Archives des étiquettes : Teams

Teams Premium est disponible et utilise OpenAI GPT 3.5

Microsoft vient de rendre disponible l’offre complémentaire « Teams Premium », nous vous en parlions dans le détail lors du dernier Briefing Calipia en décembre. Avec un usage centré sur les webinaires et autres formations comme par exemple de nouvelles fonctionnalités d’inscriptions personnalisées. On apprend que Teams Premium est désormais également alimenté par la technologie GPT 3.5 d’OpenAI.

Nous le savons, Microsoft investit massivement dans la technologie GPT d’OpenAI. Des bruits de plus en plus précis, indiquent même que l’entreprise prévoit d’intégrer ChatGPT dans son moteur de recherche Bing pour lutter plus efficacement contre Google. Elle aurait même investi 10 milliards de dollars dans OpenAI.

Difficile de passer à coté du produit phare d’OpenAI : ChatGPT, qui vient d’ailleurs de dépasser la barre des 100 millions d’utilisateurs… On comprend pourquoi les serveurs sont saturés 🙂 Ce produit utilisa la même technologie de « Generative Pre-trained Transformer » pour je cite, Microsoft : rendre les réunions « plus intelligentes, personnalisées et protégées. »

Alors à quoi cela sert dans Teams ? Et bien par exemple, il peut traduire les textes présenté en temps réel, aider à créer des modèles de réunion, mais aussi générer automatiquement des notes de réunion, des tâches recommandées et détecter les moments importants d’une réunion et les tâches affectés à chacun...Vaste programme.

Teams Premium coûtera 7 dollars par mois jusqu’au 30 juin avant de passer à 10 dollars à partir du mois de juillet.

Nouveaux effets visuels dans Teams

Microsoft commence à déployer de nouveaux filtres vidéo pour Teams. Si l’application de bureau Teams vous permet de régler quelques éléments de base, comme la possibilité de contrôler la luminosité, mettre en oeuvre un fond personnalisé, la dernière offre de filtres vidéo de Teams vise à augmenter les possibilités. Outre le contrôle de la luminosité, les utilisateurs de Teams pourront également ajouter différents Frames et Styles pour améliorer l’expérience. Des choses qui existent déjà sur Zoom par exemple…

De quoi créer par exemple des bandeaux de présentation de l’interlocuteur en temps réel.

Il sera possible ainsi d’appliquer des filtres vidéo à partir de l’écran de connexion ou d’appliquer ces effets visuels après avoir rejoint une réunion à partir de la barre d’outils. Attention actuellement, il faut être en « Public Preview » pour utiliser cette fonctionnalité.

Les filtres vidéo sont disponibles sous forme d’applications développées par Microsoft et des partenaires tiers. Par conséquent, l’application des filtres vidéo nécessitera votre accord pour l’installation des applications. Windows et macOS sont actuellement les plateformes prises en charge pour vous permettre d’essayer les nouveaux effets visuels.

Comme indiqué par Microsoft, les nouveaux effets visuels peuvent être activés/désactivés par niveau d’application à partir du centre d’administration et cette fonction n’est pas encore disponible pour les comptes éducation. Enfin cette fonction devrait être en version finale d’ici la fin du mois.

Nouvelles « cartes de profil » dans Microsoft Teams

La carte de profil est l’interface utilisateur que vous obtenez lorsque vous passez la souris sur une photo de profil ou que vous cliquez dessus dans les applications Microsoft 365 comme Outlook et Teams. Elle vous montre quelques informations de base telles que les identifiants de messagerie, les numéros de contact, etc. Microsoft cherche à améliorer encore plus cette fonction et son interface dans Teams

Sur sa feuille de route Microsoft 365, la société a annoncé une amélioration de ces cartes de profil pour afficher des informations telles que les anniversaires, les changements de poste et les invitations à des réunions en attente. de petits éléments donc mais assez pratique à connaitre avant de rentrer en relation avec une personne. Sans trop de surprise Microsoft utilisera directement les informations publiées par Linkedin pour cela…

Microsoft n’a pas détaillé les autres informations auxquelles les clients de Teams peuvent s’attendre une fois que la fonctionnalité sera disponible. Cette fonction devrait être prête à être déployée en mars 2023 pour Windows et les Mac, aucune information en revanche en ce qui concerne un éventuel portage sur iOS et Android.

