Microsoft annonce Windows Server IoT 2019

Capture d’écran 2019-03-12 à 08.03.39Sous l’ancienne marque Windows Embedded, il y avait toujours eu une édition Server. Aujourd’hui, près de quatre ans après le changement de nom en collant de l' »IoT » sur toute la gamme de technologies, la composante serveur (locale) de l’offre est de retour avec Windows Server IoT 2019.

Nous avions eu l’occasion de détailler la stratégie IoT de l’éditeur lors du dernier Briefing Calipia et lors de notre mission d’étude à Redmond en octobre. Microsoft positionne ici Windows Server IoT 2019 principalement en tant que composante « Edge » pour répondre aux besoins de stockage volumineux et de calcul locaux, comme par exemples l’analyse de flux de caméras vidéo ou de données provenant de « dizaines de milliers de capteurs ou d’appareils ». Il permet donc aussi d’équilibrer la charge entre Cloud (et les offres Azure iOT et Hub par exemple) et les capacités locales.

Microsoft indique que « Windows Server IoT 2019 est uniquement concédé sous licence via le canal OEM sous des droits d’utilisation dédiés spéciaux« . Microsoft propose des mises à niveau de serveur pour ce produit dans le cadre de son modèle « Canal de maintenance à long terme », ce qui signifie que les nouvelles versions du système d’exploitation sont publiées tous les deux ou trois ans et que le produit bénéficie des cinq années traditionnelles de support.

Microsoft a également lors d’une conférence la semaine dernière à Nuremberg, en Allemagne évoqué l’utilisation du système d’exploitation Robot dans l’édition Windows 10 IoT Enterprise, nous vous en parlions en octobre sur le blog. À l’époque, Microsoft venait de décrire la publication de versions expérimentales de ce système d’exploitation. Dans l’annonce de la semaine dernière, Microsoft a déclaré que « désormais, les développeurs peuvent créer et déployer des solutions de système d’exploitation de robot (ROS) de qualité commerciale sous Windows, facilitant ainsi le développement, la prise de conscience et la sécurité des robots. » Ces robots peuvent donc utiliser Azure Cognitive Services avec les autres « services de cloud Azure IoT ».

Il faut bien sur voir ces annonces à la lumière des solutions AWS qui continuent de faire la course en tête sur le marché (en particulier avec l’exploitation de FreeRTOS et des nombreux services AWS IoT).

Capture d’écran 2019-03-12 à 08.04.52

Nous reviendrons sur ces éléments et la stratégie d’Amazon en la matière lors du prochain Briefing Calipia en juin.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.