Archives des étiquettes : Teams

Teams sur iPad : de nouvelles fonctions

Microsoft prévoit d’enrichir encore Teams sur iPad avec de nouvelles fonctions permettant à l’utilisateur un meilleur confort d’usage mais surtout se rapprocher de l’utilisation sur PC ou Mac.

Teams sur les dernières versions d’iPad est déjà très plaisant à utiliser en particulier grâce au support de ce qu’appelle Apple « Cadre centré » (Center Stage) : fonction qui utilise l’apprentissage automatique pour ajuster la caméra avant ultra grand-angle lorsque vous utilisez des apps vidéo telles que FaceTime, Zoom ou Teams donc. Cette fonction finalement assez méconnue sur Teams est très sympathique à l’usage dès lors que plusieurs utilisateurs sont derrière l’écran et peut dans certain cas être adapté à de petites salles de réunion ne disposant pas de matériel de Visio adapté qui accomplirait la même fonction.

Teams n’est pas le seul à supporté cette fonction, on retrouve aussi les logiciels :

  • Facetime
  • Facebook Messenger
  • FiLMiC Pro
  • Google Meet
  • Skype
  • Slack
  • Zoom
  • Webex

A tester donc si ce n’est déjà fait pour se rendre compte des possibilités offertes simplement.

Mais Microsoft proposera aussi de nouvelles fonctions. Selon la page de la feuille de route de Microsoft 365, l’entreprise travaille sur sorte de panneau multitâche pliable à droite permettant de discuter avec des personnes en marge d’une réunion en cours, offrant ainsi une expérience plus riche. Nous devrions également disposer de « L’affichage plus rapide des listes » dans ce nouveau panneau. La possibilité de chatter pendant une réunion Teams n’est pas nouvelle. Cette fonctionnalité est déjà disponible pour les utilisateurs de Teams desktop. La fenêtre de chat s’ouvre sur le côté droit de l’écran principal sur le bureau. Si la fenêtre de chat et le panneau multitâche sont très similaires, ce dernier semble promettre d’offrir plus que du chat.

Ces nouvelles fonctionnalités seront déployées pour les utilisateurs de Teams sur l’iPad ce mois-ci, comme indiqué sur la page de la feuille de route. Mais en dehors de ces changements, la société promet également une meilleure optimisation de Teams pour les utilisateurs d’iPad.

Nous reviendrons sur ces fonctions lors du prochain Briefing Calipia avec une session spéciale consacrée aux évolutions de Teams.

Microsoft Purview détectera si une personne veut quitter l’entreprise ou le harcèlement sexuel dans Teams et les mails…

Vous connaissez sans doute l’offre Microsoft Purview (anciennement Azure Purview) : la solution de gouvernance des données que l’on peut utiliser pour s’assurer que toute communication interne ou externe respecte leurs normes de conformité et les réglementations. Elle est étroitement intégrée aux services Microsoft 365, tels que Teams, Yammer, Outlook, etc. Essentiellement, les entreprises peuvent définir des politiques pour effectuer une analyse automatisée des communications afin de gérer le risque d’initié et de détecter les messages inappropriés. Si un élément de communication correspond à une politique configurée, il est transmis à un réviseur désigné pour une enquête plus approfondie. Sans surprise la solution utilise les services d’IA d’Azure.

Microsoft bien d’ajouter un certain nombre de fonctions actuellement en cours de développement :

