avec SQL Server, mais l’enjeu est colossal pour les années à venir, et face à des Oracle, IBM et autres acteurs du NoSQL, la bataille va s’avérer très rude.

À propos de Patrick Barriere

Directeur associé et co-fondateur du cabinet d'études Calipia. Il a occupé durant 10 années chez Microsoft différents postes dont ceux de Directeur d'Agence Grands Comptes en charge du secteur Public puis de l'industrie et de la distribution, Directeur des Opérations de la division PME/PMI. Ancien Ingénieur d'Affaires chez IBM, Patrick a débuté sa carrière comme développeur logiciel chez Jeumont-Schneider puis chef de projet chez GSI après avoir obtenu son diplôme d'Ingénieur ESIEE (1980).

2 Réponses vers “SQL Server 2012 : la tête dans les nuages !”

  1. Powerview sur iPad, est-ce un rêve ou une réalité, car pour l’instant (SQL 2012RC0 et Sharepoint2010 SP1), PowerView est basé sur Silverlight exclusivement, et concrètement, cela ne marche pas sur iPad… même si on le voit dans une video (qui doit probablement mettre en oeuvre un émulateur) ! J’aimerai bien percer ce mystère !

Rétroliens/Pings

  1. Big Data et appliance | calipia : le blog - 16 novembre 2011

    […] n’en finit pas de monter, nous nous en sommes fait l’écho à plusieurs occasions (voir ici, ici et  là). Tout comme le business des appliances dédiées à la gestion des données. Deux […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s