Archives des étiquettes : Tesla

Les tunnels d’Elon Musk seront largement prets pour le prochain CES et nous espérons bien les tester !

IMG_20210222_152813-2.jpg

C’est à la fin du mois que les tunnels de « The Boring Company » , la société d’Elon Musk commencera officiellement sont activité à Las Vegas à savoir faire circuler des passagers dans les tunnels jumeaux qu’elle a construits sous le Las Vegas Convention Center (LVCC). Ceux qui nous accompagnent depuis plusieurs années le savent, les embouteillages sont souvent monstres pour se déplacer entre les différents lieux de la convention, si bien que nous faisons souvent cela à pied !

Pour palier ceci la société d’Elon Musk à remporté un contrat pour construire des tunnels et y faire circuler des voitures autonomes… et devinez quoi se sont des Tesla 🙂 Depuis quelques jours la société test ses tunnels avec du public ! Les vidéos, les images et les récits partagés sur Internet par les personnes qui se sont présentées au test offrent une vision assez précise de la solution proposée par Musk pour traverser le campus du LVCC. Il s’agit littéralement de Teslas conduites à travers deux tunnels de 1,3 Km. Il faut en période de convention 45 min pour parcourir une distance que devrait se faire en 2 minutes avec ces tunnels.

Voici une petite Vidéo publiée sur The Verge qui présente l’expérience de quelques testeurs (ils sont dans le tunnel à partir de la 11 ème minute environ).

Le système « LVCC Loop » comporte trois arrêts. Les stations situées à chaque extrémité sont en surface, tandis que celle du milieu se trouve à la même profondeur que les tunnels.

Le tunnel semble très étroit et éclairé d’une drôle de façon depuis le bas ce qui donne cet aspect assez futuriste à mon avis. Si il y a encore un conducteur humain qui supervise, la conduite devrait être à terme complètement autonome avec une vitesse de 150 miles / heure … 240 Kmh ! Nous en sommes très loin encore avec une vitesse de 70 Kmh durant les tests…

La société affirme vouloir transporter à terme 4 400 personnes par heure dans les tunnels de la LVCC Loop.

Autant le dire tout de suite, nous testerons sans aucun doute ceci par nous même lors du prochain CES en janvier ! Si vous êtes intéressé pour nous accompagner là bas, faites nous signe !

Le nouveau PDG de Ford se méfie des GAFA (et sans doute à juste titre…)

imagesJim Farley, le nouveau PDG de Ford qui prendra ses fonctions au mois d’octobre prochain, en remplacement d’un autre Jim : Jim Hackett, faisait la semaine dernière ses premières déclarations de stratégie générale à la presse. Alors que traditionnellement la concurrence citée est General Motors, l’éternel rival, Toyota, le numéro 1 du secteur automobile en terme de vente de véhicules, pour Jim Farley, c’est des GAFA qu’il faudra se méfier :

« Nous savons que nos concurrents actuels sont Amazon, Baidu, Tesla, Apple, Toyota et d’autres« 

Pour lui, même si un géant tel qu’ Amazon n’est pas à priori sur le secteur automobile, rien de l’empocherait demain d’y entrer. Il est vrai que le changement de valeur passant du moteur à l’intégration et les batteries (comme l’a si bien démontré Tesla qui est maintenant plus gros en valorisation que Toyota et GM réunis alors qu’il vend 30 fois moins de véhicules), permet à de nouveaux entrants  qui ont des moyens de venir sur un marché autrefois réduit à des sociétés établis durant des années. Amazon – dont la valeur boursière est de 1500 milliards de dollars éclipse largement celle de Ford, qui n’est que de 26 milliards de dollars…

Mais Amazon est aussi  l’un des plus gros actionnaire du constructeur de camions électriques Rivian, qui a levé 1,3 milliard de dollars à la fin de l’année dernière. Amazon a également annoncé une commande de 100 000 véhicules électriques de Rivian, ce qui, selon CNBC, est la plus grosse commande de véhicules électriques jamais enregistrée. (Ford est également actionnaire de Rivian). En juin, Amazon avait aussi acheté la société de robotaxi électrique Zoox de la Silicon Valley pour environ 1 milliard de dollars, signalant à nouveau ses intentions dans l’espace automobile. Enfin, l’année dernière, le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, aurait exprimé son enthousiasme pour l’industrie automobile lors d’une réunion de tous les acteurs.

De plus les rumeurs font aussi état des appétits d’Apple et de Google sur le secteur automobile pour en fournir demain toute la valeur avec la conduite autonome…

Donc le patron de Ford n’a sans doute pas tord de se méfier de ces acteurs. Il faut dire qu’il a sans doute été choisi pour son background technologique. On le définit souvent comme un Geek. Né en 1962 en Argentine, il a obtenu une licence d’économie et d’informatique à l’université de Georgetown. Il a gravi les échelons chez Ford et occupe actuellement le poste de directeur de l’exploitation. Avant d’occuper ce poste, il a été président de New Businesses, Technology and Strategy, où il a contribué à l’expansion de Ford dans le domaine des véhicules connectés. Il a également l’expérience de la direction des équipes chargées de la mobilité intelligente et des véhicules autonomes.