  • Intention de quitter l’entreprise : Détecte les messages qui expriment explicitement l’intention de quitter l’entreprise, ce qui peut-être un signal précoce de danger de vol de données lors du départ.
  • Harcèlement sexuel : Détecte les cas explicites de harcèlement sexuel tels qu’ils peuvent être décrits dans les politiques et le code de conduite de l’entreprise, comme les avances sexuelles, les commentaires sexuels et (je cite) les demandes de faveurs sexuelles. Reste à définir la sensibilité de l’outil. Une transposition directe des pratiques américaines risque d’être délicate de ce coté de l’atlantique…
  • Sabotage : Détecte les messages qui mentionnent explicitement des actes visant à détruire, endommager délibérément les actifs ou les biens de l’entreprise.
  • Corruption : Détecte les messages qui contiennent des termes relatifs à l’échange de cadeaux en échange de services, ce qui peut constituer une violation de la politique de l’entreprise.
  • Blanchiment d’argent : Détecte les signes de blanchiment d’argent ou d’engagement dans des actes visant à dissimuler ou à déguiser l’origine ou la destination des produits.
  • Manipulation d’Actions : Détecte les signes de manipulation d’Actions, tels que les recommandations d’achat, de vente ou de détention d’actions dans le but de manipuler le prix des actions.
  • Divulgation d’informations non autorisée : Détecte le partage d’informations dont le contenu est explicitement désigné comme confidentiel ou interne à certains rôles ou individus dans une organisation.

Toutes ces fonctions seront disponibles pour toutes les entreprises qui utilisent Microsoft Purview. Ils passeront au stade de beta en juin et devraient devenir disponibles en septembre.

Microsoft a souligné dans la description que Purview est conçu dans le respect de la vie privée, de sorte que les noms d’utilisateur sont anonymisés par défaut, que le contrôle d’accès basé sur les rôles (RBAC) est intégré au logiciel et que les « réviseurs » qui examineront plus en détail les correspondances de politiques doivent être explicitement autorisés et désignés comme tels par les administrateurs. Reste à voir néanmoins l’accueil réservé dans les entreprises de ce côté de l’atlantique…

Nous reviendrons sur ces fonctions lors du prochain Briefing où une session est réservée aux nouveautés de Teams. N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant.

[Démo] Premiers tests de Microsoft Loop

Nous vous proposons dans une petite démonstration de voir comment tester les premières composantes de Microsoft Loop. Mais avant cela revenons peut-être sur ce qu’est Microsoft Loop, ses objectifs et ses sources d’inspiration.

Vous connaissez peut-être les travaux de Tiago Forte , personne passionnée d’optimisation et de productivité personnelle qui en 2019 a établi le concept de second cerveau digital, ou comment des outils digitaux peuvent réduire notre charge mentale mais aussi optimiser nos processus créatifs.

Pour résumer, on pourrait dire que si la technologie est en constante évolution, le processus créatif reste le même :

  • On capture des informations du monde extérieur
  • On les organise de manière à les trouver et à les utiliser facilement
  • On distille tout cela pour extraire les meilleures idées
  • Et puis on les exprime à l’oral, sur papier, on les enseigne, etc…

Les objectifs de nos outils digitaux sont toujours les mêmes si on résume : 

  • Eviter de devoir se souvenir de tout, externaliser en quelque sorte une partie de notre mémoire. 
  • « Un assistant personnel à la mémoire infaillible, toujours disponible pour nous servir nos meilleures idées au meilleur moment »… 
  • Et ainsi se concentrer sur le moment présent, en réduisant notre charge mentale

Pour réaliser ceci, il y a actuellement de multiples applications pour chaque besoin qui s’attaquent à des angles différents :

  • Gestion de tâches
  • Prise de notes,
  • Gestion de projets
  • Gestion via des bases de données

Avec donc au programme de multiples formats de stockage voire de fichiers.

En 2019 Microsoft présentait le Framework Fluid introduisant les « Unités de productivité  » qui peuvent être partagées et travaillées indépendamment d’une application mère. Fin 2021 Microsoft présentait un outil utilisant ce Framework : Microsoft Loop, largement inspiré de l’outil phénomène : Notion. Un peu à la manière de la construction de Teams largement inspiré dans un premier temps de Slack.