Interopérabilité bidirectionnelle entre Zoom et Google Meet effective en fin de semaine

Vraiment une très bonne idée. L’interopérabilité bidirectionnelle entre les plateformes Zoom et Google Meet, annoncée par Google en octobre dernier, commence à se déployer sur le modèle de celle entre Meet et Cisco Webex et Pexip. Cette intéropérabilité se fera sans frais associés, un bon point là encore. Tout ceci d’ici le 26 janvier.

Grâce à cette fonctionnalité, les utilisateurs pourront rejoindre des réunions sur Zoom via leurs appareils Google Meet et rejoindre des réunions Google Meet via Zoom Rooms. Attention néanmoins certaines fonctionnalités telles que les sondages, la présence en ligne et la prise en charge du double écran ne seront pas disponibles pour les utilisateurs qui rejoignent Zoom via des périphériques Meet et vice versa.

Dans la pratique, les utilisateurs peuvent accéder aux fonctions de connexion via un code de réunion et de connexion programmée, ainsi qu’à « la possibilité de configurer la connexion sans frapper (contournement de la page de connexion) dans les deux sens« .

Pour accéder à l’interopérabilité de Zoom avec Google Meet, les administrateurs trouveront l’option, par défaut, sur leur matériel Google Meet. Ils peuvent choisir de la désactiver via la console d’administration de l’espace de travail au niveau de l’OU en sélectionnant Dispositifs > Matériel Google Meet > Paramètres > Paramètres du dispositif > Interopérabilité intégrée. Les administrateurs ont la possibilité de configurer cette fonction avant que l’option ne commence à être déployée. Ils peuvent donc la désactiver d’ici le 25 janvier.

Pour configurer la fonction « no-knock join » pour Zoom Meetings à partir du matériel Meet, générez un jeton dans l’administration Zoom sous Account Management > Account Settings > Meeting > Allow my organization’s 3rd party conference room systems to join my Zoom meetings as an authorized user et collez-le dans l’administration Google Workspace sous Devices > Google Meet hardware > Settings > Service settings > Built-in interoperability direct access.

A quand une fonction similaire dans les autre plateformes et en particulier dans Teams ?

Nouvelle apps Teams en approche : « The Post-it » de 3M, l’originale !

Une nouvelle apps Teams découverte il y a une dizaine de jours sur le stand de 3M au CES (le créateur rappelons-le du vrai Post-it). Assez interessante fonctionnellement :

  • Possibilité de capturer des notes manuscrites avec l’app mobile (prises, on le devine sur des post-it :)) et possibilité de les ajouter directement à un tableau partagé et directement à une réunion Teams. Avec bien sûr de la reconnaissance de l’écriture manuscrite.
  • Un mode spécial « brainstorming » : la solution propose un mode du « Zen » pour se concentrer sur ses idées (ses notes donc) avant de les partager au groupe, et dans ce cas on ne voit que ses propre contributions sans être « pollué » par les idées des autres, pas si bête je pense.
  • Outil de Recherche et d’empilement des notes : pour éviter les doublons la fonction permet de rechercher des mots clés et rassembler les notes.
  • Exploration de sujets via des recherches sur Bing et Wikipedia intégrées que l’on peut insérer ensuite dans notre tableau (dommage pas de ChatGPT… mais peut-être pour prochaine version).
  • Possibilité de faire voter les participants sur les notes exposées avec la fonction Vote (à activer à la demande).
  • Possibilité d’attribuer des post-it qui iront directement dans les tâches gérées par Microsoft Planner. Pas idiot là encore plutôt que de chercher à réinventer un nouvel outil !

Une application interessante dans les démonstrations avec en prime une très bonne intégration avec Teams. L’apps se concentre sur une chose qu’elle maitrise sans essayer d’aller fonctionnellement tout faire, tout au moins ce qui est déjà fait en standard par l’abonnement Microsoft 365 de l’utilisateur… sauf pour Microsoft Whiteboard 🙂 Une pierre dans le jardin d’un Miro, Mural ou encore du français Klaxoon, tout au moins pour les clients qui utilisent aussi Teams et qui se posent logiquement des questions d’intégration avec ce dernier.

Cette apps devrait arriver sur le store français dans quelques mois d’après nos interlocuteurs de 3M. Elle n’est disponible qu’en test de 30 jours actuellement uniquement aux USA.

Une petite vidéo d’explication de 3M :

Sondages instantanés dans Teams

Les utilisateurs de Teams ont commencé ce mois à disposer d’une nouvelle fonctionnalité pour permettre d’interagir plus rapidement avec les participants d’une réunion. Un sondage instantané permet de, je cite de « prendre le pouls de votre public et de recueillir des opinions et des commentaires pendant la réunion« .

