Archives des étiquettes : 5G

Microsoft investit dans la 5G

Capture d’écran 2020-03-27 à 12.27.41Microsoft a annoncé le 26 mars dernier avoir acquis la société Affirmed Networks, spécialisée dans les services 5G, opérant une offre de réseaux mobiles virtualisés. Les enjeux de la 5G sont importants pour Microsoft, qui y voit un potentiel de développement d’Azure en particulier, et des services IoT, pour intégrer des services Edge computing avec les prochains réseaux 5G.

Affirmed Networks, dont le siège est à  Acton, dans le Massachusetts, propose ses solutions à différents opérateurs (Orange, AT&T et Vodafone sont ainsi cités sur le site de l’entreprise, affirmednetworks.com) et revendique plus de 100 clients dans 76 pays.

Aux Etats Unis, il y a débat sur les recettes issues des enchères de la 5G

5GChez nous pas vraiment de débats pour savoir à quoi seront consacrées les recettes des ventes aux enchères des bandes de fréquences de la 5G. Ces dernières serviront à tenter un équilibre budgétaire ou tout au moins réduire le déficit. Alors que le déficit américain frôle les 1000 milliards de $ (4,6 % du PIB en 2019), il y a outre atlantique débat sur le fléchage de ces ressources. Plusieurs sénateurs américains souhaitent que les recettes d’une prochaine vente aux enchères du spectre soient consacrées à la réduction de la fracture numérique entre zones urbaines et rurales.

La sénatrice de l »état de Washington,  Mme Cantwell a présenté cette semaine un projet de loi qui garantirait qu’une partie des recettes d’une vente aux enchères publique d’ondes serait investie dans le déploiement du haut débit en milieu rural et dans les réseaux de secours (le fameux 911) de nouvelle génération.

Actuellement la bande C (celle ciblée dans cette nouvelles enchère) est utilisée par des sociétés de satellites pour diffuser des programmes vidéo et radio. La FCC prévoit une vente aux enchères publique de la bande C en février afin de rendre le spectre disponible pour la prochaine vague de technologie 5G. Les sociétés de satellites ont déclaré vouloir une « juste compensation » pour libérer le spectre, selon un rapport du New York Times.

« Nous avons besoin d’argent pour le haut débit rural et non de cadeaux pour les sociétés de satellites étrangères« , a déclaré M. Cantwell dans un communiqué. Bonne nouvelle pour son adoption, ce projet de loi est bipartisan.

 

La 5G annoncera-t-elle la fin du Wifi ?

Chaque fois qu’une nouvelle norme de téléphonie cellulaire est publiée, nous avons toujours des personnes qui en profite pour pronostiquer la «fin du WiFi». Ainsi lorsque la 3G a été annoncée, la promesse était de rendre le WiFi de l’époque (802.11b) inutile. Oil n’en est rien été bien sûr.  Avec la 4G (LTE), certains n’hésitaient pas à annoncer cette fois que le WiFi (802.11ac cette fois) était enterré. Et maintenant qu’arrive la 5G avec la promesse de meilleurs couvertures internes (dans les maisons et le bâtiments), c’est tout juste comme si le Wi-Fi ne serait bientôt plus nécessaire. Cela n’en sera rien.

Plus généralement cela pose la question de l’impact de la prochaine génération de WiFi, Wi-Fi 6 (802.11ax) ? En aurons-nous même besoin dans le paysage 5G ?

Bien sûr ! Même si nous assistons à un battage médiatique autour de la 5G (nous l’avons encore vu lors du dernier CES à Las Vegas), l’objectif étant bien sur de nous vendre de nouveaux équipements et de souscrire à de nouveaux contrats à venir pour bénéficier des débits annoncés…

Mais ces messages mettent en évidence bien entendu les avantages de cette nouvelle norme, ils ignorent les éléments les moins favorables. Ainsi , la 5G avec 4 Gbps sera plus rapide que le WiFi (802.11ac) dont le débit théorique est de 1,3 Gbps.  Mais l’évolution de ce dernier WiFi 802.11ax offre lui du 9,6 Gbps et sera donc plus rapide que 5G… Mais la vrai question est de savoir si ces vitesses seront-elles atteintes dans la vie réelle ? Nous le savons depuis les promesses de la 4G, nous sommes dans les faits très loin des débits nominaux dans des conditions réelles. C’est vrai pour le Wifi mais encore plus pour la 4Gaujourd’hui et la 5G demain. De plus la constance du débit en 4G est très questionnable alors que le Wifi est lui plus prévisible. Toutes les personnes disposant de modem 4G en font souvent l’expérience.

Lire la suite