Microsoft Loop se compose, et là encore les utilisateurs de Notion ne seront pas dépaysés, d’espaces, de pages et de composants. A ceci Notion ajoute les modèles, mais ceux ci risquent bien d’être présents aussi demain dans Loop…

Premier Test de Loop

Aujourd’hui il est possible simplement de tester les premières composantes de Loop. Pour ce faire, en l’absence d’application Loop à proprement parlé, il suffit d’aller dans une conversation Teams et de choisir le picto Loop en bas. On visualise alors les composants disponibles actuellement. Une fois rempli vous pouvez envoyer ceci simplement, et nous pouvons alors collaborer sur le post.

Cet élément créé peut maintenant être accessible indépendamment de Teams. Ainsi en cliquant sur  l’élément on ouvre alors le navigateur avec le fichier éditable sur Office.com. Remarque au passage : toute modification sera reflétée en temps réel sur le composant dans la conversation Teams.

Comme dans Notion là encore, en tapant un / vous accédez au menu d’intégration de composants : sélection de dates par exemple, ou tableau par exemple que l’on peut créer et modifier à loisir les colonnes. Aujourd’hui très peu de composants sont disponibles, mais gageons que demain, Microsoft s’efforce de remplir cette liste.

Mais où est stockée cette page ?

Réponse : dans notre OneDrive pointant sur nos fichiers Teams, on peut le voir simplement en cliquant en haut en sur l’élément. Nous accédons alors à Onedrive et découvrons le fichier d’extension .fluid qui contient la page Loop. En cliquant sur le fichier nous affichons sans surprise la page dans Office.com. Remarquons au passage que nous pouvons partager cette page comme tout fichier OneDrive à la limite actuellement du seul partage interne à l’entreprise…Limitation que je n’ai pas évidemment sur mes autres fichiers Onedrive.

Microsoft planifie que ces composants pouront demain s’exécuter dans une application Loop à part entière mais aussi dans les autres applicaton Office, comme outlook par exemple. Ce qui sera sans doute une force vis-à-vis de Notion. De plus on imagine aussi que de nombreux autres composants seront disponibles et pourquoi pas aussi, comme c’est le cas sur Teams, des composants externes à l’entreprise, fonction que l’on trouve aujourd’hui dans Notion là encore.

Alors Loop sera-t-il un succes pour Microsoft, sur le modèle de Teams ?

Microsoft a indéniablement de grandes forces, comme l’intégration avec Office 365 bien sùr et des composants intégrés s’appuyant sur le Graph Microsoft 365. Mais attention le succès de Notion, repose sur sa légèreté, à charge pour Microsoft de ne pas tomber dans une application « Usine à Gaz » qui est parfois le biais de l’entreprise.

Nouvelle intégration Teams dans OneDrive…

Microsoft travaille sur la mise ne oeuvre d’une nouvelle section « Your Teams » intégrée à OneDrive, proposant comme son nom l’indique un raccourci aux fichiers Teams. Tout est dans tout et réciproquement…

Dans la pratique, Microsoft devrait ajouter une section « More Places » à OneDrive, et à partir de là, vous pourrez « trouver et travailler avec tous vos fichiers dans Teams« , selon Microsoft. Il s’agirait d’un changement par rapport à la version actuelle de OneDrive sur le Web, où vous obtenez une section « Fichiers de discussion Microsoft Teams » et « Données Microsoft Teams » dans la rubrique « Mes fichiers ».

Ces nouvelles fonctionnalités sont d’abord répertoriées sur la feuille de route de Microsoft 365, et dans ce cas, il s’agit de Feature ID 88912. Elle a été affichée pour la première fois le 4 février, et Microsoft espère que la section « Your Teams » dans OneDrive sera lancée en avril 2022. Bien sûr, comme les autres fonctionnalités sur lesquelles Microsoft travaille, tout le monde ne le verra pas tout de suite une fois disponible.

