Archives des étiquettes : Teams

Un nouveau Bot dans Teams met en relation des collègues au hasard…

Icebreaker, c’est le nom de ce nouveau Bot de Microsoft Teams qui se propose de rapprocher des personnes au hasard dans l’entreprise pour élargir nos rencontres internes !

À mesure que les équipes se développent, il peut être difficile de créer des liens entre collègues. Microsoft vient donc de lancer un nouveau bot pour Teams afin de faciliter cette tâche. Le nouveau bot Icebreaker organise des réunions entre collègues. Les personnes intéressées par ces réunions se joignent à un groupe dans Teams et le bot les invite tous les lundis matin au hasard. Il peut également consulter leurs calendriers pour indiquer les heures de réunion auxquelles ils sont tous les deux disponibles. C’est un outil qu’il est bien sûr possible de le personnaliser.

Capture d’écran 2019-07-04 à 14.22.23

L’outil serait né de besoins internes à l’équipe Teams elle-même et le besoin de maintenir une culture de proximité avec des équipes de plus en plus distantes depuis le lancement du produit en mars 2017 et face au succès rencontré par le produit.

Nidhi Shandilya, chef de produit senior précise : « À chaque réunion, c’était devenu un rituel d’accueillir les nouveaux membres de l’équipe et pour briser la glace de demander à chaque personne de se présenter et de partager quelque chose d’unique sur la personne assise à côté. Cela fonctionne bien dans le cadre d’une réunion physique. Mais avec une équipe en croissance à l’international , il devenait de plus en plus difficile de faire venir les personnes pour favoriser la camaraderie et la collaboration – un ensemble de valeurs dans lequel la direction des équipes accordait une grande importance et c’est ainsi qu’est né le bot Icebreaker« .

 

Microsoft va finalement ajouter la version Pro de Kaizala à Teams

Vous connaissez Kaizala, nous vous en parlions sur le blog il y a quelques mois. Il s’agit d’une application clone de WhatsApp développé par Microsoft. Nous vous parlions également de l’intégration de ces fonctions à Teams, ceci devant se faire dans un relais de 12 à 18 mois. Alors quoi de neuf aujourd’hui ?

Capture d’écran 2019-07-03 à 11.04.36Pour rappel, Kaizala est une application de chat mobile pour les appareils Android et iOS dotée d’une « sécurité de niveau entreprise » et utilisant un schéma de vérification d’identité d’utilisateur avec numéro de téléphone simple (à la manière de WhatsApp dont l’éditeur s’est (très) largement inspiré. Il fournit des communications vidéo et de messagerie, ainsi que des applications intégrées, telles que des applications de formation et de petits sondages. Avec la version Pro de Kaizala ajoute des éléments tels que la gestion de groupe, la possibilité d’effacer les données de groupe des périphériques, des rapports avancés et l’accès aux API pour l’intégration dans des applications d’entreprises.

Dans son annonce de la semaine dernière, Microsoft a expliqué que ce seront finalement les fonctionnalités de Kaizala Pro qui seront ajoutées à Teams (toujours au cours des 12 à 18 prochains mois, selon l’éditeur). Cette intégration « remplacera finalement le service Microsoft Kaizala et fera de Microsoft Teams le client principal d’Office 365 et de Microsoft 365 pour la communication avec les employés internes et externes ».

D’ici la fin de l’année, les abonnés Office 365 auront accès aux « Actions Kaizala en tant qu’applications intégrées dans Teams, telles que la liste de contrôle et la formation  » D’ici la fin de l’année prochaine, ils verront « des applications personnalisées, des types de groupe flexibles et des fonctionnalités d’annuaire ouvert pour l’identité et l’authentification, qui permettent la communication avec tous les membres Teams, qu’ils soient gérés ou non dans l’Active Directory Azure »

Mattermost lève 50 millions de $ pour son alternative open source à Slack

Décidément Slack fait parler de lui. Après son entrée en bourse réussie, c’est au tour de l’initiative Open Source Mattermost de lever un peu d’argent pour faire progresser son produit. Les 50 millions ainsi obtenu par une levée de fonds, serviraient à accroitre les effectifs de l’entreprise (passage de 65 à 110 salariés en 2020) et à poursuivre le développement de nouvelles fonctionnalités.

