Archives des étiquettes : Azure Stack

Cloud Hybride : Amazon lance son offre sur site !

Capture d_écran 2018-11-29 à 12.12.48Alors que ce déroule actuellement à Las Vegas l’évènement AWS Annuel « re:Invent » édition 2018, Amazon vient d’annoncer un composant majeur de son offre pour la mise en place de solutions hybride : une offre sur site : AWS Outposts.

Il y a maintenant 2 ans l’entreprise avait annoncé un partenariat avec VMware et l’entreprise à mis en place il y a quelques mois une offre : VMware Cloud on AWS. L’entreprise va encore plus loin aujourd’hui en proposant son propre matériel sur site avec AWS Outposts.

AWS Outposts est une offre entièrement gérée (à la manière d’Azure Stack chez Microsoft) et comprend des racks de calcul et de stockage configurables permettant d’exécuter le calcul et le stockage sur site et de se connecter au reste du cloud AWS pour les autre services, en particulier PaaS offert par AWS..

Cette offre est disponible en deux options, la première par le biais de VMware Cloud on AWS et la seconde donc en natif AWS.

La première option s’adresse aux clients souhaitant utiliser les fonctions et l’infrastructure VMware pour exécuter leur infrastructure : ils utiliseront donc VMware Cloud on AWS.

La seconde option d’adresse aux clients qui préfèrent utiliser les mêmes API que celle du cloud AWS, mais sur site : il utiliserons AWS Outposts.

Pas beaucoup d’information en tout cas n’ont été révélées pour l’instant sur  le service qui sera offert par les deux partenaires sur ces offres, même si le modèle qui a été mise en place avec l’offre WMware Cloud on AWS  semble être la bonne piste.

Nous aborderons tout ceci bien sur lors de cette édition du Briefing Calipia (il reste des places pour Mercredi prochain à Nantes, et jeudi à Paris) lors d’une session justement consacrée à AWS et L’hybride…

Une solution Huawei pour Azure Stack

Capture d_écran 2018-10-19 à 11.43.12Lors de Huawei Connect 2018, Microsoft et Huawei ont annoncé un partenariat afin de fournir la solution «100% flash» pour Azure Stack. L’objectif étant selon les deux entreprise d’accélérer la mise en oeuvre de services de cloud hybride, tout en améliorant l’accès aux données.

Pour rappel, Azure Stack est une extension du cloud public Microsoft Azure (y compris au passage pour son mode de facturation) qui permet aux clients de déployer les services de cloud Azure sur leurs propres centres de données (en interne donc), ce qui aide à résoudre les problèmes de sécurité mais aussi de latence. Azure Stack est aussi pour Microsoft un moyen de faire passer ses client dans le Cloud Public Azure en douceur tout en se démarquant de ses principaux concurrents : AWS et Google.

Le matériel  auquel Huawei fait référence est le Huawei FusionServer 2288H V5, qui peut être étendu pour inclure 24 disques SSD Huawei ES3000 V5 en interface NVMe bien entendu pour obtenir de tel niveau de performance. Les performances d’E / S et la bande passante en lecture-écriture sont, sans surprise, nettement supérieures à celles des configurations hybrides HDD et HDD-SSD : les disques ayant une vitesse de lecture de 3,5 Go / s et une vitesse d’écriture de 3,2 Go / s…

Une solution qui est une concurrence directe avec celles de PureStorage que nous avions rencontré à Mountain View le 8 octobre dernier (mais ces dernières étaient disponibles en complément de tous les systèmes existant).

L’offre est également fournie avec Huawei eSight, une solution de gestion des des serveurs qui permet de diagnostiquer et d’analyser avec le l’IA, les défaillances du CPU, de la mémoire et des cartes PCIe.

De nouvelles solutions Azure Data Box, et de nouvelles capacités pour Azure Stack

Microsoft a annoncé lors de Ignite 2018 qu’Azure Data Box est désormais disponible (la beta durait depuis 1 an). Pour rappel  cette appliance conçue pour être inviolable offre un espace de stockage de 100 To pour un transport hors ligne sécurisé des données vers les datacenters Azure, ce qui peut être interessant si les liaisons ne sont pas fiables. Si la capacité n’est pas suffisante, l’éditeur proposera (actuellement en beta) en complément une version offrant un stockage d’un pétaoctet (1000 To).

La société a également introduit deux solutions supplémentaires dans la suite Data Box en beta là encore :

  • Azure Data Box Edge qui est une appliance physique pour «aider les clients à analyser, traiter et transformer les données avant de les envoyer dans le cloud» ceci en  exploitant les algorithmes de deep Learning  et des FPGA (Field-Programmable Gate Array).
  • Il y aura également une appliance virtuelle, Azure Data Box Gateway, compatible avec Hyper-V mais aussi VMWare, pour là encore faciliter les transferts de données vers Azure.

Pour ceux qui utilisent des instances Azure Stack, ils bénéficierons dans les semaines qui viennent de  la possibilité d’étendre un seul Stack jusqu’à 16 nœuds via les solutions intégrées acquises par Avanade, Cisco, HPE, Huawei et Lenovo (au lieu des 12 noeuds actuel).