Avec des raccourcis dans tous les sens (allez faire un tour déjà sur OneDrive Entreprise / Sharepoint) il s’agirait de mon point de vue de simplifier déjà les raccourcis existants sur OneDrive Entreprise, car on finit quand même par se perdre un peu dans les liaisons… La première étape serait sans doute de clarifier une fois pour toute les liaisons avec Sharepoint et les interfaces web (multiples) qui vont avec, on a vraiment l’impression que Microsoft n’arrive pas (et pour cause…) à couper le cordon avec Sharepoint. Alors de nouveaux raccourcis pourquoi pas mais si on faisait un peu le ménage dans ceux existants, non ? S’inspirer du fonctionnement / interface de Dropbox ne serait vraiment pas un luxe…

Des espaces de conversations plus « lisibles » dans Teams

Microsoft Teams devrait offrir nouveau mode de conversation dit « compact » pour les chats qui permettra aux utilisateurs de voir selon Microsoft 50 % de messages en plus sur leur écran. Microsoft précise néanmoins que ce nouveau mode Compact ne s’appliquera au moins dans un premier temps pas aux messages des canaux.

Une fois qu’il sera disponible (d’ici la fin du mois de février à priori) l’option apparaîtra dans Paramètres > Général > Densité des chats où les utilisateurs pourront choisir entre le mode actuel et « Compact. ». Vous pouvez voir à quoi ressemble le nouveau mode Compact dans l’image ci-dessous :

Une mise à jour bienvenue lorsque l’on utilise Teams sur un écran de portable. Il est clair qu’à la vue des innovations sur Slack et Workplace dans ce domaine, Microsoft se devait de réagir…

On apprécierait également que Microsoft pense aussi un peu plus aux utilisateurs d’Outlook sous Windows qui continue (contrairement au travail fait sur Outlook Web et au client Mac) à présenter une interface pas très épurée. ceci devait être fait dans le cadre du projet dont le nom de code était « Monarch » mais qui semble bien maintenant être en retard…

Un nouveau plan « Teams Essentials » pour les très petites entreprises

Microsoft vient de lancer une nouvelle offre Teams conçue pour les TPE, qui cible les commerces et les petites organisations d’un point de vue marché. Mais Teams Essentials, c’est son nom veut avant tout combler le manque entre l’offre gratuite de Teams et les plans 365 qui laissait le champs libre à Google et Slack en particulier…

Les principales fonctionnalités de Microsoft Teams Essentials comprennent :

  • les appels vidéo de groupe illimités pendant 30 heures avec un maximum de 300 personnes,
  • des chats de groupe
  • l’intégration du calendrier avec Outlook mais aussi Google Calendar.
  • 10 Go de stockage dans le Lloyd pour un partage de fichiers et une gestion des tâches entre collègues.
  • Avec en option :
    • L’intégration de la messagerie
    • Les applis Web et mobile d’Office
    • La possibilité d’enregistrer les réunions avec des transcriptions automatiques
    • 1 To de Stockage

En revanche, Teams Essentials ne disposera pas des Channels, disponibles dans l’application Teams classique.

Coté tarif, Microsoft annonce 4$ / mois et par utilisateurs les options citées plus haut étant accessibles pour seulement 1$ de plus… (ce qui rapproche donc des premiers plan 365…)

Microsoft Teams Essentials pourra être acheté directement sur le site Web de Microsoft, mais il sera également proposé par les partenaires Microsoft Cloud (en CSP donc).

Intégration Teams et Meta (Facebook) Workplace

Meta (Facebook) dispose d’une plateforme de communication d’entreprise appelée Workplace, qui comptait environ, d’après les derniers chiffres de la société, sept millions d’abonnés payants en mai dernier. Nous avions eu l’occasion de découvrir la plateforme en beta privée à l’éopoque au siège de Facebook à Menlo Park. Elle était censée rivaliser avec Microsoft Teams, qui comptait plus de 145 millions d’utilisateurs actifs quotidiens au mois de mai… Autant dire que ce n’est pas gagné pour Workplace face au rouleau compresseur Microsoft Teams. Difficile aujourd’hui pour un DSI de choisir la solution de Facebook avec le bruit négatif autour de la société en matière d’exploitation du contenu et des règles disons « limites » sur le respect de la vie privée, même si l’entreprise le clame haut et fort la solution entreprise n’exploite pas les données. Malheureusement pour nos amis qui travaillent dans cette entité, convaincre les clients ne doit pas être une partie de plaisir… Dans un passé encore très très récent, l’ami Zuckerberg nous a pris que ses promesses n’engagent que ces qui les croient et que, je cite « mieux vaut demander pardon que la permission » 🙂

