« Android n’est ni libre ni même Open Source »

Des propos de Richard Stallman lui-même lors de son passage à Londres et relayés par The Guardian dans son édition du 20 septembre.

Le célèbre fondateur de la Free Software Fondation (FSF) à la base, est-il besoin de le rappeler, de l’initiative Logiciels Libres et des licences GNU, n’est pas tendre avec Google et Android en particulier. Il a pointé du doigt toutes les incohérences du géant de Mountain View, lorsqu’il clame haut et fort qu’Android est « Open Source ». Nous nous faisons les mêmes remarques au travers de nombreux posts sur ce blog.

Ainsi Richard Stallman note que  « Google ne veut pas publier le code source des versions pour tablettes (Android 3 et 3.1) de son OS avant longtemps, le réservant pour quelques partenaires, ce qui est bien sur contraire à la philosophie Open Source bien sûr mais encore plus à celle des Logiciels Libres ». « Même si Google a publié une grande partie du code des versions 1 et 2 d’Android sous la licence Apache 2.0»

Richard Stallman complète ses propos en précisant « que de nombreuses fonctionnalités dépendent de logiciels sur lesquels l’utilisateur n’a aucun contrôle, ainsi des drivers spécifiques rendent impossible toute mise à jour du système hors mise à disposition par le constructeur ».

Néanmoins, il en profite aussi pour indiquer que « bien sûr c’est pire coté Apple et Microsoft » (ouf !) et de poursuivre sur le fait que le projet Replicant (Clone d’Android totalement Libre) remettra les pendules à l’heure…

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.