Capture d’écran 2019-06-24 à 13.49.33

Pour rappel Mattermost a été créé en 2015 et propose un clone de Slack en Open Source. On retrouve des clients pour Mac, iOS, Android, Windows et Linux ainsi que des images prédéfinies pour Amazon Web Services, Azure de Microsoft et Google Cloud Platform, tous conçus pour s’intégrer à plus de 600 applications et services tiers, notamment GitHub et Trello. Mattermost peut être déployé sur un cloud privé ou sur site et configuré pour fonctionner avec des systèmes de sécurité variés (SSL, VPN et en DMZ), avec une haute disponibilité et une recherche rapide grâce à une infrastructure en cluster et à des bases de données très rapides. Le produit propose également un tableau de bord de surveillance des performances, des Webhooks entrants et sortants, des commandes personnalisées, des chatbots et une bibliothèque d’API, en plus de la prise en charge de l’anthentification OAuth 2.0.

Comme pour Slack, les packs Mattermost offrent les fonctionnalités attendues de ce type de plateforme, telles que les conversations organisées en équipes et les canaux, avec un l’historique des messages entièrement indéxé. Comme pour Slack ou même Teams de Microsoft, des outils de partage de la voix, de la vidéo et de l’écran sont disponibles, de même que des notifications personnalisées pour PC/Mac et les mobiles. Coté conformité et sécurité, les administrateurs peuvent imposer des règles de conservation et de découverte de données, ou activer l’authentification AD / LDAP ou SAML 2.0.

Entrée en bourse de Slack : une valorisation à 23 milliards de $

Unfurl-Why-SlackL’entrée en bourse de Slack la semaine dernière s’est faite en fanfare : on attendait une valorisation à 16 Milliards de $, c’est 23 milliards de $ que la société est désormais valorisée…

Ce n’était pas gagné d’avance pour cette introduction : beaucoup d’informations circulaient durant les dernières semaines sur les difficultés que rencontrait l’entreprise sur son manque notoire de profits et les difficultés qu’elle rencontrait pour gagner suffisamment d’argent pour couvrir ses dépenses… De plus, la concurrence est très forte sur le domaine avec en numéro 1 Teams de Microsoft qui connait un grand succès, seulement 2 ans après sont introduction. Nous avons pu aussi le constaté lors du dernier Briefing Calipia, où près de 2/3 des sociétés présentes commençaient à utiliser le produit de Microsoft.

Slack a utilisé un processus dit de « direct lisiting » pour son entrée en bourse, ce qui signifie que la société elle-même n’a pas levé d’argent lors de l’introduction en bourse, mais a tout simplement laissé ses actions commencer à se négocier à la Bourse de New York. Avec succès donc ! Slack est le dernier d’une série d’introductions en bourse de sociétés technologues cette année, après des Pinterest, Lyft où encore Uber. Si Pinterest a été un succès également, Lyft et Uber ont eu du mal à impressionner les investisseurs depuis leur introduction en bourse.

Pour la petite histoire, Slack est presque arrivé par erreur ! Stuart Butterfield, le dirigeant et fondateur de l’entreprise (récemment reçu en mai dernier par Emmanuel Macron) avec créé un outil de communication interne pour sa nouvelle startup de jeux vidéo. Mais devant le succès d’usage en interne,  Stuart Butterfield s’est rendu compte qu’il pourrait y avoir une belle opportunité pour lancer un outil de communication en externe. Et tandis que Microsoft rachetait à la même époque Yammer, le chouchou de la communication de la Silicon Valley, Slack naissait et enthousiasmait les mêmes sociétés abandonnant peu à peu Yammer…

De nouvelles fonctionnalités pour Microsoft Teams à destination des « cols bleus ».

Microsoft vient d’ajouter des fonctionnalités à Teams pour les mobiles des « cols bleus ». On retrouve ainsi les fonctionnalités suivantes :

  • le partage de position des mobiles,
  • la possibilité d’enregistrer et de partager des messages audio en toute sécurité.

Ces fonctionnalités seront contrôlables par les administrateurs, tout comme la possibilité d’utiliser l’API Graph for Shifts (le nouvel outil de planification que Microsoft a présenté à Ignite l’automne dernier), pour intégrer Shifts à d’autres systèmes de planification et de gestion de la main-d’œuvre. L’API Graph for Shifts sera en beta au premier trimestre.

Firstline-workers-and-Teams-1.pngFonction sans doute dans la culture américaine, un peu moins dans la notre : Microsoft ajoute également des « badges » que des managers peuvent ajouter à leurs employés pour les féliciter… A quand le badge « Employé du mois » ?

Pour faire suite à l’abandon de l’application Office 365 StaffHub, l’outil Shifts permet aux managers de créer et de partager des horaires de travail, et aux employés de demander des congés, etc.