Cette semaine, Meta et Microsoft ont annoncé un partenariat par lequel ils vont intégrer les deux plateformes de communication et ainsi permettre une communication croisée. Une bonne nouvelle pour la SNCF, dont 95 % de la société à choisi Teams mais dont une entité « Gares et Connexions » fait de la résistance avec Facebook Workplace, affirmant ainsi son indépendance.

L’intégration comporte essentiellement deux facettes. La première est que le contenu de Workplace sera synchronisé avec Teams, de sorte que vous n’aurez pas besoin de passer d’une application à l’autre pour communiquer avec des personnes utilisant les deux plateformes. Deuxièmement, les clients pourront diffuser du contenu de Microsoft Teams dans les groupes Workplace, ce qui signifie qu’ils pourront participer à une réunion virtuelle à partir de n’importe quelle application et même regarder son enregistrement sur Workplace par la suite.

« Une chose que j’ai apprise de la pandémie, c’est que les entreprises ne se contentent pas d’un seul outil pour accomplir leur travail. Il nous incombe donc, en tant que leaders dans ce domaine, de faire en sorte que les outils qu’elles utilisent s’intègrent et interagissent les uns avec les autres. Nous partageons la même vision d’offrir à nos clients le choix et la flexibilité, il était donc logique que nous nous unissions pour aider nos clients mutuels à débloquer la collaboration et à briser les silos au sein de leurs organisations » Jeff Teper, Vice President Product & Engineering Microsoft Teams

Cette intégration n’est pas une première étape mais plutôt une continuité car Workplace s’intègre déjà à SharePoint, OneDrive et aux applications Office 365, mais cette nouvelle intégration renforcera les usages croisés. Et demain on imagine partager le contenu AR / VR proposé par les deux sociétés. Nous reviendrons là dessus lors de deux sessions du Briefing Calipia (inscrivez-vous !) : une sur le Metaverse et les solutions Facebook et Microsoft pour les entreprises, et une autre sur les nouveautés de Teams.

Le partage de contenu entre Workplace et Teams est opérationnel dès aujourd’hui, mais la possibilité de diffuser des réunions de ce dernier vers des groupes Workplace ne sera disponible qu’au début 2022.

Microsoft Teams va prendre en charge les sous-titres générés par des traducteurs humains

Microsoft Teams prend en charge les sous-titres en direct générés par des humains lors des réunions, qui constituent désormais une alternative aux sous-titres en direct basés sur l’IA disponibles dans l’application dont la précision n’est pas toujours au rendez-vous mais néanmoins assez bluffante. Les organisateurs de réunions peuvent désormais configurer le sous-titrage dit « CART » pendant une réunion et inviter une personne qui fournira un texte en temps réel de tout ce qui est dit pendant la réunion.
Le terme CART (Communication Access Realtime Translation), désigne un service dans lequel un professionnel certifié écoute la parole et la traduit instantanément en texte. Le sous-titrage CART peut être particulièrement utile dans les situations où il est difficile pour le logiciel de reconnaissance vocale d’identifier les terminologies spécialisées et les différents accents.

Les sous-titres en temps réel des fournisseurs CART apparaîtront directement dans la fenêtre de réunion dans Teams, tout comme les sous-titres ordinaires basés sur l’IA.
Pour activer cette fonctionnalité, les organisateurs devront d’abord se rendre sur la page des options de la réunion, activer le bouton « Fournir des sous-titres CART », puis cliquer sur le bouton Enregistrer. Ensuite, ils devront copier le lien du sous-titrage CART et l’envoyer par mail au sous-titreur CART. Une fois la fonction activée, les organisateurs peuvent cliquer sur le bouton (. . .) en haut de la fenêtre de réunion et sélectionner l’option « Activer les sous-titres en direct ». Tous les participants à la réunion verront alors les sous-titres en temps réel en bas de l’écran.