 

Il n’y a pas que Edge qui passe à Chromium… Tesla aussi

Tesla-browserUne chose est sure, le navigateur intégré dans le tableau de bord de la Tesla n’est pas un modèle de puissance, alors même que le système embarqué est plutôt assez véloce. La compatibilité avec les sites web est aussi très perfectible… Preuve de sa faiblesse, seul 30% des clients de Tesla utiliseraient le navigateur, alors même que sur une tablette 17 pouces le confort d’usage pourrait-être interessant !

Elon Musk, a annoncé la semaine dernière que finalement ils allaient changer de moteur pour le navigateur intégré et passer à Chromium !  Un de plus ! Le mouvement qui se passe actuellement autour du moteur open source (mais controlé par Google) est une lame de fond qui touche donc aussi les (gros ici) IoT…

Amusant de voir que même si la compatibilité W3C de Chromium n’est pas exemplaire, peu importe, c’est désormais LE standard incontournable du Web. Cela ne vous rappelle pas quelque chose ? 🙂

Tesla passe (enfin) le cap des 5000 « Model 3 » par semaine

La marque leader de l’électrique passe enfin le cap des 5000 voitures par semaine pour son modèle « 3 ». L’entreprise dépasse même les 7000 voitures au total (avec les modèle S et X).

C’était une promesse d’Elon Musk qui fini par se réaliser avec 6 mois de retard tout de même. De quoi rassurer les investisseurs et rendre crédible sa proposition de démocratisation de sa gamme (le modèle 3 est vendu un peu moins de 40 000  $ en version de base).

Il faut néanmoins tenir le rythme sur la durée pour que Tesla puisse satisfaire tous les clients qui ont précommandé leur véhicule (il y avait plus de 400 000 précommande avant même la sortie d’usine du premier modèle !).  Reuters estime que la croissance devrait se poursuivre pour atteindre 6000 voitures dès juillet.

tesla fremontL’enjeu est important pour rendre crédible toute la stratégie de Tesla qui veut faire de la voiture électrique la 1ere voiture des foyers. En effet les autres constructeurs Renault en tête ne propose dans les faits que des secondes voiture, tant l’autonomie est réduite mais surtout comment recharger en plus de 4h une voiture lors d’un arrêt ! Tesla proposant aujourd’hui sur les modèles S et X une recherche à 80% de la batterie en 20 min sur ses superchargeurs disposés un peu partout en Europe. Au dire des analystes du secteur, le californien dispose d’une avance technologique sur ces recharge de batteries de près de 10 ans…

Nous avions eu l’occasion à 2 reprises lors de nos missions d’études en Californie en Octobre 2016 et 2017 de visiter l’usine Tesla de Fremont. Cette usine très largement robotisée où l’ensemble des équipements sont réalisés sur place est un modèle du genre et c’est forcément très impressionnant pour qui s’intéresse aux nouvelles technologies.

Signe des temps : Oracle quitte le NASDAQ, remplacé par Tesla

Après avoir été annoncé en juin par Oracle lui-même, le switch du Nasdaq au Nyse de l’éditeur américain est désormais effectif.Tesla

Oracle est remplacé au NASDAQ 100 par Tesla, entreprise californienne spécialisée dans les voitures électroniques haut de gamme.

On ne peut s’empêcher d’y voir un vrai signe des temps : le NASDAQ est en effet connu comme le marché typique de la High-tech, contrairement au Nyse, marché des sociétés bien établies.

Faut-il en déduire qu’Oracle n’incarne plus vraiment l’esprit de transformation, d’innovation ? dans l’esprit des start-up de la Silicon Valley, pas sûr qu’Oracle soit encore dans tous les esprits…

A contrario, Tesla Motors est l’une sociétés du génial Elon Musk, dont les projets ont la fâcheuse habitude de susciter tout d’abord l’incrédulité de l’establishment, avant de connaitre des succès commerciaux impressionnants :

  • Tesla : son entreprise de voiture électrique haut de gamme atteint dorénavant une valorisation boursière de 9,8 milliards €, quand par exemple Renault est à 15,4 milliards €; l’entreprise vient de se payer le luxe de rembourser un emprunt 465 millions de dollars avec 9 ans d’avance.
  • SpaceX : l’entreprise de transport spatial privé d’Elon Musk dessert la station spatiale internationale via  sa fusée Falcon 9 et et sa capsule Dragon ; la fusée Falcon Heavy promet d’envoyer 53 tonnes en orbite basse (pour rappel, le Shuttle américain envoyait « juste » 24 tonnes); …et les premiers test d’un lanceur entièrement récupérables sont en cours (Grasshopper), avec en ligne de mire la colonisation de mars 🙂
  • Dernière idée dantesque de Mr Musk, qu’il dévoilera début août : un système de transport  de passagers reliant San Francisco à Los Angeles en 30 minutes ! lorsqu’il en a parlé lors de la conférence D11, Elon Musk décrit le système comme un hybride de Concorde, de « railgun » et de « Table air Hockey » (je ne suis pas sûr de vouloir être le premier passager de l’engin 🙂

Tesla, Oracle :  deux trajectoires, deux dynamiques décidément dissemblables aujourd’hui !