Microsoft Teams poursuit sa mise à niveau vs Skype Entreprise

teams vs skypeMicrosoft vient d’annoncer que Teams va offrir dans les prochaines semaine de nouvelles fonctionnalités touchant à la TOIP. Ces fonctions n’étaient, aujourd’hui encore, uniquement présentes dans Skype Entreprise. L’objectif pour l’éditeur est clair : compléter fonctionnellement Teams pour à terme se débarrasser de Skype Entreprise.

Ces nouvelles fonctionnalités sont les suivantes :

  • Ligne partagée : il deviendra possible de gérer plusieurs appels sur un même numéro spécifique, appelé numéro partagé. Cette fonctionnalité permet de configurer n’importe quel utilisateur avec un numéro partagé avec plusieurs lignes pour répondre à plusieurs appels. Un groupe d’utilisateurs peut se configurer lui-même sa ligne partagée via les paramètres du client Teams.
  • Mise en attente d’appels : il sera possible de placer un appel en attente dans le cloud plutôt que sur son téléphone afin que quelqu’un d’autre puisse le récupérer à partir d’un autre point de terminaison, à l’aide d’un code unique. Cette fonctionnalité nécessite une action de l’administrateur pour l’activer. Il sera possible d’activer cette fonctionnalité à l’aide des cmdlets PowerShell et en définissant le paramètre AllowCallPark de TeamsCallParkPolicy.
  • Interception d’appels en groupe : Les utilisateurs pourront répondre aux appels entrants de leurs collègues à partir de leur propre téléphone. Un utilisateur pourra configurer un groupe d’appels à l’aide des paramètres d’appel du client Teams et gérer les notifications reçues via un appel de groupe.
  • Routage en fonction de l’emplacement : cette fonctionnalité permettra de limiter le routage des appels entre les points de terminaison VoIP et PSTN en fonction de l’emplacement des correspondants dans l’appel. Il appliquera également des règles d’autorisation d’appel pour déterminer si les appels peuvent être acheminés vers des points d’extrémité PBX ou PSTN en fonction de l’emplacement géographique de l’appelant.

Ces fonctionnalités commenceront à être déployées à la mi-décembre et devraient être terminées d’ici la fin du mois de janvier 2019.

Microsoft Teams est disponible pour la Surface Hub

Après une version en beta en en juin dernier, Teams est maintenant disponible pour Surface Hub. Microsoft Teams remplace donc Skype dans l’usage et à la bonne idée d’intégrer les fonctionnalités de tableau blanc de l’application (fonctionnement plus riche que le Onenote proposé auparavant (en particulier pour le partage avec des PC connectés).

Autre nouveauté offerte : il sera maintenant possible de visualiser quatre flux vidéo entrants.

microsoft-teams-surface-hub

Il reste possible de faire cohabiter Skype Entreprise et Teams sur la Surface Hub. Microsoft propose trois modes adéquats configuration pour Teams :

  • Le Mode 0 : on utilisera  ce mode si votre entreprise utilise principalement Skype , mais que vous souhaitez pouvoir participer aux réunions Microsoft Teams à partir de Surface Hub.
  • Le Mode 1 – dit « hybride » : L’icone «Appels» de Microsoft Teams apparaîtra sur l’écran d’accueil et remplace la vignette Skype Entreprise par défaut. Vous verrez également le bouton «Rejoindre» d’une seule touche pour rejoindre les réunions planifiées des équipes Microsoft. En revanche les réunions Skype Entreprise planifiées lancent le client Skype Entreprise lorsque vous appuyez sur le bouton «Rejoindre». On utilisera ce mode si on effectue une transition vers Teams à partir de Skype Entreprise et / ou si votre entreprise utilise principalement Teams, mais que vous souhaitez pouvoir participer à des réunions Skype Entreprise.
  • Le Mode 2 : l’iconeTeams est affichée sur l’écran d’accueil et le menu Démarrer et cette fois toutes les fonctionnalités de Skype Entreprise sont désactivées.

L’application Teams pour Surface Hub peut être téléchargée à partir de Microsoft Store ou de Microsoft Store for Business.

Je profite de cette petite news pour signaler que de des concurrents en environnement complet Microsoft existent, en particulier les solutions proposées par la société française Kickle. Nous avions eu l’occasion de les présenter lors du Briefing Calipia. La solution Kickle est à la fois plus riche fonctionnellement que la Surface Hub, plus modulaire, et… mois chère 🙂

« Entrées précédentes