Alors oui, l’utilisation de sondages (via Form) était déjà disponible dans la pratique, mais nous avons ici à faire à une option super rapide à utiliser afin d’en faciliter l’usage. Ainsi vous pouvez lancer l’un des trois types de sondage prédéfinis en un seul clic, ce qui ne vous prendra pas beaucoup de temps. On retrouve ainsi les types de sondage prédéfinis suivants :

  • Yes/No
  • Pouces en l’air/Pouces en bas
  • J’aime/je n’aime pas

Remarquez au passage que l’option Yes/No reste en anglais (Bug ?) alors que toute l’interface de mon Teams est en français…

L’auditoire devra ensuite cliquer sur le bouton approprié pour partager son opinion directement. Pour les organisateurs de réunions, vous pouvez lancer un sondage instantané en suivant les étapes ci-dessous :

  1. Cliquez sur le bouton Sondages.
  2. Donnez question à laquelle vous souhaitez que votre public réponde (par exemple, Êtes-vous ceci).
  3. Dans la section Lancer un sondage instantané, sélectionnez le jeu d’options que vous souhaitez utiliser.

C’est donc bien plus rapide que de lancer des sondages d’autres types mais en revanche pour rappel beaucoup plus riche 🙂

Pour rappel vous pouviez également utiliser des composants Loop pour cela. Microsoft élargi donc encore le choix quitte à le compliquer pour certains…

Teams sur iPad : de nouvelles fonctions

Microsoft prévoit d’enrichir encore Teams sur iPad avec de nouvelles fonctions permettant à l’utilisateur un meilleur confort d’usage mais surtout se rapprocher de l’utilisation sur PC ou Mac.

Teams sur les dernières versions d’iPad est déjà très plaisant à utiliser en particulier grâce au support de ce qu’appelle Apple « Cadre centré » (Center Stage) : fonction qui utilise l’apprentissage automatique pour ajuster la caméra avant ultra grand-angle lorsque vous utilisez des apps vidéo telles que FaceTime, Zoom ou Teams donc. Cette fonction finalement assez méconnue sur Teams est très sympathique à l’usage dès lors que plusieurs utilisateurs sont derrière l’écran et peut dans certain cas être adapté à de petites salles de réunion ne disposant pas de matériel de Visio adapté qui accomplirait la même fonction.

Teams n’est pas le seul à supporté cette fonction, on retrouve aussi les logiciels :

  • Facetime
  • Facebook Messenger
  • FiLMiC Pro
  • Google Meet
  • Skype
  • Slack
  • Zoom
  • Webex

A tester donc si ce n’est déjà fait pour se rendre compte des possibilités offertes simplement.

Mais Microsoft proposera aussi de nouvelles fonctions. Selon la page de la feuille de route de Microsoft 365, l’entreprise travaille sur sorte de panneau multitâche pliable à droite permettant de discuter avec des personnes en marge d’une réunion en cours, offrant ainsi une expérience plus riche. Nous devrions également disposer de « L’affichage plus rapide des listes » dans ce nouveau panneau. La possibilité de chatter pendant une réunion Teams n’est pas nouvelle. Cette fonctionnalité est déjà disponible pour les utilisateurs de Teams desktop. La fenêtre de chat s’ouvre sur le côté droit de l’écran principal sur le bureau. Si la fenêtre de chat et le panneau multitâche sont très similaires, ce dernier semble promettre d’offrir plus que du chat.

Ces nouvelles fonctionnalités seront déployées pour les utilisateurs de Teams sur l’iPad ce mois-ci, comme indiqué sur la page de la feuille de route. Mais en dehors de ces changements, la société promet également une meilleure optimisation de Teams pour les utilisateurs d’iPad.

Nous reviendrons sur ces fonctions lors du prochain Briefing Calipia avec une session spéciale consacrée aux évolutions de Teams.

Microsoft Purview détectera si une personne veut quitter l’entreprise ou le harcèlement sexuel dans Teams et les mails…

Vous connaissez sans doute l’offre Microsoft Purview (anciennement Azure Purview) : la solution de gouvernance des données que l’on peut utiliser pour s’assurer que toute communication interne ou externe respecte leurs normes de conformité et les réglementations. Elle est étroitement intégrée aux services Microsoft 365, tels que Teams, Yammer, Outlook, etc. Essentiellement, les entreprises peuvent définir des politiques pour effectuer une analyse automatisée des communications afin de gérer le risque d’initié et de détecter les messages inappropriés. Si un élément de communication correspond à une politique configurée, il est transmis à un réviseur désigné pour une enquête plus approfondie. Sans surprise la solution utilise les services d’IA d’Azure.