Microsoft Loop, mais encore ?

Lors de sa conférence Ignite, Microsoft a annoncé Microsoft Loop, revenons en quelques lignes sur cette technologie.

Loop n’est autre que certaines composantes du framework Fluid présenté pour la première fois en 2019, nous vous en parlions sur le blog et lors du Briefing Calipia qui suivait. Ce Framework fournit aux utilisateurs ce que Microsoft décrit comme des  » unités de productivité  » qui peuvent être partagées et travaillées indépendamment d’une application mère. Concept qui rappelle pour les plus anciens d’entre nous « Windows Cairo » (qui devait être le successeur objet de Windows dans les années 1990 !) voire tout simplement le concept même de programmation des objets dits OLE de Microsoft… On retrouvera également ces concept dans l’interface des machines NEXT de la même époque avant le rachat par Apple. Effectivement cela ne nous rajeuni pas vraiment ! Plus récemment ou trouve ceci aussi dans Google Workspace et ses évolutions mais surtout dans le formidable outil Notion, dont Microsoft Loop reprend pas mal d’élément de l’interface, nous y reviendrons.

Microsoft donne cet exemple d’utilisation :

« Au lieu de coller une liste de tâches statique dans un message électronique ou un chat Teams, vous pourriez plutôt créer un composant qui existe indépendamment de toute application Microsoft 365 que vous pourriez utiliser pour le créer, puis collaborer et travailler sur l’élément en temps réel ».

Si actuellement certaines applications Microsoft 365, comme Lists et Planner, vous permettent de joindre des fichiers ou des liens, Microsoft Loop, promet d’offrir beaucoup plus de souplesse lorsqu’il s’agit de collaborer et de partager différents types de contenu dans les applications Microsoft 365. Lancé en tant qu’application autonome en 2022, les utilisateurs pourront créer du contenu, dans un choix de différents formats, en utilisant les composants fournis ou des composants tiers.

Mais alors comment Loop se positionne t’il face à Notion ?

Notion, a connu un grand succès au cours des dernières années en tant que lieu où des équipes peuvent créer différents types de contenu sur un seul canevas. Et c’est quelque chose que Microsoft n’a pas été en mesure de fournir, du moins jusqu’à présent. Notion est à la fois un outil de prise de note, de gestion de projet, de publication web, de collaboration, de base de donnée, de gestion de tâches, etc. Nous détaillerons ceci lors du prochain Briefing lors d’une session dédiée et son positionnement face à Loop, Planner, List etc.

Face à un OneNote en perte de vitesse, et dont l’avenir est sérieusement questionnable lorsque l’on regarde la feuille de route, ou plutôt l’absence de feuille de route de Microsoft ! Exemple que nous faisions autrefois avec OneNote, avec Loop, une nouvelle fonctionnalité de « notes de réunion » sera intégrée à Outlook et devrait permettre aux utilisateurs de partager des notes de réunion dans les invitations du calendrier, il sera possible pour les plateformes de réunion de collaborer, par exemple sur l’ordre du jour de la réunion, avant le début de la réunion et une fois la réunion terminée.

Lire la suite

Résumé des nouveautés de Teams apparues le mois dernier.

Vous le savez, Teams est en perpétuelle évolution. Les nouveautés se succèdent sans même parfois avoir été annoncées. Difficile de faire un résumé de tout ce qui change continuellement… C’est un exercice que nous faisons maintenant régulièrement lors des formations « Briefing Calipia ». Voici en tout cas les nouveautés importantes arrivées au mois d’octobre dernier en résumé, de la nouvelle expérience du tableau blanc à la transcription en direct dans les réunions non programmées, en passant par la fonction « Standout » dans PowerPoint Live, et d’autres…

1 – Gestion des salles de réunion aux présentateurs.

