Archives des étiquettes : Domotique

Amazon ajoute un « tableau de bord domotique » à ses tablettes Fire HD

Amazon est en train d’ajouter une nouvelle fonctionnalité intéressante à ses tablettes Fire HD qui facilitera l’accès rapide aux commandes domotique. A la manière de ce que présente déjà Apple via HomeKit sur ses iPad ou iPhone, cette fonction apportée sur les tablettes Amazon se présente un tableau de bord des appareils de la maison, qui fournit un lieu unique où vous pouvez contrôler vos appareils.

La mise à jour est en cours et s’appliquera au Amazon Fire 7 (2019), la Fire HD 8 (2018), la Fire HD 8 (2020) et le Fire HD 10 (2019). Un bouton « Smart Home » sera ajouté dans le coin gauche de la barre de navigation, afin que vous puissiez ouvrir cette fonction à partir de n’importe quel écran. Cela rend plus pratique la visualisation et le contrôle des appareils Smart Home alimentés par Alexa sans quitter votre application actuelle.

La tablette Fire HD 8 de 2020 donc est bien celle que nous fournissons lors du prochain Briefing Calipia avec les présentations de la journée. Vous aurez donc accès à cette fonction. En plus la dernière session de la journée traite de la domotique, de quoi commencer à s’équiper en connaissance de cause 🙂

#CES2020 Une intégration, en attendant le convergence des systèmes domotique…

1VialetLa convergence des systèmes et protocoles de la domotique, en particulier autour des alliances Zigbee et de la mise en open source du Homekit d’Apple, le marché s’organise autour des services. La société canadienne 1Valet propose au CES des évolutions de son application de contrôle des bâtiments.

Créée en 2016, l’application permettait  aux résidents d’un immeuble de commander divers produits et services commerciaux à l’aide d’une tablette intégrée dans son  logement.  Mais pas uniquement les services d’interphone, de contrôle de la climatisation, etc. De véritables services de conciergerie sont proposé : de la résidente qui souhaite avoir une nouvelle coupe de cheveux à domicile au locataire qui souhaite faire changer ses pneus ou réparer son pare-brise sans avoir à se déplacer, en passant par  un traiteur pour préparer le dîner.

Mais aujourd’hui l’application va plus loin en proposant de contrôler toutes les composantes du batiment. « Les poignées de porte, les caméras, les climatiseurs, les ascenseurs, les chaudières, toutes les composantes peuvent devenir intelligentes suivant son concepteur en ajoutant un protocole de transfert au dessus des objets pour les connecter. 1Valet est ainsi devenu une plateforme sorte SDL multi-protocole pour la domotique : pas idiot. Ce sont des choses que l’on pouvait déjà faire en « bidouillant des services (souvent open source) avec des plateforme domotique ouverts type Jetdom par exemple mais cette fois ci c’est beaucoup plus intégré et en apparence tout au moins plus simple (à voir dans la réalité). Le concepteur, Mr Poulin explique que « Ce qu’on voulait développer, c’était un logiciel qui peut connecter l’être humain avec la bâtisse. Faire en sorte que le bâtiment devient une extension de l’être humain comme le téléphone est devenu une extension de l’être humain »… tout un programme et le rêve en tout cas de la domotique et des smart buildings.

Et si vous profitiez des vacances pour vous mettre à la domotique ?

Les vacances approchent et avec elles la période des petits ou grands travaux à la maison. Alors pourquoi ne pas installer un peu de domotique ? Comment ? C’est déjà fait ? Très bien dans ce cas passez votre chemin, cet article de vulgarisation n’est sans doute pas fait pour vous 🙂

image1.png

La domotique n’est pas une idée neuve…

Le concept est en effet né dans les années 1980, quasiment en même temps que les premiers PC. La domotique désigne formellement : « l’ensemble des techniques d’automatisme reposant sur l’électronique, l’informatique et les télécommunications permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison ». On parle donc ici avant tout d’automatisation du chauffage, des volets roulants, de la porte du garage, du portail d’entrée, des prises électriques, mais aussi de l’éclairage, etc.

On retrouve un peu plus tard, la notion de « scénarios d’usages » permettant un couplage de ces différents automatismes. Comme par exemple : fermer les volets roulants et allumer la lumière en même temps si une personne est dans la pièce…

Ainsi exposé, cela ressemble fort à un système pour fainéants. Un peu quand même ! Mais pas seulement comme nous le verrons plus tard avec des scénarios plus complexes faisant pour certains appels à de l’Intelligence Articicielle (IA). Officiellement on parlait de « gagner du temps », où à défaut d’éviter d’en perdre avec des tâches répétitives et sans intérêt.

Les technologies pour faire de la domotique à cette époque étaient loin d’être parfaites, bien au contraire. Cela tenait plus du bricolage que du processus industriel. Des périphériques incompatibles entre eux, des protocoles à l’états d’ébauches, des documentations très succinctes et l’absence de retour d’expériences entre les utilisateurs (c’est inimaginable, mais Internet n’était pas encore arrivé à cette époque dans le grand public !), faisaient que toute installation était très instable pour ne pas dire plus. Mais il est vrai, l’important n’était pas que cela fonctionne pour ces pionniers (dont je faisais partie est-il nécessaire de le confesser ?), c’était de construire quelque chose, d’expérimenter. Un script qui ne fonctionnait pas ? La joie n’était que plus grande lorsque l’on comprenait pourquoi !

Mais la domotique est née et vise donc à apporter des solutions techniques pour répondre aux besoins de confort, de sécurité et de communication que l’on peut retrouver dans les maisons mais aussi par extension dans les hôtels, des lieux publics, etc.

Lire la suite