La 5G annoncera-t-elle la fin du Wifi ?

5gChaque fois qu’une nouvelle norme de téléphonie cellulaire est publiée, nous avons toujours des personnes qui en profite pour pronostiquer la «fin du WiFi». Ainsi lorsque la 3G a été annoncée, la promesse était de rendre le WiFi de l’époque (802.11b) inutile. Oil n’en est rien été bien sûr.  Avec la 4G (LTE), certains n’hésitaient pas à annoncer cette fois que le WiFi (802.11ac cette fois) était enterré. Et maintenant qu’arrive la 5G avec la promesse de meilleurs couvertures internes (dans les maisons et le bâtiments), c’est tout juste comme si le Wi-Fi ne serait bientôt plus nécessaire. Cela n’en sera rien.

Plus généralement cela pose la question de l’impact de la prochaine génération de WiFi, Wi-Fi 6 (802.11ax) ? En aurons-nous même besoin dans le paysage 5G ?

Bien sûr ! Même si nous assistons à un battage médiatique autour de la 5G (nous l’avons encore vu lors du dernier CES à Las Vegas), l’objectif étant bien sur de nous vendre de nouveaux équipements et de souscrire à de nouveaux contrats à venir pour bénéficier des débits annoncés…

Mais ces messages mettent en évidence bien entendu les avantages de cette nouvelle norme, ils ignorent les éléments les moins favorables. Ainsi , la 5G avec 4 Gbps sera plus rapide que le WiFi (802.11ac) dont le débit théorique est de 1,3 Gbps.  Mais l’évolution de ce dernier WiFi 802.11ax offre lui du 9,6 Gbps et sera donc plus rapide que 5G… Mais la vrai question est de savoir si ces vitesses seront-elles atteintes dans la vie réelle ? Nous le savons depuis les promesses de la 4G, nous sommes dans les faits très loin des débits nominaux dans des conditions réelles. C’est vrai pour le Wifi mais encore plus pour la 4Gaujourd’hui et la 5G demain. De plus la constance du débit en 4G est très questionnable alors que le Wifi est lui plus prévisible. Toutes les personnes disposant de modem 4G en font souvent l’expérience.

Si nous voulons avoir une idée précise de l’évolution des débits réels il faut se pencher un peu plus sur les lois de la physique. Les ondes radioélectriques (WiFi et 5G) ont des difficultés à pénétrer dans des objets tels que les murs, le feuillage, les liquides et les ondes ne propagent pas ici dans le vide ! Leurs débits diminuent grandement avec la distance. Amplifier le signal avec un peu plus de puissance peut-être une solution (en restant dans les valeurs nominales de puissance de sortie maximales légales), mais cela provoque également des bruits parasites créant des interférence, rendant les équipements plus coûteux pour mieux isoler ces derniers.

capture d_écran 2019-01-28 à 16.40.53Il y a aussi des éléments économiques. Si le Wifi utilise un spectre de fréquence qui n’est pas associé à un cout de réservation (dès lors que la puissance d’émission est très faible) le mode cellulaire (3G / 4G / 5G) utilise des bandes sous licence. Les opérateurs de téléphonie mobile paient des redevances très onéreuses pour utiliser ce spectre et doivent déployer un réseau de stations de base (connectées) pour couvrir une large zone. A eux ensuite de fixer un tarif d’abonnement leur permettant de couvrir leurs frais et réaliser des bénéfices. Problème ici, la course à la couverture territoriale se fait souvent au détriment de la qualité du réseau effective : dans une même zone , de nombreux utilisateurs doivent être desservis, partageant la même bande de fréquence sur plusieurs canaux. Et fatalement, si il y a trop d’utilisateurs, le débit effectif descend drastiquement…

Et pendant ce temps le Wifi progresse. Une meilleure couverture à l’intérieur de la maison est l’une des caractéristiques clés de la nouvelle génération de WiFi, désormais appelée Wi-Fi 6 (basée sur la norme IEEE 802.11ax). Le concept distribué derrière cette nouvelle version de la norme WiFi (également appelé réseau Wi-Fi mesh) permet de distribuer Internet dans toutes les pièces de la maison, avec le routeur principal situé à l’entrée et des petits routeurs satellites (pouvant fonctionner sans « maître » le cas échéant ). Une excellent nouvelle pour simplifier les « extensions » dès lors que la couverture n’est pas optimale dans la maison. Ce n’est donc pas demain que nous allons abandonner notre réseau Wifi pour de la 5G, n’en déplaise aux opérateurs 🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.