Les organisateurs peuvent désormais effectuer des tâches de configuration des salles de réunion et d’affectation des participants avant le début de la réunion via l’application de bureau Teams. C’est clairement une fonction attendue qui manquait dès lors que des réunions étaient animées par plusieurs personnes à tour de rôle et que par exemple le dernier présentateur n’était pas l’organisateur et qu’il devait réaliser quelques réglages inaccessible alors de la salle de réunion.

2 – Le mode « Standout » disponible

Pour rappel, le mode présentateur « Standout » vous permet de superposer votre flux vidéo sur la diapositive de la présentation PowerPoint pendant une réunion Microsoft Teams. en réalisant des incrustations au besoin (sans écran vert). Cette fonction annoncée depuis 5 mois est enfin disponible. Nous vous en avions parlé sur le blog et lors du précédent Briefing.

3 – Microsoft Whiteboard dans Teams

En ce qui concerne les réunions dans Teams, quelques nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées ce mois-ci. Nous vous l’annoncions il y a quelques temps déjà dans le Blog : la nouvelle expérience Whiteboard. Cette nouvelle expérience apporte plus de 40 nouveaux modèles personnalisables, la possibilité d’insérer des images et des formes, et 8 nouvelles réactions lors de l’utilisation du Whiteboard dans les réunions Teams.

Thumbnail image 1 of blog post titled what’s new in microsoft teams | october 2021

4 – Transcription en temps réel

Microsoft a également ajouté Live Transcript pour les réunions d’équipes non programmées et les réunions des chanels . Cela permet de voir plus facilement qui dit quoi pendant les réunions . Pour utiliser cette fonctionnalité, vous devez activer la politique Autoriser la transcription.

5 – Nouvelles fonction de Chat (dans un premier temps pour l’éducation)

La possibilité pour les superviseurs de chat de supprimer des messages. Cette fonctionnalité est conçue pour supprimer les messages inappropriés, hors sujet ou autres dans un chat Teams.

Les réponses suggérées dans les chats. Pour les utilisateurs du secteur de l’éducation, il y aura jusqu’à trois réponses recommandées dans le contexte d’un chat. Cette fonctionnalité sera activée par défaut pour les enseignants et le corps professoral et complètement désactivée pour tous les étudiants.

Parmi les autres nouvelles fonctionnalités de chat, citons la possibilité de commenter, partager, imprimer, etc. avec Visio Viewer dans Microsoft Teams.

Thumbnail image 10 of blog post titled 

							what’s new in microsoft teams | october 2021

6 – Softphonie avec Teams

Comme prévu, Microsoft a ajouté quelques nouvelles fonctions d’appel à Teams en octobre. On retrouve ainsi une fonction pour je cite « Mieux se réunir pour les appels sur les téléphones et les écrans Teams ». Cette fonctionnalité permet aux appareils Teams de s’intégrer de manière transparente à un PC pour une interaction entre appareils et vous permet de répondre à un appel, de mettre éventuellement ce dernier en sourdine. Les fonctions sont désormais aussi disponible en mode Web sous Mac depuis Safari sans même disposer de l’application complète.

Microsoft annonce également avoir facilité l’utilisation des services RTPC sur Teams grâce à la disponibilité générale d’Operator Connect.

7 – Nouveaux matériels Jabra certifiés

Le Jabra Evolve2 75 est devenu le dernier casque certifié Microsoft Teams de la série Evolve. Jabra a spécialement conçu ce micro-casque pour le travail hybride.

Le Jabra PanaCast 50 est disponible. Il permet à tous les participants à la réunion de voir le contenu du tableau blanc, qu’ils soient physiquement dans la salle ou non – et tout cela sans avoir besoin d’une caméra de contenu supplémentaire.

Image Jabra

Pour une bonne synthèse des nouveautés de cette année et celles à venir dans les 6 prochains mois, rejoignez-nous lors de la prochaine formation « Briefing Calipia » en décembre (inscriptions en suivant ce lien)

« Entrées précédentes