Archives des étiquettes : Adobe

Microsoft abandonne officiellement Windows 10X

Nous vous en parlions en début de mois, c’est maintenant officiel Microsoft abandonne Windows 10X qui se voulait être le concurrent de Chrome OS. Décidément il est bien difficile pour le géant de Redmond de créer un nouvel OS…

Microsoft n’a pas fait cette annonce on s’en doute avec le même éclat que le lancement il y a bientôt 2 ans, il s’est contenté d’un billet de blog sur le déploiement de la mise à jour des fonctionnalités de Windows 10 21H1 – qu’il a publié au début de la keynote Google I/O hier soir… Alors même que Google annonçait les progrès de Chrome OS !

« Après une année d’exploration et de conversations avec les clients, nous avons réalisé que la technologie de Windows 10X pouvait être utile de plus de façons et servir plus de clients que nous ne l’avions imaginé au départ. Nous avons conclu que la technologie 10X ne devait pas être confinée à un sous-ensemble de clients. « Au lieu de mettre sur le marché un produit appelé Windows 10X en 2021, comme nous l’avions initialement prévu, nous tirons parti des enseignements de notre voyage jusqu’à présent et nous accélérons l’intégration de la technologie 10X fondamentale dans d’autres parties de Windows et produits de l’entreprise. En fait, une partie de cette technologie se reflète déjà au cœur de Windows dans les versions préliminaires de Windows Insider, par exemple la nouvelle technologie de conteneur d’applications que nous intégrons dans des produits comme Microsoft Defender Application Guard, une expérience de frappe vocale améliorée et un clavier tactile modernisé avec une taille de touche, des sons, des couleurs et des animations optimisés. »

Officiellement donc : intégration aux prochaines fonctions de Windows 10. Mais quelles intégrations alors que les objectifs étaient justement de faire un OS beaucoup plus léger ?

Dans le même ordre d’idée mais cette fois, concernant la version Windows ARM, on apprenait que Adobe proposerait enfin sous peu Photoshop pour Windows ARM. Cette bonne nouvelle (même si elle intervient 6 mois après la disponibilité de la version MacOS ARM pourtant lancée elle même qu’ il y a 7 mois) cache en réalité un malaise : la version ne sera pas aussi complète que la version traditionnelle Windows ou Mac (y compris Mac ARM…) car des fonctions seraient trop compliquées à porter et pour cette version, Adobe recommanderai 16 Go de mémoire pour fonctionner correctement… Un portage qui risque bien de ne pas rester dans les mémoires et témoigne sans doute de l’engagement d’Adobe sur cette version de Windows et le succès escompté.

Nous reviendrons sur ces éléments (et bien d’autres) lors du prochain Briefing Calipia les 9,10,14 et 15 juin au choix, rejoignez nous !

Windows ARM : enfin du nouveau (ou pas) ?

Hier soir en ouverture de la Build, Microsoft présentait dans le cadre de son initiative de développement très interessante « d’hybrid IA », le projet « Voltera ». Une machine « Kit de développement » préconfigurée basée sur Windows ARM et pourvue d’un processeur Snapdragon de Qualcomm. L’entreprise précisant que le kit de développement, qui sera disponible dans le courant de

Qualcomm annonce son Snapdragon 7c Gen 2 destiné à Windows ARM et aux Chromebooks

Qualcomm annonce enfin son 7C Genération 2, destiné aux PC Windows et Chromebooks « toujours connectés », la nouvelle puce apporterait des performances améliorées, même si Qualcomm se garde bien de les définir précisément. D’autres parlent de performances comparables à un i5 d’Intel. Ce n’est donc pas de ce côté qu’il faudra trouver de l’originalité mais plutôt

ARM : Pourquoi Apple va réussir là où Microsoft a échoué ?

Toute la presse informatique parle depuis 10 jours des nouvelles machines d’Apple avec leur processeur ARM maison (Apple M1) et de l’abandon par le géant de Cupertino des processeurs Intel.  Nous avons commandé et commencé à tester ces premières machines que nous venons de recevoir, comme nous l’avions fait à l’époque avec les machines de

Edge en fera encore plus avec les PDF

logo edgeLe navigateur vedette de Microsoft se débrouille déjà pas mal avec les PDF en proposant des fonctions d’édition originales , mais cela va aller encore plus loin. l’éditeur a publié une mise à jour de sa feuille de route pour le lecteur de PDF intégré au navigateur Edge. On retrouve aussi parmi les fonctions les plus demandées :

  • Le défilement beaucoup plus fluide. ceci était disponible dans l’ancienne version d’Edge dite « Legacy » et était promis pour Edge Chromium depuis le début.
  • L’équipe travaille également à l’élaboration d’une table des matières, qui peut être utilisée pour visualiser et naviguer dans un PDF.
  • Dans le service d’édition, il y aura également un mode de surlignage que vous pourrez utiliser en sélectionnant du texte pour le mettre en évidence.
  • Vous pourrez également ajouter des notes de texte à un fichier PDF.
  • Le support des signatures numériques est également prévu.