Microsoft bien d’ajouter un certain nombre de fonctions actuellement en cours de développement :

  • Intention de quitter l’entreprise : Détecte les messages qui expriment explicitement l’intention de quitter l’entreprise, ce qui peut-être un signal précoce de danger de vol de données lors du départ.
  • Harcèlement sexuel : Détecte les cas explicites de harcèlement sexuel tels qu’ils peuvent être décrits dans les politiques et le code de conduite de l’entreprise, comme les avances sexuelles, les commentaires sexuels et (je cite) les demandes de faveurs sexuelles. Reste à définir la sensibilité de l’outil. Une transposition directe des pratiques américaines risque d’être délicate de ce coté de l’atlantique…
  • Sabotage : Détecte les messages qui mentionnent explicitement des actes visant à détruire, endommager délibérément les actifs ou les biens de l’entreprise.
  • Corruption : Détecte les messages qui contiennent des termes relatifs à l’échange de cadeaux en échange de services, ce qui peut constituer une violation de la politique de l’entreprise.
  • Blanchiment d’argent : Détecte les signes de blanchiment d’argent ou d’engagement dans des actes visant à dissimuler ou à déguiser l’origine ou la destination des produits.
  • Manipulation d’Actions : Détecte les signes de manipulation d’Actions, tels que les recommandations d’achat, de vente ou de détention d’actions dans le but de manipuler le prix des actions.
  • Divulgation d’informations non autorisée : Détecte le partage d’informations dont le contenu est explicitement désigné comme confidentiel ou interne à certains rôles ou individus dans une organisation.

Toutes ces fonctions seront disponibles pour toutes les entreprises qui utilisent Microsoft Purview. Ils passeront au stade de beta en juin et devraient devenir disponibles en septembre.

Microsoft a souligné dans la description que Purview est conçu dans le respect de la vie privée, de sorte que les noms d’utilisateur sont anonymisés par défaut, que le contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC) est intégré au logiciel et que les « réviseurs » qui examineront plus en détail les correspondances de politiques doivent être explicitement autorisés et désignés comme tels par les administrateurs. Reste à voir néanmoins l’accueil réservé dans les entreprises de ce côté de l’atlantique…

Nous reviendrons sur ces fonctions lors du prochain Briefing où une session est réservée aux nouveautés de Teams. N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant.

[Démo] Premiers tests de Microsoft Loop

Nous vous proposons dans une petite démonstration de voir comment tester les premières composantes de Microsoft Loop. Mais avant cela revenons peut-être sur ce qu’est Microsoft Loop, ses objectifs et ses sources d’inspiration.

Vous connaissez peut-être les travaux de Tiago Forte , personne passionnée d’optimisation et de productivité personnelle qui en 2019 a établi le concept de second cerveau digital, ou comment des outils digitaux peuvent réduire notre charge mentale mais aussi optimiser nos processus créatifs.

Pour résumer, on pourrait dire que si la technologie est en constante évolution, le processus créatif reste le même :

  • On capture des informations du monde extérieur
  • On les organise de manière à les trouver et à les utiliser facilement
  • On distille tout cela pour extraire les meilleures idées
  • Et puis on les exprime à l’oral, sur papier, on les enseigne, etc…

Les objectifs de nos outils digitaux sont toujours les mêmes si on résume : 

  • Eviter de devoir se souvenir de tout, externaliser en quelque sorte une partie de notre mémoire. 
  • « Un assistant personnel à la mémoire infaillible, toujours disponible pour nous servir nos meilleures idées au meilleur moment »… 
  • Et ainsi se concentrer sur le moment présent, en réduisant notre charge mentale

Pour réaliser ceci, il y a actuellement de multiples applications pour chaque besoin qui s’attaquent à des angles différents :

  • Gestion de tâches
  • Prise de notes,
  • Gestion de projets
  • Gestion via des bases de données

Avec donc au programme de multiples formats de stockage voire de fichiers.

En 2019 Microsoft présentait le Framework Fluid introduisant les « Unités de productivité  » qui peuvent être partagées et travaillées indépendamment d’une application mère. Fin 2021 Microsoft présentait un outil utilisant ce Framework : Microsoft Loop, largement inspiré de l’outil phénomène : Notion. Un peu à la manière de la construction de Teams largement inspiré dans un premier temps de Slack.

