Windows 365 / Cloud PC officiellement annoncé

Nous vous en parlions il y a quelques jours, Microsoft a officiellement dévoilé son tout nouveau service de virtualisation le 14 juillet avec le lancement de Windows 365. Ce nouveau service, construit sur Azure Virtual Desktop, permettra aux utilisateurs de transférer leur bureau, leurs applications, leurs outils, leurs données et leurs paramètres Windows 10 ou Windows 11 sur leurs appareils personnels et professionnels, que cela soit un PC, un Mac, un iPad, les appareils Linux et Android, via une application native Remote Desktop ou un simple navigateur Web. Objectif : fournir un service complet intégrant le cas échéant une offre Office 365.

Microsoft prévoit de rendre Windows 365 disponible à partir du 2 août et d’annoncer à peu près au même moment une tarification par utilisateur et par mois pour le service. Des indiscrétions provenant directement de Microsoft parlent d’un coût de 31$ / mois et par utilisateur donc pour une machine de 4g de RAM, 128G de disque, et 2 CPU virtuels. Mais il y aura plusieurs prix et plans disponibles en fonction des quantités de mémoires et puissance de traitement. Contrairement à ce qui se passe avec Azure Virtual Desktop (le service anciennement connu sous le nom de Windows Virtual Desktop), Windows 365/Cloud PC sera disponible moyennant un tarif d’abonnement fixe et non un tarif en constante évolution basé sur la consommation de services en nuage, ce qui rendait l’offre Microsoft très compliquée dans les faits.

Microsoft a publié une liste de machines recommandées en fonction des usages :

cloudpcsizes.jpg

L’un des principaux objectifs de Microsoft avec Windows 365/Cloud PC est de simplifier l’expérience de la mise en place, de la maintenance et de la gestion de Windows. Il y aura deux options pour les entreprises avec le service une fois qu’il sera disponible :

  • Pour les petites entreprises sans support informatique, une option en libre-service, avec de nombreux paramètres appliqués automatiquement en leur nom
  • Pour les entreprises qui utilisent Microsoft Endpoint Manager, les administrateurs pourront approvisionner et gérer les PC dans le Cloud comme ils le font aujourd’hui pour les PC physiques.

Dans tous les cas les administrateurs seront en mesure d’adapter la puissance de traitement et de surveiller les performances des PC pour leurs utilisateurs. Le service comprendra des analyses intégrées permettant de mesurer les temps de réponse du réseau. Le tableau de bord Endpoint Analytics montrera également les PC qui ne fonctionnent pas correctement, fera des recommandations et gérera les mises à niveau. Il y aura également un nouveau service Watchdog pour exécuter des diagnostics en permanence et fournir des alertes lorsque les contrôles de diagnostic échouent.

Important : Windows 365/Cloud PC ne prendra pas seulement en charge les applications Microsoft ; le service permettra également aux utilisateurs de se connecter à distance à toute application pouvant fonctionner sous Windows 10 ou 11. Les développeurs de logiciels n’auront pas à apporter de changements ou de modifications à leurs applications pour qu’elles puissent fonctionner virtuellement avec Windows 365/Cloud PC. Et comme les applications s’exécutent virtuellement, les utilisateurs auront accès à des applications plus gourmandes comme les logiciels de montage vidéo ou les programmes de conception graphique, quel que soit l’appareil qu’ils utilisent, une technologie au point maintenant avec les différentes plateformes de jeux en streaming !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.