Coté sécurité, des améliorations ont été apportées aux PDF via  Microsoft Information Protection. Vous allez pouvoir voir les étiquettes de sensibilité, et vous pourrez consulter les fichiers protégés d’autres organisations.

Enfin, Microsoft promet des améliorations en matière d’accessibilité, comme le fait de remplir des formulaires à l’aide de lecteurs d’écran.

Avec ce lot de fonctions on peut se demander ce qu’il restera au lecture original d’Adobe !

 

Il est maintenant possible de modifier des fichiers PDF directement depuis SharePoint online

La demande était émise de longue date par de nombreux utilisateurs : pouvoir modifier des fichiers PDF stockés dans des librairies SharePoint Online ou des dossiers OneDrive avec les outils d’Adobe sans avoir l’obligation de d’abord télécharger les fichiers en local.

Microsoft et Adobe viennent de répondre positivement à cette demande. Présentées par Microsoft dans un billet du blog SharePoint, les nouvelles fonctionnalités vont permettre de disposer des outils d’Adobe pour visualiser/commenter/modifier des fichiers PDF directement à leur emplacement en ligne, sans téléchargement préalable, facilitant ainsi ces opérations, mais aussi évitant la multiplication des copies locales de fichiers avec tous les risques de travailler sur des copies non à jour. Pour cela Adobe propose sa solution Adobe Document Cloud PDF Experience for Office 365.

D’une manière plus générale cette nouvelle po s’inscrit dans les nombreux domaines d’intégration des solutions Adobe et Microsoft dans le cloud tels que :

  • l’intégration d’Adobe Sign dans la Microsoft Power Plateform (Power Apps, Power BI, Microsoft Flow)
  • idem entre Adobe Sign et l’application mobile Dynamics Sales Hub

Adobe révèle son offre « Creative Cloud »

Adobe devrait proposer l’ensemble de sa gamme Creative Suite (dont Photoshop, InDesign, Illustrator, Dreamweaver,…) en mode « Cloud » dans sa prochaine version : CS6. C’est un mode « cloud » à la manière du plan E3 d’Office 365 pour Microsoft (celui qui comprend Office 2010 installé localement). Ainsi la suite CS6 sera disponible localement avec en complément des application dans les nuages, des application sur votre tablette (iPad uniquement pour l’instant), un stockage de 20 Go au départ et une application de synchronisation locale (à la manière de dropbox par exemple).

Les composantes de la suite Creative Cloud d'Adobe

Le tout serait proposé à un prix à partir de 50$ / mois / utilisateur (600 $ / an à comparer au 1600 $ de la suite en licence perpétuelle). Une philosophie (y compris sur le rapport prix abonnement / perpétuel assez proche de celle de Microsoft. Ceci serait prévu pour le printemps prochain.

Adobe : une solution Lightroom pour iPad, dans les nuages

Carousel, c’est le nom de cette solution très prometteuse, pour à la fois partager l’ensemble de ses photos sur tous ses périphériques Apple (Mac, iPhone, IPad) d’une part et retoucher, classer d’autre part ces dernières depuis son iPad. Réservé à un public de professionnel de l’image ou d’amateurs éclairés (ce qui est le positionnement de l’actuel produit Lightroom) cette solution semble interessante à plus d’un titre, sur les fonctionnalités de traitement offertes, mais aussi sur la non limitation du stockage !

L’éditeur décrit lui même l’application :  « Adobe Carousel gives you a new way to enjoy your photos, making all of them available across your Mac and iOS devices, so you can browse, enhance, and share them easily. No manual syncing, no storage limits, no differences in what photos are available to you. Your photography is everywhere you are. » Plus d’informations ici. Coté tarif l’application sera proposée sous forme d’un abonnement annuel de 60 $.

Après les solutions d’edition HTML 5 (outil Edge), de publications de magazines sur iPad (Digital Publishing Suite), des Photoshop Ipad, etc. Autant dire que la guerre Apple / Adobe sur Flash n’a pas découragé l’éditeur de rejoindre la plateforme d’Apple.

Editeur HTML 5 : Adobe propose son outil en beta

La guerre qui oppose HTML5 à Flash (et Silverlight dans une moindre mesure compte tenu des taux de pénétration moins élevé de ce dernier sur le marché) vient de prendre un nouveau tournant. C’est cette fois Adobe lui même (éditeur de Flash et des outils l’accompagnant, rappelons-le) qui propose un outil assez interessant en beta sur son site labs.adobe.com. Adobe Edge, c’est son nom, est un éditeur HTML 5 basé sur le Webkit d’Apple et Google, très proche du mode de fonctionnement de Flash Pro, qui propose de réaliser des animations HTML5 utilisant CSS3 et Javascript (en utilisant qui plus est jQuery). Premiers applications, bien sur : les publicités (qui sont à la source également des revenus tirés de Flash). De quoi réaliser du contenu Web dynamique pour les plateforme mobile iOS et Android par exemple.

Adobe est fidèle à sa stratégie de développement sur « tous les écrans » et ne réserve plus cela au seul portage de Flash.

Deux versions en beta sont proposées  : pour Mac OSX et pour Windows 7.