Microsoft Loop se compose, et là encore les utilisateurs de Notion ne seront pas dépaysés, d’espaces, de pages et de composants. A ceci Notion ajoute les modèles, mais ceux ci risquent bien d’être présents aussi demain dans Loop…

Premier Test de Loop

Aujourd’hui il est possible simplement de tester les premières composantes de Loop. Pour ce faire, en l’absence d’application Loop à proprement parlé, il suffit d’aller dans une conversation Teams et de choisir le picto Loop en bas. On visualise alors les composants disponibles actuellement. Une fois rempli vous pouvez envoyer ceci simplement, et nous pouvons alors collaborer sur le post.

Cet élément créé peut maintenant être accessible indépendamment de Teams. Ainsi en cliquant sur  l’élément on ouvre alors le navigateur avec le fichier éditable sur Office.com. Remarque au passage : toute modification sera reflétée en temps réel sur le composant dans la conversation Teams.

Comme dans Notion là encore, en tapant un / vous accédez au menu d’intégration de composants : sélection de dates par exemple, ou tableau par exemple que l’on peut créer et modifier à loisir les colonnes. Aujourd’hui très peu de composants sont disponibles, mais gageons que demain, Microsoft s’efforce de remplir cette liste.

Mais où est stockée cette page ?

Réponse : dans notre OneDrive pointant sur nos fichiers Teams, on peut le voir simplement en cliquant en haut en sur l’élément. Nous accédons alors à Onedrive et découvrons le fichier d’extension .fluid qui contient la page Loop. En cliquant sur le fichier nous affichons sans surprise la page dans Office.com. Remarquons au passage que nous pouvons partager cette page comme tout fichier OneDrive à la limite actuellement du seul partage interne à l’entreprise…Limitation que je n’ai pas évidemment sur mes autres fichiers Onedrive.

Microsoft planifie que ces composants pouront demain s’exécuter dans une application Loop à part entière mais aussi dans les autres applicaton Office, comme outlook par exemple. Ce qui sera sans doute une force vis-à-vis de Notion. De plus on imagine aussi que de nombreux autres composants seront disponibles et pourquoi pas aussi, comme c’est le cas sur Teams, des composants externes à l’entreprise, fonction que l’on trouve aujourd’hui dans Notion là encore.

Alors Loop sera-t-il un succes pour Microsoft, sur le modèle de Teams ?

Microsoft a indéniablement de grandes forces, comme l’intégration avec Office 365 bien sùr et des composants intégrés s’appuyant sur le Graph Microsoft 365. Mais attention le succès de Notion, repose sur sa légèreté, à charge pour Microsoft de ne pas tomber dans une application « Usine à Gaz » qui est parfois le biais de l’entreprise.

Nouvelle intégration Teams dans OneDrive…

Microsoft travaille sur la mise ne oeuvre d’une nouvelle section « Your Teams » intégrée à OneDrive, proposant comme son nom l’indique un raccourci aux fichiers Teams. Tout est dans tout et réciproquement…

Dans la pratique, Microsoft devrait ajouter une section « More Places » à OneDrive, et à partir de là, vous pourrez « trouver et travailler avec tous vos fichiers dans Teams« , selon Microsoft. Il s’agirait d’un changement par rapport à la version actuelle de OneDrive sur le Web, où vous obtenez une section « Fichiers de discussion Microsoft Teams » et « Données Microsoft Teams » dans la rubrique « Mes fichiers ».

Ces nouvelles fonctionnalités sont d’abord répertoriées sur la feuille de route de Microsoft 365, et dans ce cas, il s’agit de Feature ID 88912. Elle a été affichée pour la première fois le 4 février, et Microsoft espère que la section « Your Teams » dans OneDrive sera lancée en avril 2022. Bien sûr, comme les autres fonctionnalités sur lesquelles Microsoft travaille, tout le monde ne le verra pas tout de suite une fois disponible.

Avec des raccourcis dans tous les sens (allez faire un tour déjà sur OneDrive Entreprise / Sharepoint) il s’agirait de mon point de vue de simplifier déjà les raccourcis existants sur OneDrive Entreprise, car on finit quand même par se perdre un peu dans les liaisons… La première étape serait sans doute de clarifier une fois pour toute les liaisons avec Sharepoint et les interfaces web (multiples) qui vont avec, on a vraiment l’impression que Microsoft n’arrive pas (et pour cause…) à couper le cordon avec Sharepoint. Alors de nouveaux raccourcis pourquoi pas mais si on faisait un peu le ménage dans ceux existants, non ? S’inspirer du fonctionnement / interface de Dropbox ne serait vraiment pas un luxe…

« Entrées précédentes